Lierre terrestre

Lierre terrestre en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Lierre terrestre

  • Nom(s) latin(s)

    Glechoma hederacea

  • Famille

    Lamiacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante comestible ▶ Plante à tisane

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Étalé ou tapissant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,30 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Verger Prairie Couvre-sol Bosquet ou forêt
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le lierre terrestre (Glechoma hederacea) est une plante de la famille des Lamiacées, comme les menthes. Utilisé depuis longtemps pour ses qualités gustatives et médicinales, on lui a donné de nombreux surnoms parmi lesquels « gléchome faux-lierre », « couronne de terre », « herbe de la Saint-Jean » ou « courroie de la Saint-Jean ».

On le trouve dans de nombreux endroits du monde, en Europe, en Asie, au Japon et en Amérique du Nord. Il aime les sols frais et humides et pousse dans les endroits ombragés. On le croise surtout dans les sous-bois et dans les bois de feuillus mais aussi le long des haies, au bord des routes et dans les prés non cultivés.

Plante vivace, robuste et rustique (jusqu'à -15 °C), ses tiges rampantes sont faites de stolons (comme pour les fraisiers) qui s'enracinent à leur extrémité et donnent de nouveaux plants rapidement, créant en peu de temps de grands tapis de verdure.

À partir de ses stolons, le lierre terrestre émet des tiges d'environ 15 cm de hauteur sur lesquelles poussent des petites feuilles persistantes. De forme arrondie avec des bords crénelés, elles sont de couleur vert foncé et parfois panachées de blanc crème (Glechoma hederacea 'Variegata'). La floraison a lieu de mars à juin et donne naissance à de jolies petites fleurs au parfum agréable. Réunies en général par trois ou quatre à l'aisselle des feuilles, elles présentent une corolle tubulaire s'ouvrant en deux lèvres (bilabiées) de couleur bleu-violet.

Les tiges et les fleurs du lierre terrestre sont comestibles et possèdent des propriétés apéritives, diurétiques, stimulantes et toniques. Ses fleurs ont un goût sucré qui relève agréablement les salades et les soupes (excellentes en mariage avec des champignons, autre produit du sous-bois). Vous pouvez aussi les utiliser pour décorer les gâteaux ou dans des verrines. Attention, elles ne supportent pas la cuisson qui leur fait perdre leur parfum.

Riche en tanins et en huiles essentielles (les glandes se trouvent sous les feuilles), le lierre terrestre est également utilisé en médecine pour ses principes actifs et son efficacité confirmée. Il est prescrit en sirop ou en infusion pour soigner les inflammations des voies respiratoires (notamment les bronchites). En usage externe (huile de massage et lotion), il soigne les affections de la peau (ulcère, acné, eczéma).

Avec son feuillage persistant, le lierre terrestre est décoratif toute l'année. Au jardin, utilisez-le comme couvre-sol, au pied d'arbustes ou au pied d'une haie. En pot sur le balcon ou en jardinière suspendue, associez-le avec du lierre grimpant ou des géraniums vivaces, son effet retombant est très décoratif.

Infusion médicinale : pour soigner les laryngites et la toux, cueillez 10 g de sommités fleuries (les fleurs avec un petit morceau de tige), faites les bouillir quelques minutes dans 1 litre de lait et laissez infuser 15 min, ajoutez un peu de miel ou de sucre. Buvez 2 à 3 tasses par jour.

Espèces et variétés de lierres terrestres

À part l'espèce type, une seule variété de lierre terrestre est cultivée.

Glechoma hederacea

'Variegata'

Glechoma hederacea 'Variegata'
  • Caractère des fleurs et des fruits : Très similaire à l'espèce type, à part la couleur des feuilles. Petites fleurs violacées et odorantes. Feuillage persistant, petites feuilles de forme arrondie, crénelées et panachées de blanc.
  • Taille de l'arbre, aspect, période de floraison : Tiges rampantes couvre-sol. Hauteur des tiges environ 15 cm. Fleurit de mars à juin. Résiste à -15 °C.
  • Qualités : Belle couleur des feuilles. Plante médicinale riche en huiles essentielles. Au jardin, très bon couvre-sol à l'ombre et/ou très esthétique dans les murs végétaux en association avec des fougères. En pot en suspension, bel effet retombant des stolons (tiges rampantes) créant un effet « cascade ». Attention : peut devenir envahissante.

Plantation du lierre terrestre

Plantation du lierre terrestre

Où le planter ?

En pleine terre :

Plantez le lierre terrestre en situation mi-ombragée. Vous pouvez aussi l'installer à un endroit ensoleillé, à condition que le sol reste bien frais et qu'il ait profité d'une bonne humidité au printemps.

Placez-le au pied d'arbustes, de haies, ou en sous-bois, dans un sol ordinaire plutôt humide et humifère, frais et bien drainé.

Attention : le lierre terrestre peut devenir un peu envahissant, donc assurez-vous de le planter à un endroit où il pourra se développer sans gêner d'autres cultures.

En pot :

En pot, il est très esthétique, les stolons rampants vont « tomber » en sortant du pot et former comme une cascade de verdure. Il s'associe bien avec les lierres grimpants, les lamiers, les géraniums vivaces, les alchémilles, les astilbes ou encore les épimèdes. Disposez-le là aussi en situation mi-ombragée.

Quand planter le lierre terrestre ?

Plantez le lierre terrestre à l'automne ou au printemps, de préférence en septembre ou en mars, car il aime l'humidité et se développe bien à la saison des pluies.

Comment le planter en pleine terre ?

Faites un trou à l'endroit souhaité et incorporez un peu de compost qui aidera à la bonne reprise du système racinaire. Plantez la motte avec les quelques pieds de lierre terrestre.

Rebouchez le trou, tassez bien la terre puis arrosez copieusement.

Rustique, de végétation rapide, pas besoin d'entretien particulier, arrosez seulement régulièrement jusqu'à la reprise, votre lierre terrestre va se développer tout seul.

Comment planter le lierre terrestre en pot ?

Si vous souhaitez associer le lierre terrestre avec d'autres plantes, prévoyez un contenant assez grand pour accueillir votre composition.

Installez des billes d'argiles ou des graviers dans le fond de votre pot, pour assurer un bon drainage. Installez ensuite vos plantes selon vos envies et complétez avec du terreau. Vous pouvez y incorporer des billes d'argiles qui retiendront l'humidité.

Pour réaliser une suspension fleurie, choisissez un pot adapté :

  • Les pots en plastique sont légers mais pas très esthétiques et, d'autre part, retiennent un peu trop l'eau, ce qui a tendance à faire pourrir les racines.
  • Les pots en terre cuite sont très esthétiques mais lourds et, au contraire, retiennent peu l'eau qui s'évapore vite.
  • Une corbeille en coco avec une armature métallique est un bon choix intermédiaire, elle est légère et esthétique.

Recouvrez le fond de votre corbeille avec un film géotextile qui va retenir la terre humide. Garnissez-la avec du terreau pour suspensions fleuries puis installez vos plantes et laissez parler votre créativité !

Idée de composition suspendue : associé à un géranium zonal (ou pélargonium zonal), l'effet retombant du lierre terrestre contraste bien avec le port droit du géranium et crée une masse aérienne très esthétique.

Culture et entretien du lierreterrestre

Le lierre terrestre est très facile à cultiver et demande peu d'entretien.

Arrosage

En cas de sécheresse estivale, arrosez régulièrement votre lierre terrestre pour lui apporter l'humidité dont il a besoin (surtout s'il est installé en situation ensoleillée).

En pot, comme pour toutes les plantes, les arrosages seront plus fréquents qu'au jardin, car un petit volume de terre sèche plus vite.

Désherbage

Le lierre terrestre est si facile à cultiver qu'au contraire, il peut devenir envahissant.

Si vous êtes envahis, il faut arrêter sa progression. La meilleure manière de le faire est d'arracher à la main un maximum de stolons et de nœuds enracinés. Cette méthode est très efficace, car la plante est de petite taille et toute entremêlée ; avec une bonne paire de gants, vous pourrez désherber rapidement un coin de votre jardin. Répétez l'opération selon les besoins.

Maladies, nuisibles et parasites

Le lierre terrestre est résistant et n'est pas sujet aux maladies ou aux parasites majeurs.

Il peut en revanche se faire croquer par les escargots ou les limaces. Si c'est le cas, vous pouvez installer quelques tuiles sur le sol humide, à proximité et autour de votre lierre. Les limaces vont se réunir dessous et vous n'aurez plus qu'à les ramasser pour les déplacer ailleurs.

Pour lutter contre les limaces et les escargots, vous pouvez aussi tenter d'attirer un hérisson, excellent allié naturel qui se nourrit de tous les nuisibles au jardin (comme au potager !).

Récolte

Quand et comment récolter ?

Les fleurs poussent de mars à juin et le lierre terrestre se récolte traditionnellement fin juin, à la Saint-Jean (d'où son surnom « d'herbe de la Saint-Jean » ou de « courroie de la Saint-Jean »). On récolte les tiges avec les feuilles et les fleurs, toutes les trois comestibles.

Pour récolter dans les meilleures conditions le lierre terrestre, cueillez les tiges fleuries le matin, après évaporation de la rosée mais avant que le soleil ne soit trop chaud.

Pour prélever les tiges, utilisez un sécateur bien aiguisé.

La conservation du lierre terrestre

Suite à votre récolte, ce que vous ne consommez pas frais doit être conservé rapidement. Selon l'utilisation que vous souhaitez en faire, séparez ou non les fleurs de la tige feuillée.

Vous pouvez conserver votre lierre par congélation ou par séchage. La congélation est plus facile et rapide mais fait perdre des propriétés à la plante. Le séchage au contraire, demande plus de temps et d'investissement mais renforce le goût et conserve au maximum les principes actifs des huiles essentielles contenues dans la plante.

Congélation : mettez simplement vos tiges et fleurs au congélateur dans un sachet ou une boîte adaptée.

Séchage : faites sécher vos tiges fleuries soit en les réunissant en bouquet et en les suspendant par un fil, la tête en bas, soit en les plaçant sur des claies (cadres en bois recouverts de mousseline) et en les remuant de temps en temps.

Conservez ensuite votre lierre séché dans des boites en métal ou des bocaux en verre, bien clos.

Multiplication du lierre terrestre

Quand diviser ?

Afin de multiplier votre lierre terrestre, divisez les souches à l'automne et replantez-les à l'endroit choisi.

Comment diviser ?

Avec une bêche, prélevez une motte de terre contenant plusieurs pousses de lierre terrestre. Vous prélèverez donc à la fois des racines et des stolons. Les pousses en périphérie sont les plus vigoureuses, car les plus jeunes, donc prélevez de préférence sur un des « cotés » de votre couvre-sol. Autre avantage, cela ne créera pas de trou inesthétique au milieu des pousses.

Replantez ensuite la motte à l'endroit souhaité et arrosez abondamment. Les stolons continueront leur développement, créant de nouvelles racines qui permettront la progression de nouveaux stolons.

Conseil : si vous souhaitez faire plusieurs divisions, prélevez une motte de terre un peu plus grosse puis séparez-la en plusieurs morceaux à l'aide de la bêche ou d'un grand couteau.

Conseils écologiques

Le lierre terrestre est une plante mellifère (ou nectarifère). Ses fleurs contiennent du nectar que vont butiner les insectes pollinisateurs comme les abeilles, les bourdons ou les papillons. Les attirer au jardin assure de bonnes récoltes au potager et au verger.

De plus, offrir aux abeilles de quoi se nourrir est un geste écologique pour leur survie, qui est actuellement fortement menacée.

Un peu d'histoire…

Autrefois, le lierre terrestre était considéré comme une plante magique. Il faisait partie des plantes guérisseuses et on lui associait des propriétés surnaturelles. Utilisé en mélange avec d'autres herbes, on le plaçait sous la couche des jeunes mères pour leur redonner force et vigueur après l'accouchement.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides