Lutter contre les araignées rouges

Lutter contre les araignées rouges

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Couramment et improprement dénommés araignées rouges, ces insectes microscopiques ne sont pas des araignées, mais des acariens et leurs couleurs peuvent varier du rouge au jaune en passant par le vert.

Redoutables ravageurs suceurs de sève, capables d'infester de très nombreuses espèces végétales, plantes et arbustes, ils entraînent dans un premier temps le jaunissement des feuilles parasitées. En intérieur ou en serre, vous pouvez prévenir leur apparition par vaporisations régulières d'eau.

Toutefois lorsque l'infestation est bien installée et trop importante, ou à l'extérieur, vous devez traiter.

 

 

Qu'avez-vous pensé de la vidéo ?

 

Zoom sur l'araignée rouge

Minuscules acariens de la famille des Tetranichidées, les araignées rouges appartiennent à plusieurs espèces de l'ordre des acariens. Elles peuvent ravager au jardin les plantes, arbustes, arbres (dont les conifères) pendant l'été ainsi que les plantes d'intérieur ou sous serres.

Leur taille est inférieure au millimètre, ce qui les rend peu visibles à l'œil nu. Leur couleur est variable selon les plantes parasitées : rouge plus ou moins foncé ou orange, jaune et même vert (pâle ou foncé).

Elles se développent dans une atmosphère sèche et chaude, par exemple sur le rebord d'une fenêtre. Dans ces conditions, leur vitesse de multiplication est extrêmement rapide, puisqu'elle augmente avec la température :

  • Il faut 5 semaines pour qu'un œuf donne un adulte vers 15 °C et seulement une semaine à 30 °C.
  • En dessous de 12 °C, il n'y a pas de multiplication.

Une femelle peut pondre 100 œufs environ pendant sa vie, dans des conditions favorables. Par contre, si l'environnement devient défavorable elle peut entrer en hibernation dans l'attente de jours meilleurs.

Les œufs microscopiques deviennent jaunes avant l'éclosion. Ils donnent vie à une larve qui se transforme deux fois en nymphe avant le stade adulte. Les œufs et les larves sont présents sur le dessous des feuilles.

Les adultes se déplacent sur de fines toiles le long des feuilles et des tiges de la plante. Ils n'ont pas tendance à migrer spontanément d'une plante à l'autre sans intervention d'un facteur extérieur : vêtement, outil, chute sur le sol, etc.

Les œufs des araignées rouges peuvent passer l'hiver sur les plantes ou les arbres infestés et des colonies se développent à nouveau dès que les températures remontent.

De très nombreux végétaux peuvent être infestés :

1 Diagnostiquez la présence d'araignées rouges

Cette présence, difficile à remarquer en début d'infestation, étant donnée la taille minuscule de ces parasites, peut être soupçonnée en observant l'apparition de feuilles ou d'aiguilles qui jaunissent et sèchent après avoir été piquetées de points blancs ou jaunes.

Elle peut être confirmée par l'observation de fines toiles d'araignée qui deviennent visibles à l’œil nu après vaporisation d'eau sur la plante.

Si leur présence est massive, la défoliation s’accélère et la plante dépérit. En outre, un temps sec et chaud peut provoquer la mort du végétal atteint s'il n'est pas traité.

2 Prévenez l'apparition des araignées rouges

Comme souvent ce sont les végétaux affaiblis qui sont les premiers parasités :

  • Au jardin, apportez du compost riche en éléments fertilisants et limitez l'apport d'engrais azoté.
  • Traitez préventivement les plantes sensibles par des décoctions de prêle et purins d'ortie.
  • Paillez-les avec du compost ou de la tonte de gazon, ou encore de l'herbe fraîchement coupée, de façon à maintenir un sol frais.
  • Pour les cultures sous abri ou les plantes d'intérieur, aérez suffisamment et brumisez régulièrement le feuillage avec de l'eau non calcaire.

Attention ! L'abus d'insecticides, peu ou pas actifs sur ces acariens, favorise le développement des araignées rouges en éliminant leurs prédateurs.

3 Cas 1 : Traitez avec des solutions écolos

En début d'attaque

  • Coupez et brûlez les parties atteintes.
  • Pulvérisez de l'eau froide, en particulier sous les feuilles et sur les tiges.
  • Pour les plantes d'intérieur, brumisez de façon répétée toutes les feuilles et tiges avec une eau non calcaire. Ces acariens, n'aimant pas l'humidité, plusieurs vaporisations d'eau successives peuvent suffire à enrayer une faible infestation.
  • Vous pouvez aussi traiter pendant 10 jours environ avec du purin d'ortie frais.
  • Vous pouvez également essayer les vaporisations d'une solution de soufre mouillable, qui est entre autres acaricide.
  • Si l'attaque est déjà forte, appliquez un traitement biologique ou un acaricide spécifique.
  • En hiver, badigeonnez les troncs et les branches des arbres infestés avec des huiles minérales.

En lutte biologique

En culture sous abri ou au potager, vous pouvez utiliser un prédateur naturel de l'araignée rouge tel que Phytoselulus persimillis. C'est un autre petit acarien de taille et couleur semblables qui se nourrit des œufs, larves et adultes de l'araignée rouge. Il meurt lorsqu'il n'y a plus de proies et doit donc être réintroduit en cas de nouvelle infestation.

Son usage est possible toute l'année si la température est supérieure à 10 °C. La poudre de traitement peut se stoker à 10 °C.

Un autre insecte auxiliaire non spécifique peut également être une solution : la chrysope aux yeux d'or. Sa larve, pourvue de mandibules, s'attaque également aux autres acariens, aux pucerons, à certaines cochenilles et aux doryphores. Ils peuvent survivre en hiver si vous placez des petites boites dans le jardin où ils se réfugieront.

3 Cas 2 : Emploi de pesticides chimiques

Les araignées rouges ont développé des résistances à divers traitements chimiques. Si vous décidez d'utiliser un traitement chimique, pour des arbres fruitiers par exemple, préférez un acaricide spécifique, tel que le dicofol, le cyhexatin ou le tébufenpyrad (récent), et vous serez peut-être amené à alterner les substances actives.

De plus comme toujours avec ce genre de produits non dénués de toxicité :

  • Lisez et respectez scrupuleusement les conditions d'application (port de masque, gants, absence de vent, etc.)
  • Respectez les doses et délais d'application avant récolte.
  • Ne jetez pas n'importe où l’excès éventuel de produit préparé.

Matériel nécessaire pour lutter contre les araignées rouges

Imprimer
Poudre Phytoseiulus system

Poudre Phytoseiulus system

À partir de 19,90 € le flacon de 30 ml

Pulvérisateur

Pulvérisateur

À partir de 2 €

Pulvérisateur à pression

Pulvérisateur à pression

4 €

Soufre mouillable

Soufre mouillable

15 € environ les 500 ml

Cette fiche est maintenant terminée,
mais entre nous ce n'est pas fini...
Vous pouvez aussi :



Produits


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides