Iresine

Iresine en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Irésine, Herbe des Mayas

  • Nom(s) latin(s)

    Iresine diffusa

  • Famille

    Amaranthacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

    Plante comestible

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace Annuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1 à 5 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Prairie
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

L'herbe des Mayas ou irésine a pour principal habitat la végétation secondaire, située à des altitudes de 200 à 1 100 m, surtout sur des pentes sèches, mais elle est encore trouvée près des marais. Iresine diffusa est native de l'ensemble de l'Amérique subtropicale et tropicale, de l'Amérique centrale et du centre et nord de l'Amérique du Sud, incluant les îles Caraïbes. Elle est semi-rustique, résistante à de petites gelées jusque -5 °C, ce qui a conduit à sa naturalisation au sud des États-Unis, en Floride, Louisiane et Texas. Cette irésine phytothérapeutique a ainsi une très large distribution géographique. Elle est introduite et naturalisée en France depuis le milieu des années 1990.

Iresine diffusa est une plante herbacée ou sous-arbustive, ramifiée (principalement à sa base), atteignant jusqu'à 3 m de haut en fleurs, avec des tiges érigées vertes puis rougeâtres en automne, et des rhizomes de surface. Présente dans des zones ouvertes, l'irésine peut former de grandes colonies. Les feuilles sont ovales-lancéolées ou lancéolées, opposées, disposées en grandes panicules pyramidales, glabres ou à faible densité. Les feuilles à pétiole de 0,5 à 2 cm de long, avec des lames de 4-8 cm de long et de 1 à 3 cm de large, sont poilues sur la nervure centrale et sur les nervures dorsales.

Les tiges feuillues portent des inflorescences terminales en panicules vertes/blanches de 40 cm. Les fleurs sont dioïques, les fleurs mâles sont plus ouvertes alors que les fleurs femelles sont compactes. Les fleurs sont de couleur claire, très parfumées, ce qui attire les insectes tels que les abeilles pour la pollinisation. Le fruit est un utricule pubescent, produisant de minuscules graines noirâtres de 0,5 mm. La quantité de graines produites par une plante est très importante.

En culture, la hauteur moyenne est de 1,20 à 1,80 m pour une envergure d'environ 1 m. Selon la zone géographique, la plante initialement vivace peut être considérée comme une annuelle dans des régions au nord de la Loire, où les gelées hivernales dépassent le plus souvent -5 °C.

Attention : les poils peuvent être allergènes et le bord des feuilles, fin et lisse, peut couper.

Espèce d'Iresine

Herbe des Mayas (Iresine diffusa)

Herbe des Mayas (Iresine diffusa)
  • Fleurs et floraison : Floraison automnale. Tiges florales prolongeant les tiges de feuilles.
  • Caractéristiques : Grandes herbacées, à port arbustif, dépassant facilement 1 m de haut.
  • Qualités : Plante médicinale, pas très décorative.

Semis et plantation de l'irésine

Semis et plantation de l'irésine

BotBln/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où la planter ?

En prenant en compte la grande diffusion de l'herbe des Mayas dans le monde, son adaptabilité à de nombreuses conditions de culture ne fait aucun doute. Néanmoins, préférez un sol acide à neutre, en évitant les sols calcaires. Optez pour un sol drainé, qui peut rester humide, mais elle tolère un peu de sécheresse.

Le plein soleil est idéal même si elle accepte une ombre partielle (sa croissance sera moindre dans un tel emplacement).

Quand planter l'irésine ?

Peu disponible dans le commerce, il faudra se procurer des graines. Le début du printemps est alors tout indiqué pour semer.

Il en va de même si vous obtenez un plant déjà formé, le printemps constitue le meilleur choix.

Comment la semer ?

Pratiquez une scarification hivernale des graines en les laissant sécher dans un endroit sec, mais pas au froid.

Dès le début du printemps et dans un endroit chaud (au moins 21-22 °C), semez les graines dans un terreau horticole drainé. Il suffit de disperser les graines sur le terreau sans les enfoncer, puis de lisser le terreau délicatement pour à peine les recouvrir.

Après la germination, attendez que le jeune plant fasse au moins 10 cm avant de le transplanter dehors, si les conditions météo le permettent (l'irésine craint le froid, la température extérieure doit être nettement positive).

Comment la planter ?

Pratiquez comme pour toute herbacée, plantez le rhizome à 2-3 cm sous terre.

Culture et entretien de l'irésine

Culture et entretien de l'irésine

Flickr upload bot/CC BY 2.0/Wikimedia

Ces herbacées ne demandent quasiment aucun entretien, sauf à supprimer certains plants si la propagation par rhizome devenait envahissante.

Maladies, nuisibles et parasites

Avec une résistance aux herbicides à base de glyphosate, l'herbe des Mayas ne craint quasiment rien !

Multiplication de l'irésine

Multiplication de l'irésine

McZusatz/CC BY 2.0/Wikimedia

La reproduction naturelle s'effectue par les graines (les fruits avec des poils duveteux sont dispersés par le vent) et les rhizomes.

En culture, attendez le printemps pour la multiplication. Divisez les rhizomes pour implanter ailleurs ou réalisez un semis après séchage des graines.

Conseils écologiques

L'herbe des Mayas a des vertus restructurantes, non seulement sur la prostate, mais aussi sur les ovaires et d'autres parties corporelles tumorales. Ses effets sur la libido sont également reconnus…

Le principe actif de l'herbe des Mayas contient 2,50 % de stéroïdes glucidiques naturels, avec l'avantage qu'Iresine diffusa ne provoque pas d'effets secondaires.

Toutes les parties de l'herbe des Mayas, hors racines, sont exploitables en phytothérapie. La récolte se fait sur des plants adultes, matures. Les graines se récoltent quand les fleurs fanent, en fin d'automne le plus souvent.

Un peu d'histoire…

Anciennement connue sous le taxon synonyme Iresine celosia, l'herbe des Mayas a un long passé en phytothérapie.

L'ethnomédecine révèle que cette plante a été utilisée par la civilisation maya depuis 3 000 ans pour lutter contre les problèmes liés à la prostate.

Dans les îles des Caraïbes, l'herbe des Mayas est citée dans la littérature comme utilisée dans la médecine populaire contre les coliques, les douleurs intestinales et le rhume.

C'est en 1960 que l'éminent naturopathe Efraín Contreras (1898-1986) a découvert au Nicaragua les vertus thérapeutiques d'Iresine diffusa. Il a alors entrepris un travail ininterrompu jusqu'à sa mort permettant de développer les effets bénéfiques de cette plante (avec des dépôts de plusieurs brevets).

Pendant les années 1970 et 1980, Efraín Contreras a obtenu une approbation pour administrer Iresine diffusa en liquide, ainsi qu'en extrait d'herbes sèches, aux patients à l'Hôpital El Retiro et l'Hôpital Bertha Calderón à Managua. L'évaluation de la Commission scientifique du ministère de la Santé du Nicaragua (1983) a conclu ce qui suit : « Codin VII (Iresine diffusa/celosia), un extrait de fines herbes, a été administré à des patients. Dans tous les cas, il y avait amélioration de la santé distinctement évidente. Un bien-être général est amélioré, la douleur a disparu. Il n'est pas constaté de toxicité ou d'effets secondaires. » Dans les années 1990, Iresine diffusa a été administrée à des patients avec des problèmes liés à la prostate, en particulier pour l'impuissance sexuelle, avec des résultats prometteurs.

Par la suite, le petit-fils de Don Efraín, René Rosenberg Contreras (1968-1990), a repris ce travail de recherche. Il a introduit Iresine diffusa en Europe sous la forme d'un extrait simple, qui devint plus tard une préparation sublinguale.

En 1978, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a publié la Déclaration d'Alma-Ata et un certain nombre de résolutions dans les années suivantes pour appuyer les soins de santé à base de plantes autour de l'irésine des Mayas pour ses propriétés antioxydantes, principalement chez la population masculine.

Entre 1996 et 2008, des recherches ont été menées au Nicaragua sur plus de 1 200 patients, dont environ 60 % étaient des hommes souffrant d'une affection de la prostate : plus de 80 % d'entre eux ont rapporté un retour vers une prostate normale. Beaucoup de ces patients étaient des médecins eux-mêmes...

Les médecins sont aujourd'hui intéressés par les extraits d'herbe des Mayas dans la médecine traditionnelle. Des cures pour des maladies telles que le cancer, l'hyperplasie, des tumeurs et d'autres souffrances ne sont pas rares.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides