Jacquier

Jacquier en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Jacquier

  • Nom(s) latin(s)

    Artocarpus heterophyllus

  • Famille

    Moracées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre fruitier

    Plante comestible ▶ Arbre fruitier

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Arrondi, en boule ou ovale
    Ouvert ou divergeant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1,50 à 5 m
  • Largeur à maturité

    2 à 2,20 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen , à vaporiser
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Sol caillouteux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide Sol frais
  • Densité

    0,25 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Véranda Serre tempérée
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le jacquier (Artocarpus heterophyllus) est un arbre à tronc de 10 à 15 m de haut, originaire d'Inde et du Bangladesh, introduit dans la plupart des régions tropicales, en particulier pour ses fruits comestibles. Il est présent principalement en Asie du Sud-Est, au Brésil, à Haïti ainsi qu'aux Antilles, Guyane et Nouvelle-Calédonie. C'est une espèce proche de l'arbre à pain, Artocarpus atilis, avec lequel on ne doit pas le confondre.

Cultivé en France, il est de plus petite hauteur : 2,50 à 3 m maximum. Les feuilles du jacquier sont ovales à elliptiques, persistantes, de couleur vert sombre mat et rugueuses. Il porte des fleurs unisexuées de 5 à 15 cm, les mâles en chatons cylindriques, les femelles en formations globuleuses de plus petite taille. Leur couleur est de blanc à jaune verdâtre. Les étamines produisent un pollen jaune collant fortement attractif pour les insectes. La sève est un latex blanc légèrement irritant, mais surtout très collant.

La jacque est une polydrupe pesant généralement plusieurs kilos qui naît sur le tronc ou sur les branches. Le fruit possède une peau coriace, épaisse, constituée de protubérances coniques verdâtres devenant jaunâtres à maturité. Il renferme une chair blanche à jaune crème de saveur sucrée, ferme ou tendre selon qu'il est consommé comme fruit ou légume. Cette chair est filandreuse, presque croquante, juteuse, parfumée et parsemée de graines ovales brunes, toxiques quand elles sont crues. Grillées, elles sont comestibles et ont un goût de châtaigne. La maturation du fruit prend de 90 à 180 jours !

Sous nos latitudes, le jacquier est à cultiver à l'abri du froid en hiver, chauffé au-dessus de 10/15 °C. Cependant, il est déconseillé de le cultiver en climat montagnard, les températures étant trop sujettes à de brusques variations. Le jacquier est un arbre de croissance rapide, qui donne une première récolte 3 à 4 ans après la plantation. Une pollinisation manuelle est souvent nécessaire pour obtenir une bonne fructification à moins que votre jardin ne soit peuplé d'insectes qui se chargeront volontiers de le faire à votre place ! C'est un très bel arbre fort et vigoureux, décoratif, voire époustouflant en période de fructification.

Variétés de jacquier

Artocarpus heterophyllus appartient à la famille des Moracées et au genre Artocarpus qui comprend une soixantaine d'espèces. 3 variétés de jacquiers sont différenciées pour leurs fruits uniquement, car les arbres qui les portent sont identiques.

Jacquier (Artocarpus heterophyllus)

'Kapa' ou jacque dure

Jacquier (Artocarpus heterophyllus) 'Kapa' ou jacque dure
  • Port : Arbre de 2,50 à 3 m de haut, feuillage dense vert foncé rugueux.
  • Fruits : Gros fruit à pulpe épaisse, le moins parfumé.
  • Qualités : Utilisé principalement comme légume.

'Sosso' ou jacque sosso

Jacquier (Artocarpus heterophyllus) 'Sosso' ou jacque sosso
  • Port : Arbre de 2,50 à 3 m de haut, feuillage dense, vert foncé, rugueux.
  • Fruits : Gros fruit à pulpe charnue, bien parfumée.
  • Qualités : Utilisé comme légume ou fruit selon maturation.

'Barka' ou jacque miel

Jacquier 'Barka' ou jacque miel
  • Port : Arbre de 2,50 à 3 m de haut, feuillage dense vert foncé rugueux.
  • Fruits : Fruit plus petit, avec une pulpe fine, douce, fibreuse, sucrée, très odorante à maturité.
  • Qualités : Son jus est très sucré et rappelle le miel.

Plantation du jacquier

Plantation du jacquier

Franz Xaver/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où le planter ?

En pot ou bac de bon volume pour bénéficier d'un beau développement de l'arbre et pouvoir ainsi profiter de ses fruits.

L'exposition hivernale doit être très lumineuse, l'arbre est à sortir dès les premiers beaux jours. Le jacquier supporte la transition directe entre l'hivernage lumineux et le plein soleil de fin de printemps.

Quand planter le jacquier ?

De mars à juin en fonction de la disponibilité des plants. Ne les plantez jamais à l'automne, car en cette période, en plus de perdre complètement son feuillage, le moindre « coup de froid » lui serait fatal.

Comment le planter ?

Plantez-le dans un pot percé, drainé de graviers sur 3 cm d'épaisseur sur lesquels vous étalez une toile géotextile.

Préparez un mélange terreux un peu acide, léger, riche et drainant. Utilisez comme substrat de départ (pour un plant de moins de 3 ans) 1/3 de terre de bruyère ou humus, 1/3 de terreau horticole, 1/3 de perlite. Ajoutez 3 g d'engrais retard par litre de terre.

Lorsque votre jacquier atteint 3 ans, rempotez-le en bac définitif, dans un mélange composé de 1/3 terre de bruyère, compost ou humus, 1/3 de perlite et 1/3 de terre franche additionnée d'un engrais à libération lente.

Culture et entretien du jacquier

Culture et entretien du jacquier

mauroguanandi/CC BY 2.0/Flickr

Un paillage au pied est le bienvenu pour conserver fraîcheur et humidité en été, cela permet aussi de garder une légère acidité au sol et protège du froid hivernal.

Toujours dans un souci de productivité après 3 à 4 ans, fertilisez avec un engrais en granulés pour fruitiers une fois par mois ou une nutrition liquide chaque semaine dès l'apparition des premières fleurs. Avant ce nombre d'années, utilisez un engrais pour plante vertes employé chaque mois de mars à octobre.

Un tuteurage n'a pas lieu d'être sauf dans le cas d'une exposition ventée en extérieur à la belle saison.

Pour une belle floraison et une bonne fructification, cet arbre a besoin d'eau en apports réguliers, surtout s'il passe l'hiver au chaud. Durant cette période moins clémente, brumisez un peu son feuillage pour éviter qu'il ne se dessèche trop, ce qui peut en causer la chute.

Taille du jacquier

Une taille de formation est nécessaire pour obtenir plusieurs charpentières basses, sa croissance naturelle porte le branchage sur un tronc de fort diamètre. Pour cela, suivez régulièrement sa ramure les 3 premières années où vous pourrez couper à votre guise suivant le port désiré.

Ensuite, aucune taille n'est à pratiquer, l'arbre aura un développement en fonction de la dimension du pot.

Maladies, nuisibles et parasites

Attaques possibles, mais principalement dans les DOM et TOM, du champignon Rhizopus artocarpi, de la mineuse du jacquier Diaphania caesalis et de charançons. Luttez préventivement à l'aide d'aliette comme fongicide, et d'un insecticide systémique contre les insectes.

Récolte

Les premiers fruits sont observés dès la troisième ou quatrième année.

La récolte des fruits a lieu 3 à 6 mois après la floraison avec une production maximale de 70 à 100 kg par arbre et par an.

Ce n'est pas un fruit à conserver, il se consomme frais.

Multiplication du jacquier

Multiplication du jacquier

mitchpa1984/CC BY 2.0/Flickr

Artocarpus heterophyllus se multiplie par semis ou bouturage, mais le bouturage est impossible en France à cause de la rareté de cet arbre et donc du manque de matière végétale.

Quand semer ?

Semez au chaud à partir de mars jusqu'en août. Les semences de cet arbre sont disponibles sur Internet.

Comment semer ?

  • Semez les graines fraîches en godets remplis de terreau à semis.
  • Enfoncez 2 à 3 graines d'un à deux centimètres dans chaque godet, puis après arrosage copieux, placez les semis au chaud, à 20 °C à un emplacement lumineux sans soleil.
  • Les graines suivant leur fraîcheur lèvent en 4 à 8 semaines, mais le taux de germination est bas.
  • Lorsque les racines saturent le godet, rempotez en 5 L.
  • En cas de levée multiple dans certains godets, supprimez le plant le plus faible.
  • Le passage en pot définitif a lieu en fin de printemps suivant.

Conseils écologiques

Les abeilles, oiseaux et bon nombre de pollinisateurs sont attirés par les fleurs, même si elles ne sont pas vraiment odorantes. Évitez l'usage proche de pesticides pour préserver cette faune en voie de raréfaction, mais aussi pour optimiser la pollinisation.

Propriétés et usages

L'odeur du fruit est musquée à maturité. Sa pulpe est généralement consommée crue et fraîche lorsqu'elle est bien mûre. Son goût est un mélange entre l'ananas et la mangue. Elle peut aussi être conservée en sirop, confite ou encore être séchée. Si l'odeur du fruit est particulière, sa saveur n'en est pas pour autant désagréable. La jacque est aussi consommée avant sa complète maturité : elle est épluchée, coupée finement et cuite comme un légume.

Le jacquier donne un bois dur de belle teinte jaune à grain fin. Ce bois est très utilisé en ébénisterie, pour la confection de meubles ou en marqueterie en raison de sa coloration, qui ne dure que si le bois est protégé des rayons ultra-violets.

Un peu d'histoire…

Le nom scientifique Artocarpus, attesté dans la nomenclature de Carl von Linné, est composé du grec artos, « pain » et de karpos, « fruit ». Le nom grec de l'espèce heterophyllus signifie « feuille variée » ; en effet, les feuilles du Jacquier sont polymorphes : pendant la phase juvénile de l'arbre, elles ne sont pas complètes.

Artocarpus heterophyllus fut décrit et dénommé dans le Dictionnaire encyclopédique de botanique en 1789 par Jean-Baptiste de Monet de Lamarck (1744-1829), naturaliste, professeur de zoologie au Muséum d'histoire naturelle de Paris et membre de l'Académie des sciences.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides