Pommier

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Pommier en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Pommier

  • Nom(s) latin(s)

    Malus domestica

  • Famille

    Rosacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre fruitier

    Plante comestible ▶ Arbre fruitier

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Ouvert ou divergeant
    Palissable
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1 à 10 m et +
  • Largeur à maturité

    4 à 7 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Greffe
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Verger Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

La culture du pommier est une expérience qui récompense aussi bien le jardinier improvisé que le jardinier confirmé.

Vous ferez votre première récolte après les deux à quatre années qui suivent la plantation. C'est au printemps que vous assisterez à sa floraison qui donne naissance à de magnifiques fleurs blanches ou rosées.

Les pommiers sont rustiques et peuvent supporter des températures allants jusqu'à -30 °C et une altitude jusqu'à 1 200 m.

Espèces et variétés de pommiers

Il existe plusieurs milliers de variétés de pommes, de l'acidulée à la sucrée. La pomme peut se décliner selon de nombreux critères différents de forme, de couleur, de grosseur, de fertilité, de période de floraison et de maturité.

Par ailleurs, la pomme peut avoir des goûts et parfums très divers, très prononcés et très particuliers. Retenez que les pommes les plus précoces se consomment dès le mois de juillet, et les plus tardives se cueillent en novembre et se conservent jusqu'au mois de mai de l'année suivante.

Variétés précoces

Delbarestivale®

Variétés précoces Delbarestivale®
  • Qualités du fruit : Gros fruit rouge lavé de jaune. Une des meilleures pommes précoces.
  • Période de récolte et conservation : Récolte fin août. Consommable jusqu’à fin septembre.
  • Qualités : Pollinisé par Delbard Jubilé®, Royal Gala®. Sensible à l'alternance (ne produit abondamment qu'une année sur deux).

Variétés semi-précoces

Chantecler® ou Belchard

Variétés semi-précoces Chantecler® ou Belchard
  • Qualités du fruit : Fruit jaune verdâtre à épiderme rugueux. Saveur légèrement acidulée.
  • Période de récolte et conservation : Récolte en septembre. Consommation de mi-octobre à fin mars.
  • Qualités : Bonne vigueur. Fleurit tardivement. Idéale pour altitude ou Est de la France

'Reine des Reinettes'

Variétés semi-précoces 'Reine des Reinettes'
  • Qualités du fruit : Fruit jaune teinté de rouge orangé. Saveur exquise, chair croquante.
  • Période de récolte et conservation : Récolte début septembre. Consommable jusqu’à fin octobre.
  • Qualités : Bonne pollinisatrice. Culture facile et productive dans toutes les régions. Toutes formes.

Variétés semi-tardives

Delbard Jubilé®

Variétés semi-tardives Delbard Jubilé®
  • Qualités du fruit : Fruit exceptionnel par la richesse et la subtilité de son parfum. Excellente pomme à cuire.
  • Période de récolte et conservation : Récolte en octobre. Consommation jusqu’en février.
  • Qualités : Peu sensible aux maladies. Convient aux formes palissées. Pollinisé par 'Reine des Reinettes'.

'Idared'

Pommier 'Idared'
  • Qualités du fruit : Gros fruit rouge vif, chair blanche excellente. Utilisée fraîche, en tartes, pour le cidre…
  • Période de récolte et conservation : Floraison mi-avril. Récolte de fin septembre à octobre. Consommation d'octobre à avril.
  • Qualités : Peu vigoureux très productif

'Golden Delicious'

Variétés semi-tardives 'Golden Delicious'
  • Qualités du fruit : Fruit d’un beau jaune uni. Chair très croquante, sucrée, légèrement anisée.
  • Période de récolte et conservation : Récolte en octobre. Consommable tout l’hiver.
  • Qualités : Arbre de bonne vigueur, assez érigé. À réserver au nord de la France. Excellent pollinisateur.

'Cox Orange Pippin'

Variétés semi-tardives 'Cox Orange Pippin'
  • Qualités du fruit : Fruit de calibre moyen, légèrement rouge sur la partie au soleil. Excellente qualité, chair fondante et sucrée.
  • Période de récolte et conservation : Récolte fin septembre. Consommable d’octobre à janvier.
  • Qualités : Arbre peu vigoureux. Convient aux formes palissées. Peu rustique, Doit être réservé au sud de la Loire. Bon pollinisateur. Pollinisé par 'Reine des Reinettes'

'Reinette grise du Canada'

Variétés semi-tardives 'Reinette grise du Canada'
  • Qualités du fruit : Gros fruit à chair souple. Idéal pour les pommes au four.
  • Période de récolte et conservation : Récolte courant octobre. Consommable de décembre à mars.
  • Qualités : Arbre peu vigoureux. Formes palissées. Sensible au chancre. Pollinisé par 'Reine des Reinettes'.

Royal Gala®

Variétés semi-tardives Royal Gala®
  • Qualités du fruit : Fruit rouge vif sur toute la face exposée au soleil.
  • Période de récolte et conservation : Récolte de fin septembre à mi-octobre. Consommable jusqu’à mi-février.
  • Qualités : Arbre très productif à cultiver en forme libre.

Variétés tardives

'Belle de Boskoop'

Variétés tardives 'Belle de Boskoop'
  • Qualités du fruit : Gros fruits verts, tachetés de rouge. Chair douce, très parfumée. Pomme à cuire par excellence
  • Période de récolte et conservation : Récolte seconde quinzaine d’octobre. Consommable de décembre à fin février.
  • Qualités : Arbre vigoureux et bien équilibré, idéal en haute tige. Pollinisée par 'Reine des Reinettes'

Variétés anciennes

'Calville blanc d'hiver'

Variétés anciennes 'Calville blanc d'hiver'
  • Qualités du fruit : Gros fruits (peu nombreux) côtelés, couleur vert pâle. Longtemps considérée comme « la meilleure des pommes ».
  • Période de récolte et conservation : Récolte en octobre. Consommable en décembre et janvier.
  • Qualités : Ensacher systématiquement les fruits. Cultiver en cordon ou en espalier.

'Reinette clochard'

Variétés anciennes 'Reinette clochard'
  • Qualités du fruit : Fruit jaune doré rugueux. Chair ferme douce et juteuse, très agréable au goût.
  • Période de récolte et conservation : Récolte fin octobre. Consommable de fin novembre à mars.
  • Qualités : Fertile et vigoureux. Se cultive dans l’ouest de la France. Formes semi-libres ou en haute-tige.

'Grand Alexandre'

Variétés anciennes 'Grand Alexandre'
  • Qualités du fruit : Très gros Fruit rouge orangé. Chair tendre, juteuse, acidulée.
  • Période de récolte et conservation : Récolte de septembre à fin octobre, se conserve jusqu'en janvier.
  • Qualités : Variété vigoureuse à conduire en forme basse à cause du poids des fruits.

Variétés naines

Garden Sun Red®

Pommier Garden Sun Red®
  • Qualités du fruit : Gros fruit rouge, juteux excellent. Fleurs blanc-rosé puis blanches.
  • Période de récolte et conservation : Récolte en octobre. Se conserve jusqu'en mars.
  • Qualités : Variété rustique. Jusqu'à 1,5 m de hauteur maximum. Peut se cultiver en pot.

Croquella® delgrina

Pommier Croquella® delgrina
  • Qualités du fruit : Fruits rouge vif parfumés. Chair croquante.
  • Période de récolte et conservation : Récolte début septembre à mi-octobre. Consommation jusqu'en décembre.
  • Qualités : Mini tige de 1,2 à 1,5 m de haut. Rustique. Peut se cultiver en bac.

Plantation du pommier

Plantation du pommier

Quand le planter ?

L'hiver (hors période de gelées) est en général la saison propice à la plantation des arbres fruitiers. Si vous êtes amateur de pommes, profitez du repos de la végétation (de novembre à début mars) pour installer votre verger (évitez les périodes de gel ou de fortes pluies).

Retenez que la plupart des pommiers sont autostériles. N'hésitez donc pas à planter plusieurs variétés différentes pour obtenir ainsi une pollinisation croisée.

Parmi les meilleurs pollinisateurs, vous retrouvez 'Reine des Reinettes', 'Idared' et 'Golden Delicious'. Vous pouvez aussi faire une plantation de pommiers à fleurs (comme 'Evereste'), excellents pollinisateurs polyvalents.

Note : le pied franc est issu du semis des pépins. Très vigoureux, il est parfait pour les sols pauvres, mais sa mise à fruits est lente. On l'utilise pour les formes libres.

Où planter le pommier ?

Votre pommier a besoin d'un sol riche, frais, consistant, bien drainé même calcaire mais jamais détrempé. Il aime le soleil direct sans excès.

Sachez que le pommier peut atteindre entre 6 et 10 m de haut et de 4 à 7 m de large. Pensez-y avant la plantation et prévoyez un espace suffisant si vous en plantez plusieurs. Sachez également qu'il peut être installé aussi bien en verger qu'en jardin d'ornement.

Comment le planter ?

  • Ouvrez le trou de plantation (80 cm de côté sur autant de large et de profondeur) quelques jours avant la mise en place de votre pommier.
  • Binez le fond du trou.
  • Taillez l'extrémité des racines.
  • Raccourcissez d'un tiers les branches les plus longues au-dessus d'une ramification partant vers l'extérieur.
  • Pensez à rafraîchir aussi les racines et les rameaux cassés ou abîmés.
  • Trempez les racines dans de la terre de jardin mélangée à de l'eau.

Afin de ne pas abîmer les racines de l'arbre, pensez à poser un tuteur avant l'installation de votre pommier :

  • Mettez en place un tuteur pour les arbres à racines nues.
  • Dans le cas d'une plantation en motte, utilisez de préférence le haubanage qui évite de casser la motte. Pour cela :
    • Plantez 3 piquets en triangle à 50 cm de l'arbre.
    • Attachez le tronc aux piquets à l'aide de fils métalliques en prenant soin de protéger l'écorce par du tissu ou du caoutchouc.
    • Attention le point de greffe doit se trouver au-dessus du sol.

Il est très important qu'après plantation, vous arrosiez abondamment, soit 20 litres d'eau au minimum. Formez une cuvette de terre autour du tronc.

Idées d'association

Crocus

Sous son couvert, plantez en automne quelques dizaines de bulbes de crocus.

Alchemille

Un cordon d'alchémilles égaillera la fin du printemps avec sa floraison vert acide.

Buis

Des bordures ou des topiaires de buis structurent en beauté le décor autour des fruitiers.

Chionodoxa

Plantés en masse, les chionodoxas forment un tapis bleuté avant la floraison.

Culture et entretien du pommier

Culture et entretien du pommier

Eva Deuffic

L'arbre n'a pas beaucoup d'exigences mais nécessite un entretien régulier.

Arrosage

Arrosez la première année pour favoriser la reprise. Vous n'interviendrez par la suite qu'en cas de période sèche.

Apport d'engrais

Chaque automne, apportez du compost ou du fumier décomposé en surface, à l'aplomb de la ramure. Griffez pour l'enfouir très légèrement.

Éclaircissage

L'éclaircissage est une opération très simple mais très importante à pratiquer sur de nombreux fruitiers tels que les pommiers et poiriers. Il s'agit d'éliminer une partie des fleurs, puis des fruits, pour aboutir à ne conserver qu'un ou deux fruits tous les 10 à 15 cm. Sur le pommier, ne conservez que les plus beaux fruits, au centre des bouquets.

Sans cette opération, les fruits, trop nombreux, demeureraient de petite taille. Moins vigoureux, ils risqueraient aussi de développer des maladies.

D'autre part, l'éclaircissage par les fleurs fortifie l'arbre et évite ainsi le phénomène d'alternance qui suivrait une production trop importante, à condition d'être réalisée assez tôt après la floraison.

Conseil : pratiquez l'éclaircissage des fruits une fois que l'arbre s'est débarrassé naturellement des fruits mal formés. Vous éviterez ainsi une trop grande suppression de fruits et ne récolterez que les plus beaux.

Désherbage

Les premières années, maintenez un sol nu au pied des arbres.

Binez autour du tronc de l'arbre au printemps et en été pour éliminer les mauvaises herbes et éviter la concurrence en eau avec les racines superficielles.

Taille du pommier

Quand tailler ?

Vous devrez tailler en fin d'hiver - début printemps, lorsque les différents bourgeons sont bien reconnaissables et avant qu'ils éclatent.

Comment tailler ?

Il existe différentes méthodes de taille des pommiers. Choisissez de préférence les formes de plein vent dont l'entretien est plus aisé.

Maladies, nuisibles et parasites

Les principales maladies fongiques qui atteignent le pommier sont la tavelure, l'oïdium et le chancre à nectria.

Vous aurez toutefois moins à redouter les maladies à virus depuis que les plants certifiés apportent une garantie.

Contre les maladies, nuisibles et parasites, vous devrez traiter votre pommier pratiquement toute l'année.

  • En février : pulvérisez un traitement d'hiver aux huiles blanches contre les formes hivernantes des différents insectes en prenant soin de bien le laisser ruisseler le long du tronc et des branches.
  • À titre préventif contre les principales maladies, procédez à la chute des feuilles et au printemps, avant le débourrement, à une pulvérisation de bouillie bordelaise. Renouvelez 8 ou 10 jours plus tard.
  • Ensachez les fruits.
  • Ramassez les pommes tombées à terre et celles qui restent momifiées sur l'arbre. Brûlez-les ou enterrez-les impérativement sans tarder à 60 cm de profondeur.
  • Aérez le sol sous la couronne et apportez du compost.
  • Ramassez les feuilles mortes sous les arbres et brûlez-les.
  • Pour piéger le carpocapse (ver de la pomme), ensachez les fruits ou encore posez des bandes de glu autour du tronc.
  • Contre les pucerons, évitez les fumures azotées et tailles trop sévères. Favorisez la présence d'insectes auxiliaires. En cas d'infestation, pulvérisez une solution de savon noir.

Important : évitez tout traitement 15 jours avant la récolte.

Récolte des pommes

Quand et comment récolter la pomme ?

Selon les variétés, la pomme se récolte à partir de fin juillet jusqu'aux premières gelées.

La cueillette s'effectue avec précaution pour ne pas abîmer le fruit. Tenez la branche porteuse d'une main et de l'autre soulevez la pomme jusqu'à ce qu'elle se détache. Déposez le fruit délicatement dans un panier dont vous aurez tapissé les parois d'un tissu assez épais.

Note : le pédoncule doit se détacher naturellement de son point d'attache, tout en restant sur le fruit. Sachez également qu'il faut éviter de tourner la pomme sur elle-même.

Pour les variétés de pommes d'hiver, n'hésitez pas à attendre le plus tard possible pour les récolter. Il faut toutefois que vous interveniez avant que les fruits tombent à terre et avant les gelées pour que le fruit soit intact et se conserve longtemps.

Sachez aussi qu'il est préférable de récolter par temps sec. Le fruit humide se conserve mal, et il vous faudra le sécher. Il en est de même pour la pomme d'été qui se consomme généralement peu après avoir été cueillie.

Enfin, sachez que la productivité est maximale pour les arbres âgés entre 10 et 15 ans.

La conservation de la pomme

La pomme semble être le fruit préféré des Français. Très bénéfique pour la santé, elle contient de nombreuses vitamines, oligoéléments et minéraux. Elle aide par exemple à lutter contre un excès de cholestérol.

La pomme se consomme fraîche ou cuisinée pour toutes sortes de pâtisserie mais aussi pour accompagner des plats principaux (boudin, canard, etc.).

Vous pourrez conserver les fruits sains jusqu'à la fin de l'hiver (pour les variétés tardives). Veillez à les placer dans des cageots ou sur des étagères à claire-voie, dans un local sain, frais, aéré et à l'abri du gel. La température moyenne de conservation doit être comprise entre 5 et 10 °C.

Au réfrigérateur, vous stockerez vos pommes dans le bac à légumes pour les conserver au moins un mois.

Vous pouvez aussi congeler vos pommes coupées en rondelles ou cuites en compotes ou en morceaux. La durée de conservation est estimée à un an environ. En confitures, gelées, cidre, liqueur, la conservation peut s'étaler sur plusieurs années.

S'agissant de la pomme dite « à cidre », vous la conserverez soit en silo (comme pour les légumes) ou en tas. Ne dépassez pas une épaisseur de 60 à 70 cm. Vous devrez déposer de la paille dessus et dessous pour isoler les fruits du sol et des intempéries.

Conseil : ne conservez pas les fruits ramassés au sol et éliminez toutes les pommes malades, tachées ou cognées.

Multiplication du pommier

Multiplication du pommier

Le pommier se reproduit par semis, mais surtout par greffage, sur pieds francs ou sur porte-greffes. Greffez votre pommier au printemps ou en août, tout dépend du type de greffe.

Retenez cependant que les variétés de pommiers à la vente sont toujours proposées greffées.

Greffer le pommier

Si vous voulez que votre pommier fructifie correctement, il vous faudra le greffer. Sachez de plus que le sujet greffé résiste mieux aux maladies et parasites.

Pour greffer le pommier, les porte-greffes utilisés sont nombreux. Parmi les plus robustes, on trouve :

  • Le franc pour formes libres et tous types de sol. Belle durée de vie.
  • Le M1, très vigoureux aussi mais il reste sensible au gel (pour tous types de sol).
  • MM 106, moyennement vigoureux, s'adapte à tous les sols et climats. Mise à fruits rapide et régulière, bonne qualité des fruits. Doit être tuteuré.
  • Le MM 111, pour formes en fuseau ou plein vent s'adapte à tous types de sols sauf à ceux calcaires. Il résiste aussi à la sécheresse et à la pourriture du collet (très bons rendements).
  • Enfin, citons le EM9 pour les arbres nains et forme palmette et cordon. Il aime le sol fertile et humide (mise à fruits rapide, bonne qualité des fruits, rendements élevés mais durée de vie assez courte). Doit être tuteuré.

Important : choisissez pour votre plant greffé un emplacement très lumineux à l'abri du vent et du soleil direct. Ne négligez pas les arrosages. Pensez à supprimer les ligatures une fois que la greffe a pris.

Conseils écologiques

Contre le carpocapse et les pucerons, vous pouvez pulvériser un traitement à base d'huile de colza en hiver (avant l'éclatement des bourgeons) et badigeonner les troncs de chaux ou d'argile.

Pour les pommes que vous ne souhaitez pas conserver, déposez-les près des massifs. Les lapins dévoreront les pommes et épargneront ainsi vos plantes.

Un peu d'histoire

Les origines du pommier remontent à la nuit des temps. L'espèce est probablement originaire d'Asie centrale et du Caucase. Son nom provient du latin Pomum qui signifie « fruit à pépins ».

Les israélites la cultivaient déjà 10 siècles avant l'ère chrétienne. Les Grecs non plus ne s'y trompèrent pas. Quelques siècles avant notre ère, Théophraste distinguait, dans son Histoire des Plantes, 6 variétés de pommes que l'Odyssée d'Homère évoque sous le terme flatteur de « beaux fruits ». Plus tard, les Romains répertoriaient officiellement 26 variétés.

Du Moyen-Âge jusqu'au milieu du XIXe, il semblerait qu'on lui préféra la poire. L'évolution de sa culture fut donc plus modérée. La fin du XIXe voit un regain d'intérêt pour la culture de la pomme, et le nombre de variétés augmente rapidement. La France joue alors un rôle éminent dans cet essor spectaculaire.

La pomme se multiplie sous forme de variétés mieux adaptées à une large diffusion. On assiste alors à une véritable inflation de variétés nouvelles : plus de 500 variétés de pommes bien différentes que le grand pépiniériste André Leroy décrit au XIXe siècle dans son dictionnaire.

Le travail de nombreux hybrideurs fera le reste. La pomme peut aujourd'hui se prévaloir d'un éventail gourmand de plus de 6 000 variétés réparties à travers le monde. Les principaux pays producteurs européens sont l'Allemagne, l'Italie, la France, les Pays-Bas, l'Angleterre, la Grèce et la Belgique.

La principale production est pour le fruit de bouche, ensuite pour la fabrication du cidre.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
AR
anne r.

pépiniériste

Expert

germain hello-laprérie

coach de jardin | dna - de naturae animus

Expert

saidj hakim

installation, depannage, entretien ènergie renouve | ouest chauffage géothermie

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Produits



Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides