Aspidistra

Aspidistra en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Aspidistra, Aspidistre

  • Nom(s) latin(s)

    Aspidistra eliator

  • Famille

    Liliacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 0,60 m
  • Largeur à maturité

    0,40 à 0,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen , à vaporiser
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Entrée Salon/Cuisine Salle de bain Chambre Véranda Serre froide
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Plante verte bien touffue, l'aspidistra offre de larges feuilles sortant d'une touffe qui grossit chaque année, exactement de la même façon que beaucoup de nos vivaces d'extérieur. La plante est en effet vivace et se développe à partir de rhizomes.

L'aspidistra a toujours été réputé pour sa robustesse, le surnom de « plante en fer forgé » lui a même été donné par les Anglais (cast-iron plant), en référence également à la forme de sa fleur en petit bouclier. On la rencontre très souvent dans les compositions toutes prêtes de plantes à offrir, car elle fournit un fond de feuillage mettant en valeur d'autres espèces à fleurs ou à feuillage coloré. Sa robustesse permet également de constituer une base, et dans ce type de composition, c'est bien souvent la plante qui reste la dernière après que toutes les autres se sont flétries.

Cette plante d'intérieur est donc facile de culture. Elle fournit une masse foliaire intéressante pour créer un décor de verdure dans une pièce. Les feuilles d'un beau vert foncé et luisant sont dressées et serrées les unes contre les autres quand elles poussent, puis la touffe s'évase et les feuilles de la périphérie retombent sur les bords du pot. Le port global reste ainsi dense et assez souple, à la fois dressé et évasé.

On l'emploie dans toutes les pièces de la maison, de l'entrée au salon en passant par le bureau, les chambres ou la véranda. Son caractère peu exigeant lui permet de résister aux endroits assez sombres, c'est ce qui a fait en partie sa réputation. Mais il faut savoir qu'elle est bien plus belle et de croissance plus rapide dans les endroits bénéficiant d'une bonne luminosité.

L'aspidistra fleurit dans des conditions de culture optimales, avec un substrat frais très bien drainé et dans une bonne luminosité mais sans soleil direct. Elle arrive ainsi à fleurir dans les grandes serres de collection, en étant placée sous les frondaisons d'autres espèces plus hautes et qui forment un ombrage protecteur contre les rayons directs du soleil. Les fleurs d'aspect charnu apparaissent en toute fin d'hiver au ras du sol et sont très originales. Elles donnent ensuite de grosses graines. Il n'est cependant pas courant de voir fleurir cette plante dans nos intérieurs.

Le nom d'aspidistra est passé dans le langage courant, comme souvent pour les plantes vertes qui n'ont pas été rebaptisées d'un nom vernaculaire. Mais on peut parfois lire le nom d'aspidistre sur les étiquettes et celui de « plante de belle-mère ».

Attention : ce dernier peut entraîner la confusion avec une autre plante d'intérieur surnommée « langue de belle-mère », la sansevière, qui fait partie des plantes grasses et n'a pas du tout les mêmes besoins. Vérifiez le nom latin sur l'étiquette pour savoir si vous avez la bonne plante.

Espèces et variétés d’aspidistra

Environ 200 espèces sont connues, cependant, les plus courantes employées dans nos intérieurs font partie de l’espèce eliator, la première à avoir été introduite en Europe.

Aspidistra eliator

Espèce type

Aspidistra Espèce type
  • Végétation : Feuilles vertes bien luisantes et touffues.
  • Qualités : Le port régulier de la plante et la densité du feuillage permettent une belle animation en intérieur. À marier avec d’autres plantes vertes plus élancées.

'Akebono'

Aspidistra 'Akebono'
  • Végétation : Feuillage finement strié de crème en partie centrale. Les feuilles sont assez larges.
  • Qualités : Cette variété offre un aspect assez voluptueux.

'Asahi'

Aspidistra 'Asahi'
  • Végétation : Feuilles panachées de blanc à leur extrémité. Cette obtention japonaise est très ancienne.
  • Qualités : Très original, à planter dans un pot de forme sobre pour mettre en valeur l’élégance de son feuillage.

'Fuji No Mine'

Aspidistra 'Fuji No Mine'
  • Végétation : Feuilles plus épaisses et d’aspect coriace, vert très foncé et brillant.
  • Qualités : Très belle variété méritant une place de choix au salon.

'Ginga Giant'

Aspidistra 'Ginga Giant'
  • Végétation : Feuillage vert clair moucheté de blanc.
  • Qualités : On a l’impression que les feuilles ont été saupoudrées de taches de peinture de façon aléatoire. Aspect intéressant pour éclairer une association avec d’autres plantes vertes.

'Sekko Kan'

Aspidistra 'Sekko Kan'
  • Végétation : Feuillage largement panaché de blanc.
  • Qualités : Plante très lumineuse et attractive.

'Variegata'

Aspidistra eliator 'Variegata'
  • Végétation : Feuillage rayé de bandes blanches et vert clair, plus ou moins larges et nombreuses, de façon aléatoire selon les feuilles.
  • Qualités : Variété très attractive et lumineuse.

Aspidistra minutiflora

'Leopard'

Aspidistra 'Leopard'
  • Végétation : Feuilles beaucoup plus étroites et longues, parsemées d’un petit mouchetis blanc.
  • Qualités : Forme linéaire sur des pétioles courts, très touffue.

Plantation de l’aspidistra

Plantation de l’aspidistra

Où le planter ?

La plantation a lieu uniquement en pot sous nos climats, afin de pouvoir rentrer la plante à l'abri du froid en hiver. En serre, on peut aussi la cultiver dans de grands bacs contenant plusieurs plantes, à condition que ces dernières aient toutes les mêmes besoins en eau.

Quand on sort le pot à l'extérieur pendant la belle saison, le meilleur emplacement est un endroit abrité du vent, recevant beaucoup de lumière mais une luminosité tamisée pour que le soleil ne grille pas le feuillage.

Quand planter l'aspidistra ?

L'aspidistra étant cultivé en pot et à l'intérieur dans des conditions de température constante, il peut s'acheter à toutes périodes de l'année.

Comment le planter ?

Rempotez aussitôt après l'achat dans un pot plus large pour donner plus de place aux racines et stabiliser la plante afin d'harmoniser la taille du pot avec l'envergure de la plante. Le rempotage aura lieu ensuite tous les deux ans.

  • Drainez le fond du pot avec une couche de sable grossier ou de fins gravillons.
  • Recouvrez de terreau de rempotage.
  • Placez la motte au milieu du pot et remplissez les interstices avec du terreau. Le haut de la motte doit arriver au maximum à 3 cm sous le rebord du pot.
  • Tassez légèrement et arrosez, laissez l'eau s'écouler puis complétez le niveau de terreau pour que la motte ne dépasse pas de ce dernier.

Culture et entretien de l’aspidistra

Culture et entretien de l’aspidistra

Rempotez tous les deux ans dans un pot plus grand et avec un terreau neuf, de préférence en début de printemps. Utilisez du terreau « plantes vertes ». Au bout d'un certain nombre d'années, vous ne pourrez plus rempoter, le pot devenant trop gros et trop lourd. Si vous voulez alors conserver une plante ample dans son pot de grande taille, enlevez chaque année un peu du terreau de surface pour en ajouter du nouveau. Et apportez régulièrement de l'engrais dans l'eau d'arrosage, plus au printemps un engrais à diffusion lente, afin de renouveler les éléments nutritifs disponibles pour la plante.

Si vous ne voulez pas de gros pot, divisez la souche tous les 2 à 4 ans, vous aurez plusieurs aspidistras dans des pots de moindre dimension.

De façon générale, apportez un engrais soluble dans l'eau d'arrosage, tous les deux mois.

Arrosez régulièrement toute l'année, sans détremper la motte et en supprimant systématiquement l'eau résiduelle qui tombe dans la soucoupe. La plante aime avoir un substrat assez frais mais sans eau stagnante qui entraînerait la pourriture des racines. Le substrat doit donc rester bien aéré et drainé, et jamais sec. Dans son milieu naturel, plantée en pleine terre, elle supporte assez bien les périodes de sécheresse, mais en pot, le substrat se rétracte vite quand il n'est pas humidifié régulièrement, ce qui peut arrêter la croissance de la plante. À l'inverse, un substrat trop humide fera jaunir les feuilles.

Placez la plante dans un endroit lumineux, mais évitez la proximité d'une fenêtre exposée au sud si vous n'avez pas de voilage pour atténuer les rayons du soleil, particulièrement en été. L'hiver, rapprochez davantage le pot des sources de lumière.

Nettoyez les feuilles avec une éponge humide pour enlever la poussière. N'utilisez pas de produit lustrant, cela risque de perturber la bonne oxygénation de la plante et ses échanges avec l'air ambiant.

Supprimez les feuilles jaunies, sèches ou abîmées en les coupant à la base.

Taille de l’aspidistra

La plante ne se taille pas.

Maladies, nuisibles et parasites

Au jardin et sur la terrasse, l'aspidistra attire les escargots et les limaces. Vérifiez souvent le rebord des pots et le dessous des feuilles pour déloger ces intrus.

En intérieur, il est possible que la plante soit attaquée par les araignées rouges et les cochenilles, mais c'est assez rare. Améliorez les conditions de culture, en particulier le drainage, l'arrosage et la luminosité pour éradiquer ce problème.

Multiplication de l’aspidistra

Multiplication de l’aspidistra

Au printemps, on divise la touffe par séparation des rhizomes en plusieurs tronçons comportant chacun quelques feuilles. On les replante aussitôt dans des pots individuels. Il faut ensuite surveiller l'arrosage pour qu'il soit le plus régulier possible et permette la bonne reprise de ces nouveaux sujets et la production de racines.

Conseils écologiques

Comme pour toutes les plantes vertes dites d’intérieur, sous nos climats, le fait de sortir l’aspidistra à la belle saison (au jardin, sur le balcon ou sur la terrasse) ne doit pas le placer dans des conditions trop différentes de celles dont il bénéficie dans la maison. Il risque de subir un choc qui fera jaunir son feuillage ou marquera un arrêt dans sa croissance. Évitez le soleil vif, par exemple, et les endroits en courants d’air ou ventés.

Un peu d’histoire…

La plante est originaire du Japon. Introduite en Chine, elle fut découverte dans ce pays en 1824 par un jardinier envoyé par la RHS (Royal Horticultural Society) et rapportée en Angleterre. La vogue des jardins d’hiver en Angleterre puis en France lui fit une place de choix dans beaucoup d’intérieurs cossus. Mais peu d’espèces étaient encore connues, et ce jusque dans les années 1990. Aujourd’hui, environ 200 espèces ont été recensées dans le monde et beaucoup sont cultivées dans les jardins botaniques d’Asie.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides