Coquelourde

Coquelourde en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Coquelourde des jardins, Coquelourde

  • Nom(s) latin(s)

    Lychnis coronaria

  • Famille

    Caryophyllacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant Semi-persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,60 à 1 m
  • Largeur à maturité

    0,15 à 0,45 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec
  • Densité

    4 à 8 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Prairie Massif ou bordure Rocaille Muret Talus
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

La coquelourde des jardins appartient au genre Lychnis, qui fait partie de la famille des Caryophyllacées, qui comprend aussi l'œillet et la gypsophile. Il regroupe une quinzaine d'espèces différentes, mais qui ont toutes en commun leur facilité de culture.

La plante forme des rosettes basales serrées les unes contre les autres, hautes de 15 à 20 cm et larges d'environ 40 cm. Les feuilles lancéolées et duveteuses, vert argenté, sont persistantes à semi-persistantes.

En été, de nombreuses fleurs en forme de plateau, réunies en un corymbe lâche, d'un rose carminé profond et velouté, sont portées par des tiges raides et ramifiées, hautes de 50 à 70 cm, argentées elles aussi. La floraison est ainsi mise en valeur par le contraste coloré avec le feuillage.

La coquelourde des jardins (Lychnis coronaria) est une plante vivace éphémère, qui se comporte souvent comme une bisannuelle et est spontanée dans les friches du sud-est de l'Europe.

Elle possède de nombreux atouts : rustique (elle résiste au-delà de -20 °C), elle n'est jamais malade. Elle pousse rapidement, presque partout et ne requiert aucun entretien. Son feuillage persistant en hiver (en régions clémentes) apporte de la vie au jardin. Facile à vivre, elle est idéale pour les jardins secs et les terres pauvres, sur un talus, un muret, en compagnie de graminées, d'armoise ou d'arbustes bas au feuillage gris – hélianthème, liseron de Turquie (Convolvulus cneorum)… – ou de plantes au feuillage pourpre.

Une fois la floraison terminée, la coquelourde des jardins disperse ses graines aux quatre vents, assurant ainsi la pérennité des floraisons. Les plantules qui en sont issues se reconnaissent rapidement grâce à la couleur du feuillage, ce qui permet de déplacer celles qui seraient gênantes (elles s'arrachent très facilement). Ces semis spontanés donnent indéniablement un caractère sauvage à la plante et au jardin qui l'accueille et sont une aubaine pour les jardiniers débutants ou… paresseux !

Espèce et variétés de coquelourde

Coquelourde des jardins (Lychnis coronaria)

Espèce type

Coquelourde des jardins (Lychnis coronaria) Espèce type
  • Floraison : En juillet-août, fleurs rondes d’un rose-pourpre intense, velouté et lumineux.
  • Végétation : Hauteur : 70 cm à 1 m. Rosettes de feuilles duveteuses grises. Tiges dressées très ramifiées vers le haut.
  • Qualités : Se ressème spontanément, sans être envahissante.

'Alba'

Coquelourde des jardins (Lychnis coronaria) 'Alba'
  • Floraison : Fleurs blanc pur.
  • Végétation : Voir espèce type.
  • Qualités : Remarquable pour un jardin blanc. Facile à associer.

'Atrosanguinea'

Coquelourde 'Atrosanguinea'
  • Floraison : Fleurs rouge carminé.
  • Végétation : Voir espèce type.
  • Qualités : --

'Oculata'

Coquelourde 'Oculata'
  • Floraison : Fleurs blanches à macule centrale rose pâle.
  • Végétation : Voir espèce type.
  • Qualités : --

'Gardener's World'

Coquelourde 'Gardener's World'
  • Floraison : Grandes fleurs doubles, de la même couleur que l’espèce.
  • Végétation : Voir espèce type.
  • Qualités : Fleurs stériles, qui ne se ressèment pas. Floraison très longue.

Lychnis des Alpes (Lychnis alpina)

Lychnis des Alpes (Lychnis alpina)
  • Floraison : En mai-juin, fleurs rose pourpré aux pétales ondulés groupées en petits pompons.
  • Végétation : Hauteur : 0,10 m. Touffe gazonnante, feuilles linéaires en rosette, de 2 à 4 cm de long, vert foncé.
  • Qualités : Préfère les sols non calcaires. Pour rocaille, muret…

Lychnis x arkwrightii

Lychnis x arkwrightii
  • Floraison : En juin-juillet, fleurs étoilées à pétales crantés, orange écarlate intense, réunies en cymes terminales.
  • Végétation : Hauteur : 0,45 m. Port buissonnant, feuilles duveteuses, lancéolées, brun-pourpre.
  • Qualités : Vivace de courte durée.

Lychnis chalcedonica

Lychnis chalcedonica
  • Floraison : Petites fleurs rouge vermillon, en inflorescences aplaties, de juin à août.
  • Végétation : Hauteur : 1 m. Touffe dressée, feuilles lancéolées et opposées, vert vif, sur des tiges poilues assez raides, non ramifiées.
  • Qualités : Supporte bien les sols argileux s’ils sont drainés.

Lychnis flos-cuculi

Lychnis flos-cuculi
  • Floraison : Entre mai et juillet, fleurs à 5 pétales profondément divisés en fines lanières, rose tendre.
  • Végétation : Hauteur : 0,50 m. Touffe évasée et dressée, feuilles lancéolées à linéaires, vert bleuté. Tiges rougeâtres, ramifiées au sommet.
  • Qualités : Pour jardin sauvage ou prairie fleurie en sol humide ou bord de pièce d’eau.

Lychnis flos-jovis

Lychnis flos-jovis
  • Floraison : Grandes fleurs rose vif, de mai à juillet.
  • Végétation : Hauteur : 0,40 à 0,60 m. Touffe compacte tapissante, feuillage duveteux et argenté.
  • Qualités : Se ressème spontanément.

Lychnis x haageana

Lychnis x haageana
  • Floraison : De juin à septembre, fleurs étoilées rouge orangé brillant, à pétales crantés, regroupées par 2 ou 3 en cymes terminales.
  • Végétation : Hauteur : 0,40 m. Port semi-dressé, feuilles velues et lancéolées vert franc. Tiges cassantes à la base.
  • Qualités : Vivace éphémère, très proche de L. x arkwrightii dont elle ne diffère que par son feuillage.

Lychnis viscaria

Lychnis viscaria
  • Floraison : En mai-juin, panicules serrés de fleurs doubles rose carminé.
  • Végétation : Hauteur : 0,40 m. Coussin de feuilles étroites, vert foncé et lustrées. Anneaux bruns visqueux sur les tiges fines.
  • Qualités : Installer en rocaille ou au pied de rosiers anciens.

Plantation de la coquelourde des jardins

Plantation de la coquelourde des jardins

Où la planter ?

La coquelourde pousse en tout sol ordinaire bien drainé. Elle ne craint pas les cailloux ni les sols secs, mais supporte aussi les sols plus riches et un peu argileux.

Elle préfère les situations très chaudes et ensoleillées, mais se satisfait de la mi-ombre.

Vous pouvez tenter la culture en pot, bien qu'elle ait tendance à y pourrir à cause d'excès d'arrosage.

Quand planter la coquelourde ?

Plantez la coquelourde des jardins au printemps dans les sols lourds et les régions aux hivers rigoureux, en automne ailleurs.

Comment la planter ?

Espacez les plants de 20 à 25 cm. Apportez un peu de terreau dans le trou de plantation pour assurer la transition avec le substrat d'origine, puis arrosez.

En pot, choisissez un contenant en terre cuite, poreux, et versez au fond une bonne couche de drainage d'au moins 5 cm. Remplissez d'un terreau plantation ou d'un mélange de terre et de terreau.

Culture et entretien de la coquelourde

Culture et entretien de la coquelourde

Une fois la reprise assurée, la coquelourde des jardins n’a plus besoin d’être arrosée.

Coupez les parties sèches après la floraison pour provoquer un renouvellement de la végétation et une remontée des fleurs.

Rabattez la touffe dès qu’elle n’est plus décorative, au plus tard en fin d’hiver.

En pot, arrosez régulièrement, mais peu. Ne laissez surtout pas de soucoupe sous le contenant.

Maladies, nuisibles et parasites

Les seuls ennemis que connaisse la coquelourde sont peut-être les limaces ou les escargots, au moment de la pousse des jeunes feuilles. Mais ces derniers ont une préférence pour les espèces non duveteuses.

Pour lutter contre ces gastéropodes, utilisez en priorité des remèdes de grand-mères tels que les barrières de cendre ou de coquilles d'œufs écrasées.

Récolte de la coquelourde des jardins

Cueillez les fleurs au fur et à mesure de la floraison pour composer de jolis bouquets, car elles tiennent très longtemps dans l'eau.

Préservez quelques tiges pour le semis. Les plants issus de ces semis se repiquent facilement quand ils sont prélevés jeunes.

Multiplication de la coquelourde

Multiplication de la coquelourde

Le meilleur mode de multiplication est sans conteste le semis naturel. Cependant, la coquelourde blanche, Lychnis coronaria 'Alba', se ressème moins spontanément que l'espèce type. Mieux vaut, dans ce cas, récolter les graines et les semer tout de suite ou au printemps suivant.

  • Semez en caissette ou pot. La germination prend une quinzaine de jours.
  • Hivernez sous châssis froid ou repiquez en pépinière bien exposée.
  • Mettez en place au printemps.

Les semis de printemps fleurissent dans l'année. Mais les semis d'automne donnent une végétation particulièrement abondante.

Conseils écologiques

Vous pouvez limiter les semis spontanés en coupant les hampes florales avant la maturité des graines. Cependant, cette propension à coloniser tous les recoins, surtout les plus incultes, rend la coquelourde précieuse au jardin et donne, contrairement à ce que son aspect un peu « flashy » pourrait laisser présager, une impression de naturel très agréable. Idéale en prairie fleurie !

Un peu d’histoire…

Le nom du genre Lychnis vient du grec lychnos, qui signifie « lampe », car les feuilles et les tiges de la coquelourde étaient utilisées pour faire des mèches pour les lampes à huile dans l’Antiquité.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides