Lutte biologique au jardin

OliBac CC BY / Flickr

Pour lutter contre les ravageurs des jardins, il est vivement conseillé d'utiliser des organismes vivants capables de réduire, voire détruire ces parasites. C'est ce que l'on appelle la lutte biologique. Cette solution est bien moins nocive que l'usage de pesticides et autres produits chimiques.

Zoom sur la lutte biologique pour préserver l'équilibre naturel de votre jardin.

Lutte biologique : utilisation des insectes auxiliaires au jardin

En matière de lutte biologique, il est judicieux de faire appel à des auxiliaires de jardin comme les insectes indispensables pour lutter contre les indésirables, destructeurs de végétaux et cultures à plus ou moins long terme. L'insecte auxiliaire est un excellent prédateur qui détruit les insectes ravageurs.

Parmi les insectes auxiliaires des jardins on peut citer :

  • La coccinelle, prédateur naturel du puceron, elle est capable de manger plus de 50 pucerons par jour mais aussi des cochenilles. Pour favoriser la présence de coccinelles, il suffit de planter des végétaux qui les attirent tels que : la tanaisie, l'absinthe, la bourrache, la centaurée, l'anthémis ou le mélilot blanc. On peut aussi acheter des larves de coccinelles dans les jardineries.
  • Le perce-oreille est lui aussi un allié du jardinier. Il élimine le puceron et participe à l'équilibre naturel du jardin. Pour accueillir cette petite bête, il est possible d'installer des pots de fleurs contenant de la paille, placés au sol ou dans un arbre. Les perce-oreilles pourront s'y réfugier à leur guise.
  • La guêpe : ce prédateur représente un danger pour les insectes parasites. En effet, elle est capable de tuer toutes sortes d'insectes ravageurs et de chenilles.
  • La libellule, considérée comme le plus dangereux prédateur d'insectes. Elle dévore également chenilles, cochenilles, vers.
  • Le bombyle, de la famille des diptères. Il a l'apparence d'un bourdon à cause de son corps velu. Il est considéré comme le plus important insecte utile pour le jardinier.
  • L'araignée, qui n'est pas un insecte, est un prédateur féroce pour la majorité des nuisibles car elle se nourrit essentiellement d'insectes ravageurs. Attention toutefois aux phobiques qui risquent de ne pas apprécier sa compagnie !

Bon à savoir : certaines plantes sont d'excellentes auxiliaires de jardin grâce à leur effet biocide. Elles participent activement à la lutte biologique. On peut opter pour des plantes mellifères, voire mettre une ruche en place ce qui favorise la pollinisation. De nombreuses adventices (mauvaises herbes) sont également utiles pour mener une vraie lutte biologique.

Avantages de la lutte biologique

L'utilisation d'insectes auxiliaires procure des atouts non négligeables pour le jardinage et l'agriculture, à savoir :

  • cela favorise l'équilibre de l'écosystème tout en n'occasionnant aucune pollution due à l'utilisation d'insecticides chimiques ;
  • la lutte biologique ne nuit en aucune façon aux cultures, que ce soit de légumes et céréales, de fruitiers, de plantes à fleurs ;
  • elle ne nécessite ni l'usage de traitements spécifiques, ni l'ajout d'engrais ;
  • elle est économique, naturelle et facile à mettre en place.

Bon à savoir : il est vivement conseillé de ne pas employer de décoction ou de purin d'ortie pendant la phase d'action des insectes prédateurs, auxiliaires de nos jardins.

Envie de creuser le sujet ?

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit


Produits


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides