Millepertuis

Millepertuis en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Millepertuis, Herbe de la Saint Jean

  • Nom(s) latin(s)

    Hypericum

  • Famille

    Clusiacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

    Plante comestible ▶ Aromatiques et condiments | Plante à tisane

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace Annuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant Semi-persistant Caduc
  • Forme

    Étalé ou tapissant
    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 1,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division Bouturage Marcottage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Massif ou bordure Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le millepertuis appartient au genre Hypericum et à la famille des Hypéricacées (ou Clusiacées selon la classification couramment utilisée).

L’espèce sauvage (Hypericum perforatum), au port érigé et aux multiples petites fleurs, colonise les friches et talus un peu partout. Elle est connue et utilisée pour ses vertus médicinales depuis la plus haute Antiquité.

Cultivée, c’est une plante arbustive, excellent couvre-sol, qui offre tout l’été de nombreuses grandes fleurs d’un jaune éclatant réunies en bouquets terminaux qui se voient de loin. Elle donnera à l’automne une multitude de petits fruits ronds et colorés.

La plupart des espèces cultivées dans notre pays sont des arbustes persistants ou semi-persistants (quelques-unes annuelles) et leur taille varie de 0,15 à 1,50 m. Mais il existe, sous d’autres climats, des espèces formant de petits arbres et pouvant atteindre jusqu’à 10 m de haut.

Le feuillage des millepertuis, le plus souvent persistant en hiver (selon les espèces et les climats), est composé de feuilles lancéolées ou ovales d’un vert profond. Ces feuilles sont porteuses de très nombreuses petites perforations que l’on peut observer par transparence au soleil et qui sont à l’origine du nom courant de millepertuis : en vieux français, un pertui est un passage.

Leur système radiculaire rhizomateux leur permet de se développer en s’étalant, en émettant de nouvelles tiges.

L’espèce sauvage, Hypericum perforatum, outre son usage décoratif au jardin, est cultivée également pour usage médicinal en phytothérapie. Sous forme de gélules, d’extraits, de teinture ou d’huile rouge, il est couramment employé aussi bien pour son action contre les dépressions légères que pour cicatriser des plaies ou brûlures légères.

Toutefois, ne l’utilisez pas sans conseil d’un professionnel (pharmacien notamment) car, d’une part, comme pour le pamplemousse, ses effets interfèrent avec ceux de nombreux médicaments (autres antidépresseurs, anticoagulants, antirétroviraux, anticonvulsivants, contraceptifs oraux…), d’autre part, il ne peut permettre de traiter une dépression sévère et enfin, il peut avoir également divers effets secondaires néfastes tels qu’un effet photosensibilisant au soleil.

Types et variétés de millepertuis

Le genre Hypericum comprend environ 400 espèces réparties à travers le monde.

La plupart sont arbustives et certaines se multiplient spontanément en émettant des stolons.

Elles se différencient notamment par leur taille plus ou moins élevée, leur feuillage de couleurs différentes, plus ou moins persistant ou leurs fruits de couleur et apparence différentes. Mais toutes résistent bien au froid (au moins jusqu’à -15 °C), sont résistantes aux maladies et tolèrent la sécheresse.

Espèces naines

Hypericum reptans

Millepertuis  Hypericum reptans
  • Fleurs et fruits : Boutons de fleur rouges.
  • Hauteur et feuillage : Hauteur ne dépassant pas 5 à 10 cm. Feuillage caduc devenant rouge en automne.
  • Qualités - usage : Arbustif. Port tapissant.

Hypericum olympicum f. uniflorum

Espèces naines Hypericum olympicum f. uniflorum
  • Fleurs et fruits : Fleurs jaune pâle en juin-juillet.
  • Hauteur et feuillage : Hauteur : 20 cm. Feuillage gris-bleu caduc.
  • Qualités - usage : Arbustif. Très florifère.

Espèces de taille moyenne

Hypericum calycinum

Espèces de taille moyenne Hypericum calycinum
  • Fleurs et fruits : Grosses fleurs dorées de juin à octobre.
  • Hauteur et feuillage : Hauteur : 30 à 40 cm. Feuillage persistant et coriace. Touffe arrondie.
  • Qualités - usage : Arbustif. Souche vigoureuse qui s’étale par ses stolons. Enracinement profond. Parfait pour les talus et en couvre-sol.

Hypericum x moserianum 'Tricolor'

Espèces de taille moyenne Hypericum x moserianum 'Tricolor'
  • Fleurs et fruits : Floraison tardive de juillet à septembre.
  • Hauteur et feuillage : 0,50 m de haut. Feuillage panaché de crème, de rose et de vert.
  • Qualités - usage : Arbustif. Variété moins vigoureuse.

Espèces de grande taille

'Hidcote'

Espèces de grande taille 'Hidcote'
  • Fleurs et fruits : Floraison longue de juillet à octobre.
  • Hauteur et feuillage : Hauteur 1,50 m. Feuillage persistant ou semi-persistant.
  • Qualités - usage : Arbustif. Silhouette arrondie. Un des plus beaux millepertuis.

Hypericum x inodorum

Espèces de grande taille Hypericum x inodorum
  • Fleurs et fruits : Floraison de juillet à novembre. Très florifère.
  • Hauteur et feuillage : Hauteur jusqu’à 1 m. Feuillage vert foncé caduc, et aromatique. 'Elstead' : variété à gros fruits rouges en même temps que les fleurs.
  • Qualités - usage : Arbustif. Un des plus robustes et des plus florifères.

Androsème officinal (Hypericum androsaemum)

Espèces de grande taille Androsème officinal (Hypericum androsaemum)
  • Fleurs et fruits : Longue floraison de juin à septembre. Fruits rouges, puis noirs.
  • Hauteur et feuillage : Environ 0,80 m de haut. Feuillage caduc. 'Albury Purple' : variété au feuillage teinté de pourpre.
  • Qualités - usage : Feuillage aromatique. Arbustif.

'Sunburst' (Hypericum frondosum)

Millepertuis 'Sunburst' ( Hypericum frondosum )
  • Fleurs et fruits : Très florifère de juin à septembre. Grandes fleurs aux longues étamines.
  • Hauteur et feuillage : Hauteur : 0,80 m. Beau feuillage glauque, caduc ou semi-persistant.
  • Qualités - usage : Arbustif. Silhouette arrondie et dense.

Plantation du millepertuis

Plantation du millepertuis

Où et quand planter le millepertuis ?

  • Le millepertuis pousse bien dans les sols ordinaires bien drainés, en plein soleil ou à la mi-ombre. Hypericum calycinum, Hypericum androsaemum et Hypericum 'Hidcote' supportent l'ombre.
  • Placez-le le long d'un mur ou au pied d'une haie. Il est également parfait comme couvre-sol autour d'un arbre ou d'un massif d'arbustes.
  • Le millepertuis se plante de préférence en automne d'octobre à décembre ou au printemps en avril-mai.

Comment le planter ?

Vous pourrez faire un semis de millepertuis au printemps, puis le repiquer en pépinière pendant l'été avant de le mettre en place à l'automne. Mais cette méthode est longue.

Vous obtiendrez plus rapidement un résultat en plantant des pieds en godets, achetés chez un pépiniériste ou dans une jardinerie. Vous le planterez en bordure, en couvre-sol, dans une haie, un talus ou bien dans un pot ou une jardinière.

Pour la culture en jardinière, comme pour la plantation en pleine terre, si votre sol est mal drainé et retient l'eau, utilisez comme substrat un mélange de terre (ou terreau) et de sable.

Selon les tailles adultes, vous les espacerez de 0,40 à 1 m environ.

Culture et entretien de millepertuis

Culture et entretien de millepertuis

Le millepertuis, plante robuste et rustique, ne demande aucun soin particulier. Il est facile d’entretien et s’adapte à toutes les conditions de culture et à tous types de sols, à condition qu’ils soient drainés.

En pleine terre, vous ne devrez l’arroser qu’en cas de sécheresse prolongée. Pour une culture en pot, arrosez plus régulièrement, mais juste pour maintenir le substrat frais.

Les variétés très couvrantes n’ont pas besoin de désherbages. Pour les autres, un désherbage de printemps suffira.

Vous pourrez pailler avec des feuilles mortes les variétés au feuillage persistant telles que le millepertuis 'Hidcote' pour les aider à passer l’hiver, bien qu’elles soient rustiques jusqu’à -15 °C.

Enfin, vous pourrez procéder à une taille adaptée aux variétés selon qu’elles sont vivaces herbacées ou arbustives.

Taille du millepertuis

Quand tailler ?

Vous taillerez les espèces caduques au printemps avant la reprise de la végétation en mars-avril.

Pour les espèces persistantes, attendez la fin de la floraison en automne.

Comment tailler ?

Rabattez à la cisaille les espèces naines de façon à maintenir un tapis bien dense au sol.

Taillez au sécateur ou à la cisaille les espèces plus grandes pour obtenir un port bien compact et équilibré.

Maladies, nuisibles et parasites

Le millepertuis est très résistant aux maladies. Toutefois, en cas de forte humidité, la rouille peut faire son apparition.

Pour la prévenir, évitez de trop arroser et ne laissez pas votre plant se faire envahir par les mauvaises herbes. Si malgré cela la rouille se développe trop, vous pouvez traiter.

  • Commencez par couper puis brûler les feuilles atteintes, ou la plante elle-même s'il s'agit de petites plantes.
  • Pulvérisez un purin de prêle.
  • En cas d'échec, appliquez, par temps sec et pas en plein soleil, un traitement antifongique autorisé en agriculture biologique : pulvérisation de solution de soufre mouillable ou de bouillie bordelaise, à réappliquer quelque temps après pour éviter la propagation de la maladie.

Récolte du millepertuis

Quand et comment récolter le millepertuis ?

Vous récolterez les sommités fleuries par temps sec et de préférence lorsque les fleurs sont encore en bouton.

C’est en juin et début juillet habituellement que le millepertuis produit le plus de fleurs et que leurs boutons contiendront un maximum de principes actifs.

La conservation du millepertuis

Les boutons, après séchage soigneux, peuvent se conserver au sec et à l’abri de la lumière et de l’humidité dans un sac en papier ou une boite en carton. Mais l’usage par voie orale n’est pas conseillé sous cette forme car l’on ne peut pas bien maîtriser les doses ingérées.

D’autre part, pour un usage externe, il vaut mieux faire macérer les fleurs fraîches dans de l’huile, comme on le fait pour la préparation de l’huile rouge.

Multiplication du millepertuis

Multiplication du millepertuis

Vous pouvez multiplier le millepertuis par division des touffes, bouturage ou marcottage.

  • Vous pourrez bouturer le millepertuis tout l'été et jusqu'en début d'automne.
  • Pour le marcotter, vous opérerez en automne, en période de repos végétatif pour les variétés à feuilles caduques.
  • Pour la division des touffes des espèces herbacées, opérez de préférence en automne.

Conseils écologiques

Une pulvérisation de purin d'ortie est également efficace pour limiter la rouille.

Un peu d’histoire…

Son nom vient du grec Hyperikon qui signifierait « sous les statues » (latinisé en Hypericum) et du latin perforatum faisant référence aux « perforations » (qui sont en réalité des poches contenant une huile essentielle) multiples de ses feuilles.

La Grèce antique utilisait déjà Hypericum perforatum en tant que plante médicinale aussi bien sous forme d’onguents cicatrisants dans diverses atteintes cutanées (blessures, morsures de serpents, plaies ulcéreuses…) que par voie orale, en potions, pour lutter contre diverses manifestations douloureuses et de troubles de l’humeur (anxiété, syndrome menstruel…).

Hippocrate, comme Galien plus tard, recommandait son usage pour traiter ces diverses maladies.

Par extension, ces Grecs anciens lui prêtaient de nombreuses autres vertus, allant jusqu’à l’utiliser pour protéger des sortilèges et lutter contre la possession par les démons.

Cette tradition médicale s’est perpétuée sous les Romains puis pendant le Moyen Âge où on le nommait aussi « chasse diable ».

On a continué pendant des siècles à l’utiliser pour traiter les insomnies, la dépression, l’incontinence urinaire, les troubles de l’humeur associés à la ménopause, mais aussi diverses névralgies…

Au XXe siècle, il entre dans la composition de médicaments tels que l’alcoolat vulnéraire ou le baume du commandeur que l’on retrouve inscrits dans le codex français, servant à traiter les contusions locales, mais aussi les épisodes diarrhéiques et spasmodiques.

Mais c’est surtout son emploi dans le traitement des dépressions légères qui s’est développé de nos jours, après que des études cliniques autour des années 1970 ont démontré son efficacité dans cet usage. En Allemagne, il fait partie des médicaments reconnus pour traiter ces maladies.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides