/ /
/

Les fleurs à planter en automne

Les fleurs à planter en automne

 

L'automne, saison des feuilles qui tombent et tourbillonnent, est idéal pour planter certaines espèces et variétés de fleurs. L'association d'une météo encore clémente et humide permet une bonne croissance des plantes. Faites donc bien votre choix : découvrez ci-dessous les 70 fleurs à planter en automne les plus courantes parmi plus de 190.

Par ailleurs, afin de trouver la fleur la plus adaptée à vos besoins et envies, que vous souhaitiez une fleur d'intérieur ou d'extérieur, vivace ou annuelle, pour un sol sec ou humide, utilisez notre service Trouver une plante.

Vous êtes paresseux ou très occupé ? Optez pour des fleurs qui demandent peu d'entretien. Vous décimez tout végétal que vous approchez ? Adoptez ceux qui n'ont besoin ni d'eau, ni de lumière !

Bergénia

Bergénia

Vous pouvez planter le bergénia en automne, entre septembre et novembre.

Le bergénia s'accommode de tous les sols, riches ou pauvres, secs ou humides, au soleil comme à la mi-ombre, mais c'est en sol frais et humifère, même calcaire, et bien drainé, à l'abri des rayons les plus ardents du soleil, qu'il se développera le mieux.

Santoline

Santoline
© Herbolario Allium: www.alliumherbal.com CC BY 2.0/Flickr

La santoline est très résistante à la sécheresse et se plaît dans tout sol bien drainé. Elle est aussi assez résistante au froid, si elle n'est pas en terrain humide. Si elle est abîmée par les gelées, elle repart en général du pied.



Plante de jardin sec, la santoline est utilisée pour former des bordures basses, en rocaille ou en massif, où elle forme de jolies touffes argentées, colorées de jaune tout l'été.

Consoude

Consoude
© Armin S Kowalski/CC BY-SA 2.0/Flickr

La plantation de plants achetés en godets peut avoir lieu d'octobre au printemps.

La consoude apprécie un sol assez riche et particulièrement humide comme les fossés, les rives des cours d'eau. Elle aime aussi un sol argileux, fertile ou humifère. Elle préfère une exposition ensoleillée.

Tanaisie

Tanaisie

La tanaisie est une plante vivace vigoureuse, à tiges dressées formant une touffe dense qui s'étale grâce à ses rhizomes traçants, ce qui en fait une plante précieuse pour garnir rapidement des surfaces importantes. Elle est rustique et supporte le calcaire.

En massif, compte tenu de sa haute taille, plantez-la à l'arrière. Sa culture en pot est également possible et évite ainsi son étalement. Les plants peuvent ensuite être disposés dans le jardin, pour faire profiter aux autres plantes de son effet répulsif sur certains insectes.

Myosotis

Myosotis

Le myosotis fait partie de la famille des Boraginacées et est originaire d'Europe. Sa floraison, en petit bouquet au cœur clair, est en général printanière. Il forme une touffe aux feuilles lancéolées et rugueuses.

Le myosotis se plante généralement en pleine terre de septembre à mars, en évitant les périodes de gelées.

Réglisse

Réglisse

Cette saveur familière présente aussi bien dans les bonbons que dans certaines boissons s'obtient à partir des racines de Glycyrrhiza glabra. Il s'agit d'une vivace de 1 m en tous sens, présente en Méditerranée, et appartenant à la famille du pois.

Plantez la réglisse au printemps (mars) ou en automne (octobre-novembre).

Liseron

Liseron
© Dattel Palme/CC BY-NC-SA 2.0/Flickr

Les liserons vivaces peuvent être plantés à l'automne, cela permet d'obtenir des plants plus vigoureux et plus précoces.

Le liseron accepte généralement tous les sols, cependant il a une préférence pour les sols légers, frais en été et bien drainés en hiver. Le calcaire est bien accepté.

Pivoine

Pivoine
© Bernard Blanc/CC BY-NC-SA 2.0/Flickr

La pivoine possède de très grandes fleurs souvent parfumées, simples ou doubles. Elle est facile à cultiver, mais il faut la manier avec précaution.

La plantation de la pivoine à racines nues a lieu d'octobre à mars, jusqu'à fin mai pour des plantes en conteneur.

Un peu capricieuse, elle préfère un sol profond, riche en humus, bien drainé, plutôt humide, mais sans humidité stagnante.

Tournesol

Tournesol

Plantez les plants de soleils vivaces en godets à l'automne ou au printemps.

Les espèces vivaces sont rustiques jusqu'à au moins -15 °C. Caduques, elles disparaissent en hiver (si on a coupé les hautes tiges), mais repoussent au printemps.

Il faut les abriter des vents violents ou les tuteurer, et les installer au nord d'un massif pour qu'il ne fasse pas d'ombre aux autres plantes.

Guimauve

Guimauve

La guimauve apprécie les milieux humides comme les bords de mer, surtout dans l'ouest atlantique, les bords de ruisseaux, les fossés, les prairies, les marais et les prés salés, et résiste au gel lorsque le sol est bien drainé en hiver.

La plantation se fait de mars à mai, et en septembre et octobre.

Anémone

Anémone

Les anémones sont répandues principalement dans les régions tempérées et froides de notre hémisphère. Ses fleurs présentent des couleurs variables selon les espèces et sont soit solitaires, soit rassemblées par deux ou plus en cymes terminales.

Utilisée aussi bien en pleine terre qu'en bac, pour égayer vos plantations grâce à sa large palette de couleurs vives, l'anémone offre également l'opportunité de composer de magnifiques bouquets de fleurs aux combinaisons de tons gais pour des événements festifs.

Cœur-de-Marie

Cœur-de-Marie

Le cœur-de-Marie ou cœur-de-Jeannette est une plante vivace et rustique, originaire du nord de la Chine et de la Corée. Elle fait partie de la famille des Papavéracées, anciennement Fumariacées.

Le cœur-de-Marie aime un emplacement à la mi-ombre, sans soleil direct.

Il apprécie un sol bien drainé, humifère, neutre ou légèrement alcalin. En terrain sec, le feuillage fane rapidement.

Perce-neige

Perce-neige

Le perce-neige aime les sols frais, souples, pas trop riches, drainés l'hiver, sans apport de matière organique. Il apprécie tous les types de sols, mais ne tolère pas les sols desséchants en été.

La plantation des bulbes de perce-neige se réalise dès septembre.

Astrance

Astrance

Plante très à la mode ces dernières années, l'astrance est appréciée pour sa longue floraison estivale et ses inflorescences originales qui apportent une note sauvage dans les jardins ombragés.

Elle supporte sans problème le plein soleil en zone humide, comme sur le bord d'un bassin ou d'un cours d'eau, mais évitez-lui une exposition trop chaude (soleil du Midi) si votre sol est un peu sec.

Lupin

Lupin

Plantez le lupin à l'automne pour les sols bien drainants et se réchauffant rapidement.

Vous pouvez aussi faire des semis directement en place en août-septembre. Un semis de printemps est aussi possible en mars-avril mais la floraison n'interviendra alors que l'année suivante.

Muscari

Muscari
© Alex Lomas/CC BY 2.0/Flickr

Plantez le muscari dans un sol ordinaire, fertile et frais, et surtout bien drainé. Seul Muscari botryoides se rencontre sur les sols argileux.

Poussant en altitude, le muscari est totalement rustique dans nos jardins et supporte des températures de -7 à -25 °C selon les espèces. Très facile à vivre, il se plaît partout.

Les bulbes se plantent en automne, de septembre à novembre.

Alchemille

Alchemille
© Brian Gratwicke / CC BY 2.0 / Flickr

Installez les alchémilles dans une terre riche en humus et dans un sol frais mais drainé, exposées au soleil ou en mi-ombre.

Elles se plairont au pied d'arbustes ou d'arbres dégarnis à leur base mais aussi devant une haie élevée ou devant une pièce d'eau pour leur apporter une base de verdure.

Platycodon

Platycodon

Le platycodon est une plante vivace originaire des zones tempérées d'Extrême-Orient (Sibérie, Corée, Japon, Chine du Nord), où on la rencontre dans des prairies d'altitude. Platycodon grandiflorus (platycodon à grandes fleurs) est la seule espèce du genre.

En climat doux, la plantation est possible en septembre-octobre.

Pensée

Pensée
© Serres Fortier/CC BY 2.0/Flickr

Si vous achetez vos pensées en godet ou en pot, vous pouvez effectuer la plantation en pleine terre ou en pot à l'automne ou au tout début du printemps.

Avant de planter vos plants, contrôlez que les mottes soient bien humides. Dans le cas contraire, trempez-les dans un bac rempli d'eau pour bien les humidifier. Plantez-les quand l'eau ne s'écoule plus du pot ou du godet.

Tulipe

Tulipe
© Lidi Faria/CC BY-NC 2.0/Flickr

La tulipe aime les endroits en plein soleil sachant que les espèces botaniques supportent bien un emplacement à la mi-ombre. Les tulipes qui ont de longues tiges craignent le vent et les tulipes doubles tardives n'apprécient pas les pluies importantes.

Plantez vos tulipes en pleine terre, de préférence au début de l'automne, en septembre-octobre.

Lin

Lin

Au jardin d'ornement, ce sont les espèces vivaces, perenne aux fleurs bleues et flavum de couleur jaune, qui sont utilisées. Elles ont la capacité de pousser dans des sols pauvres et secs, de même pour l'espèce annuelle rouge grandiflorum.

On peut utiliser les lins en association avec d'autres vivaces ou annuelles dans des massifs ou des bacs en terrasse. Ils sont peu exigeants et se ressèment spontanément dans le jardin.

Lys

Lys

Le lys préfère une situation ensoleillée ou à la mi-ombre et à l'abri du vent. Il aime presque tous les sols, mais apprécie plus particulièrement les sols bien drainés, légers et riches en humus. De nombreuses variétés de lys redoutent le calcaire, l'excès d'humidité, mais aussi la sécheresse.

Ancolie

Ancolie

La plantation de l'ancolie peut se faire en automne (septembre-octobre).

Un apport organique par du compost ou terreau est important lors de la plantation des plants achetés en godets.

Les ancolies peuvent s'associer à de nombreuses autres plantes, en massifs de vivaces, en rocaille ou en bordures pour les plus basses.

Astilbe

Astilbe

Plantez-la en automne, de septembre à novembre.

La seule exigence de l'astilbe est un sol humide. Installez-la dans une terre fraîche et fertile, dans un lieu ombragé, sous le couvert de grands arbres caducs, ou sous un soleil non brûlant.

Clivia

Clivia

C'est une plante au feuillage persistant, d'une hauteur moyenne comprise entre 0,40 et 0,60 m et d'une largeur pouvant atteindre 0,90 m. Ses larges feuilles vert sombre, vernissées, se développent en éventail.

En automne, placez-le dans un pot en terre percé au fond, d'un diamètre juste suffisant pour y caser les racines, le clivia fleurit mieux s'il est à l'étroit dans son pot. En outre, préférez au plastique un pot en grès ou en terre qui assure une bonne stabilité à la plante.

Gerbera

Gerbera
© Thangaraj Kumaravel CC BY 2.0/Flickr

Le gerbera est une plante ornementale aux fleurs très décoratives ressemblant à des marguerites avec de larges capitules. Ses feuilles en rosette basale peuvent être dentées lobées ou pennées, plus ou moins velues.

Il peut s'utiliser en pot, en jardinière, en massif ou en rocaille. Il se plaît dans les régions méditerranéennes mais s'est adapté aux zones plus tempérées. Il ne peut être installé au jardin que dans les régions au climat doux.

Pavot

Pavot

Plante vivace d'environ un mètre de hauteur, le pavot d'Orient (Papaver orientale) possède les plus grosses fleurs de toute cette vaste famille, plus de 20 cm de diamètre pour la variété 'Princess Victoria Louise' par exemple.

Les pavots vivaces se sèment quant à eux jusqu'en septembre, en pépinière bien exposée.

Jacinthe

Jacinthe
© Horticulture Week/CC BY 2.0/Flickr

En pleine terre, la jacinthe se plante en automne, ou au début de l'hiver en climat doux, pour une floraison au printemps.

Pour une culture à l'intérieur, les bulbes sont mis en place entre septembre et janvier en pot ou dans un vase à bulbe.

Marguerite

Marguerite

La marguerite de nos jardins est une plante vivace poussant en touffe parfois rhizomateuse de feuilles basales caduques, spatulées, légèrement dentées, vert foncé brillant.

La marguerite commune apprécie une terre ordinaire et bien drainée, même pauvre, et le soleil. Elle supporte le calcaire.

Plantez la marguerite au printemps, entre mars et juin, ou à l'automne, en septembre-octobre.

Agastache

Agastache
© Anna CC BY 2.0/Flickr

L'agastache se plaît en terre bien drainée et assez riche, mais elle s'adapte dans tous les sols, même pauvres, calcaires ou argileux. Elle vivra cependant plus longtemps si le sol ne retient pas l'eau.

Installez l'agastache au jardin vers la mi-mai, lorsque tout risque de gel est écarté, ou en septembre-octobre (dans le Sud), dans une terre encore chaude.

Gypsophile

Gypsophile

La gypsophile aime le soleil, donc plus l'endroit est ensoleillé plus la floraison sera longue et abondante. Le sol doit rester bien drainé en toutes saisons, les terrains poreux conviennent donc tout à fait. Si le sol est assez profond, la plante pousse aussi sans souci dans les terres caillouteuses.

La plantation à l'automne est possible dans les terres très poreuses et les régions du sud.

Bourrache

Bourrache

La bourrache, très décorative avec ses fleurs en étoiles bleues, est une plante potagère, condimentaire et mellifère, fort utile pour l'environnement.

Semez la bourrache entre deux cultures ou dans un endroit réservé pour qu'elle puisse s'y installer définitivement.

Choisissez un emplacement ensoleillé, en sol profond, frais, humifère et léger.

Narcisse

Narcisse

En pleine terre, la plantation s'effectue en automne jusqu'en novembre. Les plantations hâtives favorisent le développement des racines, gage d'une belle floraison. Il est préférable de les planter en groupes pour obtenir un bel effet dans le jardin.

Crocus

Crocus

Le crocus est une fleur de petite taille à la floraison printanière ou automnale. Le plus répandu est le crocus à la floraison printanière. Presque toutes les espèces de crocus ouvrent leurs fleurs à la lumière et les laissent fermées si le temps est nuageux.

Pour les crocus à la floraison printanière, les bulbes sont mis en place à partir du mois de septembre jusqu'à la mi-novembre, en évitant les gelées.

Primevère

Primevère
© nociveglia/CC BY 2.0/Flickr

C'est une plante vivace, herbacée. On l'affectionne pour sa floraison automnale, hivernale ou printanière selon les variétés. La plus courante est originaire d'Europe.

La culture de la primevère est différente selon les espèces. On peut ainsi les planter en pleine terre (massif, rocaille, plate-bande, bordure, muret, dallage), en jardinière, en pot, ou autres contenants.

Mauve

Mauve
© Comrade Foot CC BY-SA 2.0/Flickr

Mauve sylvestre, mauve musquée… Voici des plantes sauvages à accueillir au jardin, non seulement pour leur beauté, mais aussi parce qu'elles attirent insectes utiles et oiseaux. En plus, elles sont médicinales et comestibles.

La grande mauve, appelée aussi mauve sylvestre ou mauve des bois (Malva sylvestris) est une plante herbacée vivace se comportant parfois en bisannuelle, de la famille des Malvacées.

Freesia

Freesia

Le freesia se cultive en pleine terre et en pots, en extérieur, en intérieur ou en serre. Il est beaucoup utilisé en bouquets, mais aussi cultivé en pots, en jardinières, en plates-bandes, en massifs et en rocailles.

Elle aime les hivers secs et les faibles gelées, les étés bien chauds avec de la pluie. En général, les bulbes plantés ne fleurissent que la première saison.

Muguet

Muguet

Préférez l'automne (septembre et octobre) pour planter le muguet acheté en rhizomes et le printemps pour planter le muguet acheté en godets.

Le muguet aime les sols frais, calcaires, légers, humides, drainés et riches en humus. Enrichissez votre terre de jardin et vos potées de compost ou de terreau de feuilles.

Aster

Aster

Les asters possèdent des ports très variés qui permettent de les mettre à l'aise dans n'importe quelles circonstances : en bordure, dans une rocaille, mêlés à des massifs d'arbustes ou dans les plates-bandes.

La meilleure période est l'automne pour ces vivaces d'une excellente rusticité approchant les -35 à -40 °C.

Spathiphyllum

Spathiphyllum

Facile à entretenir et très résistant, le spathiphyllum peut pousser dans des endroits sombres et supporte des oublis d'arrosage.

De croissance rapide, la plante atteint rapidement plus de 30 cm de haut, mesurant généralement entre 0,60 et 1 m de hauteur à taille adulte. Elle arbore de longues feuilles en forme de lance (lancéolées), d'une belle couleur verte, vive et brillante, qui jaillissent élégamment en son centre et lui donnent une allure dynamique.

Pervenche

Pervenche
© Leonora Enking/CC BY SA 2.0/Flickr

Plantez la pervenche en pleine terre et en situation mi-ombre ou ombre. Cette plante tapissante et envahissante a besoin d'espace. Le couvert de sous bois est son usage de prédilection. La floraison sera plus soutenue en exposition mi-ombre où le soleil est filtré par les feuillages d'arbre.

Saintpaulia

Saintpaulia

Très décoratif en isolé, du fait de son port en rosette, le saintpaulia demeure l'une des plantes d'intérieur fréquemment choisies pour offrir à ses proches. N'hésitez pas à en regrouper plusieurs dans une vasque large et basse, l'abondance des floraisons sera du meilleur effet

Pour augmenter le taux d'humidité autour de votre saintpaulia, ce qui lui conférera un feuillage magnifique et évitera que les boutons floraux ne se dessèchent, placez la soucoupe sur un plateau garni de billes d'argile et rempli d'eau. 

Chrysanthème

Chrysanthème

Le chrysanthème est plus connu pour orner les tombes, il est considéré comme la « marguerite des morts ». Toutefois, ses multiples couleurs chaudes en font le roi de l'automne pour orner nos jardins et nos terrasses. On peut aussi composer de jolis bouquets avec le chrysanthème.

Le chrysanthème préfère en emplacement ensoleillé, mais il faut protéger les jeunes plants du soleil brûlant. Il n'apprécie pas les sols acides ou humides. Ils aiment les sols bien drainés et calcaires.

Renoncule

Renoncule

La renoncule des jardins est une fleur idéale pour faire des bouquets mais elle excelle aussi dans les massifs, au pied des arbustes, en bordure, rocaille ou potée. Elle s'acclimate donc très bien en pot.

Elle apprécie un sol bien drainé mais pas trop sec et richement amendé en fumier décomposé.

Allium

Allium
© Steve Johnson CC BY 2.0/Flickr

Les espèces basses sont généralement utilisées en bordure, en rocaille ou plantées en pot. Elles se naturalisent très facilement si les conditions leur sont favorables et peuvent dans ce cas intégrer une prairie fleurie, qui ne sera fauchée qu'une fois par an.

Les bulbes d'allium se plantent en automne, entre fin septembre et fin novembre.

Iris

Iris

Dans votre jardin, l'iris fera des merveilles en massif grâce à sa palette infinie de couleurs.

L'iris peut aussi border une allée et être planté en rocaille et dans les talus, où il retient la terre grâce à son réseau de rhizomes.

La plupart des iris ont un feuillage caduc, mais certains sont persistants. Les iris bulbeux, comme la plupart des bulbes à floraison printanière, entrent en dormance à la saison chaude.

Armoise

Armoise
© Andrey Zharkikh/CC BY 2.0/Flickr

Peu exigeante, l'armoise se plaît au soleil, en terre légère et bien drainée, plutôt calcaire, mais elle tolère des sols légèrement acides. Elle pousse naturellement sans aucun problème dans des sols pauvres et caillouteux, qui favorisent la couleur argentée et un port compact.

Elle forme généralement des masses régulières en boule. En potée ou dans les massifs, elle s'associe bien à d'autres plantes vivaces comme à des graminées, mettant en valeur les couleurs vives tout en les atténuant. Les petites espèces constituent d'excellentes plantes de bordure, qui soulignent couleur et texture des autres plantes.

Millepertuis

Millepertuis
© Hideyuki KAMON/CC BY-SA 2.0/Flickr

L'espèce sauvage (Hypericum perforatum), au port érigé et aux multiples petites fleurs, colonise les friches et talus un peu partout. Elle est connue et utilisée pour ses vertus médicinales depuis la plus haute Antiquité.

Le millepertuis se plante de préférence en automne, d'octobre à décembre.

Bugle

Bugle
© Roberto Verzo CC BY 2.0/Flickr

Installez les bugles durant l'automne (de septembre à novembre) ou au printemps (de mars à avril). Une plantation à l'automne permettra une floraison dès le printemps suivant.

Bon couvre-sol pour la mi-ombre humide, elle est peu exigeante et s'accommode de la majorité des types de terrains, mais supporte mal une sécheresse prolongée. À l'aise en sous-bois, la bugle peut aussi couvrir des talus ombragés.

Aconit

Aconit
© Leonora Enking/CC BY-SA 2.0/Flickr

L'aconit convient aux régions froides car il ne craint ni le froid ni le gel.

L'aconit se plaît dans des emplacements semi-ombragés comme des bordures de sous bois, de massifs d'arbustes. Il supporte toutefois le soleil à condition de maintenir la terre humide.

Plantez l'aconit de préférence en automne (septembre-octobre).

Épilobe

Épilobe

L'épilobe est une vivace herbacée aux tiges dressées, pouvant atteindre selon les espèces 0,20 à plus de 2 m de hauteur. Il possède un rhizome rampant qui se ramifie beaucoup.

L'épilobe apprécie les sols frais, humides, caillouteux. Il pousse bien dans les montagnes, les lisières de forêts, les bords de rivières et les buissons. Toutefois, la plante s'adapte facilement à tous types de sols et la terre de jardin lui convient.

Véronique

Véronique
© S. Rae CC BY 2.0/Flickr

Le sol doit être riche, humide et bien drainé. Les véroniques supportent tous les types de sol même légèrement calcaires. Choisissez une exposition ensoleillée ou mi-ombre. Sinon, la floraison sera beaucoup plus faible.

Choisissez l'emplacement en fonction de la hauteur de la plante adulte. Les grandes variétés seront positionnées à l'arrière des massifs. Les plantes rampantes et naines seront installées devant ou en pot.

Delphinium

Delphinium

Le delphinium est parfaitement rustique, mais les espèces vivaces sont parfois éphémères. Dans de bonnes conditions de culture, elles peuvent cependant se ressemer – si on n'a pas coupé toutes les fleurs !

Le delphinium vivace se plante à l'automne ou au printemps et se sème de préférence en fin d'été, dès la maturité des graines.

Plumbago

Plumbago
© .Bambo./CC BY-NC-SA 2.0/Flickr

La dentelaire du Cap a besoin d'une situation ensoleillée et chaude. Son caractère gélif impose des zones géographiques avec des températures supérieures à -8 °C et cela en situation de sol très drainant. La terre doit être non calcaire pour éviter toutes chloroses.

Son grand intérêt décoratif est sans conteste sa longue floraison estivale bleu ciel, des variétés aux fleurs bleu profond ou blanches complètent cette belle plante.

Nigelle de Damas

Nigelle de Damas
© Wildfeuer/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Vous planterez avantageusement des nigelles de Damas en massif dans votre jardin pour leur effet très décoratif, seules ou mêlées à d'autres fleurs annuelles colorées et hautes (centaurées, cosmos, pavots…). Elles apporteront une touche de couleurs vives dans une prairie, une bordure, une rocaille…

Dans les régions au climat doux, vous pouvez la semer en fin d'automne pour obtenir une floraison plus précoce.

Monarde

Monarde
© Jacques Gosselin CC BY - NC - SA / Flickr

Herbacée de 70 à 95 cm de haut, la monarde possède des tiges à section carrée, typiques des Lamiacées, famille à laquelle appartiennent cette vivace. Les feuilles aromatiques des monardes – Monarda spp. –, caduques, vertes parfois teintées de pourpre, sont opposées, de forme ovale lancéolée, dentelées, légèrement poilues.

La monarde pousse à l'état sauvage dans les sous bois et aux abords des forêts en Amérique du Nord : plantez-la au soleil ou à mi-ombre, dans une terre ordinaire bien drainée, assez riche et fraîche.

Rudbeckia

Rudbeckia

Le rudbeckia s'adapte à tous les sols bien drainés, riches ou pauvres, lourds ou poreux, même argileux, avec une préférence cependant pour les terres fraîches et plutôt riches. Il vaut mieux lui éviter de trop longues sécheresses estivales.

Plantez le rudbeckia à l'automne ou au printemps.

Camomille romaine

Camomille romaine

La camomille romaine pousse aussi bien en pot qu'en pleine terre, en massifs, bordures, rocailles, etc.

Elle préfère un sol léger, humifère, légèrement sablonneux et bien drainé et une exposition ensoleillée et abritée du vent. Évitez les sols calcaires et préférez un sol légèrement acide.

Arnica

Arnica
© Jim Morefield CC BY-NC-SA 2.0 / Flickr

L'arnica est une plante assez difficile à cultiver. Elle pousse naturellement sur des sols riches, des terres non calcaires et un peu acides, des terres de bruyère, des landes contenant de la silice, à une altitude comprise entre 600 et 2 400 m.

Elle a besoin de soleil, supporte la mi-ombre, et ne craint pas les gelées. Elle résiste en effet jusqu'à -30 °C. En revanche, l'arnica aime les endroits abrités.

Moutarde

Moutarde
© TANAKA Juuyoh (田中十洋) CC BY 2.0/Flickr

Moutarde blanche, moutarde noire, moutarde brune : ce sont les couleurs des leurs graines qui les qualifient. Il y a peu de différence entre ces plantes. Elles ont les mêmes qualités et servent toutes à préparer le fameux condiment, la moutarde !

La moutarde est cultivée dans de nombreux pays. Le Canada assure 35 % de la production mondiale. Les autres principaux pays producteurs sont le Népal, la Russie, l'Ukraine et la République tchèque.

Violette

Violette
© Petit_Louis CC BY 2.0/Flickr

La violette s'adapte partout en France. C'est une plante vivace de la famille des Violacées comme la pensée, mais beaucoup plus rustique que cette dernière.

Pour la violette achetée en pot, la plantation en pleine terre se réalise de préférence tout au long de l'automne, voire jusqu'au printemps.

Digitale

Digitale

Les digitales sont des vivaces à plus ou moins courte durée de vie ou des bisannuelles, c'est-à-dire qu'elles forment une rosette de feuilles la première année et ne fleurissent que la seconde, après quoi elles meurent, mais se ressèment généralement.

Si vous achetez des plants ou si vous avez semé en godets, vous pourrez les installer de septembre à avril.

Hosta

Hosta
© Henryr10/CC BY NC ND 2.0/Flickr

Cultivé surtout pour son feuillage, l'hosta est une plante vivace caduque d'une hauteur de 0,10 à 1,20 m, poussant en touffe arrondie, dont les racines charnues forment rapidement de grands groupes.

Vous pouvez le planter à l'automne, entre septembre et novembre.

Serpentaire

Serpentaire
© Muséum de Toulouse CC BY-SA 2.0/Flickr

Choisissez un emplacement chaud au sud, protégé par un mur ou une haie, au soleil ou à mi-ombre, et une terre riche et bien drainée. La serpentaire pousse aussi bien en rocaille sèche qu'à l'ombre d'un bosquet de feuillus.

Le tubercule de la serpentaire se plante en septembre-octobre.

Onagre

Onagre
© majolie46 CC BY-SA 2.0/Flickr

Semez les espèces bisannuelles directement en place, au printemps ou en automne. Éclaircissez à 25 cm après la levée.

Elles aiment les expositions très ensoleillées. L'œnothère est rustique (-25 °C) et très robuste, elle s'adapte à tous les climats, mais ne pousse pas au-dessus de 600 m d'altitude.

Campanule

Campanule
© Tero Laakso/CC BY-SA 2.0/Flickr

La campanule est une ravissante fleur en forme de cloche ou d'étoile. Sa floraison abondante et de longue durée embellit les petits jardins, les massifs mais aussi les balcons et les terrasses. De plus, elle est facile à cultiver.

En pleine terre, la plantation de la campanule peut s'effectuer à l'automne ou au printemps, avec une préférence pour l'automne.

Sceau-de-Salomon

Sceau-de-Salomon

C'est une plante vivace herbacée, le plus souvent très rustique, qui possède des rhizomes très épais. Ces derniers donnent chaque année naissance à une nouvelle tige fleurie qui meurt en hiver, en laissant une cicatrice en forme de cercle qui ressemble à un sceau en cire.

On cultive facilement le sceau-de-Salomon dans toutes les régions, et jusqu'à 1 300 m d'altitude, principalement en pleine terre mais aussi en pot pour les petites espèces, en serre et en véranda.

Ixia

Ixia
© Wilferd Duckitt CC BY 2.0/Flickr

L'ixia entre dans la composition des massifs de fleurs d'été. Il peut être aussi cultivé en fleurs coupées. Les ixias de taille moyenne peuvent être cultivées en pots, bacs et jardinières, seuls ou en mélange.

Les ixias sont des plantes semi-rustiques. En zone méditerranéenne, ils peuvent être traités comme des vivaces, mais ailleurs, ils doivent être soit paillés, soit rentrés pour l'hiver.

Arum

Arum
© ✿ nicolas_gent ✿ CC BY-ND 2.0/Flickr

L'arum apprécie une exposition ensoleillée mais pas brûlante, voire la mi-ombre. Il aime la lumière et est sensible au froid et au vent.

On peut le planter en pleine terre pour orner des massifs ou en bordure. On peut aussi l'utiliser en jardinière ou en pot pour décorer les balcons ou les terrasses. L'arum peut aussi être planté près d'un bassin ou d'un ruisseau, et même directement dans l'eau. C'est en effet une plante semi-aquatique.

Trouvez la fleur idéale à planter en automne !

Trouvez la fleur idéale à planter en automne !
© Finemedia

Voici une dizaine d'autres fleurs à planter en automne : achillée, centaurée, coquelourde, delosperma, erysimum, eschscholtzia, goutte d'or, lierre terrestre, mertensia maritima, poinsettia...

... et bien plus encore !

Affinez votre recherche en fonction du pH du sol, de l'ensoleillement ou encore du climat de votre région grâce à notre service Trouver une plante !

2 commentaires

annbeverley007, le 12/10/2018

Vous avez sélectionné un choix de fleurs assez impressionnant. Ce qui est bien fait c'est d'avoir associé à chaque plante sa fiche complète.
Merci pour vos conseils et votre professionnalisme.

fionaperin, le 14/10/2016

merci pour tout ce nombre ce chois de fleur

Ces pros peuvent vous aider


Produits


Pour aller plus loin


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides