Camomille romaine

Camomille romaine en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Camomille romaine, Camomille officinale, Camomille noble

  • Nom(s) latin(s)

    Chamæmelum nobile

  • Famille

    Astéracées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante comestible ▶ Aromatiques et condiments | Plante à tisane

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Semi-persistant Caduc
  • Forme

    Étalé ou tapissant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,45 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    5 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Massif ou bordure Rocaille Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Très répandue en Europe, la camomille romaine (Chamæmelum nobile ou Anthemis nobilis), appelée aussi camomille noble ou camomille officinale, fait partie des plantes favorites de la panoplie de l’herboriste. On retrouve encore son usage en cuisine ou en cosmétologie.

Peu rustique, cette plante aromatique vivace appartient à la famille des Astéracées (anciennement Composées).

Elle se caractérise par ses nombreux et jolis capitules blancs à cœur jaune. Ses fleurs ressemblent à celle de la marguerite (pour la variété à fleurs simples uniquement) et apparaissent de juin à septembre.

Mesurant entre 20 à 25 cm de haut à l’état sauvage et 30 à 40 cm lorsqu’elle est cultivée, ses tiges velues et grêles sont d’abord étalées au sol, portant directement les feuilles alternes, puis se dressent pour porter les fleurs uniques en extrémité. Son port est plutôt rampant.

Ses feuilles de couleur vert pâle à grise sont finement découpées et dégagent lorsqu’on les froisse un parfum de pomme verte.

Elle fait partie des plantes médicinales les plus populaires de l’histoire depuis la nuit des temps. C’est aussi l’une des plus consommées pour ses multiples bienfaits. La camomille est amère, aromatique, stimulante et tonique.

Espèces et variétés de camomilles

On trouve dans le commerce 3 variétés de camomille romaine :

  • l’une à fleurs simples, utilisée notamment pour la production de capitules à usage médicinal ;
  • une autre à fleurs doubles, aux propriétés proches, plus cultivée ;
  • et une troisième, qui ne fleurit pas.

Camomille romaine à fleurs simples

Camomille officinale (Chamæmelum nobile)

Camomille romaine à fleurs simples Camomille officinale (Chamæmelum nobile)
  • Caractères de la fleur : Gros capitules bombés, jaune d’or, avec le centre entouré d’une rangée de pétales blancs et horizontaux. Ressemble à une fleur de marguerite.
  • Qualités : Aromatique et médicinale. Peut se semer.

Camomille romaine à fleurs doubles

'Flore Pleno'

Camomille romaine à fleurs doubles 'Flore Pleno'
  • Caractères de la fleur : Fleur blanche en pompon dense qui cache presque entièrement le centre jaune du capitule.
  • Qualités : Fleurs stériles, ne se ressèment pas. Fin feuillage fortement aromatique, utilisé en couvre-sol, qui peut être tondu 1 ou 2 fois par an. Fleurs aux propriétés médicinales.

'Treneague'

Camomille romaine 'Treneague'
  • Caractères de la fleur : Variété sans fleurs.
  • Qualités : Plante naine, de 5 à 8 cm de hauteur. Feuillage tapissant, vert clair, découpé, fortement aromatique. Peut remplacer le gazon en terrain sablonneux et frais.

Semis et plantation de la camomille romaine

Semis et plantation de la camomille romaine

Vous pouvez trouver dans le commerce des graines de camomille à fleurs simples et des jeunes plants en godet de l’une ou l’autre variété.

Où planter la camomille romaine ?

Votre camomille romaine poussera aussi bien en pot qu’en pleine terre, en massifs, bordures, rocailles, etc.

Elle préfère un sol léger, humifère, légèrement sablonneux et bien drainé et une exposition ensoleillée et abritée du vent. Évitez les sols calcaires et préférez un sol légèrement acide.

Veillez également à ce que le sol soit propre, car la camomille craint la concurrence des mauvaises herbes.

Si vous la plantez en pot, mieux vaut la rentrer durant les mois d’hiver.

Comment et quand planter la camomille romaine ?

Veillez à bien préparer le sol, au préalable, avec un mélange de compost ancien et de fumier décomposé.

Semis :

  • Semez les graines directement en place en avril ou en mai.
  • Recouvrez-les à peine, elles ont besoin de lumière pour germer.
  • Après la levée, maintenez le sol propre en désherbant à la main.

Plants en godet :

  • Mettez-les en place au printemps ou à l’automne.
  • Évitez les périodes de gel.
  • Faites tremper les mottes une trentaine de minutes dans de l’eau avant de les mettre en terre.
  • Après avoir recouvert les mottes de terre, tassez bien et terminez la plantation par un arrosage copieux.
  • Prévoyez un espace entre les plants de camomille de 20 cm.

Note : si la camomille se plaît à l’endroit que vous lui avez choisi, vous pourrez constater qu’elle se ressème spontanément d’une année sur l’autre.

Culture et entretien de la camomille romaine

Culture et entretien de la camomille romaine

La camomille romaine ne demande que très peu d’entretien :

  • Les soins consistent en binages répétés 3 ou 4 fois la première année, tandis que 2 suffisent la seconde année.
  • Arrosez la première année
  • Rabattez la touffe après la floraison, en septembre. Arrachez les plantes au bout de la quatrième année pour les diviser et refaire une nouvelle plantation.
  • Les plantes en pot nécessitent des arrosages réguliers.
  • La camomille romaine est rustique en sol bien drainé. Ailleurs, paillez-la pour protéger le pied du froid.

Maladies, nuisibles et parasites

La camomille n'a qu'un seul ennemi : le puceron. Pour le traiter, il vous suffit de pulvériser de l'eau savonneuse sur la plante atteinte.

Récolte de la camomille romaine

Quand et comment récolter ?

Récoltez les fleurs de vos camomilles romaines 2 ans seulement après la plantation :

  • Cueillez les fleurs de camomille romaine en été, juste avant leur épanouissement complet.
  • Coupez-les juste sous les capitules, pas trop bas.

La conservation de la camomille romaine

Il est conseillé de les récolter tous les jours puis de les mettre à sécher sans les empiler, sur une toile ou une claie dans un lieu ventilé, à l'abri du soleil et des poussières pendant une dizaine de jours.

Ensuite, stockez-les dans un sac en papier ou une boîte en carton, bien fermée, à l'abri de la lumière et de la poussière, en un lieu frais et sec.

Multiplication de la camomille romaine

Multiplication de la camomille romaine

La camomille romaine se reproduit par semis, par bouturage et par division de souche.

Le semis

Le semis est à réaliser surtout pour la camomille à fleurs simples, car elle produit de nombreuses graines. Effectuez ces semis au printemps.

Le bouturage

Le bouturage est utile pour les variétés qui ne se sèment pas. Procédez au printemps ou en été avec des boutures herbacées de tête non fleuries.

La division de souche

Cette méthode est conseillée pour rajeunir de vieux pieds et multiplier les variétés stériles. Pratiquez cette division au printemps ou à l'automne.

Conseils écologiques

Paillez et protégez votre camomille romaine durant l'hiver, avec du fumier décomposé ou du terreau.

Dans un jardin bio, la camomille romaine, grâce au puissant parfum de son feuillage, est reconnue comme repoussant de nombreux insectes nuisibles. Par contre attirant les pucerons, elle peut servir d'appât pour épargner les plantes voisines.

Pour lutter contre ces nuisibles, vous pouvez préparer un purin d'ail :

  • Portez un litre d'eau à ébullition puis retirez du feu.
  • Incorporez 100 g d'ail épluché et haché.
  • Couvrez et laissez refroidir.
  • Filtrez et diluez la solution à raison de 1 volume de solution pour 5 litres d'eau.
  • Pulvérisez sur les feuilles sans oublier le dessous.
  • Renouvelez la pulvérisation au bout d'une semaine.

Un peu d’histoire…

La camomille romaine fait partie des plantes médicinales les plus populaires de l'histoire depuis la nuit des temps. C'est aussi l'une des plus consommées pour ses multiples bienfaits. Les Égyptiens l'employaient contre les fièvres.

Au IIe siècle, Claude Galien, médecin grec, préconisait l'usage de la camomille romaine contre les migraines et les névralgies.

Au Moyen Âge, les moines la cultivaient régulièrement dans leurs carrés de jardin réservés aux plantes médicinales.

Au XVIIIe siècle, ses vertus antispasmodiques, carminatives et stomachiques sont largement décrites dans l'un des tomes de la pharmacopée des médecins de Londres.

Au tout début du siècle suivant, le médecin français François-Joseph Cazin, considéré comme l'ancêtre de l'école française de phytothérapie, insiste sur l'efficacité de la camomille romaine dans le traitement des langueurs d'estomac, le manque d'appétit et les coliques venteuses.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides