Macrolophus caliginosus

Macrolophus caliginosus

Macrolophus caliginosus, appelé également « punaise contre les aleurodes », est un insecte utilisé en lutte biologique contre la fameuse mouche blanche et bien d'autres ravageurs. Zoom sur cet auxiliaire très efficace au jardin, son cycle de vie et ses plantes hôtes.

Qu'est-ce qu'un macrolophus caliginosus, ou punaise contre les aleurodes ?

Macrolophus caliginosus est un insecte hétéroptère qui appartient à la famille des Miridae et à l'ordre des Hétéroptères. Il s'agit d'une punaise originaire de la zone méditerranéenne.

Les nymphes de punaises contre les aleurodes sont de couleur jaune verdâtre, puis virent au vert clair. Leurs ailes apparaissent au dernier stade de leur développement. A maturité, cet insecte atteint une longueur comprise entre 2,9 mm (pour le mâle) et 3,6 mm (pour la femelle). Macrolophus possède des antennes, des yeux rouges, des pattes fines et longues et un corps allongé. Il se déplace assez rapidement sur le feuillage des plantes hôtes.

A l'état larvaire comme à l'âge adulte, Macrolophus caliginosus est le prédateur incontesté de la mouche blanche, dont il est très friand. C'est la raison pour laquelle on nomme communément cet insecte « punaise contre les aleurodes ».

Bon à savoir : la punaise contre les aleurodes s'attaque, dans une moindre mesure, aux pucerons, aux puces et aux araignées rouges.

Cycle de vie de Macrolophus caliginosus

La femelle Macrolophus caliginosus pond entre 100 et 250 œufs dès le troisième jour après l'accouplement. Le nombre d'œufs dépend de son alimentation, mais aussi de la température ambiante. Cette dernière a également une incidence sur durée du développement et la longévité de Macrolophus. La durée d'incubation est de 11 jours, à l'issue de laquelle les œufs éclosent pour libérer les larves.

Le développement des larves de Macrolophus caliginosus se déroule en cinq étapes, sur une durée de 19 jours à une température de 25 °C, puis 110 jours à une température plus basse, mais supérieurs à 15 °C. A noter que si la température n'excède pas 10 °C, l'insecte est voué à la mort.

Trois semaines suffisent pour que les nymphes deviennent adultes. Macrolophus ne vit pas plus d'une quarantaine de jours à 25 °C, mais peut atteindre 110 jours à 15 °C.

Bon à savoir : la longévité du Macrolophus mâle est supérieure à celle de la femelle.

Quelles sont les plantes hôtes du macrolophus caliginosus ?

Macrolophus caliginosus permet d'éradiquer la mouche blanche, c'est-à-dire l'aleurode, ravageur de nombreux végétaux. C'est donc un auxiliaire très intéressant au jardin. Ses plantes hôtes sont principalement : l'aubergine, la tomate, le souci, le rosier et tous les végétaux infestés par l'aleurode. Il est donc l'ami du jardin potager, du jardin d'agrément, du verger et des plantes cultivées en serre.

Bon à savoir : pour mener une lutte biologique contre la mouche blanche en installant dans votre jardin des punaises contre l'aleurode, renseignez-vous auprès d'un spécialiste du jardinage.

Utilisation du macrolophus caliginosus

Dans la nature, Macrolophus caliginosus s'installe de façon spontanée là où se trouvent les aleurodes, dans des zones non traitées aux pesticides. Dans les lieux cultivés sensibles à la mouche blanche, il est nécessaire d'implanter les larves de punaises contre les aleurodes. Il suffit pour cela de se procurer ces punaises à l'état de nymphes, dans les jardineries ou sur des sites Internet spécialisés. Les nymphes de Macrolophus caliginosus sont commercialisées en fiole, dont chacune contient une petite cinquantaine d'insectes. Une fiole permet de traiter 20 m², à l'intérieur comme à l'extérieur, et son efficacité est rapide dès lors que l'on agit au début de l'invasion d'aleurodes. Quatre à cinq individus adultes par mètre carré permettent également d'obtenir de bons résultats.

Le mode d'application est extrêmement simple : il suffit de déposer par saupoudrage les nymphes de punaises anti-aleurodes sur les feuilles des végétaux infestés. La seule contrainte concerne la température ambiante qui doit être supérieure à 15 °C. On peut également déposer sur ces plantes des Macrolophus caliginosus adultes.

Notez que la punaise prédatrice de la mouche blanche complète parfaitement, ou remplace, l'action d'un autre auxiliaire des jardins : l'Encarsia formosa.

Bon à savoir : le saupoudrage de nymphes de Macrolophus caliginosus s'effectue dès que l'on a détecté la présence d'aleurodes. 

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Ces pros peuvent vous aider


Produits


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides