Aster

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Aster en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Aster, Vendangeuse

  • Nom(s) latin(s)

    Aster

  • Famille

    Astéracées, Composées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Arbuste

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 1,50 m
  • Largeur à maturité

    0,40 à 0,60 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide Sol sec
  • Densité

    4 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Massif ou bordure Plantation isolée Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Les asters sont principalement originaires d'Amérique du Nord et comptent quelques 250 espèces de vivaces caduques de taille variable et de sous-arbrisseaux persistants. La classification des asters demeure un casse-tête, on les trouve sous le nom de genre Aster ou Symphyotrichum. Les asters de Chine annuels font partie désormais du genre Callistephus. Nous ne présenterons donc que les espèces vivaces.

Les asters possèdent des ports très variés qui permettent de les mettre à l'aise dans n'importe quelles circonstances : en bordure, dans une rocaille, mêlés à des massifs d'arbustes ou dans les plates-bandes.

Ils font partie de la famille des Astéracées tout comme les marguerites, livrant une myriade de capitules à cœur jaune ou violet.

Les feuilles simples, alternes, de différentes tailles, ont des bords lisses et des limbes parfois pubescents.

Le terme aster dérive du latin comme du grec et signifie « étoile ».

Espèces et variétés d’asters

Pour simplifier la connaissance des asters, nous allons distinguer les asters de printemps, d’été et d’automne.

  • Les asters de printemps : ces espèces tapissantes possèdent des rameaux courts, des feuilles vert foncé et rugueuses et des capitules munis d’un grand cœur jaune, comme l’aster des Alpes. Elles poussent dans des sols assez pauvres, légers, bien drainés, même calcaires.
  • Les asters d’été : ce sont des vivaces assez variées mesurant entre 0,30 et 1,20 m de haut qui peuvent convenir aux terrains secs et calcaires comme l’Aster amellus et ses hybrides les Asters x frikartii réputés pour leurs touffes vigoureuses très florifères. Aster linosyris est une originalité avec ses capitules à petits pompons jaunes.
  • Les asters d’automne :
    • L’Aster novae-angliae (aster de la Nouvelle-Angleterre) et l’Aster novi-belgii (aster de la Nouvelle-Belgique) constituent les deux principales espèces et parents des grands asters. Le premier peuple le centre et l’est de l’Amérique du Nord, le second occupe toute la côte est de l’Amérique du Nord depuis Terre-Neuve jusqu’en Géorgie.
    • La hauteur des touffes oscille entre 0,80 et 1,50 m. La floraison s’étend d’août à octobre en fonction des cultivars. Il existe de nombreux hybrides à fleurs simples ou doubles, dotés de capitules plus ou moins larges, aux teintes vives ou pastel.
    • Aster novae-angliae se distingue de l’autre par la présence de poils sur les feuilles et une floraison plus tardive allant de la mi-septembre à la mi-octobre. Ses fleurs restent fermées par temps couvert et les tiges ont tendance à ployer sous la quantité de fleurs.
    • L’espèce novi-belgii, plus précoce, tolère moins les attaques d’oïdium mais sa floraison nous livre une extraordinaire gamme de bleus.
    • Aster cordifolius est un grand aster capable d’atteindre 1,50 m au port naturel qui anime parfaitement les sous-bois. Ses cultivars comme 'Ideal' ou 'Silver Spray' sont un peu plus compacts.
    • Les asters dumosus-hybrides sont parfaits pour les potées fleuries ou les bordures avec leur port compact compris entre 30 et 6 0 cm et leur souche plus ou moins traçante.
    • Les asters à effet « brouillard » sont appréciés pour la finesse de leurs fleurs qui forment un nuage comparable au brouillard des fleuristes (Gypsophila paniculata). Leurs teintes pâles permettent en outre toutes les associations.

Asters de printemps

Aster des Alpes (Aster alpinus)

Asters de printemps Aster des Alpes (Aster alpinus)
  • Floraison : Grandes fleurs bleu liliacé en avril-mai.
  • Feuillage : Feuillage dense en forme de spatule.
  • Qualités : 0,20 à 0,30 m de haut sur 0,40 de large. Pour rocaille, dallage, bordure. Tolère les terrains secs et calcaires.

Aster tongolensis

Asters de printemps Aster tongolensis
  • Floraison : Grandes fleurs bleu violacé en mai-juin.
  • Feuillage : Feuilles étroites, denses.
  • Qualités : 0,30-0,40 m de haut sur 45 de large. Pour rocaille, bordure ou massif.

Asters d’été

Œil du Christ (Aster amellus)

Asters d’été Œil du Christ (Aster amellus)
  • Floraison : Grandes fleurs à ligules (faux pétales) étroites parfumées, de juillet à septembre.
  • Feuillage : Feuilles lancéolées, soyeuses vert-grisâtre.
  • Qualités : Touffe semi-arbustive de 0,30 à 0,60 m de haut sur 0,50 m de large. Pour rocailles ensoleillées.

Aster x frikartii 'Mönch'

Asters d’été Aster x frikartii 'Mönch'
  • Floraison : Fleurs bleu violacé à fines ligules en août-septembre.
  • Feuillage : À rajeunir tous les 2-3 ans.
  • Qualités : 0,80 à 1 m de haut sur 0,50 m de large. Très longue floraison au soleil et en sol bien drainé. Pour massifs et fleurs coupées.

Aster divariqué (Aster divaricatus)

 Aster divariqué  ( Aster divaricatus )
  • Floraison : Fleurs de couleur blanche au cœur jaune ou pourpre, d'août à octobre.
  • Feuillage : Feuilles dentées plutôt larges.
  • Qualités : Hauteur de 50 à 60 cm pour autant de large. Port buissonnant. Pour massifs, bacs et bordures.

Grands asters d’automne

Aster de la Nouvelle-Angleterre (Aster novae-angliae)

Grands asters d’automne Aster de la Nouvelle-Angleterre (Aster novae-angliae)
  • Floraison : Floraison tardive de mi-septembre à mi-octobre. Nombreux cultivars.
  • Feuillage : Base ligneuse. Limbes étroits et velus.
  • Qualités : Résiste bien à l’oïdium. Convient bien en zone humide.

Aster novae-angliae 'Septemberrubin' (syn. A. n-a. 'September Ruby')

 Aster novae-angliae  'Septemberrubin' (syn.  A. n-a.  'September Ruby')
  • Floraison : Fleurs rouge vermeil.
  • Feuillage : --
  • Qualités : 1,20 m

Aster novae-angliae ‘Alma Pötschke’

Grands asters d’automne Aster novae-angliae ‘Alma Pötschke’
  • Floraison : Rose vif.
  • Qualités : 1 m

Aster novae-angliae ‘Rosanna’

 Aster novae-angliae  ‘Rosanna’
  • Floraison : Rose malvacé.
  • Qualités : 1,40 m

Aster de la Nouvelle-Belgique (Aster novi-belgii)

Grands asters d’automne Aster de la Nouvelle-Belgique (Aster novi-belgii)
  • Floraison : Floraison d’août à octobre. Nombreux cultivars.
  • Feuillage : Souche assez traçante. Feuilles étroites lustrées, vert foncé.
  • Qualités : Sensible à l’oïdium. Renouveler la souche tous les 2-3 ans.

Aster novi-belgii 'Marie Ballard'

Grands asters d’automne Aster novi-belgii 'Marie Ballard'
  • Floraison : Fleurs doubles d’un très beau bleu en septembre-octobre.
  • Feuillage : --
  • Qualités : 1 m

Aster novi-belgii 'Royal Ruby'

 Aster novi-belgii  'Royal Ruby'
  • Floraison : Fleurs doubles rouge rubis
  • Feuillage : --
  • Qualités : 0,80 m

Aster novi-belgii 'Davey's True Blue'

 Aster novi-belgii  'Davey's True Blue'
  • Floraison : Larges fleurs bleu intense en septembre-octobre.
  • Feuillage : --
  • Qualités : 0,90 m

Asters nains d’automne

Aster dumosus-hybrides

Asters nains d’automne Aster dumosus-hybrides
  • Floraison : Fleurs simples ou doubles, d’août à octobre, de teintes variées.
  • Feuillage : Feuilles allongées vert sombre et lustrées.
  • Qualités : 0,30 à 0,60 m de haut sur 0,55 m de large. Pour bordures, massifs ou potées.

Asters à effet brouillard d’automne

Aster cordifolius

Asters à effet brouillard d’automne Aster cordifolius
  • Floraison : Des bouquets lâches de nombreux capitules bleu à bleu violacé en août-septembre.
  • Feuillage : Feuilles en forme de cœur.
  • Qualités : 1 à 1,50 m de haut aux tiges solides bien droites. Convient bien en sous-bois.

Aster ericoïdes

Asters à effet brouillard d’automne Aster ericoïdes
  • Floraison : Tiges ramifiées au sommet, portant un nuage de fleurettes blanches, bleuâtres, rosâtres, de septembre à novembre.
  • Feuillage : Feuilles très fines au sommet des tiges rappelant le feuillage des bruyères.
  • Qualités : 0,80 à 1 m de haut sur 0,60 m de large. Utilisées en fleurs coupées.

Aster laterifolius 'Horizontalis'

Asters à effet brouillard d’automne Aster laterifolius 'Horizontalis'
  • Floraison : Petits capitules blancs à cœur jaune puis brunâtre.
  • Feuillage : Feuillage vert sombre, pourpre à l’automne. 'Prince' et 'Lady-in-Black' sont à feuillages plus sombres.
  • Qualités : Touffe horizontale de 0,50 m de haut.

Aster datschii

Asters à effet brouillard d’automne Aster datschii
  • Floraison : Nombreux capitules blancs à cœur jaune en août-septembre.
  • Feuillage : Feuillage vert très fin le long des tiges.
  • Qualités : 1,40 m

Semis et plantation de l’aster

Semis et plantation de l’aster

Où le planter ?

Selon les espèces, les asters vivaces ont des besoins différents quant au sol et à l'exposition.

  • Les grands asters apprécient un sol frais l'été, bien drainé et une exposition ensoleillée, mi-ombragée dans le sud, abritée des vents forts.
  • L'Aster novi-belgii réclame un sol légèrement acide et bien fumé.
  • L'Aster novae-angliae est parfait pour les zones humides et les fonds de massif car les tiges ont tendance à ployer à l'automne sous le poids des fleurs.
  • Les Asters dumosus réclament un sol riche et frais qui convient bien pour une utilisation en potée.
  • Les asters de faible taille printaniers ou estivaux se plantent en bordure de massif ou en rocaille ensoleillée. La plupart tolèrent un sol sec et calcaire.

Les grands asters ont tendance à s'étendre assez rapidement grâce aux rhizomes surtout chez les plants issus d'un semis naturel même si le sol est médiocre. Lors de la plantation, espacez les plants d'au moins 30 cm.

Quand planter l'aster ?

La meilleure période est l'automne pour ces vivaces d'une excellente rusticité approchant les -35 à -40 °C. La plantation au printemps est cependant possible.

Comment le planter l'aster ?

Creusez une large cuvette, apportez une bonne pelletée de compost ou fumier avec de l'engrais organique et enterrez la souche.

Culture et entretien de l’aster

Culture et entretien de l’aster

Pour maintenir la vigueur des plants, apportez de l’engrais organique une fois par an, au printemps, par griffage superficiel entre les touffes. L’apport d’engrais pour plantes à fleurs juste avant la floraison a pour effet de raviver l’éclat des capitules.

Après une chaude journée, aspergez le feuillage de l’Aster novi-belgii et maintenez le sol frais afin d’éviter les attaques d’oïdium. Pensez à diviser sa souche tous les 2 ou 3 ans pour maintenir des plants robustes et florifères. Les Asters dumosus et x frikartii apprécieront ce même traitement.

Tuteurez les espèces hautes sensibles aux pluies automnales en enfonçant des branchages dans le sol ou bien pincez les tiges à 15 cm du sol, vers la fin mai de façon à rendre la touffe plus compacte.

Taille de l’aster

Rabattez les tiges défleuries au ras du sol et ôtez les feuilles malades avant l’hiver.

Maladies, nuisibles et parasites

L'oïdium ou « blanc » est un champignon assez fréquent formant un dépôt blanchâtre sur le feuillage et les boutons qui affaiblit la plante. Les contaminations de Erysiphe cichoracearum explosent par des températures de 30-35 °C. La germination des spores est en revanche gênée par la présence d'eau sur les feuilles. C'est pourquoi il est recommandé d'arroser le feuillage après une journée chaude. Pulvérisez du soufre ou de la décoction de prêle sur les espèces particulièrement sensibles (novi-belgii, dumosus), en préventif tous les 10-15 jours dès le mois de mai.

La rouille de l'aster apparaît quelquefois en période humide. Les feuilles sont déformées, présentent des taches blanchâtres en début d'été, puis des pustules rouille au revers des feuilles. Supprimez les parties atteintes et appliquez de la décoction de prêle tous les 15 jours.

Attention aux limaces friandes des jeunes pousses.

Multiplication de l’aster

Multiplication de l’aster

L'astr se multiplie par bouturage ou division.

Division

La division peut se faire au printemps ou en fin d'automne.

  • Déterrez toute la souche puis détachez les parties périphériques jeunes et vigoureuses que vous replantez à divers endroits.
  • Choisissez un endroit plus frais si le plant est souvent atteint par l'oïdium.

Bouturage

Le bouturage de bois tendre se réalise au printemps mais ces plants ont tendance à être moins vigoureux que ceux issus de la division de souche. Leur floraison nécessite 2 à 3 ans.

Conseils écologiques

Les asters sont mellifères et attirent de nombreux papillons dans une période où les floraisons se font plus rares.

Paillez le pied des asters dès le mois de juin avec des déchets de tonte, pour mainteneur la fraîcheur du sol.

La famille des Astéracées ou Composées est la plus importante du règne végétal, forte de ses vingt et un mille espèces. Elle est considérée comme la plus évoluée des familles de dicotylédones. Chez les asters, le capitule constitué d'une myriade de fleurs serrées les unes contre les autres, simule une fleur unique avec les fleurs du pourtour (fleurs ligulées) dédiées à séduire les insectes par leur couleur et en formant une belle piste d'atterrissage et celles du centre (fleurs tubulées), consacrées à la reproduction. Ces dernières offrent aux insectes un accès facile au pollen, situé à la surface du capitule et mûr avant la sortie des pistils. Autre caractéristique de la famille, les extrémités des cinq étamines que contient chaque fleur, appelées « anthères », sont soudées entre elles. Les pistils terminés par un stigmate plumeux grandissent ensuite, de manière à surmonter les étamines devenues non fonctionnelles et recueillir le précieux pollen venu d'un autre capitule. Ce décalage de maturité sexuelle appelé protandrie évite ainsi l'autofécondation, néfaste pour l'évolution puisqu'elle mène à la dégénérescence et la stérilité d'une espèce. La dissémination des graines munies d'une sorte de parachute, le « pappus » se fait ensuite par le vent ou par des animaux lorsque la semence comporte un crochet.

Par Eva Deuffic

Un peu d’histoire…

La Nouvelle-Angleterre qui a donné son nom à l’espèce novae-angliae désigne une région antérieure à l’indépendance des États-Unis qui couvre l’extrême nord-est des États-Unis. Elle regroupe aujourd’hui différents états (Connecticut, Maine, Massachusetts, New Hampshire, Rhode Island et Vermont) et se caractérise par l’absence de terres fertiles qui l’a conduite à se tourner vers la pêche, le commerce et l’industrie.

La Nouvelle-Amsterdam ancienne appellation de la ville de New York constituait la principale ville de la région de la Nouvelle-Belgique. Celle-ci a inspiré Linné pour nommer l’espèce novi-belgii.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides