Celastrus

Celastrus en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Celastrus, Célastre, Bourreau des arbres

  • Nom(s) latin(s)

    Celastrus

  • Famille

    Célastracées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste Feuillu

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Étalé ou tapissant
    Grimpant
    Palissable
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    5 à 10 m et +
  • Largeur à maturité

    3 à 6 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage Marcottage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux Sol caillouteux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    1 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Massif ou bordure Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Celastrus appartient à la famille des Célastracées. Originaire d'Asie et d'Amérique, le celastrus est nommé par son nom latin, mais aussi couramment célastre ou bourreau des arbres.

C'est un arbuste grimpant, aux feuilles le plus souvent caduques, alternes et dentelées, d'environ 10 cm de longueur. Il croit rapidement et atteint entre 6 et 12 m de hauteur. Sa floraison discrète a lieu de mai à juillet, selon les espèces. Il donne des fleurs en grappes, jaune et vert, en forme d'étoile d'un demi-centimètre de diamètre, dont le nectar attire les abeilles. Celles-ci sont suivies par des fruits décoratifs, ronds, très colorés (jaunes, orange ou rouges), de la taille d'un pois, qui persistent tout l'hiver. Arrivés à maturité, les fruits s'ouvrent en trois et laissent apparaître des graines entourées d'un arille orange ou rouge vif.

Le celastrus est très rustique (jusqu'à -30 °C), il se cultive en extérieur en pleine terre ou en bac. Il s'utilise en massif et pour recouvrir des murs, des clôtures, des portiques ou des tonnelles. Il est aussi d'un bel effet au pied d'un vieil arbre. Évitez les arbres trop jeunes, car le celastrus a tendance à être le plus fort. Il entortille ses tiges autour des branches et étouffe l'arbre (d'où son nom bourreau des arbres).

Le celastrus est aussi utilisé pour réaliser des bonsaïs. On se sert de ses branches pour confectionner des couronnes de Noël et des compositions florales. Certaines espèces ont des propriétés médicinales (analgésiques, antirhumatismaux, diurétiques, narcotiques…).

Attention, les graines du Celastrus orbiculatus sont toxiques pour l'homme. Les oiseaux les mangent et les disséminent abondamment.

Espèces et variétés de celastrus

Le genre Celastrus comprend 30 espèces d'arbustes. Le tableau ci-dessous présente les quelques espèces que l'on trouve en France.

Celastrus orbiculatus ou articulatus

 Celastrus orbiculatus ou articulatus
  • Feuillage, fleurs et fruits : Feuilles vert moyen, caduques, dont la base a la forme d'un clou, les bords sont dentelés et les formes variées. Les jeunes rameaux peuvent être épineux. Fleurs vert anis, en mai et juin. Nombreux fruits orange et rouges, le long des rameaux.
  • Dimensions : Belle espèce pouvant atteindre 12 m de hauteur. Port grimpant et étalé.
  • Qualités : La plus répandue. Originaire d'Asie du Nord-est. Introduite en Amérique du Nord au XIXe siècle, elle est aujourd'hui considérée comme plante envahissante. L'espèce est très vigoureuse. Croissance rapide. Peut se cultiver en isolé.

Celastrus orbiculatus ou latifolius

 Celastrus orbiculatus  ou  latifolius
  • Feuillage, fleurs et fruits : Feuilles jaunes, caduques, ovales, aux bords crénelés. Fleurs vert pâle, en mai et juin. Fruits jaunes.
  • Dimensions : Espèce pouvant atteindre 6 m de hauteur. Port grimpant.
  • Qualités : Originaire du centre de la Chine.

Celastrus paniculatus (Malkangini)

 Celastrus paniculatus (Malkangini)
  • Feuillage, fleurs et fruits : Feuilles vert tendre, ovales. Fleurs jaune verdâtre, en mai et juin. Fruits jaune pâle.
  • Dimensions : Peut atteindre la cime d'arbres hauts de 10 m et plus. Port grimpant.
  • Qualités : Originaire d'Asie. Ses graines sont utilisées en Inde pour le thé et pour réaliser des huiles pharmaceutiques.

Celastrus scandens

 Celastrus scandens
  • Feuillage, fleurs et fruits : Grandes feuilles vert vif ou foncé, caduques, oblongues, souvent repliées et aux bords dentelés. Fleurs vert pâle, en mai et juin. Fruits jaune-orange, disposés en cime. La variété hermaphrodite 'Autumn revolution' donne des fruits bicolores, en grappes pendantes.
  • Dimensions : Espèce pouvant atteindre 6 à 7 m de hauteur. Port grimpant.
  • Qualités : Originaire d'Amérique du Nord. L'espèce est protégée dans certains états. Croissance moyenne.

Semis et plantation du celastrus

Semis et plantation du celastrus

Où le planter ?

Le celastrus apprécie tous les sols, à l'exception de ceux qui sont calcaires, trop secs ou saturés en eau. Il préfère les sols frais, bien drainés, profonds et fertiles.

Il aime le soleil non brûlant ou la mi-ombre. Il faut lui éviter absolument l'exposition au vent.

C'est un arbuste très résistant qui supporte jusqu'à -30 °C.

Quand planter le celastrus ?

Plantez en automne (septembre à novembre) ou au printemps (mars à juin).

Comment le planter ?

Veillez à choisir un support très solide, car le celastrus est un arbuste très vigoureux.

Préparez bien le sol, en remuant profondément la terre. Cette étape garantira à la plante une bonne évolution. Ajoutez un peu d'humus, si votre sol n'est pas assez riche. Creusez un trou de 50 cm de largeur et de profondeur. Travaillez bien le fond du trou, pour que les racines soient à l'aise.

Trempez la motte dans un seau d'eau avant de l'installer et placez-la bien au centre. Orientez légèrement la motte vers le support, où vous souhaitez faire grimper le celastrus. Comblez avec la terre prélevée, en laissant le collet sortir à la surface. Tassez légèrement. Arrosez abondamment, sans détremper le sol.

Comment planter le celastrus en bac ?

Pour une plantation en bac, préparez un mélange riche en humus : 3 volumes de tourbe grossière, 3 volumes de fumier décomposé ou de terreau de feuilles et 2 volumes de sable ou de perlite moyenne.

Bon à savoir : évitez de bouger votre celastrus ; c'est un arbuste à la racine très pivotante qui n'apprécie pas les changements d'emplacement.

Culture et entretien du celastrus

Culture et entretien du celastrus

Le celastrus demande peu d'entretien, lorsqu'il a été installé avec soins.

Arrosez abondamment, en veillant à ne pas saturer le sol.

Aucun engrais nécessaire.

Pour la culture en bac, veillez à garder le mélange de terre frais. Ne rempotez pas le sujet, mais procédez à un surfaçage, si la terre se dessèche.

Taille du celastrus

La taille se fait au mois de février pour ne pas nuire à la floraison et à la fructification. C'est une taille destinée à harmoniser et orienter l'arbuste. Rabattez les tiges principales de moitié et supprimez les pousses disgracieuses ou qui sont mal placées sur votre support.

Coupez le bois mort, si nécessaire.

Attachez ensuite les branches qui s'affaissent et palissez-les horizontalement.

Note : si votre celastrus pousse sur un vieil arbre, il n'est pas utile de le tailler.

Maladies, nuisibles et parasites

Surveillez l'apparition de cochenilles qui peuvent envahir les rameaux du celastrus. Si celles-ci s'installent, enlevez-les à l'aide d'un chiffon ou d'un coton imbibé d'alcool dénaturé ou bien d'eau savonneuse. Rincez ensuite à l'eau claire.

Multiplication du celastrus

Multiplication du celastrus

Le celastrus se multiplie le plus facilement par bouturage de tiges ou de racines. Le semis et le marcottage sont également possibles : le premier est moins fiable en raison de la levée irrégulière des graines et le second demande de l'espace.

Bouturage de tiges

Procédez au mois de juillet pour des pousses semi-ligneuses et aux mois d'octobre et novembre pour des pousses ligneuses.

Prélevez des pousses semi-ligneuses de 10 cm ou des pousses ligneuses de 20 cm de longueur. Préparez des pots remplis d'un mélange moitié tourbe, moitié sable. Plantez vos boutures dans chacun des pots. Arrosez modérément. Placez vos pots sous châssis et maintenez à une température comprise entre 13 et 16 °C. Lorsque les plantules apparaissent, placez vos pots en terre. Attendez quelques mois avant de les mettre en place définitivement.

Bouturage de racines

Agissez en hiver, en déterrant avec précaution un pied mère, sans pour autant le déraciner complètement.

Dégagez une racine bien vigoureuse et coupez-la en morceaux de 10 cm de longueur. Préparez des pots remplis d'un mélange moitié tourbe et moitié sable. Plantez vos morceaux verticalement, en laissant la partie supérieure affleurer le mélange. Arrosez modérément. Placez les pots dans une mini-serre chaude, en gardant la température à 18 °C.

Au printemps, une fois que les boutures seront enracinées, repiquez-les séparément dans des pots et continuez l'arrosage régulier.

À l'automne, placez les pots sous châssis froid.

L'année suivante, vous pourrez mettre en place vos jeunes plants et les cultiver normalement.

Semis

Procédez sous abri aux mois de mars et avril ou en septembre et octobre, après stratification des graines au froid, à 3 ou 5 °C.

Pour la stratification, placez les graines en automne et en hiver en couches superposées dans une caissette remplie de sable humide que vous placerez dans un endroit non chauffé. Recouvrez la caissette d'un grillage pour éviter aux rongeurs de manger les graines. Récupérez les graines et semez-les dans une terrine remplie d'un mélange léger. Arrosez modérément. Placez votre terrine sous châssis froid. Lorsque les plantules apparaissent, repiquez-les séparément dans des pots.

Attendez plusieurs mois que les plantules soient devenues plus robustes avant de les mettre en place.

Marcottage

Procédez au mois d'octobre ou au printemps. Réalisez vos marcottages sur de jeunes pousses d'un an.

Mettez à plat la jeune pousse et placez la partie choisie à la surface d'un pot ou d'une terrine remplis de terreau adapté. Maintenez cette partie de la tige en la fixant avec de petits arceaux de fil de fer par exemple. Attendez environ 1 an pour que les marcottes prennent racine. Coupez ensuite la tige qui sera séparée du pied mère, à l'aide d'un sécateur ou d'un couteau propre et tranchant. Cultivez ensuite comme un sujet adulte.

Conseils écologiques

Si le sujet choisi n'est pas hermaphrodite, plantez plusieurs sujets mâles et femelles pour obtenir une fructification.

Le celastrus est un solitaire ; il ne fait pas bon ménage avec les autres végétations.

Un peu d'histoire…

Le nom celastrus a été établi en 1784. Il vient du mot grec « Kêlastros » que Théophraste aurait donné à un arbuste lui ressemblant.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides