Pin

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Pin en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Pin

  • Nom(s) latin(s)

    Pinus

  • Famille

    Pinacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Conifère ou résineux

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Étalé ou tapissant
    Arrondi, en boule ou ovale
    Conique ou pyramidal
    Palme ou parasol
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1 à 10 m et +
  • Largeur à maturité

    6 à 20 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Bosquet ou forêt Massif ou bordure Plantation isolée Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Pinus compte environ 110 espèces présentes dans l'hémisphère nord où elles forment de nombreuses forêts (environ 14 % des forêts françaises). Ces espèces appartiennent à la famille des Pinacées comme les sapins, les cèdres, les mélèzes, etc. D'une grande longévité, certains pins peuvent vivre 100 ans comme le pin sylvestre, et d'autres plus de 1 000 ans comme le pin parasol.

Ce sont des conifères, car ils portent tous des cônes caractérisés par leurs écailles épaisses dotées d'une petite protubérance. On les appelle couramment « pignes de pin ». Ces écailles abritent les organes reproducteurs femelles puis de grosses graines (appelées pignons) qu'elles libèrent à maturité.

Les espèces du genre Pinus sont assez polymorphes, mais un certain nombre de caractères communs se dégagent : de toutes tailles, leur port le plus souvent droit peut être rampant ; tous sont monoïques (les fleurs mâles et femelles séparées sont portées par un même pied) et beaucoup ont un tronc unique dont l'écorce le plus souvent très épaisse est largement fissurée. Pour les espèces au port érigé, la cime terminale est moins prononcée et tend même à s'étaler. Les branches basses meurent et tombent dégageant un tronc élancé.

Contrairement aux autres Pinacées, les rameaux des pins sont dimorphes avec des branches longues et fortes, et d'autres courtes et grêles, de couleur glauque ou vert-grisâtre, recouvertes ou non de poils. Les rameaux qui sont de taille très réduite ne mesurent que quelques centimètres et portent à leur extrémité un seul bouquet d'aiguilles. Les autres branches de taille normale portent des feuilles avortées en forme d'écaille et croissent horizontalement en longueur par leurs bourgeons terminaux. Les bourgeons sont de couleurs, tailles et formes variables selon les espèces et sont résineux ou pas. Plus clairs que les aiguilles, ils sont généralement jaunes, dressés et décoratifs.

Les feuilles vert lustré ou glauque en forme d'aiguilles persistent de 3 à plus de 10 ans selon les espèces. Elles sont groupées par 2 à 8 (le plus souvent par 2 à 5) issues d'une même gaine qui persiste ou tombe selon les cas. Selon les variétés, elles sont plus ou moins longues et de couleurs vertes ou bleues variées et même parfois jaune doré en hiver.

Les fleurs mâles sont des chatons jaunâtres ou rougeâtres en grappe situées au début des pousses de l'année. La grande quantité de pollen à ballonnets qu'elles libèrent au printemps peut former une véritable « pluie de soufre ». Les fleurs femelles sont des chatons fasciculés ou parfois solitaires situés près de l'extrémité des pousses de l'année. Elles évoluent sur 2 ou 3 ans pour donner un pseudo-fruit formé d'écailles ligneuses épaisses à forme d'écusson imbriquées en forme de cône ovale plus ou moins allongé (la pigne).

Selon les espèces, ces pignes sont pendantes ou obliques et non dressées comme chez les sapins. Les plus grandes peuvent atteindre jusqu'à 40 cm sur 15 cm, mais la plupart des espèces ont des cônes de 7 à 12 cm de long. Après la libération des graines, ceux-ci peuvent tomber ou persister.

Chaque écaille abrite à sa base deux graines protégées par une coque ailée plus ou moins épaisse en forme d'amande. Souvent comestibles, les pignons du pin parasol sont très prisés par les écureuils.

L'usage ornemental des pins traditionnels est largement répandu dans le Midi où leur ombrage est également apprécié. De plus, le grand choix de variétés de formes et teintes variées, ainsi que celles de tailles plus modestes que les grandes espèces de nos forêts, permet son emploi dans à peu près tous les jardins au sud de la Loire.

Bon à savoir : le pin d'Oregon ou de Douglas n'est pas un pin, car il appartient au genre Pseudotsuga.

Espèces et variétés de pins

Vous pourrez trouver dans le commerce un très grand choix d'environ 200 espèces et variétés de pins, de tailles et morphologies variées, présentées à racines nues, en mottes ou en conteneur.

Parmi les plus courantes : le pin d'Alep, le pin noir d'Autriche, les pins Laricio de Calabre ou de Corse, le pin sylvestre, le pin maritime, le pin parasol.

En conteneur, vous pourrez trouver couramment des sujets d'environ 1,50 m ou bien de 1,65 à 1,75 m, et même de 1,90 à 2 m pour les espèces les plus répandues. Si, par contre, vous souhaitez créer un bosquet, préférez de petits plants en motte, plus économiques à l'achat et qui s'acclimatent plus rapidement.

Variétés naines et de petite taille

Pinus nigra 'Marie Brégeon'

Variétés naines et de petite taille Pinus nigra 'Marie Brégeon'
  • Caractères des aiguilles : Aiguilles vert foncé groupées par deux, longues de 8 à 15 cm. Cônes ovoïdes de 6 à 8 cm.
  • Caractères de l'arbre : Variété naine, couronne hémisphérique, environ 1 m × 1 m.
  • Qualités et usages : Rustique jusqu'à -15 °C. Croissance lente. En pot ou en pleine terre.

Pin blanc des Japonais (Pinus parviflora 'Negishi')

Pin blanc des Japonais ( Pinus parviflora 'Negishi' )
  • Caractères des aiguilles : Feuillage vert bleuté, aiguilles argentées au dos, groupées par 5 (de 4 à 5 cm de long). Cônes ovoïdes 5 à 7 cm persistant plus de 5 ans.
  • Caractères de l'arbre : Port conique large, de 2 m × 2 m.
  • Qualités et usages : Moyennement rustique jusqu'à -7 °C. Croissance lente. En bac ou en pleine terre. Bonsaïfiable

Pin de montagne 'Gnom' (Pinus mugo 'Gnom')

Variétés naines et de petite taille Pin de montagne 'Gnom' (Pinus mugo 'Gnom')
  • Caractères des aiguilles : Feuillage vert vif puis foncé, par 2, 6 à 2 cm. Rameaux étalés devenant vert brun. Bourgeons très résineux.
  • Caractères de l'arbre : Variété de petite taille, port globuleux et dense jusqu'à 3 m × 3 m.
  • Qualités et usages : Très rustique jusqu'à -15 °C au moins, pour rocailles, jardins japonais. Bonsaïfiable.

Pin de montagne 'Winter Gold' (Pinus mugo 'Winter Gold')

Variétés naines et de petite taille Pin de montagne 'Winter Gold' (Pinus mugo 'Winter Gold')
  • Caractères des aiguilles : Feuillage doré en hiver.
  • Caractères de l'arbre : Port globuleux 2 m × 2,5 m.
  • Qualités et usages : Rustique jusqu'à -15 °C. Bonsaïfiable

Pin des Balkans (Pinus leucodermis 'Compact Gem')

Pin des Balkans ( Pinus leucodermis  'Compact Gem')
  • Caractères des aiguilles : Longues aiguilles de 7 à 10 cm vert foncé incurvées. Cônes jeunes violets de 8 cm groupés par trois.
  • Caractères de l'arbre : Port globuleux. Maximum 1,5  m × 1,5 m.
  • Qualités et usages : Rustique jusqu'à -15 °C. Croissance très lente (2 à 3 cm par an). Idéal pour culture en pot ou en rocaille.

Pinus strobus 'Radiata'

Variétés naines et de petite taille Pinus strobus 'Radiata'
  • Caractères des aiguilles : Feuillage vert bleuté, doux au toucher.
  • Caractères de l'arbre : Variété naine, 1,50 m de haut.
  • Qualités et usages : Très rustique, pour rocailles, massifs, jardinières. Idéal pour culture en pot. Bonsaïfiable.

Variétés de taille moyenne

Pin noir d'Autriche (Pinus nigra)

Variétés de taille moyenne Pin noir d'Autriche (Pinus nigra)
  • Caractères des aiguilles : Feuillage vert foncé.
  • Caractères de l'arbre : Écorce gris foncé. Jusqu'à 25 m de haut.
  • Qualités et usages : Très rustique. Croissance très rapide. Aime les sols calcaires et secs. Idéal pour culture en pot ou en rocailles.

Pin des montagnes à crochets (Pinus mugo 'Uncinata')

Variétés de taille moyenne Pin des montagnes à crochets (Pinus mugo 'Uncinata')
  • Caractères des aiguilles : Feuilles vert foncé, groupées par deux, raides, de 3 à 5 cm.
  • Caractères de l'arbre : Port érigé conique étroit. Sujets âgés en forme de dôme. 15 m × 8 m. Écorce gris rosé. Rameaux brun-orangé.
  • Qualités et usages : Rustique jusqu'à -15 °C au moins. Aime les sols légers et frais. Idéal pour culture en pot ou en rocailles.

Pin à gros cônes (Pinus coulteri)

Variétés de taille moyenne Pin à gros cônes (Pinus coulteri)
  • Caractères des aiguilles : Longues aiguilles jusqu'à 25 cm, par deux. Très gros cônes décoratifs. Écorce brun pourpre.
  • Caractères de l'arbre : Croissance lente. Port conique jeune puis étalé. Jusqu'à 20 m sur 25 m.
  • Qualités et usages : Rustique jusqu'à -10 °C. Très décoratif. Idéal pour culture en pot ou en rocailles.

Variétés de grande taille

Pin pleureur de l'Himalaya (Pinus griffithii)

Variétés de grande taille Pin pleureur de l'Himalaya (Pinus griffithii)
  • Caractères des aiguilles : Aiguilles vert-bleuté groupées par 5 à 6, retombantes.
  • Caractères de l'arbre : Port pyramidal large jusqu'à 30 m de haut. Branches aérées. Écorce brun orangé.
  • Qualités et usages : Pousse rapide jeune. Très esthétique. Rustique jusqu'à -20 °C. En isolé, en alignement ou en bosquets.

Pin maritime ou pin des Landes (Pinus pinaster)

Variétés de grande taille Pin maritime ou pin des Landes (Pinus pinaster)
  • Caractères des aiguilles : Longs cônes bruns puis rouges, tous les deux ans et chatons jaunes.
  • Caractères de l'arbre : Port conique jeune puis arrondi. Écorce rose orangé en haut du tronc. Jusqu'à 35 m de haut.
  • Qualités et usages : Rustique jusqu'à -25 °C. Résiste aux embruns. Croissance rapide. Préfère les sols acides et siliceux. En isolé, en alignement ou en bosquets.

Pin parasol ou pin pignon (Pinus pinea)

Variétés de grande taille Pin parasol ou pin pignon (Pinus pinea)
  • Caractères des aiguilles : Aiguilles par 2 ou 3. Pignons comestibles.
  • Caractères de l'arbre : Écorce d'un brun rouge. Cime arrondie en boule ou demi boule, jusqu'à 30 m de haut par 10 m de large.
  • Qualités et usages : Peu rustique. S'adapte bien aux sols secs. Surtout dans le Sud de la France. Majestueux et longévité exceptionnelle. Bonsaïfiable. En isolé ou en alignement.

Pin noir d'Autriche (Pinus laricio 'Austriaca')

Pin noir d'Autriche ( Pinus laricio  'Austriaca')
  • Caractères des aiguilles : Feuillage dense vert foncé.
  • Caractères de l'arbre : Port conique large très résistant. Jusqu'à 25 m sur 15 m.
  • Qualités et usages : Rustique jusqu'à -15 °C au moins. Résistant aux vents. Tous types de sols dont calcaires. En isolé ou en alignement.

Pin des Balkans (Pinus leucodermis)

Variétés de grande taille Pin des Balkans (Pinus leucodermis)
  • Caractères des aiguilles : Cônes bleu cobalt ou violet, décoratifs.
  • Caractères de l'arbre : Port conique large jusqu'à 20 m × 6 m.
  • Qualités et usages : Rustique jusqu'à -15 °C au moins. En isolé ou en alignement.

Pin sylvestre (Pinus sylvestris)

Variétés de grande taille Pin sylvestre (Pinus sylvestris)
  • Caractères des aiguilles : Aiguilles groupées par deux.
  • Caractères de l'arbre : Espèce très solide. Port conique étroit, parfois en dôme, jusqu'à 25 m sur 8 m. Écorce brun-rougeâtre au début du tronc, puis couleur rouille.
  • Qualités et usages : Rustique jusqu'à -15 °C au moins. Peut vivre 100 ans. En isolé ou en alignement.

Pin d'Alep ou pin blanc de Provence (Pinus halepensis)

Variétés de grande taille Pin d'Alep ou pin blanc de Provence (Pinus halepensis)
  • Caractères des aiguilles : Aiguilles vertes par deux. Cônes ocre de 6 à 12 cm tous les deux ans.
  • Caractères de l'arbre : Port conique jeune puis arrondi, ressemblant à un pin parasol. Jusqu'à 10 à 20 m. Tronc souvent noueux. Écorce gris cendré virant au rouge ocre.
  • Qualités et usages : Croissance lente. Préfère les sols calcaires et argilo-calcaires. Rustique jusqu'à -10 °C. Résistant à la sécheresse, aux embruns et aux vents. En isolé ou en alignement.

Pin cembro ou pin des Alpes (Pinus cembra)

Variétés de grande taille Pin cembro ou pin des Alpes (Pinus cembra)
  • Caractères des aiguilles : Aiguilles vert foncé par cinq. Cônes de 6 à 10 cm, mûrs au bout de 3 ans, poussent vers le haut.
  • Caractères de l'arbre : Jusqu'à 25 à 30 m de haut.
  • Qualités et usages : Arbre d'altitude rustique jusqu'à -40 °C. Pousse entre 1 700 et 2 400 m. Bois imputrescible. En isolé ou en alignement.

Plantation du pin

Plantation du pin

F. D. Richards/CC BY-SA 2.0/Flickr

Où le planter ?

Plantez le pin en pleine terre, en général en plein soleil ou en mi-ombre, dans n'importe quel sol pourvu qu'il soit bien drainé. Préférez toutefois les sols légers, plutôt acides et humifères. Mais des variétés ou des espèces comme le pin d'Alep ou le pin Laricio se développent bien en sols calcaires.

Les pins en général aiment la chaleur et résistent bien à la sécheresse, aux vents et aux embruns.

Les variétés naines se cultivent très bien en bac ou en pot.

Quand planter un pin ?

Pour un arbre en pleine terre, préférez planter vers septembre-octobre tant que la terre ne s'est pas trop refroidie pour favoriser la reprise de l'enracinement. À défaut, attendez les mois d'avril-mai.

Comment le planter ?

Pour un arbre acheté en conteneur :

  • Creusez un trou environ deux fois plus grand que le contenant.
  • N'oubliez pas de bien le tuteurer ou de le haubaner avec 1 à 4 tuteurs (selon la taille du sujet), car le jeune plant va offrir une grande prise au vent et l'enracinement ne sera pas suffisant avant un 2 ou 3 ans pour résister.

Pour des plants en motte :

  • Évitez absolument les périodes de gel.
  • Assurez-vous de l'humidité de la motte en l'immergeant au préalable quelques minutes dans de l'eau (mais ne faites pas de pralinage des racines).
  • Ne supprimez aucune racine.
  • Recouvrez bien chaque motte sans la comprimer ni la tasser, en vous assurant de la bonne verticalité de la tige centrale.
  • Enfin, établissez une cuvette autour de la motte pour assurer un bon arrosage.

Conseil : lors de votre achat, renseignez-vous auprès de votre fournisseur sur le type de sol le plus adapté à la variété choisie. Faites attention également si vous résidez au nord de la Loire, seules quelques espèces s'adaptent à ces climats. N'oubliez pas de choisir un emplacement suffisamment éloigné d'autres plantations ou de bâtiments pour tenir compte de la taille adulte de votre variété de pin. Enfin, pensez que de nombreuses espèces d'autres plantes ne poussent pas, ou mal, sous un pin. Des genêts, des bruyères, des romarins ou des cistes de Montpellier, par contre, y poussent sans problèmes.

Comment planter le pin en pot ?

Pour une culture en bac ou en pot, vous pouvez :

  • placer directement votre conteneur dans un vase décoratif et assez lourd pour résister aux vents ;
  • le transplanter dans un vase plus grand que le conteneur compléter avec un mélange terre et terre de bruyère ou terreau (ou compost bien décomposé) ;
  • le transplanter dans un bac de taille suffisante.

Placez-le à un endroit abrité des vents forts, car vous ne pourrez pas le tuteurer.

Vous pouvez l'installer en toute saison, mais si vous n'êtes pas impatient attendez l'automne.

Cette culture peut être provisoire dans l'attente d'une transplantation en pleine terre ou définitive pour des variétés naines.

Culture et entretien du pin

Culture et entretien du pin

Ettore Ballochi/CC BY 2.0/Flickr

Arrosez régulièrement les premiers étés suivant la plantation, puis uniquement par temps de sécheresse les 3 ans qui suivent, et bassinez le feuillage au coucher du soleil en période de fortes chaleurs. Ensuite, l’arrosage ne sera plus nécessaire.

Apportez de l'engrais les 3 à 4 premières années après la plantation.

Bon à savoir : pour les pins ayant de nombreuses racines en surface du sol, supprimez soigneusement les herbes autour du pied les premières années.

En pot, les apports d'eau et d'engrais, réguliers, mais sans excès, devront être poursuivis pendant toute la durée de cette culture et particulièrement en période de fortes chaleurs.

Taille du pin

Sauf pour supprimer du bois mort ou des branches cassées, on ne taille habituellement pas les pins.

Quand tailler ?

Pratiquez cette taille de préférence avant la reprise de végétation du printemps, de novembre à mars.

Comment tailler ?

Faites des coupes droites proches du tronc, mais sans toucher l'écorce pour une bonne cicatrisation.

Maladies, nuisibles et parasites

Maladies cryptogamiques

Les maladies pouvant attaquer un pin sont assez nombreuses :

  • le tronc et les racines peuvent subir des attaques d'armillaire ou de maladie du rond ;
  • les rouilles courbeuses déforment les flèches ;
  • la pourriture du bois du cœur entraîne la mort des sujets atteints ;
  • les semis peuvent subir en pépinière la fonte des semis ou le rouge cryptogamique.

Lorsque la maladie du rond s'installe, elle peut survivre plusieurs dizaines d'années dans les racines après l'abattage de l'arbre. Il est donc très difficile de s'en débarrasser. Un traitement biologique des souches par une solution aqueuse de Phlebiopsis gigantea est en cours d'évaluation en sylviculture et semble prometteur (commercialisée sous le nom de Rotstop).

Une lutte préventive est possible contre la pourriture du bois du cœur par pulvérisation localisée d'une solution aqueuse de Phlebiopsis gigantea sur les souches fraîchement coupées. Ce champignon étant également antagoniste des champignons microscopiques responsable de cette maladie.

Insectes ravageurs

De nombreux insectes peuvent également s'attaquer au pin :

  • les tordeuses s'attaquent aux aiguilles et aux jeunes pousses ;
  • les cochenilles accentuent le dépérissement d'arbres déjà affaiblis par une autre maladie ;
  • les scolytes et les bostryches y creusent des galeries dans le bois ;
  • les redoutables chenilles processionnaires sont fréquentes certaines années ;
  • les attaques de pucerons provoquent la sécrétion de miellat qui affaiblit l'arbre ;
  • le charançon du pin ronge son écorce au niveau du collet provoquant le dépérissement du plant en pépinière.

Leur éradication n'est guère réalisable sur les variétés de grandes tailles. Pour les variétés naines, par contre, vous pouvez plus facilement agir.

Contre les attaques de scolytes ou de bostryches, l'éradication des parties d'arbre atteintes ou de l'arbre entier suivi de l'incinération du bois parasité est souvent la seule solution réalisable.

Heureusement, contre les chenilles processionnaires, on peut lutter, soit en supprimant et brûlant les rameaux atteints dès la formation des « cocons », soit en pulvérisant l'arbre d'une solution de Bacillus Thurengiensis. Mais bien évidemment, la taille de l'arbre atteint peut rendre ces luttes irréalisables.

Multiplication du pin

Multiplication du pin

Peter O'Connor aka anemoneprojectors/CC BY-SA 2.0/Flickr

Vous pouvez multiplier un pin par semis de ses graines, recueillez ces dernières à maturité c'est-à-dire avant l'hiver lorsque les écailles des pignes vont s'écarter spontanément. Conservez ces graines à l’abri de l'humidité dans un récipient fermé hermétiquement, au réfrigérateur pour les semer au printemps suivant.

Semez sous châssis froid, dans un pot par exemple (bon taux de réussite).

Repiquez les plantules dès qu'elles ont atteint environ 10 cm de haut dans de grands pots, et conservez-les 3 ans en pépinière sans les laisser dessécher.

L'installation en place définitive se fait en automne.

Propriétés et usages du pin

Un usage ancestral consistait en l'emploi en pâtisserie des graines de certaines espèces comestibles, telles que le pin parasol ou le pin des Alpes.

Le miellat secrété par les aiguilles de pin sylvestre à la suite d'attaques de pucerons permet de produire un excellent miel de pins.

L'usage médicinal de substances extraites de la résine (essence de térébenthine et autres principes actifs), des bourgeons, des aiguilles ou de l'écorce de certaines espèces, est également très ancien pour traiter des affections respiratoires (inhalations, bonbons balsamiques) et pour lutter contre de petites hémorragies, ou encore entrer dans la composition de lotions capillaires.

Mais le rôle économique du bois de pin est encore plus important, que ce soit dans la construction (charpentes, menuiserie…) ou dans la production de pâte à papier où il est majeur.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides