Iresine herbstii

Iresine herbstii en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Irésine d'Herbst

  • Nom(s) latin(s)

    Iresine herbstii

  • Famille

    Amaranthacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace Annuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 0,60 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important , à vaporiser
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation intérieure

    Salon/Cuisine Véranda
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Massif ou bordure
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Iresine herbstii appartient au même genre que l'herbe des Mayas, Iresine diffusa, mais contrairement à sa congénère, aucune vertu médicinale ne lui est reconnue. Son origine géographique est située en climat tropical en Amérique du Sud, au Brésil, mais aussi dans les Guyanes, où elle prospère dans des températures chaudes et à la lumière du soleil.

En raison de ses feuilles, l'irésine d'Herbst est une plante ornementale populaire. Il y a parfois des variétés de couleur verte, telle qu'Iresine herbstii 'Aureoreticulata', mais la plante est surtout violette à rouge sombre.

Si, potentiellement, les irésines d'Herbst peuvent vivre dans les jardins extérieurs du Sud de la France, elles ne peuvent pas tolérer des hivers froids et la moindre gelée, sinon il faut la cultiver comme une annuelle. C'est donc essentiellement une plante d'intérieur ou de serre chaude. Le plus souvent, Iresine herbstii peut être considérée comme une plante en pot pour les rebords de fenêtre. Mais attention, Iresine herbstii souffre rapidement de toute sécheresse, de sorte qu'elle peut être beaucoup plus sensible à des intérieurs secs que d'autres plantes. Dans une telle situation de manque d'eau, l'irésine d'Herbst devient extrêmement molle, mais elle retrouve sa turgescence une fois que l'eau est de nouveau disponible. En été, elle peut être transportée sur un balcon.

En milieu naturel, Iresine herbstii pousse comme un arbuste, en herbacée, et peut atteindre des hauteurs de 1 à 2 m. En culture, la taille se réduit considérablement, avec seulement quelques dizaines de centimètres (60 cm maximum souvent).

Toutes les parties de la plante peuvent être plus ou moins rougeâtres, en fonction de la variété. Les plantes sont poilues de trichomes multicellulaires. Les tiges, charnues, généralement rougeâtres, sont ramifiées puis droites, à rampante. Les pétioles mesurent de 2 à 3 cm de long. Le limbe, circulaire à ovale, porte des feuilles en forme de cœur (cordiformes) longues de 2 à 6 cm. Les nervures sont souvent plus brillantes que le reste de la surface foliaire, et certaines variétés ont un beau dessin veiné dans la feuille. Le bord des feuilles est lisse.

Iresine herbstii produit de temps en temps de petites fleurs blanc-verdâtre, mais elle n'est pas très ornementale, et la plupart des producteurs pincent celles-ci pour les enlever. De toute façon, en culture intérieure, la floraison reste rare.

Espèces et variétés d'Iresine herbstii

En anglais, Iresine herbstii est communément appelée chicken gizzard, soit littéralement « gésier de poulet », tant pour la couleur que pour la forme des feuilles.

Les fleurs de toutes les variétés sont « négligeables », toujours blanchâtres.

Irésine d'Herbst (Iresine herbstii)

Espèce type

Irésine d'Herbst (Iresine herbstii) Espèce type
  • Caractéristiques : Feuillage rouge sombre, souvent panaché avec des nervures plus claires ou plus foncées.
  • Qualités : Très décorative, elle peut être transportée sur un balcon en été pour les plantes cultivées en intérieur.

'Acuminata'

Iresine herbstii 'Acuminata'
  • Caractéristiques : Feuillage framboise, avec des nervures carmin.
  • Qualités : Comme le type.

'Aureoreticulata'

Irésine d'Herbst (Iresine herbstii) 'Aureoreticulata'
  • Caractéristiques : Feuillage vert intense, avec des nervures jaunes.
  • Qualités : Comme le type.

'Brillantissima'

Iresine herbstii 'Brillantissima'
  • Caractéristiques : Feuillage rouge, avec des nervures rose profond (couleur betterave). Feuilles plus grandes.
  • Qualités : Plante plus imposante.

'California'

Iresine herbstii 'California'
  • Caractéristiques : Feuillage rose magenta, à nervures roses, limbe marbré de vert.
  • Qualités : Feuilles plus grandes que le type.

'Purple Lady'

Irésine d'Herbst (Iresine herbstii) 'Purple Lady'
  • Caractéristiques : Feuillage violet profond à rouge lie-de-vin, nervures peu marquées. Plante plus compacte, de 20 à 30 cm de haut.
  • Qualités : Plante plus petite, uniquement pour l'intérieur.

Plantation d'Iresine herbstii

Plantation d'<em>Iresine herbstii</em>

Raulbot/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où la planter ?

La plante doit bénéficier de chaleur et d'humidité, et vous pouvez la cultiver à l'extérieur dans le Sud méditerranéen de la France. Malgré tout, il conviendra probablement de considérer la plante comme une annuelle, en la sauvegardant grâce à des boutures.

Plantez dans un endroit en plein soleil ou mi-ombre et en sol riche en matières organiques à bon drainage. Plus l'exposition est lumineuse, plus les couleurs seront intenses.

En cultivant les plants en intérieur, un pot haut avec un mélange de terreau limoneux convient bien comme sol. Placez la plante à proximité d'une fenêtre, de préférence avec une orientation plein sud.

Quand planter Iresine herbstii ?

Attendez le printemps, après tout danger de gel, et lorsque le sol reste chaud le jour et la nuit.

Comment la planter ?

En extérieur, modifiez le sol avec du compost âgé ou de la fumure avant la plantation, à moins que votre sol ne soit exceptionnellement riche en matières organiques.

Culture et entretien d'Iresine herbstii

Culture et entretien d'<em>Iresine herbstii</em>

LucaLuca/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Que ce soit en extérieur ou en intérieur, pincez les bourgeons de croissance tant que les plantes sont jeunes pour promouvoir un port dense et une forme attrayante.

Vous pouvez aussi envisager un pincement des bourgeons floraux. Les fleurs ne sont pas particulièrement attrayantes, et elles puisent de l'énergie empêchant la plante d'aller vers un feuillage de plus en plus dense.

Les plantes cultivées dans des conditions moins qu'idéales fleurissent rarement.

En pleine terre

Gardez le sol humide en arrosant tout l'été profondément chaque semaine, surtout en l'absence de pluie. Utilisez une couche de 5 à 8 cm de paillis organique pour prévenir l'évaporation de l'humidité.

Réduisez l'humidité en automne et hiver si vous cultivez Iresine herbstii comme une plante vivace.

En pot

Gardez le terreau humide au printemps et l'été par arrosage lorsque le sol est sec, à une profondeur d'environ 3 cm.

Ajoutez de l'eau jusqu'à ce qu'elle sorte par les trous de drainage dans le fond du pot. Environ 20 min après l'arrosage, videz la soucoupe sous le pot de sorte que les racines ne baignent plus dans l'eau.

Iresine herbstii a besoin de moins d'eau en automne et en hiver, mais vous ne devez jamais permettre au substrat de sécher.

Au printemps et en été, utilisez un engrais pour plantes d'intérieur à demi-dose, avec une bonne proportion d'azote N, deux fois par mois.

Pour les plantes cultivées en extérieur, par exemple sur un balcon, rentrez les pieds avant la moindre gelée, et même lorsque les températures extérieures descendent en dessous de 10 °C.

Maladies, nuisibles et parasites

Pas de graves problèmes avec les insectes ou les maladies, mais Iresine herbstii est parfois sensible à l'oïdium. Surveillez les pucerons et les acariens en intérieur.

Si les feuilles s'allongent, perdant leur aspect cordiforme, alors elle ne reçoit probablement pas assez de lumière.

Multiplication d'Iresine herbstii

Multiplication d'<em>Iresine herbstii</em>

LucaLuca/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Les fleurs étant très hypothétiques en culture, même en extérieur, l'idéal consiste à bouturer Iresine herbstii.

Faites des boutures en fin d'été, ainsi elles pourront hiverner en intérieur pour les plantes cultivées en extérieur.

Les boutures peuvent être facilement enracinées juste avec un trempage permanent dans l'eau pour produire de nouvelles plantes chaque année. Quand le système racinaire commence à être profond, plantez la bouture dans un pot haut avec un terreau horticole enrichi en azote.

Conseils écologiques

Les arrosages demandent beaucoup d'eau : utilisez un récupérateur d'eau de pluie pour arroser, cela conduit à un geste écologique, mais aussi à une économie, tout en assurant des arrosages avec une eau acide et douce.

Un peu d'histoire…

La première publication d'Iresine herbstii date de 1864, par John Lindley dans l'ouvrage La Chronique des Jardiniers.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides