Astrance

Astrance en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Astrance, Radiaire

  • Nom(s) latin(s)

    Astrantia

  • Famille

    Apiacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 1 m
  • Largeur à maturité

    0,30 à 0,40 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    5 à 6 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation extérieure

    Prairie Massif ou bordure Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Astrantia est un genre de la famille des Apiacées (ex-Ombellifères) – qui comprend aussi la carotte, le fenouil et le persil –, comptant une dizaine d'espèces de vivaces et de nombreux cultivars et hybrides. Originaire des montagnes d'Europe et d'Asie occidentale, où elle occupe les lisières de bois, les prairies ombragées et les bords des ruisseaux, cette vivace rustique peut se cultiver dans toutes les régions.

Plante très à la mode ces dernières années, l'astrance est appréciée pour sa longue floraison estivale et ses inflorescences originales qui apportent une note sauvage dans les jardins ombragés. Elle se distingue des autres plantes de sa famille par sa fleur en ombelle unique, et non double comme c'est généralement le cas, et par ses bractées semblables à des pétales, alors qu'elles se remarquent à peine chez la plupart des Apiacées.

L'astrance forme une rosette de feuilles palmées vert foncé, profondément divisées en 3 à 7 lobes dentés, d'où émergent de fines tiges bien droites, souvent ramifiées vers le haut, culminant à 0,40 à 0,70 m. Ses petites fleurs en ombelle simple, à l'aspect hérissé telles de petites pelotes d'épingles, roses, blanches ou rouges, marquées de vert, sont entourées d'une collerette de bractées rayonnantes dont la couleur est parfois différente de celle des fleurs et les met en valeur. Elles s'épanouissent généralement entre juin et septembre, avec une remontée si on rabat les tiges après la première floraison.

La touffe s'étale lentement grâce à ses rhizomes. En sol humifère, l'astrance se ressème facilement, sans jamais devenir envahissante. Toutefois, la couleur des inflorescences des plantes issues de semis peut être différente de celle du pied mère ; et les hybrides foncés (pourpres) sont souvent stériles. L'espèce se plaît dans les terrains assez humides, même si elle n'est pas très exigeante quant à la nature du sol.

Plante mellifère, les insectes butineurs apprécient son nectar.

Vivace et robuste, l'astrance s'impose dans les jardins naturels, un peu sauvages. Elle s'intègre très bien dans les massifs, bordures, rocailles fraîches ou encore aux abords d'une pièce d'eau. Elle est spectaculaire devant une haie sombre de conifères.

C'est une fleur à couper dont la tenue en vase est d'une durée exceptionnelle, mais aussi très appréciée en bouquet sec.

Espèces et variétés d’astrance

Grande astrance (Astrantia major)

Espèce type

Grande astrance (Astrantia major) Espèce type
  • Floraison : De juin à août. Ombelles rayonnantes blanches, aux reflets verts ou roses, entourées de bractées blanches teintées de vert ou de rose.
  • Végétation : Hauteur : de 0,60 à 0,70 m. Grandes feuilles profondément lobées, vert foncé luisant. Hampes ramifiées au sommet.
  • Qualités : Se ressème facilement.

'Ruby Wedding'

Grande astrance (Astrantia major) 'Ruby Wedding'
  • Floraison : De juin à septembre. Fleurs rouge lumineux entourées de fines bractées bordeaux.
  • Végétation : Hauteur : 0,60 m.
  • Qualités : Variété robuste qui a fait ses preuves, une valeur sûre !

'Sunningdale Variegated'

Grande astrance (Astrantia major) 'Sunningdale Variegated'
  • Floraison : En mai-juin, puis en septembre. Fleurs blanc rosé.
  • Végétation : Hauteur : 0,60 m. Feuillage printanier panaché, vert clair et doré bordé de crème, très lumineux, devenant vert frais en été.
  • Qualités : Les panachures sont plus marquées au soleil.

Astrantia major var. rosea

Grande astrance (Astrantia major) Astrantia major var. rosea
  • Floraison : En juin-juillet, puis en septembre. Fleurs rose pastel entourées de bractées d’un rose plus soutenu.
  • Végétation : Hauteur : 0,60 m.
  • Qualités : Très florifère.

Astrantia major ssp. involucrata

'Shaggy'

Astrantia major ssp. involucrata 'Shaggy'
  • Floraison : De juin à août. Grandes fleurs, longues bractées blanches et vertes teintées de rose, ombelles roses aux étamines argentées.
  • Végétation : Hauteur : 0,60 m.
  • Qualités : Très robuste, se ressème spontanément.

Astrantia carniolica

'Rubra'

Astrantia carniolica 'Rubra'
  • Floraison : De juin à août. Fleurs roses et bractées rouge pourpré.
  • Végétation : Hauteur : de 0,50 à 0,60 m.
  • Qualités : Idéale en rocaille. Préfère les sols calcaires.

Astrance à feuilles d’hellébore (Astrantia maxima)

--

Astrance à feuilles d’hellébore (Astrantia maxima) --
  • Floraison : En juin-juillet. Grandes fleurs de 4 à 6 cm de diamètre, rose pur, entourées de larges bractées.
  • Végétation : Hauteur : de 0,40 à 0,50 m. Souche traçante s’étalant lentement.
  • Qualités : Se distingue par la taille et l’abondance de ses fleurs.

Plantation de l’astrance

Plantation de l’astrance

Où la planter ?

L'astrance préfère un sol humifère et profond, mais elle s'adapte dans tous les sols, même calcaires, pourvu qu'ils soient frais. Une sécheresse même passagère stoppe la floraison.

Plante de mi-ombre (près d'un mur de clôture ou d'une haie), veillez à ce qu'elle ait du soleil la moitié de la journée ou, si elle est toujours à l'ombre, que celle-ci soit légère.

Elle supporte sans problème le plein soleil en zone humide, comme sur le bord d'un bassin ou d'un cours d'eau, mais évitez-lui une exposition trop chaude (soleil du Midi) si votre sol est un peu sec.

Quand planter l'astrance ?

Il est préférable d'installer l'astrance juste avant la période la plus arrosée : au printemps, dès que les grosses gelées sont terminées, pour qu'elle puisse bien profiter des pluies printanières, ou en automne dans le Sud.

Comment la planter ?

  • Travaillez le sol en émiettant bien la terre et en ôtant les racines d'herbes.
  • Apportez au fond du trou de plantation un amendement organique comme du compost et ajoutez à la terre extraite de la corne broyée (1 poignée par m2).
  • Espacez les pieds de 30 à 40 cm. Plantez-les par groupe d'au moins trois dans une rocaille et de cinq dans un massif pour obtenir un bel effet de masse.
  • Par temps sec, arrosez régulièrement durant quelques semaines pour faciliter l'enracinement.

Culture et entretien de l’astrance

Culture et entretien de l’astrance

Arrosez la première année, puis seulement en cas de sécheresse. Installez un paillage pour conserver l'humidité au pied et apportez de la matière organique (compost, tonte d'herbe, paille…).

Pour prolonger la floraison et éviter la montée en graines, coupez les hampes à ras après la floraison, cela favorisera une remontée. Si vous souhaitez qu'elle se ressème, laissez juste quelques tiges fleuries.

Taille de l'astrance

En général, on ne taille pas l'astrance avant l'hiver car ses tiges sont une bonne protection contre la pourriture de la souche dans les régions aux hivers humides.

Si vous souhaitez la rabattre, elle n'en souffrira cependant pas. Opérez avant l'hiver.

Maladies, nuisibles et parasites

Les jeunes plantations redoutent les limaces.

Éloignez-les avec un cordon de matière sèche, à renouveler après chaque pluie (cendre de bois, sable, sciure, marc de café…), une barrière piquante (concassé grossier, aiguilles de pin, coquilles d'œufs…) ou des pièges.

Multiplication de l’astrance

Multiplication de l’astrance

Si l'on ne coupe pas les fleurs fanées, l'astrance se ressème naturellement en conditions favorables. Cependant, le semis ne reproduit pas toujours fidèlement la couleur des fleurs. Pour s'assurer d'une reproduction à l'identique, mieux vaut diviser les souches.

Semis

Si vous aimez les surprises, laissez la plante se ressemer spontanément. Sinon, semez en automne.

  • Si vous souhaitez contrôler les nouvelles implantations, semez les graines fraîches dès qu'elles sont matures directement en place ou en pot, dans un substrat riche en terreau, que vous laisserez dehors.
  • Ne recouvrez pas le semis, les graines ont besoin de lumière pour germer. Contentez-vous de tasser la terre avec la main ou une planchette pour la faire adhérer aux graines.
  • Une partie des graines peut germer tout de suite, si le semis est précoce, mais si elles sont déjà entrées en dormance, elles auront besoin de subir le froid de l'hiver avant de germer au printemps.
  • Plantez ou rempotez au printemps, suivant le développement des plantules, ou à l'automne suivant.

Division

La division de l'astrance s'effectue au printemps. Attendez que les pieds soient âgés de 3 ou 4 ans avant de les diviser.

  • Déterrez la touffe.
  • Divisez-la en plusieurs éclats à l'aide d'un outil tranchant.
  • Replantez ces derniers immédiatement dans un sol enrichi en matière organique.

Conseils écologiques

Même si elle est un ravageur gênant, la limace participe à la biodiversité des plantes. De plus, c'est une espèce pionnière qui indique que la vie revient dans des parcelles dégradées, après un chantier ou une longue série de cultures intensives.

Favorisez l'installation de ses prédateurs, comme le hérisson, les batraciens, le carabe ou le staphylin en laissant des tas de bois, des herbes hautes, des tuiles, des pierres plates… partout où cela est possible.

Lorsqu'il n'y a plus de culture fragile au jardin, en automne ou en hiver, lâchez la basse-cour : poules et canards sont friands de limaces !

N'installez de paillage que lorsque le sol est bien réchauffé, au risque d'abriter le loup dans la bergerie, cela fait un très bon abri pour les limaces !



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides