Mertensia maritima

Mertensia maritima en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Mertensia maritima, Plante huître

  • Nom(s) latin(s)

    Mertensia maritima

  • Famille

    Boraginacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

    Plante comestible ▶ Autres légumes

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    < 0,15 m
  • Largeur à maturité

    40 à 70 cm

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    7 à 9 au m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Rocaille Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Mertensia maritima, de la famille des Boraginacées, est originaire des dunes du littoral atlantique et de la Manche. C'est une vivace caduque, presque retombante, s'étalant en touffe souple de 10 à 15 cm de haut sur 40 à 70 cm de large, à feuillage vert bleuté argenté. Les tiges sont plus claires. Les feuilles oblongues, souvent en forme de cuillères, sont pétiolées. Elles ont la saveur et la consistance épaisse, grasse, d'une huître. Les fleurs bleues s'épanouissent de juin à octobre. Les graines noires se terminent en pointe.

En effet, ce n'est pas parce que sa saveur est étonnante qu'il faut oublier la beauté de la plante, très décorative. Placez-la en rocaille, en auge, en potée, en vasque, en jardinière, au potager, au jardin d'herbes… en prenant juste la précaution d'en éloigner limaces et escargots qui n'en font qu'une bouchée. Bien rustique, cette vivace est parfaite pour les régions de bord de mer, car elle a besoin avant tout d'un sol très drainé. De plus, elle résiste bien au vent, aux embruns et à la sécheresse.

Cette plante, cultivée depuis une trentaine d'années par des jardiniers collectionneurs, donc introuvable hors pépiniéristes pointus, prend son essor différemment depuis peu, grâce aux restaurateurs qui l'utilisent de plus en plus. Ils trouvent dorénavant ces feuilles à Rungis, en barquette, sur les étals, à côté des fleurs comestibles et des salades rares. Depuis l'engouement des grands chefs, donc une forte demande, cette plante est cultivée sous serre aux Pays-Bas, ce qui permet d'en fournir toute l'année. Bien entendu, ces feuilles sont moins goûteuses que celles qui sont cultivées en pleine terre au jardin, et à la saison « normale » ! Si vous souhaitez la cultiver, vous pouvez vous procurer des plants ou des graines assez facilement par Internet ou chez votre pépiniériste, et même parfois en jardinerie.

Dans la famille des Boraginacées, la plupart des plantes ont une saveur iodée : la bourrache, la consoude, par exemple, mais aucune n'a un goût aussi marqué. Et surtout pas cette consistance incroyable. Si vous faites goûter une feuille, les yeux fermés, aux amis qui se baladent dans votre jardin, ils restent stupéfaits devant ce goût et cette texture extraordinaires ! Et s'ils détestent les huîtres, ils vont vite recracher…

Les feuilles de mertensia se consomment crues ou cuites, comme des épinards. Mais c'est vraiment crue qu'elle est la plus intéressante et la plus surprenante. Les petites fleurs estivales sont également comestibles.

Ajoutez-les à une salade, posez quelques feuilles sur un filet de saumon, servez-la avec toutes sortes de poissons en carpaccios, décorez-en les plateaux de fruits de mer, afin que vos convives les croquent entre deux crevettes, pour un voyage gustatif inoubliable. Parsemez-en quelques tomates servies avec de la mozzarella. Vous pouvez les conserver dans le vinaigre, comme les salicornes ou les cornichons.

Peut-être avez-vous des amis qui adorent les huîtres, mais ne peuvent pas en manger, à cause d'une allergie, ou bien des d'autres qui s'affichent végétaliens : faites-leur plaisir, en leur servant quelques feuilles disposées sur des tranches de pain tartinées de beurre demi-sel.

Enfin, cette plante est riche en potassium, en calcium, en magnésium, en fer, en manganèse, en zinc, en cuivre.

Espèce de Mertensia maritima

Vivace

Mertensia maritima

Vivace Mertensia maritima
  • Feuillage : Vert bleuté à reflets argentés.
  • Fleurs : Bleu pur en été.
  • Qualités : Exquises saveur et texture d’huître.

Semis et plantation de Mertensia maritima

Semis et plantation de Mertensia maritima

Où la semer et planter ?

En toutes régions, plantez Mertensia maritima au soleil non brûlant ou à mi-ombre, en sol très drainé, sableux enrichi de compost.

Si votre sol est lourd, mieux vaut planter Mertensia maritima en contenant, d'autant plus qu'il sera moins la proie des gastéropodes, trop gourmands.

Quand semer et planter Mertensia maritima ?

Semez Mertensia maritima au printemps sous abri, à l'automne en extérieur.

La plantation intervient au printemps.

Comment la semer ?

Si vous avez récupéré des graines au printemps, achetées ou glanées chez des amis, et souhaitez les semer en intérieur, il faut avant tout les stratifier à froid pour une meilleure germination.

  • Placez les graines dans le bac à légumes de réfrigérateur durant 3 à 6 semaines.
  • Semez les graines au chaud, entre 15 et 20 °C, dans un substrat léger et drainant composé de 50 % de terreau et 50 % de sable, à la lumière.
  • Recouvrez-les à peine.
  • Conservez le substrat légèrement humide.
  • Vous repiquerez les plantules en godet de tourbe lorsqu'elles auront 4 ou 5 feuilles.

Vous pouvez semer en automne en extérieur, en pleine terre ou en pot. Recouvrez à peine les graines. La germination se fera au printemps, entre février et avril. C'est le cycle naturel de la plante.

Comment planter Mertensia maritima ?

Pour une plantation en pot :

  • Comptez un pot de 50 cm de diamètre et de profondeur.
  • Drainez-le à l'aide de billes d'argile ou de graviers, sur 10 cm.
  • Pour le substrat, mettez à parts égales du sable et du terreau de feuilles. Si vous pouvez utiliser du sable de mer, c'est l'idéal, cette plante poussant, sauvage, sur les dunes.
  • Placez le pot au nord, à l'ouest, à l'est, mais surtout pas au sud.
  • Paillez avec des graviers et maintenez la terre fraîche en été… mais non trempée !

Pour la plantation en pleine terre :

  • Faites un trou de 3 fois le volume de la motte.
  • Ajoutez du sable à la terre d'origine, et une petite poignée de compost. Si votre sol est lourd, drainez le fond du trou avec des graviers.
  • Rebouchez aux 3/4 le trou.
  • Faites tremper le godet pendant 2 min dans une cuvette d'eau.
  • Dépotez la plante, en faisant attention aux tiges, cassantes.
  • Positionnez-la, rebouchez, tassez, arrosez.
  • Placez une collerette de graviers autour du collet qui ne doit pas être enfoncé.

Culture et entretien de Mertensia maritima

Culture et entretien de Mertensia maritima

La culture de Mertensia maritima n'est pas toute simple.

Taillez les tiges de moitié, pour fortifier le pied, et supprimez les 2/3 des fleurs si vous souhaitez plus de feuillage.

Bien que très rustique, cette plante peut souffrir du froid : sa végétation démarre tôt en fin d'hiver, aussi n'hésitez pas à protéger les jeunes pousses des gels printaniers.

Cette plante aime la fraîcheur sans excès en été, mais surtout jamais en hiver. Arrosez en été si nécessaire, à condition que l'eau ne stagne pas, et l'idéal est de la placer sous un auvent dès octobre, à l'abri des pluies hivernales, ou de la rentrer en serre froide si elle est cultivée en pot.

Maladies, nuisibles et parasites

Pas de maladie, mais de gros prédateurs : les limaces et les escargots ! Ils peuvent détruire un plant en une nuit.

Si Mertensia maritima subit de grosses chaleurs, les pucerons peuvent s'y installer. Évitez la plantation plein sud, et dans les régions méridionales, préférez une installation à mi-ombre.

Récolte de Mertensia maritima

Quand et comment le récolter ?

Quand la plante est bien installée, commencez la récolte des feuilles, jamais plus de 1/3 à chaque fois, sur un pied.

La conservation de Mertensia maritima

Placez les feuilles dans un contenant hermétique, dans le bas du réfrigérateur, pour une conservation de 4 à 5 jours.

Multiplication de Mertensia maritima

Multiplication de Mertensia maritima

Mertensia maritima se multiplie par bouturage ou semis.

Bouturage

Plantez de jeunes pousses au printemps (mars avril) ou des tronçons de racines à la fin de l'hiver (février), en plein air, dans des contenants emplis d'un substrat composé de sable de rivière et de terreau. Maintenez la fraîcheur.

Vous les mettrez à leur place définitive lorsque les plantules seront bien racinées.

Semis

En automne, ramassez tous les jours les graines tombées au sol, faites-les sécher à l'ombre, et conservez-les dans une enveloppe, au sec et au frais en attendant de les semer.

Il est également possible de récupérer soigneusement, sans casser les tiges, les semis spontanés, et de les replanter directement en terre, ou en godets de tourbe.

Conseils écologiques

Avant tout, arsenal bio pour lutter contre les gastéropodes ! Piégez-les avec des recettes de grand-mère : bols de bière où elles se noieront, barrières infranchissables de mars de café, de sciure ou de cendres… Ou un demi-pamplemousse évidé, face contre terre : posé le soir, il ne reste qu'à récupérer les limaces agglutinées, le lendemain matin !

Pour lutter contre les pucerons, semez autour de la plante quelques capucines : ces insectes en sont si fous qu'ils en oublient les autres plantes.

Un peu d’histoire…

Quelques noms communs que l’on attribue au Mertensia maritima : Plante-huître, mertensie maritime, huître potagère, pulmonaire de Virginie, sanguine de mer, huître végétale. Dans les pays anglo-saxons : oysterleaf, sea lungwort…

Attention, cette plante découverte et décrite au XIXe siècle est protégée. Il est donc interdit de la récolter dans la nature.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides