Angélique

Angélique en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Angélique, Herbe aux anges

  • Nom(s) latin(s)

    Angelica archangelica

  • Famille

    Apiacées, Ombellifères

  • Type(s) de plante

    Plante comestible ▶ Aromatiques et condiments

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace Bisannuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1,50 à 5 m
  • Largeur à maturité

    0,60 à 0,80 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide
  • Densité

    1 au m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Massif ou bordure Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

L’angélique officinale, Angelica archangelica, de la famille des Apiacées, anciennement Ombellifères, est une plante bisannuelle, voire trisannuelle. Originaire de l’Europe du Nord et de Sibérie, elle fleurit la deuxième ou la troisième année.

La grosse tige de cette plante est creuse et charnue, avec des grandes feuilles, poilues sur la face inférieure, à folioles fortement découpées. Les inflorescences sont portées par de longs pétioles. Les graines jaune vert sont bombées d’un côté, aplaties de l’autre en trois côtés. Toutes les parties de la plante sont aromatiques.

Espèces et variétés d’angéliques

Il n’existe pas de variétés d’angéliques, seule l’espèce type est cultivée.

Angelica archangelica

Angelica archangelica
  • Nom commun : Angélique
  • Type : Bisannuelle ou trisannuelle.
  • Usages culinaires : Salades, bouillon, fruits confits, etc.
  • Qualités médicinales : Digestive, calmante, stimulante, etc.

Semis et plantation de l’angélique

Semis et plantation de l’angélique

Où la planter ?

Plantez l'angélique au soleil ou à mi-ombre, en sol frais, voire humide, léger, profond, riche en humus, neutre ou légèrement acide. Elle se plaira dans un coin du potager ou dans un massif.

Si vous désirez la laisser se ressemer à vie, choisissez un endroit à l'écart, en fond de plate-bande par exemple.

Quand planter/semer l'angélique ?

  • Par semis, entre juillet et septembre, dès la récolte des graines.
  • Par plantation, au printemps, entre mars et juin.

Comment la planter/semer ?

Comme beaucoup de ses cousines, l'angélique a une germination capricieuse. Les graines ne conservent que peu de temps leur faculté germinative. Il faut impérativement disposer de graines fraîchement récoltées. Le semis se réalise en été et au début de l'automne, au moment où la plante monte à graines. En pépinière, semez en pleine terre en couvrant peu les graines. Gardez le semis toujours légèrement humide.

Pour plus de sûreté, achetez un plant au printemps, que vous laisserez monter à graines, pour assurer la pérennité.

  • Trempez la motte dans une bassine d'eau.
  • Faites un trou de 3 fois le volume de la motte, en prévoyant 1 m de distance par rapport aux plantes voisines.
  • Mettez l'angélique en place.
  • Rebouchez avec du compost mélangé à la terre d'origine.
  • Tassez, arrosez, paillez.

Culture et entretien de l’angélique

Culture et entretien de l’angélique

Arrosez régulièrement, la terre devant rester fraîche, et renouvelez le paillage. En fin d’automne, coupez les feuilles mortes.

Un pied d’angélique meurt après la floraison qui a lieu parfois l’année suivant la plantation, et le plus souvent la troisième année. Si la plante se plaît, elle va assurer sa descendance par de nombreux semis.

Taille l’angélique

L’angélique ne nécessite pas de vraie taille, supprimez simplement les feuilles et les tiges fanées en fin d’automne ou en mars.

Maladies, nuisibles et parasites

Quelques ravageurs sont attirés par l'angélique, comme les pucerons.

La punaise arlequin (Graphosoma semipunctatum), magnifique spécimen rayé rouge et noir sur le dos, adore les inflorescences de l'angélique. Ce bel insecte piqueur-suceur ne pose pas de problème, sauf si vous souhaitez récolter des graines. Il aspire la sève qui se dirige vers les graines et, au final, celles-ci ne sont pas bonnes.

Si vous souhaitez vous en débarrasser, ayez recours aux pulvérisations de savon noir.

Récolte

Quand et comment la récolter ?

Prélevez les feuilles et les jeunes tiges quelques mois après la plantation et jusqu’à 2 ans après, et 2 ou 3 ans après pour les graines, suivant comment se comporte la plante.

Les jeunes pousses se ramassent au fil des besoins, dès que la plante est assez forte ; les pétioles de feuilles, l’année d’après le semis ; les racines, le premier automne ; les graines, l’année suivante. Ensuite, la plante meurt.

Coupez les tiges et les pétioles avant que la plante ne monte à graines : très jeune, la tige est consommable, après, elle devient fibreuse et dure.

La conservation de l’angélique

Maintenez les graines bien sèches dans des boites ou bocaux hermétiques, au frais et au sec.

Les feuilles et les pétioles sont à consommer le jour même. En revanche, vous pouvez les congeler : épluchez-les, ébouillantez-les 1min, laissez-les refroidir et placez-les, bien à plat, dans des boites hermétiques, au congélateur.

Multiplication de l’angélique

Multiplication de l’angélique

Quand récolter les graines ?

La récolte se fait entre août et octobre de la deuxième ou troisième année, dès que les graines sont mûres.

Comment les récolter ?

  • Cueillez les plus belles ombelles, faites-les sécher à l'ombre.
  • Lorsqu'elles sont bien sèches, secouez-les au-dessus d'un linge, récupérez les graines et semez-les aussitôt car elles perdent rapidement leur pouvoir germinatif.
  • Si vous ne pouvez les semer qu'au printemps, stratifiez-les dans du sable sec, bien que le résultat ne soit pas garanti.

Pour plus de simplicité, abandonnez un coin à l'angélique, et laissez-la se ressemer sur place.

Conseils écologiques

L'angélique attire de nombreux insectes, dont les butineurs. Installez-en près des légumes ou des fruits et au verger, pour favoriser la pollinisation.

Laissez les tiges fanées pendant l'hiver, et attendez mars pour les supprimer : les graines nourrissent quantité d'oiseaux et autre petite faune durant la mauvaise saison.

Faites-la succéder à une culture de fèves, de haricots, de pois ou après un engrais vert de la famille des Fabacées.

Pour des allées gravillonnées impeccables, ébouillantez les jeunes plantes indésirables avec une tisane bouillante d'angélique ou avec une décoction, froide, c'est radical !

Un peu d’histoire…

Comme pour toutes les plantes employées depuis des siècles afin de soigner ou de se nourrir, les petits noms régionaux ne manquent pas à l’angélique : angélique cultivée, angélique vraie, angélique de bohème, archangélique, herbe de Saint-Esprit, herbe aux anges, grande angélique, herbe impériale, angélique des jardins…

L’angélique, dite encore « herbe aux anges », doit son nom à ses prétendues vertus magiques et à l’odeur aromatique suave et musquée qu’elle répand. Cette ombellifère géante était censée conjurer les envoûtements, et les sorciers ne résistaient pas à sa bonne odeur, l’employant « à toutes les sauces ». Accrochée au cou des enfants, elle les protégeait des maléfices. Elle servait d’amulette aux adultes. Un bouquet d’angélique accroché à l’entrée de la maison garantissait le bonheur.

Les médecins de la Renaissance la surnommaient « racine du Saint-Esprit », à cause de ses « grandes et diverses propriétés contre de très graves maladies ». Ainsi Paracelse (alchimiste, astrologue et médecin suisse, 1490-1541) rapporte que, lors des grandes épidémies de peste de 1510, de nombreux Milanais furent sauvés grâce à ses recommandations : ses prescriptions indiquaient de mélanger de l’angélique en poudre à du vin. Pour Olivier de Serres (1539-1619, agronome français, auteur d’un traité le Théâtre d’Agriculture et mesnage des champs), l’angélique « sert à tenir la personne joyeusement ».

En 1716 parait un ouvrage qui met l’angélique en premier plan : elle est « stomacale, cordiale, céphalique, apéritive, sudorifique, vulnéraire. On l’emploie contre la peste, les fièvres malignes, la morsure du chien enragé et celles des serpents ».

Actuellement, elle est toujours cultivée dans la région de Niort -c’est une spécialité de la ville depuis le XVIIIe siècle- et près de Clermont-Ferrand, pour la confiserie et la liquoristerie.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides