Faire un paillage

Écrit par les experts Ooreka
Faire un paillage

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Autrefois réalisé avec de la paille, d'où son nom, le paillage s'est développé dans le jardinage aux États-Unis vers les années 50, sous l'appellation de mulching.

Cette technique écologique offrant de nombreux avantages au jardin s'est depuis largement répandue et diversifiée. Elle est aujourd'hui utilisée par de nombreux professionnels ou particuliers.

Voici tous nos conseils pour faire un paillage.

1 Attendez le bon moment de l'année pour faire un paillage

  • Effectuez-le fin avril-début mai, lorsque le sol est réchauffé. Un paillage d'été est destiné à ralentir la pousse des herbes et le dessèchement. Si le sol est sec, n'oubliez pas d'arroser au préalable.
  • Si votre sol est envahi de mauvaises herbes, ou si vous voulez le protéger de froids intenses, débutez votre paillage dès janvier ou février, période où ces herbes sont peu ou pas développées. Votre travail sera simplifié, car les plants de l'année ne seront pas encore en place au milieu du paillage.
  • Si vous ne réalisez les plantations à protéger qu'en début d'été, paillez quand même, vous aurez moins besoin d'arroser.

2 Choisissez un paillage adapté à vos plantes

Paillage minéral

Pouzzolanes, billes d'argile, schistes (ardoises) sont les plus courants. Vous pourrez les employer pour toutes sortes de plantations, principalement pour des terrasses et des rocailles.

Vous les emploierez pour toutes sortes de massifs, qu'ils soient de plantes vertes ou d'arbustes et d'arbres ainsi que pour des plantes en bac ou en pot aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur.

  • Sa durée est illimitée, car il ne se dégrade pas.
  • Son pH neutre ne modifie pas la nature du sol. Vous pouvez l'employer dans tous les cas.

Paillage végétal

  • Utilisez les paillis végétaux pour les massifs de plantes vertes et fleuries annuelles et bisannuelles. Mais également pour, les rosiers, les arbres et arbustes ainsi que pour le potager.
  • Préférez les écorces de pin maritime (dont le pH est acide) pour les massifs de plantes de terre de bruyère : rhododendrons, azalées, camélias… Étendez-les en couches de 5 cm environ à renouveler chaque année. L'effet décoratif s'ajoute aux autres effets.
  • Choisissez les écorces de fèves de cacao pour l'enrichissement des terrains particulièrement pauvres en azote. Elles sont à éviter pour les sols déjà riches.

3 Préparez le terrain

  • Choisissez le type de paillage le plus approprié à votre sol, à vos plantations et à l'esthétique souhaitée.
  • Délimitez avec un cordeau et des piquets la surface de paillage. Pour fabriquer votre cordeau :
    • Optez pour une pelote de corde naturelle en sisal ou en chanvre.
    • Récupérez 2 morceaux droits de bois dur, de 30 à 40 cm de long (vous pouvez prendre un vieux manche à balai).
    • Appointez-les chacun à une extrémité à l'aide d'un couteau bien aiguisé.
    • Enroulez régulièrement au milieu de l'un des bois, 20 à 30 m d'une corde naturelle en sisal et attachez l'autre extrémité sur le second bois.
  • Désherbez la surface soigneusement à la main ainsi qu'à l'aide d'une serfouette ou piochon.

Note : recommencez l'opération avec deux autres morceaux de bois si vous souhaitez délimiter une surface carrée ou rectangulaire.

4 Placez le paillage

Répandez le paillis de façon homogène, à l'aide d'une brouette, d'une pelle et d'un râteau :

  • sur une épaisseur de 3 à 5 cm pour un paillage d'été et arrosez abondamment si le sol est sec ;
  • sur une épaisseur de 10 cm pour un paillage d'hiver.

5 Prenez vos précautions pour réussir le paillage

  • Ne paillez pas directement contre les troncs ou les pieds des plantes. Laissez toujours un petit espace autour. Cela évitera leur pourriture.
  • Changez chaque année de type de paillis végétal dégradable afin de ne pas déséquilibrer la nature de votre sol.
  • Évitez le paillage pour certaines plantes qui redoutent l’excès d'humidité qu'il pourrait leur apporter (ou placez-le en couches assez minces). C'est le cas pour les plantes adaptées au climat méditerranéen, comme les plantes de rocailles ou de « bancaou » habituées à des sols arides.

5 Prenez vos précautions pour réussir le paillage

  • Ne paillez pas directement contre les troncs ou les pieds des plantes. Laissez toujours un petit espace autour. Cela évitera leur pourriture.
  • Changez chaque année de type de paillis végétal dégradable afin de ne pas déséquilibrer la nature de votre sol.
  • Évitez le paillage pour certaines plantes qui redoutent l’excès d'humidité qu'il pourrait leur apporter (ou placez-le en couches assez minces). C'est le cas pour les plantes adaptées au climat méditerranéen, comme les plantes de rocailles ou de « bancaou » habituées à des sols arides.

Matériel nécessaire pour le paillage

Imprimer
Brouette

Brouette

À partir de 30 €

Cordeau de jardinier

Cordeau de jardinier

À partir de 10 €

Pelle

Pelle

20 € environ

Râteau

Râteau

12 € environ

Serfouette

Serfouette

À partir de 6 €

Cette fiche est maintenant terminée,
mais entre nous ce n'est pas fini...
Vous pouvez aussi :



Produits


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides