Watsonia

Watsonia en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Watsonie

  • Nom(s) latin(s)

    Watsonia

  • Famille

    Iridacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 1,50 m
  • Largeur à maturité

    30-60 cm

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Sol caillouteux Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    5 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Massif ou bordure Plantation isolée Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Watsonia réunit près de 60 espèces de vivaces munies d'un corme, appartenant à la famille des Iridacées. Les Watsonia sont natifs d'Afrique du Sud, du Lesotho, du Swaziland et de Madagascar. Certaines espèces poussent dans le fynbos du Cap, cette mince bande côtière parfois montagneuse au climat méditerranéen, d'autres plus vers l'intérieur des terres au climat continental marqué par une saison des pluies estivale. De nombreuses espèces peuplent les montagnes, certaines les plaines sablonneuses et les zones marécageuses. En France, la plante s'est parfaitement adaptée au climat breton.

Les feuilles coriaces et fibreuses sont en forme de glaive plus ou moins étroit selon l'espèce et constituent des touffes assez denses, mesurant de 40 cm à plus de 1 m de haut. Certaines disparaissent en fin de saison, d'autres persistent notamment en climat doux. Les feuilles naissent directement sur les cormes ou à la base des tiges florales. Les cormes plats fibreux, de 30 à 75 mm de diamètre, servent d'organes de réserves et de reproduction. Chaque année, l'ancien corme sèche tandis que 1 à 3 nouveaux cormes naissent au-dessus.

De longs épis non ramifiés se dressent au-dessus du feuillage entre le printemps et l'été, atteignant 0,60 à 2 m de haut selon l'espèce. La floraison aux tons doux roses, saumon, orangés, rouges ou blancs offre une allure légère et graphique. Les épis portent plus d'une douzaine de fleurs odorantes, régulièrement étagées, munies d'un long tube floral recourbé jusqu'à l'horizontale, parfois tourné vers le sol, et terminé par 6 lobes évasés. La corolle, formée de 6 tépales aux extrémités arrondies ou pointues dévoile les 3 étamines, caractéristique de la famille des Iridacées et le pistil qui se termine par un style à 3 branches bifides. L'ovaire et les étamines se situent au-dessus du plan d'insertion des pièces florales comme chez l'iris (ovaire supère) et contrairement au Liliacées. Les fruits sont des capsules contenant des graines.

Le watsonia ne se cultive pas comme plante d'intérieur car son feuillage n'est pas spécialement décoratif, les épis montent haut et la floraison ne dépasse pas 3-4 semaines. Il nécessite par ailleurs une très bonne luminosité. Il se cultive davantage comme un glaïeul dans le jardin, sur une terrasse ou dans une véranda.

Les fleurs de Watsonia sont d'excellentes fleurs à couper tout comme le glaïeul car les fleurons s'épanouissent progressivement depuis la base vers le sommet de l'épi.

Le nom de genre Watsonia fut donné par l'Écossais Philip Miller (1691-1771) de Chelsea pour honorer son ami le botaniste britannique William Watson (1715-1787). Ce dernier s'attacha notamment à divulguer à l'Angleterre le travail de Carl von Linné (1707-1778) sur la nomenclature binomiale des végétaux. Borbonica signifie « de l'île Bourbon » qui désigne l'île de la Réunion, dont on croyait l'espèce originaire.

Espèces et variétés de Watsonia

L'espèce borbonica à fleurs roses ou blanches fut l'une des premières à être cultivée dans les jardins. Son croisement avec l'espèce meriana donna jour à une série de cultivars développés par les établissements John Cronin en Australie et Luther Burbank en Californie dans les années 1900. Malheureusement l'intérêt pour la plante s'est amoindrie au profit d'autres plantes comme le glaïeul.

Watsonia borbonica (syn. W. pyramidata)

Espèce type

Watsonia borbonica (syn. W. pyramidata) Espèce type
  • Végétation : Touffe d'étroites feuilles en glaive, persistantes en sol très humide.
  • Fleurs et fruits : Longs épis de fleurs en trompettes rose vif jusqu'à 2 m de haut. Pétales à bouts ronds.
  • Qualités : Pousse à l'extrême sud-ouest du Western Cape, sur les pentes rocheuses de grès, d'argile ou de granite bien drainées ou dans les vallées de sables profonds. Résiste à -7 °C. Floraison de 4-5 semaines.

Watsonia borbonica subsp. ardernei

Watsonia borbonica (syn. W. pyramidata) Watsonia borbonica subsp. ardernei
  • Végétation : Comme le type.
  • Fleurs et fruits : Fleurs blanc pur.
  • Qualités : Comme le type.

Watsonia densiflora

Espèce type

Watsonia densiflora Espèce type
  • Végétation : 1,20 m de haut environ.
  • Fleurs et fruits : Épis denses de fleurs roses ou blanches en juin.
  • Qualités : Originaire des prairies du Kwazulu-Natal, poussant jusqu'à 1 400 m d'altitude. Résiste à -7 °C.

Watsonia meriana

Espèce type

Watsonia meriana Espèce type
  • Végétation : Touffe caduque de 0,80 à 1 m de haut à feuilles vert moyen de 6 cm de large, partant à la fois de la base et des tiges. Chaque corme produit 3-4 tiges feuillées.
  • Fleurs et fruits : Hampes florales parfois ramifiées jusqu'à 2 m de haut. 8 à 25 fleurs de 8 cm de long au tube de 4-5 cm courbé à l'horizontale. Tépales roses saumonés, rougeâtres, orange, violets ou blancs, souvent teintés de rose ou de vert. Étamines à anthères noires. Produit parfois des capsules.
  • Qualités : Plante très vigoureuse à inflorescences très graphiques. Très répandue dans les jardins austraux.

Watsonia meriana var. bulbillifera

Watsonia meriana Watsonia meriana var. bulbillifera
  • Végétation : Présente des bulbilles de 6-7 mm, à profusion sur les tiges florales.
  • Fleurs et fruits : Fleurs orange rougeâtre terne.
  • Qualités : Vit entre Geraldton et Espérance. Très invasive en dehors de son territoire.

Watsonia humilis

Espèce type

Watsonia humilis Espèce type
  • Végétation : Feuilles caduques lancéolées, de 30 cm de long.
  • Fleurs et fruits : Au printemps, épis non ramifiés de 45 cm de haut, avec environ 12 fleurs à lobes évasés, blanches ou roses.
  • Qualités : Arrêt de la végétation en été. Résiste à -7 °C.

Watsonia pillansii (syn. W. beatricis)

Espèce type

Watsonia pillansii (syn. W. beatricis) Espèce type
  • Végétation : Touffe persistante atteignant 1,20 m de haut.
  • Fleurs et fruits : Épis de fleurs tubulaires rose saumoné à lobes pointus, en fin d'été-automne.
  • Qualités : La plus rustique des espèces, tolérant des gelées de -16 °C. Parent de nombreux hybrides.

Watsonia tabularis

Espèce type

Watsonia tabularis Espèce type
  • Végétation : Touffe robuste émettant 4-5 feuilles par corme, de 1 m de long sur 5 cm de large. Bords du limbe translucide.
  • Fleurs et fruits : En début d'été, épis à tige pourpre. Fleur dotée d'un tube floral arqué de 8 cm. Extérieur de la corolle étoilée rose corail intense, intérieur rose saumoné. Étamines à anthères bleu violacé et pollen blanc.
  • Qualités : Pousse à l'extrême sud-ouest du Western Cape sur le même habitat que W. borbonica. Résiste à -7 °C. Floraison de 4-5 semaines.

Plantation du Watsonia

Plantation du <em>Watsonia</em>

FarOutFlora/CC BY-NC-ND 2.0/Flickr

Où le planter ?

Le Watsonia se cultive en pleine terre dans le Midi et le long du littoral. Installez-le en plein soleil et à l'abri du vent dans un sol frais et bien drainé, acide, sablonneux de préférence. La plantation sur un talus ou une rocaille lui convient parfaitement.

Pour vérifier que votre sol draine suffisamment, contrôlez s'il reste des flaques d'eau, 6 h après une belle averse. Si c'est le cas, le plus simple est de former une butte de 5-6 cm avec de la matière organique de type tourbe, compost, écorce broyée, fumier bien décomposé, etc. afin de rehausser le corme.

Dans tous les cas, évitez les sols argileux, humides en hiver ou calcaires.

Quand planter le Watsonia ?

Entre février et mai voire à l'automne si le climat est doux.

Planter dès l'automne permet d'obtenir une floraison plus précoce au printemps. Le développement de germes a quelquefois lieu dès l'automne.

Comment le planter ?

Ameublissez la terre sur au moins 15 cm de diamètre et de profondeur et mélangez à votre terre une bonne dose de sable de rivière afin de faciliter le drainage. Enfoncez ensuite les cormes à 6-10 cm de profondeur en positionnant la petite pointe ou l'ancien départ de la tige, vers le haut, distants entre eux de 10-12 cm.

Pour le cultiver en pot, choisissez un conteneur assez lourd mesurant au moins 20 cm de diamètre. Réalisez un mélange de 50 % de terreau et de 50 % de sable de rivière et placez une couche drainante (tessons de poteries, graviers, billes d'argile…) au fond du conteneur. Plantez 5 cormes dans un pot de 20 cm de diamètre, 7 dans un pot de 25, et 10 dans un pot de 30-35.

Versez un bon litre d'eau pour bien tasser la terre autour des bulbes.

Culture et entretien du Watsonia

Culture et entretien du <em>Watsonia</em>

FarOutFlora/CC BY-NC-ND 2.0/Flickr

En pleine terre

Arrosez suffisamment pendant la période de végétation, notamment dans le Midi. Ses besoins sont d'environ 25 mm d'eau par semaine.

Préservez le feuillage à la fin de la floraison afin qu'il reconstitue les réserves de la plante. Chez les espèces caduques, vous pouvez le couper à ras une fois jauni en fin d'été.

Sortez les cormes de terre si vous craignez qu'ils ne passent pas l'hiver. Brossez-les et stockez-les dans une boîte emplie de tourbe sèche que vous placez dans un local sec hors-gel.

Au bout de quelques années, lorsque vous observez une diminution de sa floraison, il est temps de diviser la touffe. Employez une bêche bien affûtée et séparez des éclats que vous offrez à des amis ou replantez à d'autres endroits du jardin.

En pot

Veillez à maintenir le substrat frais pendant toute la période de croissance. Ne laissez pas pour autant de l'eau stagner dans la soucoupe.

De temps en temps, apportez en surface une poignée de compost ou de terreau à l'automne ou au printemps afin de maintenir la fertilité du substrat.

Vous pouvez pailler copieusement le pot ou le rentrer dans une pièce fraîche ou une serre froide durant l'hiver tout en maintenant le substrat légèrement humide. L'autre possibilité consiste à extraire les cormes et à les stocker à l'intérieur.

Taille du Watsonia

Taillez les tiges sèches en janvier.

Maladies, nuisibles et parasites

Pas de nuisibles notables.

Multiplication du Watsonia

Multiplication du <em>Watsonia</em>

Peter A. Mansfeld/CC BY-NC-SA 2.0/Flickr

La division est la méthode la plus usitée mais le semis reste possible.

Division

À l'automne, sortez la motte de terre ou du pot puis séparez les cormes en tirant dessus.

Semis

Au printemps, remplissez une terrine avec un mélange composé d'une part de terreau et d'une part de sable avec éventuellement une demi-part d'argile. Semez les graines à 3-4 mm de profondeur et couvrez-les de sable pur. Placez le tout dans un endroit légèrement ombragé à 24-28 °C le jour et 20 à 24 °C la nuit. Maintenez le substrat humide en protégeant de la pluie.

La germination demande 3-4 semaines.

Conseils écologiques

Le Watsonia est une plante facile qui ne réclame quasiment aucun entretien lorsqu'elle se plaît.

Un peu d'histoire…

L'Australie introduisit différentes espèces de Watsonia au jardin ornemental dès le milieu du XIXe siècle et son succès alla croissant jusqu'en 1940.

Watsonia meriana var. bulbillifera forme de nombreuses bulbilles à l'aisselle des fleurs qui ajoutés aux petits cormes produits dans le sol en font une plante très invasive en dehors de son territoire. Dans son habitat, ses cormes constituent un aliment pour le rat-taupe local (Cryptomys et Georychus) et le porc-épic du Cap (Hystrix africaeaustralis). Sa présence est problématique dans les régions chaudes du globe et notamment dans le sud-ouest de l’État de l'Ouest-australien avec 5 autres espèces échappées des jardins, mais aussi en Nouvelle-Zélande et sur la côte nord californienne. Les watsonias se concentrent sur les rives et les zones humides chassant les plantes indigènes, jusqu'à présenter des risques d'incendie.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides