Goutte d'or

Goutte d'or en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Goutte d'or

  • Nom(s) latin(s)

    Chiastophyllum oppositifolium

  • Famille

    Crassulacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant Semi-persistant
  • Forme

    Étalé ou tapissant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,30 m
  • Largeur à maturité

    0,20 à 0,30 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    12 à 16 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Bosquet ou forêt Massif ou bordure Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Chiastophyllum, couramment nommé goutte d'or, fait partie de la famille des Crassulacées qui comporte les Crassula mais aussi les Aeonium, les Echeveria, les Sedum et les Sempervivumparmi ses membres les plus connus. Ce genre est monospécifique, étant uniquement représenté par Chiastophyllum oppositifolium, une petite vivace succulente originaire des zones montagneuses du Caucase. Cette plante, peut-être à cause de son nom peu engageant, est relativement méconnue mais elle est tout de même disponible à la vente chez quelques pépiniéristes spécialisés dans les vivaces. L'accueillir, c'est l'adopter, car on apprécie vite son côté couvre-sol requérant peu d'entretien et son feuillage persistant décoratif toute l'année. De plus, elle offre une belle longévité et se montre parfaitement résistante aux maladies et rustique dans pratiquement toutes nos régions, supportant aisément des températures négatives jusqu'à -15 voire -18 °C.

La goutte d'or pousse en petites rosettes de 15 à 20 cm de hauteur pour un étalement de 25 à 30 cm. Elle gagne peu à peu du terrain grâce ses rhizomes formant un tapis bien dense, sans jamais se montrer envahissante. Ses courts rameaux portent des feuilles ovales, charnues, vert vif mat, de 4 à 5 cm de longueur et aux bords crénelés. Les feuilles les plus basses sont légèrement teintées de rouille.

La floraison intervient au printemps, de mai à juillet selon le climat. Elle prend la forme de nombreuses petites grappes ramifiées et retombantes de fleurettes campanulées jaune chartreuse d'un demi-centimètre de longueur. Les grappes sont portées par de longues tiges érigées rouge bordeaux.

La goutte d'or est à son aise en pleine terre, à mi-ombre, dans une rocaille alpine, en bordure de massif d'arbustes ou de vivaces, sur un muret ou entre des dalles. On peut aussi l'installer en pots ou en bacs, ou l'intégrer à un mur végétal sur la terrasse. Garnissez-en le couvert de petits conifères ou d'arbustes printaniers (cognassier du Japon, spirée, viorne…). Accompagnez-la avec des campanules naines, des petites fougères, des potentilles herbacées et des saxifrages. Complétez la scène avec la touche minérale indispensable au décor de la rocaille : cailloux, galets, graviers, rochers… Dans une auge alpine, mariez-la avec des sédums et des sempervivums.

Espèces et variétés de Chiastophyllum oppositifolium

La goutte d'or fait partie d'un genre monospécifique dont elle est la seule représentante.

Chiastophyllum oppositifolium

'Jim's Pride' ou 'Variegatum'

Chiastophyllum oppositifolium 'Jim's Pride' ou 'Variegatum'
  • Floraison : Comme l'espèce type.
  • Végétation : Feuilles marginées de crème.
  • Qualités : Bel effet lumineux pour la mi-ombre.

Plantation de la goutte d'or

Plantation de la goutte d'or

Où la planter ?

Installez-la à exposition mi-ombragée dans un sol léger, humifère, neutre à calcaire, pauvre à modérément fertile, frais mais parfaitement drainé. L'ombre est possible mais la plante s'y montre moins florifère et poussera moins bien. Une exposition ensoleillée est possible au nord de la Loire.

En climat froid et/ou sol lourd qui retient l'humidité, plantez la goutte d'or sur une pente ou au sommet d'une petite butte aménagée avec quelques cailloux.

Si vous la cultivez en pot, vérifiez le parfait écoulement de l'eau lors des arrosages.

Quand planter la goutte d'or ?

Plantez-la au printemps ou en automne. Préférez la plantation printanière en climat froid ou en sol lourd ou argileux.

Comment la planter ?

Pour un bel effet rapidement, plantez-la en masse. Prévoyez 12 à 16 plants au m² pour la plantation en pleine terre et au moins 3 à 5 godets pour une potée de 30 cm de diamètre.

Désherbez soigneusement le sol, car sa pousse plutôt lente peut la mettre en concurrence avec des voisines plus vigoureuses. Ameublissez et amendez avec des cailloux ou des graviers pour améliorer le drainage si votre sol est très argileux. Apportez un peu de compost bien mûr ou du terreau de feuilles. Après plantation, arrosez copieusement et paillez avec des galets ou du gravier pour limiter la pousse des mauvaises herbes et conserver un sol frais.

Comment planter la goutte d'or en pot ?

Optez pour un contenant poreux (type terre cuite) et vérifiez la présence des trous de drainage. Utilisez un terreau léger et bien drainant, type cactées et succulentes ou mélangez un terreau type géraniums avec autant de perlite. Paillez avec des petits graviers. Surfacez en début de printemps et rempotez tous les 4-5 ans selon le développement de la plante.

Culture et entretien de la goutte d'or

Culture et entretien de la goutte d'or

En pleine terre

La goutte d'or se contente d'un désherbage printanier et de quelques arrosages réguliers en été s'il fait sec. Inutile de fertiliser, la plante est peu gourmande.

En pot

Toute la belle saison, maintenez le substrat frais et fertilisez deux à trois fois sur la période d'avril à août. En automne, protégez des grands froids (qui peuvent faire chuter le feuillage) en rapprochant des murs sud ou ouest de l'habitation. Ne laissez pas sécher le substrat mais éviter les excès d'eau.

En région montagneuse ou en climat continental, protégez la potée sous châssis froid ou dans la serre non chauffée.

Maladies, nuisibles et parasites

La goutte d'or se montre bien résistante aux maladies, elle peut par contre attirer les limaces et les escargots au printemps et en début d'automne.

Multiplication de la goutte d'or

Multiplication de la goutte d'or

Bouturage

La multiplication la plus simple est le bouturage de pousses terminales herbacées au printemps. L'enracinement dans un terreau de bouturage bien drainant est rapide. Conservez les boutures sous châssis froid la première année.

Division de touffes

Il est possible également de diviser des touffes bien implantées au printemps et en début d'automne en récupérant des rhizomes munis de racines. Faites-les grossir dans des godets individuels avant leur mise en pleine terre.

Semis

Le semis se pratique dès janvier ou février, en serre froide ou sous châssis, car les graines ont besoin d'une période de froid pour lever leur dormance. Si vous semez plus tard, placez les semences trois à quatre semaines au réfrigérateur. Semez clair en terrine sur un terreau de semis, indemne de germes pathogènes et couvrez à peine avec une fine couche de terreau tamisé. La germination peut prendre un à plusieurs mois. Conservez un substrat frais sans excès jusqu'à germination. Ombragez et aérez pendant l'été. Protégez les jeunes plantules du gel le premier hiver.

Conseils écologiques

Les murs végétaux extérieurs, outre leurs indéniables atouts esthétiques, permettent d'isoler phoniquement un habitat tout en le régulant thermiquement. Ils attirent aussi des insectes et parfois des oiseaux qui y trouvent un abri pour l'hiver. Plusieurs techniques permettent de construire ces jardins verticaux notamment le dispositif de culture sans sol breveté par le botaniste Patrick Blanc, qui utilise des couches de feutre imbibées par capillarité de solution nutritive et servant de support aux racines des plantes. De nombreux végétaux apprécient cette culture à la « verticale » dont le Chiastophyllum oppositifolium mais aussi les épimédiums, les lierres, les heuchères, les fougères, l'ophiopogon, le pachysandra, les petits phlox, les potentilles, le raoulia, la sagine, les saxifrages, les tiarellas, le tolmiea, les tradescantias et les vincas… qui conviennent aux murs végétaux de mi-ombre.

Un peu d'histoire…

Le nom générique Chiastophyllum vient du grec χιαστό (chiasto) qui veut dire croisé ou en croix et φύλλο (phyllo) qui signifie feuille. Le nom spécifique latin oppositifolium fait référence à la disposition du feuillage, signifiant à feuilles opposées.

Le Chiastophyllum oppositifolium est parfois rangé dans le genre Umbilicus qui comporte plus de 90 espèces, on le nomme alors Umbilicus oppositifolius.

La goutte d'or est cultivée depuis le début du XXe siècle. C'est le botaniste autrichien Otto Stapf (1857-1933), conservateur aux jardins botaniques de Kew en Angleterre, qui l'a décrite pour la première fois.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides