Pin parasol

Pin parasol en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Pin parasol, Pin pignon, Pin pinier, Pin d'Italie

  • Nom(s) latin(s)

    Pinus pinea

  • Famille

    Pinacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre fruitier | Conifère ou résineux

    Plante comestible ▶ Arbre fruitier

Esthétique

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Palme ou parasol
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1 à 10 m et +
  • Largeur à maturité

    0,30 à 15 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol sec

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Plantation isolée Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le pin parasol ou Pinus pinea appartient au genre Pinus et à la famille des Pinacées. On le trouve en Europe dans les régions méditerranéennes. On le nomme aussi pin pignon, pin pinier ou encore pin d'Italie.

C'est un conifère à grand développement qui atteint à maturité jusqu'à 25 m de hauteur et 15 m d'étalement. Son tronc fort est recouvert d'une écorce de couleur rouge brun avec des craquelures gris-beige. Il se divise à mi-hauteur en branches montantes et étalées qui forment la cime.

Ses branches en boule compacte au début, s'aplatissent et s'étalent en forme de parasol avec le temps. Les feuilles ou aiguilles persistantes vert clair à vert bleuté, regroupées par deux, sont longues, raides et peu piquantes (entre 10 et 28 cm). Elles durent environ 5 ans.

La floraison a lieu d'avril à juin, sous forme de petits chatons dorés pour les fleurs mâles et de plus gros cônes vert jaune pour les fleurs femelles. Les cônes bruns, appelés pommes de pin ou pignes, de 8 à 15 cm, s'ouvrent au bout de 3 ans. Ils contiennent de la résine et libèrent des graines noires à coque qui renferment des amandes comestibles (ou pignons) au goût subtil.

Semi-rustique, le pin parasol est cultivé en France dans les régions aux climats doux et maritimes (Midi, Sud-Ouest, Corse) en pleine terre, en isolé ou en petit groupe. Certaines variétés sont utilisées en grands pots sur les terrasses, en rocailles, en bonsaïs et interviennent dans les décors de Noël.

Bon à savoir : le pin parasol connaît une longévité moyenne de 200 ans !

Espèces et variétés de pin parasol

Il existe quelques variétés et cultivars de Pinus pinea.Le tableau ci-dessous présente les plus connus.

Pin parasol ou pin pignon (Pinus pinea ou Pinus sativa)

Espèce type

Pin parasol ou pin pignon (Pinus pinea ou Pinus sativa) Espèce type
  • Port et aspect : Cime en parasol, tronc droit ou tourmenté. Écorce brun gris, puis brun rouge, aiguilles par deux de couleur vert clair à vert bleuté.
  • Dimensions : 10 à 25 m de hauteur et 10 à 15 m d'étalement de la cime.
  • Qualités : Arbre privilégié de la région du Midi et du Sud-Ouest. Produit des graines comestibles. Utilisé en isolé ou en petit groupe.

var. fragilis

Pin parasol var.  fragilis
  • Port et aspect : Semblable à l'espèce type, avec des graines plus petites et des coques plus tendres et moins épaisses.
  • Dimensions : 10 à 25 m de hauteur et 10 à 15 m d'étalement de la cime.
  • Qualités : Variété la plus répandue. Utilisé en isolé et en petit groupe.

var. correvoniana

Pin parasol var.  correvoniana
  • Port et aspect : Aiguilles vert foncé, épaisses. Cônes bruns.
  • Dimensions : 0,30 m de diamètre.
  • Qualités : Variété naine. On la trouve parfois à l'état sauvage. Utilisée en pots et bacs.

var. cretica

Pin parasol var.  cretica
  • Port et aspect : Semblable à l'espèce type, avec des cônes plus gros et des aiguilles plus minces.
  • Dimensions : 10 à 25 m de hauteur et 10 à 15 m d'étalement de la cime.
  • Qualités : Utilisé en isolé ou en petit groupe.

'Montreaux'

Pin parasol 'Montreaux'
  • Port et aspect : Forme compacte et dense, port arbustif. Aiguilles courtes.
  • Dimensions : Comme le type
  • Qualités : Comme le type

'Queensway'

Pin parasol 'Queensway'
  • Port et aspect : Comme le type
  • Dimensions : Ne dépasse pas 2 m.
  • Qualités : Variété naine. Utilisé en rocailles.

'Silver Crest'

Pin parasol 'Silver Crest'
  • Port et aspect : Très belle forme compacte. Aiguilles d'un beau vert vif.
  • Dimensions : 1 m de hauteur. De croissance modérée.
  • Qualités : Fréquent sur la Côte d'Azur. Résiste bien aux embruns, mais doit être protégé l'hiver. Souvent utilisé dans les décors de Noël, et aussi en rocailles, en isolé ou en pots sur les terrasses.

Plantation du pin parasol

Plantation du pin parasol

JoJan/CC BY 2.5/Wikimedia

Où le planter ?

Le pin parasol s'adapte à beaucoup de sols, mais il préfère les sols profonds, plutôt secs, et non calcaires.

Il a besoin de soleil et de lumière, mais supporte la mi-ombre. Il est d'une rusticité moyenne et ne tolère pas les températures inférieures à -12 /-15 °C.

Évitez de planter un pin parasol sur la côte atlantique, car le vent n'est pas bon pour les branches plutôt fragiles du pin parasol. En revanche, il est idéal comme arbre d'ombrage sur les grands terrains.

Quand planter le pin parasol ?

Plantez le pin parasol du mois de septembre à novembre ou du mois de mars à juin.

Pour les régions plus froides, privilégiez la fin du mois de mars.

Comment le planter ?

Avant de planter le pin parasol, choisissez son emplacement en tenant compte de l'envergure qu'il aura en devenant adulte, sachant qu'au final, votre jeune arbre deviendra un sujet au tronc haut et aux branches du sommet qui s'étendront sur 10 m.

  • Creusez un trou de 0,80 m de profondeur et de 1 m de diamètre.
  • Enlevez tous les cailloux et racines de la terre retirée. Si votre terre n'est pas assez drainante, ajoutez-y du sable. Ajoutez du fumier ou du compost.
  • Dépotez avec précaution et faites tremper la motte dans une grande bassine d'eau. Attendez qu'il n'y ait plus de bulles d'air qui s'échappent.
  • Placez le sujet bien au centre et ajoutez des tuteurs de soutien. Répartissez bien les racines.
  • Comblez entre les racines et autour du pied. Tassez à la main ou au pied, sans compacter la terre.
  • Arrosez abondamment (environ 20 l), même en cas de pluie.
  • Paillez tout autour du pied avec de la paille ou des écorces de pin maritime, de 5 à 7 cm d'épaisseur. Cela évitera que de mauvaises herbes l'envahissent.

Conseil : attendez 48 h pour attacher le tronc aux tuteurs mis en place. Veillez à ne pas abîmer l'écorce. Pour cela, prenez un lien souple et ne le serrez pas trop.

Comment planter le pin parasol en pot ?

La plantation en pots est possible pour certaines variétés seulement. Choisissez des pots ou contenants grands et profonds.

  • Remplissez une partie du pot avec un mélange 2/3 de terreau et 1/3 de sable.
  • Placez le sujet en prenant soin d'étaler ses racines.
  • Comblez avec le reste de mélange en recouvrant bien les racines.
  • Tassez et arrosez abondamment, sans détremper.

Culture et entretien du pin parasol

Culture et entretien du pin parasol

Luis Fernandez Garcia/CC BY-SA 2.5 es/Wikimedia

Arrosez le jeune sujet régulièrement au cours des premiers printemps et étés, afin de favoriser son enracinement. Ensuite, le pin parasol supporte très bien la chaleur et la sécheresse.

Faites un apport de compost en surface au printemps, les quatre premières années.

Veillez à protéger les jeunes sujets l'hiver contre le gel.

Bon à savoir : quand la chaleur est importante, bassinez le feuillage des jeunes sujets, en fin de journée.

Taille du pin parasol

Lorsqu'il est jeune, le pin parasol possède des branches basses qui meurent au bout de quelques années. L'arbre atteint sa silhouette en forme de parasol au bout d'au moins 10 ans.

Vous pouvez cependant procéder à une taille d'entretien pour favoriser sa forme parasol et lui donner une belle silhouette :

  • Intervenez plutôt en automne et en été et évitez la période de froid et de gel.
  • Taillez les branches mortes et les brindilles sèches au fur et à mesure, afin de dégager le tronc.
  • Élaguez les branches principales les moins harmonieuses (plus fragiles ou qui se croisent), si vous le souhaitez. Cela permet de laisser filtrer la lumière au centre de l'arbre.
  • Ensuite, appliquez du mastic de cicatrisation sur les plaies pour éviter toute maladie.

Bon à savoir : n'étêtez jamais un pin parasol, cette opération le ferait mourir.

Maladies, nuisibles et parasites

Les pousses du pin parasol peuvent être envahies par les chenilles processionnaires à la fin de l'automne. Celles-ci déposent des boules ou nids blancs et soyeux dans lesquels elles se nichent et provoquent le jaunissement des aiguilles.

En cas d'attaque, munissez-vous de gants de protection, coupez les rameaux infectés et brûlez-les.

On peut aussi faire un traitement en utilisant du Bacillus thuringiensis.

Attention : les poils des chenilles sont urticants pour les humains et les animaux domestiques, et provoquent des irritations.

Récolte

La récolte a lieu entre la fin de l'été et le début du printemps.

Il faut que les pommes de pin soient bien mûres et qu'elles s'entrouvrent naturellement pour pouvoir récolter les pignons.

Multiplication du pin parasol

Multiplication du pin parasol

Le pin parasol se multiplie bien par semis au printemps. Il est nécessaire de pratiquer une stratification à froid. Les autres méthodes de bouturage, de marcottage et de greffage sont possibles, mais sont moins pratiquées par des amateurs.

  • Laissez les graines au moins 3 semaines au réfrigérateur pour favoriser leur germination. Placez-les dans une boîte ou un sac en plastique transparent.
  • Préparez un pot ou une caissette (plus profonds que larges), remplis de terreau léger ou d'un mélange ¾ de sable et ¼ de tourbe.
  • Semez clair les graines du pin parasol.
  • Placez le pot ou la caissette sous châssis froid ou dans un endroit lumineux, aéré et frais.
  • Arrosez de temps en temps afin de maintenir la terre humide, mais non détrempée.
  • Repiquez les plantules dans une pépinière ou un endroit protégé, lorsqu'elles mesurent au moins 5 cm.
  • Attendez 2 ou 3 ans avant de les mettre en place.

Usages du pin parasol

Les pignons comestibles sont utilisés en pâtisserie, en garniture de salades, dans des plats comme le tajine ou même dans le thé à la menthe.

Le bois, à la fois souple et léger, est apprécié en menuiserie et pour la construction maritime.

On fabrique aussi de la térébenthine à partir de la résine des pommes de pin.

Un peu d'histoire…

Le pin parasol a surtout été cultivé autrefois pour ses graines comestibles qui sont les plus grosses graines produites par un pin d'Europe.

Son nom viendrait soit du mot indo-européen pit signifiant « résine », soit du mot celte pen signifiant « tête ». En latin pinus indique le pin et pinea la pomme de pin.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides