Atriplex

Atriplex en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Pourpier de mer, Arroche marine, Arroche des sables

  • Nom(s) latin(s)

    Atriplex halimus

  • Famille

    Chenoposiacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste Feuillu

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1,50 à 2 m
  • Largeur à maturité

    1,50 à 2 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec
  • Densité

    1 à 2 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Massif ou bordure Haie
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

L'atriplex a plusieurs noms communs attribués indifféremment sur nos côtes : on l'appelle pourpier de mer, arroche marine ou arroche des sables.

Le beau feuillage argenté-bleuté de l'atriplex participe aux tonalités caractéristiques que l'on rencontre en bord de mer. Il s'accorde avec la couleur de la mer, et celle de l'azur des journées de beau temps autant que des ciels d'orage. C'est ce feuillage qui constitue son attrait visuel et décoratif. Il persiste toute l'année, peut parfois tomber en partie quand l'hiver est très rude mais il se redensifie au printemps. L'atriplex est rustique jusqu'à -15 °C environ sur de courtes périodes.

Gros arbuste très touffu, l'atriplex casse la force du vent à travers ses tiges blanchâtres garnies de petites feuilles coriaces, et sert ainsi de brise-vent. Il monte naturellement entre 1,50 et 2 m de haut selon les espèces, mais accepte d'être taillé à la hauteur souhaitée pour s'intégrer à l'ornementation des jardins. Une floraison apparaît en début d'été, mais les fleurs minuscules passent inaperçues.

L'atriplex forme de belles haies, libres ou taillées. On les dispose autant en clôture qu'entre le jardin et le potager. Sa croissance est assez rapide. Dans un massif, on l'associe à d'autres arbustes et aux plantes vivaces de bord de mer. Certaines espèces comme Atriplex cinerea restent à des hauteurs moins importantes et s'intègrent donc plus facilement dans les massifs mixtes. Pour ce type d'utilisation ornementale, l'arbuste sera régulièrement taillé afin de lui donner une forme plus régulière.

Arbuste typique des zones sableuses sur les littoraux, l'atriplex est également utilisé pour la reconquête de certains milieux désertiques. Cet usage particulier est dû à grande résistance la sécheresse, et plus particulièrement en sols poreux et salés. La seconde qualité qui lui donne la primeur parmi d'autres plantes de reconquête a trait à sa valeur nutritive. Le feuillage comestible de l'atriplex est apprécié par les animaux autant que par les humains. Les oiseaux viennent d'ailleurs sur nos littoraux piqueter les feuilles, et en zone sahélienne, le bétail trouve ainsi un complément alimentaire de choix dans l'arbuste.

Note : l'arroche des jardins, Atriplex hortensis, est une plante comestible de la même famille, mais dont l'aspect et l'emploi diffèrent totalement de ceux du pourpier de mer. C'est une annuelle originaire d'Asie centrale, de croissance très rapide montant entre 1,50 m et plus de 2 m quand elle est en fleurs. De feuillage bien vert, elle demande une bonne fraîcheur du sol et ne résiste pas à la sécheresse. Elle se récolte et se mange comme un légume vert.

Espèces et variétés d'atriplex

Le pourpier de mer (Atriplex halimus) connu sous nos climats peut se confondre avec un autre arbuste au feuillage gris Halimione portulacoïdes. Mais les feuilles de ce dernier sont un peu plus épaisses, et surtout, l’arbuste fleuri tout l’été en panicules crème, ce qui n’est pas du tout le cas du pourpier de mer dont les fleurs rougeâtres passent totalement inaperçues. D’autres espèces d'atriplex montrent des fleurs crème plus grandes, mais elles sont moins développées et décoratives que celles de l’Halimione.

Le genre Atriplex comprend aussi bien des vivaces que des annuelles et des arbustes.

Atriplex halimus

Atriplex halimus
  • Nom commun : Pourpier de mer, arroche marine
  • Floraison : Petites fleurs rougeâtres en juin-juillet.
  • Végétation : Buisson dense de 2 m de haut environ. Feuillage argenté très touffu.
  • Qualités : L’aspect ornemental se double d’une qualité brise-vent à employer en bord de mer.

Atriplex cinerea

Atriplex --
  • Nom commun : --
  • Floraison : Fleurs grises à jaunes.
  • Végétation : Hauteur variable entre 0,30 et 1,50 m. Feuilles allongées et argentées.
  • Qualités : L’espèce originaire d’Australie ne pousse pas de façon sauvage sur nos côtes. Elle résiste aux sols très salés.

Atriplex laciniata

Atriplex Arroche des sables
  • Nom commun : Arroche des sables
  • Floraison : Fleurs jaunâtres de juillet à septembre.
  • Végétation : Feuillage presque blanc, haut de 20 à 60 cm. Feuilles lobées et dentées.
  • Qualités : Le feuillage découpé constitue un attrait ornemental.

Atriplex nummularia

Atriplex Arroche nummulaire
  • Nom commun : Arroche nummulaire
  • Floraison : Fleurs jaunâtres en mai-juin.
  • Végétation : L’arbuste produit beaucoup de feuillage dans les sols salés. Il est utilisé pour stabiliser les sols et comme complément alimentaire pour le bétail.
  • Qualités : L’une des espèces les plus résistantes à la sécheresse, utilisée pour la reconquête des déserts. Attention, elle est aujourd’hui classée parmi les plantes invasives.

Atriplex prostrata

Atriplex Arroche couchée
  • Nom commun : Arroche couchée
  • Floraison : Fleurs verdâtres.
  • Végétation : Feuilles vertes, aspect prostré sur 40 à 60 cm de haut.
  • Qualités : La plante colonise les décombres.

Atriplex tatarica

Atriplex --
  • Nom commun : --
  • Floraison : Fleurs blanchâtres de juillet à septembre.
  • Végétation : Buisson dressé sur 0,30 à 1 m de haut. Feuilles profondément dentées, vert-blanchâtre.
  • Qualités : Le feuillage joliment découpé est décoratif. L’espèce est commune sur le littoral méditerranéen et l’arrière-pays jusqu’à 1 200 m d’altitude.

Plantation de l'atriplex

Plantation de l'atriplex

Où le planter ?

L'atriplex s'adapte aux sols sableux de nord de mer, et aux sols de jardin poreux ou très bien drainés. Il préfère les terrains pauvres pour se développer, il faut donc éviter les sols riches qui ne lui conviennent pas.

L'arbuste doit être installé en plein soleil, à l'ombre il deviendra chétif et poussera de façon déformée pour aller vers la lumière.

Quand planter l'atriplex ?

On le plante du printemps jusqu'en automne, en dehors des périodes de très fortes chaleurs. La période hivernale est déconseillée pour cet arbuste persistant aimant la chaleur. Évitez même le mois de novembre si celui-ci est particulièrement froid.

Comment le planter ?

Cet arbuste se plante comme tous les autres arbustes d'ornement au jardin, après avoir humidifié la motte en l'arrosant puis en laissant l'eau s'égoutter avant de dépoter. Le collet, donc la surface de la motte, doit arriver au niveau du sol.

Pour constituer des haies très épaisses, on peut privilégier une plantation sur deux lignes en quinconce, à 80 cm d'intervalle.

Culture et entretien de l'atriplex

Arrosez le premier été pour aider l'arbuste à s'installer. Une fois qu'il a repris, il se débrouille seul et résiste très bien à la chaleur ainsi qu'aux périodes de sécheresse.

Une protection contre le froid le premier hiver peut s'avérer nécessaire, si le gel sévit. Cet arbuste de bord de mer de climat doux peut supporter jusqu'à -15 °C mais sur de courtes périodes, et les jeunes sujets sont moins résistants que les plus âgés.

L'atriplex ne demande pas d'autre entretien, en dehors d'un nettoyage du bois mort si besoin et, dans les compositions soignées, d'une taille pour égaliser la ramure et lui donner un aspect moins sauvage.

Taille de l'atriplex

La taille s’effectue de façon indifférenciée en fin d’hiver ou après la floraison. On raccourcit l’extrémité des tiges pour que l’allure d’ensemble de l’arbuste soit plus nette et éviter un aspect échevelé. Cette taille peut se pratiquer tous les ans ou tous les deux ans.

Chaque année, on peut également enlever les bois morts et malingres pour aérer la ramure et permettre la repousse vigoureuse de nouvelles tiges. Cette taille se pratique en fin d’hiver, de février à avril.

Maladies, nuisibles et parasites

Aucun traitement n’est à prévoir, cet arbuste reste exempt de maladies et n’attire pas les parasites.

Récolte

Les feuilles comestibles du pourpier sont chargées en sels minéraux. On les récolte toute l’année au fur et à mesure des besoins.

Elles servent d’apport nutritif en cas de disette dans différents pays, ainsi qu’aux animaux dans le désert, et peuvent aussi être préparées en salade pour agrémenter les plats de la cuisine de bord de mer. Les nomades les mangent crues ou bien cuites, ou encore bouillies dans l’eau. Elles ont un goût aigre et salé.

Les graines également comestibles attirent les oiseaux. Broyées, elles peuvent être mangées en bouillie comme le font les Touaregs, ou transformées en galettes.

Les bourgeons se cuisent ou se font bouillir dans l’eau comme les feuilles.

Dans la pharmacopée naturelle des habitants des déserts, les feuilles écrasées d’Atriplex halimus sont appelées « guettaf » et sont utilisées pour assécher et soigner les plaies. Le bois de la racine servait aussi autrefois comme brosse à dents.

Multiplication de l'atriplex

La multiplication de l'atriplex peut se faire par prélèvement de rejets situés en périphérie de l'arbuste, au printemps.

Le bouturage s'effectue en fin d'été à partir de tronçons de tiges de 25 cm de long, en laissant un œil et des feuilles à l'extrémité. Les boutures sont placées dans un mélange de terre, terreau et sable. Elles s'enracinent en 2 mois environ.

Conseils écologiques

L'atriplex forme des haies brise-vent en bord de mer, il peut donc être utilisé en clôture car sa densité ne laisse pas beaucoup d’espaces entre les tiges. Mais dans ce cas, il faudra le tailler régulièrement pour qu’il soit plus compact et conserve une allure de rideau végétal. La pose d’un grillage fin en limite de jardin, juste derrière la haie, limitera ce travail de taille et le grillage se fondra dans la couleur du feuillage.

Un peu d’histoire…

L'atriplex se rencontre sous tous les climats méditerranéens et désertiques, de l’Australie à l’Afrique du Sud.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides