Delosperma

Delosperma en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Delosperma, Pourpier vivace, Ficoïde vicace

  • Nom(s) latin(s)

    Delosperma

  • Famille

    Aizoacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante grasse, succulente ou cactus

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    < 0,15 m
  • Largeur à maturité

    30 à 50 cm

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Sol caillouteux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec
  • Densité

    6 à 8 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Massif ou bordure Muret Talus
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Classé parmi les plantes vivaces, le delosperma est appelé pourpier vivace ou ficoïde vivace. Ses petites feuilles charnues et pointues, resserrées sur des tiges rampantes, se développent en tapis très dense. Considéré à juste titre comme un couvre-sol, il a le grand avantage de produire une floraison lumineuse et spectaculaire pendant plusieurs mois, de juin à la fin septembre. Ses fleurs épanouies en capitules solitaires sont si nombreuses qu’elles finissent par recouvrir le feuillage, ce qui forme des coussins colorés très lumineux que l’on remarque de loin. Leurs couleurs varient du rose au rouge carmin en passant par le violet, il existe aussi une espèce à fleurs jaunes. Les fleurs des espèces courantes ont la particularité de se refermer le soir.

Le feuillage persistant de teinte verte ou bleutée pousse rapidement une fois la plante bien installée. Les rameaux s’étalent au sol en ne dépassant pas 10 cm de haut et se ramifient pour s’étendre chaque année davantage. Cette vigueur sous les climats doux permet à la plante d’occuper les interstices des murets, mais elle cache une faiblesse qu’il faut connaître pour profiter de ce décor fleuri : les tiges sont tapissantes pour résister au vent et cassent facilement quand on les manipule. Il vaut donc mieux laisser la plante se débrouiller là où elle se développe. Quand elle se plaît quelque part, sa croissance est régulière.

Une rocaille abritée est un endroit idéal pour ce pourpier vivace aimant les terrains chauds, caillouteux et très bien drainés. Mais le delosperma peut aussi garnir le haut des murets et les talus qui constituent les limites des jardins dans les régions de climat océanique doux. En auges et potées, la plante retombe sur les bords. Bien qu’aimant les climats doux, le delosperma résiste à des gels de courte durée allant jusqu’à -10 °C.

La plante est vendue chez les pépiniéristes collectionneurs spécialisés dans les cactées et succulentes, ainsi que dans les jardineries, dans lesquelles on trouve en général les mêmes espèces que chez les spécialistes de plantes vivaces. Attention toutefois, il peut y avoir confusion entre les ficoïdes vivaces qui supportent davantage le froid, et les espèces annuelles dont le feuillage est différent et qui meurent à des températures inférieures à zéro. Ces dernières ne sont pas des delospermas mais des dorothéantes (Dorotheanthus bellidiformis), bien qu’appelées aussi ficoïdes ou marguerites des rochers. De façon générale, ces plantes restent tout de même très proches car elles sont originaires des mêmes zones climatiques de l’Afrique du Sud, se développent dans les mêmes milieux et des sols similaires, et résistent bien à la sécheresse ainsi qu’aux embruns.

Espèces de delosperma

Plus de 150 espèces sont recensées. Pour une utilisation extérieure sous nos climats, les espèces vivaces sont beaucoup moins nombreuses à être proposées, moins d’une dizaine. D’autres espèces sont vendues pour une culture sous serre.

Delosperma aberdeenense

 Delosperma aberdeenense
  • Floraison : Fleurs bicolores, violacées à cœur blanc.
  • Végétation : Feuillage épais et très court, bien compact, de couleur vert bleuté.
  • Qualités : La plante s’étale assez vite. Les fleurs sont lumineuses de près comme de loin.

Delosperma cooperi

 Delosperma cooperi
  • Floraison : Fleurs rouge carmin, très lumineuses.
  • Végétation : Feuillage assez fin, fleurs bien dressées au-dessus.
  • Qualités : Très florifère et d’une couleur brillante. La plus connue et la plus employée pour couvrir rapidement murets et talus.

Delosperma crassuloïdes

 Delosperma crassuloïdes
  • Floraison : Fleurs blanches au printemps et en été, assez grandes et au cœur rose.
  • Végétation : Feuillage bien charnu et dressé.
  • Qualités : Espèce peu employée à l’extérieur, en dehors des jardins botaniques du Sud.

Delosperma echinatum

 Delosperma echinatum
  • Floraison : Fleurs blanches à cœur jaune au printemps.
  • Végétation : Feuillage duveteux. Supporte mal les températures en dessous de 0 °C.
  • Qualités : Cette espèce est à réserver aux climats méditerranéens dans la zone où il ne gèle pas.

Delosperma sutherlandii

 Delosperma sutherlandii
  • Floraison : Fleurs rose vif au cœur jaune.
  • Végétation : Espèce vigoureuse, résiste à -7 °C en hiver en sol bien drainé et en pleine lumière.
  • Qualités : Floribondité exceptionnelle jusqu’aux gelées. Demande une exposition très ensoleillée.

Plantation du delosperma

Plantation du delosperma

Où le planter ?

Un endroit bien ensoleillé est recommandé, ailleurs la plante souffrira d'un manque de lumière et ne fleurira pas bien.

Évitez les sols engorgés, les terrains argileux qui retiennent l'eau, les massifs dans les creux ou au pied des murs qui récupèrent les eaux qui ruissellent. Un sol maigre à pauvre convient, même caillouteux. Les rocailles sèches sont à privilégier.

Quand planter le delosperma ?

Plantez de préférence au printemps, afin que la plante s'adapte à son environnement avant l'hiver. Mais comme elle est vendue en conteneurs et proposée en fleurs dans les jardineries, elle peut se planter à tout moment entre le début du printemps et le début de l'automne, à condition d'humidifier la motte et de bien arroser à la plantation si le temps est chaud et sec.

Comment le planter ?

Il vaut mieux acheter de jeunes plants, vendus en godets, quand on souhaite garnir un muret, une rocaille ou un talus. Ils s'adapteront mieux et se développeront plus vite. On compte environ 6 plants au mètre carré sur un talus, un tiers de moins sur un muret.

  • Arrosez le plant avant de procéder à la plantation, laissez égoutter.
  • Creusez un trou puis dépotez et placez le plant dans son trou en ajoutant éventuellement un peu de terreau dans le cas d'une rocaille très pauvre ou d'un muret.
  • Rebouchez, tassez avec le plat de la main et arrosez.
  • En terre plus lourde, ajoutez des petits graviers ou de la pouzzolane broyée dans le fond du trou.

En pot, il a besoin d'un terreau léger, de préférence dans un contenant de 30 cm de diamètre au minimum. Il peut aussi garnir les bordures des bacs de terrasse.

Culture et entretien du delosperma

Culture et entretien du delosperma

Cette succulente se cultive très facilement dès l'instant où l'on respecte ses principaux besoins :

  • un bon ensoleillement ;
  • une situation chaude ;
  • un sol poreux, ou extrêmement bien drainé.

Le désherbage est utile la première année, pour éviter la concurrence des plantes spontanées dont les graines viennent se semer dans les trous des murets, les rocailles et autres endroits appréciés également par le delosperma. Mais dès que la plante a commencé à se densifier, le tapis végétal qu'elle forme ne laisse alors plus passer les spontanées.

Arrosez le temps de la reprise, ensuite la plante se suffit des pluies, elle est résistante à la sécheresse grâce à ses feuilles charnues qui lui servent de réserve. En pleine terre, l'apport d'engrais est inutile.

En pot, veillez à arroser quand le temps est très sec, et apportez un engrais soluble dans l'eau d'arrosage en début de printemps pour favoriser une floraison abondante, mais pas davantage, car ce type de plante s'accommode aussi très bien des sols maigres.

Taille du delosperma

Quand tailler ?

En début de printemps, la taille permet de contrôler la progression de ce couvre-sol.

Mais sur les murets et grands talus, aucune taille n’est nécessaire sauf si la plante a subi des dommages dus aux intempéries. Dans ce cas, coupez les parties abîmées, même au centre de la touffe, la plante repartira.

Comment tailler ?

Il suffit de couper les tiges gênantes en périphérie de la touffe. Procédez avec un petit sécateur bien affûté.

Maladies, nuisibles et parasites

Ce type de plante n’est pas sensible aux maladies et parasites.

Multiplication du delosperma

Multiplication du delosperma

Division et bouturage se font au printemps.

Bouturage

Il est conseillé de bouturer le delosperma afin de toujours avoir quelques boutures en réserve au cas où la plante ne supporterait pas un hiver rigoureux. Ces boutures sont à conserver sous châssis ou en véranda, à l'abri du gel.

Division

On peut également diviser la touffe, bien que cette dernière soit à manipuler avec précaution au regard de la fragilité des tiges. Mais cette division permet aussi de régénérer les touffes.

Conseils écologiques

La croissance saine du delosperma et sa conservation pendant de longues années sont liées à la chaleur dont il va bénéficier. Une exposition très ensoleillée est requise, dans un sol très bien drainé. Inutile donc de vouloir le cultiver sous des climats froids ou aux hivers rigoureux, à moins que ce ne soit en pot à rentrer en véranda hors gel dès la fin de l’automne.

Un peu d’histoire…

La plante colonise les bords de mer en Afrique, particulièrement au sud et à l’est. Elle fait partie des plantes importées d’Afrique du Sud depuis quelques décennies pour leurs qualités ornementales, au départ pour une culture d’intérieur. Son adaptation à nos climats littoraux et régions douces, au même titre que certaines cactées et autres plantes succulentes, lui a permis d’intégrer les catalogues de vivaces d’extérieur. Elle reste malgré tout encore peu connue.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides