Digitale

Digitale en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Digitale, Gant de Notre-Dame

  • Nom(s) latin(s)

    Digitalis

  • Famille

    Scrophulariacées ou Plantaginacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace Bisannuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 2 m
  • Largeur à maturité

    0,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec
  • Densité

    6 à 8 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Bosquet ou forêt Massif ou bordure
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Digitalis compte environ 20 espèces de plantes herbacées de la famille des Scrophulariacées, originaires d’Europe, d’Afrique du Nord et d’Asie, où elle pousse dans les clairières, les lisières et au bord des chemins, jusqu’à 1 000 m d’altitude dans les Alpes et 1 800 m dans les Pyrénées. Le nom provient du latin digitus, doigt, et évoque le fait que la fleur de digitale s’enfile facilement à l’extrémité d’un doigt humain, comme un gant. La digitale est d’ailleurs dotée de nombreux noms vernaculaires faisant référence aux doigts : dé de bergère, gant de bergère, gant de Notre-Dame, gantelée, gantière, gantillier…

Les digitales sont des vivaces à plus ou moins courte durée de vie ou des bisannuelles, c’est-à-dire qu’elles forment une rosette de feuilles la première année et ne fleurissent que la seconde, après quoi elles meurent, mais se ressèment généralement.

Ce sont des plantes de sous-bois qui craignent le soleil brûlant, mais s’adaptent bien dans tous les sols et se ressèment parfois beaucoup. Leur haute tige florale, généralement unique, est duveteuse et dépasse souvent 1 m de haut. Les épis floraux sont composés de dizaines de fleurs formées de deux lèvres soudées formant une clochette penchée vers le sol, la lèvre inférieure étant plus longue pour permettre aux insectes d’atterrir. Les fleurs, roses, blanches, mauves ou jaunes selon les espèces, maculées de taches sombres à l’intérieur de la cloche, sont le plus souvent réparties du même côté de la hampe.

Les feuilles de la base sont généralement grandes, ovales ou en forme de fer de lance, avec de longs pétioles. Elles forment une large rosette qui disparaît, laissant la place à des feuilles alternes sur la tige. Plus on remonte le long de la tige plus les feuilles et leur pétiole diminuent en taille. Leur couleur vert frais et leur persistance en hiver en font un feuillage intéressant.

Les digitales apportent dans les jardins d’ombre des verticales généreuses en fleurs. Vu leur haute taille, elles sont souvent placées en arrière-plan de massif, où elles s’associent harmonieusement à d’autres vivaces à grand développement. En groupe, l’effet est remarquable, c’est pourquoi il est conseillé de les laisser se ressemer dans le jardin. Elles composent aussi de magnifiques bouquets.

Attention : la digitale est une plante extrêmement toxique (aussi bien pour les humains que pour les animaux), dont on extrait la digitoxine et la digitaline, utilisés comme cardiotoniques. Toutes les parties sont toxiques et l’ingestion est dangereuse.

Espèces et variétés de digitales

Les hauteurs données dans ce tableau concernent la plante en fleur.

Espèces bisannuelles ou vivaces éphémères

Digitale pourpre (Digitalis purpurea)

Espèces bisannuelles ou vivaces éphémères Digitale pourpre (Digitalis purpurea)
  • Floraison : En juin-juillet, longues grappes de fleurs campanulées, penchées vers le sol, rose pourpre, marqué de taches rouge sombre cernées de blanc à l’intérieur.
  • Végétation : Hauteur : 1,20 à 2 m. Rosette basale de feuilles persistantes vert tendre, duveteuses en dessous, oblongues, à peine dentelées. Tige non ramifiée, creuse, glabre à la base.
  • Qualités : Vivace à vie brève (2 ans), termine sa vie par une floraison spectaculaire. Feuillage décoratif en hiver.

Digitalis ferruginea

 Digitalis ferruginea
  • Floraison : De juin à août, longue hampe florale, recouverte d’une multitude de petites fleurs tubulaires crème à ocre rosé, maculé de rouille.
  • Végétation : Hauteur : 1 à 1,70 m. Rosette basale très plate, portant des feuilles persistantes oblongues, lancéolées, vert foncé et luisantes.
  • Qualités : Espèce non envahissante. Pour lisière ensoleillée ou ombragée ou emplacement au nord. Feuillage décoratif en hiver.

Digitale laineuse (Digitalis lanata)

Espèces bisannuelles ou vivaces éphémères Digitale laineuse (Digitalis lanata)
  • Floraison : Entre juin et août, floraison très dense en grappes velues sur tout le pourtour de la hampe. Fleurs à gorge jaune ocre et lèvres blanc crème.
  • Végétation : Hauteur : 0,60 à 0,80 m. Feuilles oblongues à lancéolées, aux bords dentés, disposées de façon alterne le long des tiges.
  • Qualités : Cultivée pour l’industrie pharmaceutique pour ses propriétés cardiotoniques, 3 à 4 fois supérieures à celles de D. purpurea.

Espèces vivaces

Digitale à grandes fleurs (Digitalis grandiflora)

Espèces vivaces Digitale à grandes fleurs (Digitalis grandiflora)
  • Floraison : De juin à août, fleurs évasées de 3 à 4 cm de long, un peu poilues, jaune pâle marqué de brun à l’intérieur.
  • Végétation : Hauteur : 0,60 à 0,90 m. Feuilles caduques ovales lancéolés dentées, vert foncé lustré, duveteuses dessous.
  • Qualités : Convient en massif dans les petits jardins, ou pour les bouquets. Se ressème spontanément. Tolère le calcaire et la sécheresse si elle est plantée à l’ombre.

Digitale sombre (Digitalis obscura)

Digitale sombre ( Digitalis obscura )
  • Floraison : De mai à juillet, grappes de fleurs beige acajou à jaune orangé, veinées et ponctuées de rouge à l’intérieur.
  • Végétation : Hauteur : 0,50 à 0,60 m. Plante trapue, feuillage lancéolé très étroit, gris vert, semblable à celui des penstemons.
  • Qualités : Excellente résistance à la chaleur et à la sécheresse estivale. Bonne fleur à bouquets.

Digitalis x mertonensis (D. purpurea x D. grandiflora)

Espèces vivaces Digitalis x mertonensis (D. purpurea x D. grandiflora)
  • Floraison : De mai à juillet, grosses fleurs de 6 cm de long, rose saumon maculé de pourpre à l’intérieur, groupées unilatéralement le long des tiges. Épis moins hauts, mais plus denses et plus larges que chez D. purpurea.
  • Végétation : Hauteur : 0,60 à 0,80 m. Large rosette de feuilles caduques vert foncé lustré, allongées et duveteuses.
  • Qualités : Pousse en tous sols, se ressème facilement.

Digitale jaune (Digitalis lutea)

Espèces vivaces Digitale jaune (Digitalis lutea)
  • Floraison : De juin à août, petites fleurs jaune pâle, très nombreuses, groupées en grappes longues et denses.
  • Végétation : Hauteur : 0,70 m. Touffe basale de feuilles étroites, oblongues, vert foncé et brillant. Feuillage caduc.
  • Qualités : Bonne longévité. Pousse en sol calcaire.

Digitale grecque (Digitalis lævigata)

Digitale grecque ( Digitalis lævigata )
  • Floraison : Grands épis de fleurs crème et brun orangé, à gorge blanche, de juin à fin juillet.
  • Végétation : Hauteur : 0,60 à 1 m. Feuillage caduc, ovale à la base, linéaire sur les tiges, vert moyen.
  • Qualités : Espèce résistante à la sécheresse et de longue durée de vie. Pousse même en sol calcaire. À exposer au soleil du matin.

Semis et plantation de la digitale

Semis et plantation de la digitale

Où la planter ?

La plupart des digitales aiment les sols riches en humus, légers et drainés, secs ou frais, et une exposition à la mi-ombre, au soleil dans les régions fraîches.

Certaines espèces (D. obscura, D. lævigata, D. lutea, D. x mertonensis, D. grandiflora, D. ferruginea) tolèrent, voire apprécient le calcaire, alors que la digitale pourpre préfère un sol plutôt acide et frais.

D. obscura est un cas à part : elle pousse dans un sol sec, caillouteux, sableux, même calcaire, et surtout en plein soleil. Dans ces conditions, elle est bien vivace.

Quand planter la digitale ?

La digitale se sème spontanément en fin d'été, dès que les graines sont mûres. Vous pouvez effectuer des semis à cette période.

Si vous achetez des plants ou si vous avez semé en godets, vous pourrez les installer de septembre à avril.

Comment la planter ?

  • Installez les digitales en sol nettoyé et amendé avec du compost.
  • Espacez les pieds de 30 à 50 cm selon leur taille.

Si vous semez en godets, sachez que le repiquage est délicat et doit être fait en dérangeant le moins possible les racines.

Culture et entretien de la digitale

Culture et entretien de la digitale

  • Coupez les hampes après la première floraison pour favoriser le développement d’autres tiges florales.
  • En fin de saison, coupez les tiges sèches dès qu’elles ne sont plus décoratives ou juste après la floraison pour éviter les semis spontanés. Supprimez les feuilles sèches.
  • Nettoyez la touffe avant le démarrage de la végétation, au printemps.

Maladies, nuisibles et parasites

Surveillez les limaces sur les jeunes plants, elles en sont très friandes. Installez des pièges ou épandez les résidus de filtrage de purin de fougère autour des pieds.

La digitale peut être sensible à l'oïdium, un champignon parasite qui provoque un feutrage blanc sur les feuilles. Pulvérisez préventivement une solution lactée (10 cl de lait pour 1 l d'eau) sur les feuilles, le lait bloque le développement du champignon.

Multiplication de la digitale

Multiplication de la digitale

La digitale se multiplie par semis, spontanément si vous laissez quelques hampes florales fanées, dès la maturité des graines, au mois d'août.

Vous pouvez aussi récolter une partie des graines et les semer en godets en août. Repiqués lorsqu'ils sont de petits, les plants s'adapteront facilement dans votre sol.

Semez de nombreuses graines sur une terre nue et nettoyée, travaillées finement. Beaucoup germeront, mais peu arriveront au stade adulte. Ce semis direct permet une meilleure adaptation des plantes au sol.

Le semis en godets présente l'avantage de pouvoir mieux surveiller la levée et de choisir l'endroit exact où repiquer les plantes. Repiquez les plants très jeunes, quand les rosettes mesurent 1 à 3 cm de diamètre, car les racines fragiles des digitales détestent être dérangées.

Conseils écologiques

Si vous coupez toutes les fleurs fanées, la plante ne se ressèmera pas. Laissez-en quelques-unes, vous aurez de jolies surprises au printemps suivant et contribuerez à la survie de l’espèce.

La digitale est mellifère et contribue à la biodiversité du jardin en nourrissant de nombreux insectes pollinisateurs. De plus ses rosettes persistantes donnent un peu de vie au jardin en hiver.

Un peu d’histoire…

C’est le médecin et botaniste britannique William Withering (1741-1799) qui a découvert la digitaline contenue dans les feuilles de digitale en 1785. L’utilisation thérapeutique moderne de cette molécule sera rendue possible grâce aux travaux du pharmacien et chimiste français Claude-Adolphe Nativelle (1812-1889).




Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides