Stratifier des graines à froid

Les graines des fruitiers sont protégées par une enveloppe rigide et imperméable qui, tout en les conservant pendant des mois, voire des années, les empêche de germer immédiatement en l'état. Ainsi, si vous mettez au printemps des noix, ou des noyaux de pêche en terre, ils ne germeront pas.

En revanche, si vous pratiquez la même opération juste avant l'hiver vous avez des chances de les voir germer au printemps suivant, surtout si l'hiver est rigoureux et humide. Vous aurez alors pratiqué la stratification à froid des graines d'un arbre fruitier sans le savoir.

Pour ne rien laisser au hasard, il est possible d'effectuer vous-même une stratification contrôlée afin de faire sortir les graines de leur période de dormance et leur permettre ainsi de germer plus facilement.

Pour cela, les graines sont disposées en couches successives et laissées au froid afin d'activer la germination.

Voici la marche à suivre pour stratifier des graines à froid sachant que cette méthode s'adresse aux grosses graines, c'est-à-dire aux graines aisément manipulables à la main.

Note : la stratification des petites graines n'est pas traitée ici. En effet, pour des arbustes fruitiers produisant des baies telles que framboisiers, mûriers, groseilliers, la vernalisation (levée de la dormance par exposition des graines à des basses températures et à l'humidité) des graines est également nécessaire pour qu'elles germent, mais la petitesse des graines à traiter rend impraticable leur stratification par des amateurs, car il est quasiment impossible de les retrouver en les déterrant en fin d'hiver.

1 Préparez la stratification à froid par l’incubation chaude

L’incubation chaude s’applique préalablement à une stratification froide.

  • Faites tremper les semences pendant 48 heures dans plusieurs fois leur volume d’eau très froide (3 à 5 °C environ).
  • Égouttez les semences, puis mélangez-les à deux à quatre fois leur volume de sable (ou mélange de sable et de tourbe ou vermiculite) humidifié et placez le tout dans une boite PVC avec couvercle étanche.
  • Entreposez le récipient contenant l’ensemble durant un mois environ, à une température assez élevée (20 à 25 °C si la température est constante, ou de 20 à 30 °C si elle est variable, pour une majorité d’essences végétales).
  • Chaque semaine, ouvrez les récipients remuez les semences et réhumidifiez-les par pulvérisation d’eau si la surface paraît desséchée.

2 Préparez les graines à la stratification à froid

La durée de stratification des graines varie selon les espèces botaniques et également au sein d’une même espèce. Il faut le plus souvent deux à quatre mois pour les espèces fruitières les plus courantes.

Vous devrez donc ne pas démarrer trop tôt la stratification de ces graines afin que la levée de la dormance n’ait lieu qu’à l’arrivée des beaux jours.

Se pose donc la question de la méthode de conservation des graines de ces fruits apparus et consommés au printemps ou en été. Pour les conserver efficacement, vous devrez leur faire subir un traitement préalable.

Pour les fruits secs

  • Séchez bien leurs graines.
  • Stockez-les dans des sacs dont les mailles laissent passer l’air tout en protégeant les graines des insectes prédateurs et des rongeurs (si vous possédez un garde-manger, son usage conviendra parfaitement).
  • Entreposez-les dans un local frais (10 à 15 °C) et bien aéré en les remuant régulièrement.

Pour les fruits charnus

  • Pour des fruits tels que pommes, poires, coings… faites sécher les graines avec le minimum de chair.
  • S’il y a trop de chair, laissez mûrir le fruit jusqu’à ce qu’elle pourrisse. Lavez-le alors dans une passoire ou un tamis pour récupérer les graines.
  • Égouttez-les avec un torchon ou un papier absorbant, puis procédez comme pour les graines d’un fruit sec.

Pour les fruits à coques

Les fruits à coques tels que les châtaignes ou les noix peuvent aussi être stratifiés. Débarrassez-les de leur partie plus ou moins charnue :

  • bogue des châtaignes ;
  • brou de noix ;
  • peau verte de l’amande mondée ;
  • etc.

Procédez ensuite comme pour les graines d’un fruit sec.

3 Choisissez un récipient pour stratifier vos graines

Pour la stratification à froid, vous pouvez utiliser divers contenants de tailles et formes différentes pourvu :

  • qu’ils permettent de superposer au moins deux couches de graines ;
  • qu’ils n’aient pas de couvercle ;
  • qu’ils puissent résister jusqu’à 2 mois aux intempéries de l’hiver (au gel en particulier).

Pour de petites quantités, un pot à fleurs avec trou de drainage au fond fera très bien l’affaire.

Pour des quantités plus importantes et des graines grosses comme les noix ou les noyaux de pêche, optez plutôt pour un récipient de type caisse plate fermée sur les côtés et au fond, pas trop profonde que vous pourrez d’ailleurs construire vous-même. N’oubliez pas de pratiquer dans le fond plusieurs trous de drainage répartis sur toute la surface.

Une auge de maçon en PVC épais et que vous percerez de trous de drainage est une autre solution commode et bon marché.

4 Placez les graines entre des couches de sable

  • Disposez au fond du récipient une bonne couche de gravier ou de billes d’argile qui servira de drain et favorisera une bonne aération.
  • Au-dessus de ce drain, étalez une couche de sable grossier humide (environ 3 cm).
  • Sur ce sable, étalez une couche de graines en évitant tout contact entre elles. Cela évitera la propagation d’une possible moisissure.

Important : l’emploi de sable déjà contaminé par des moisissures ou un excès d’humidité peut entraîner le pourrissement des graines.

  • Recouvrez-les d’une autre couche de sable humide (environ 3 cm).
  • Sur cette nouvelle couche de sable, étalez une nouvelle couche de graines, et recouvrez-la de sable. Et ainsi de suite…

Conseil : évitez un trop grand nombre de couches, car les graines les plus profondes ont tendance à germer plus vite que celles en surface, ce qui peut poser problème pour le suivi du processus. Deux à trois couches sont un bon choix.

Note : à la place de sable grossier pur, vous pouvez utiliser un mélange à parts égales de sable et de tourbe.

5 Prélevez les graines germées

  • Placez les contenants en terre dans un emplacement au nord et ne risquant pas d'être piétiné comme au pied d'un mur par exemple.
  • Recouvrez-les d'un grillage protégeant des rongeurs et d'un paillage végétal qui évitera un excès d'eau dû à la pluie ainsi qu'un dessèchement dû au froid. En cas d'hiver très sec, arrosez légèrement pour maintenir un milieu humide.
  • Commencez à surveiller les graines vers la fin février début mars. Certaines coques dures comme les noix où les noyaux s'entrouvrent et les coques plus fines comme les châtaignes se percent, et le germe (sorte de petite racine) apparaît. Déterrez-les pour vérifier leur état.
  • Prélevez alors les graines germées et mettez-les en terre, presque en surface, soit en pépinière dans un pot soit directement à leur emplacement définitif. La plantule se développera rapidement hors de la graine sous les effets combinés de la chaleur, de la lumière et de l'arrosage.
  • Replacez les autres graines comme précédemment et prélevez régulièrement durant mars, avril voire mai celles qui commencent à germer pour les semer aussitôt.
    • Selon les espèces botaniques, le délai habituel de germination des graines varie de 60 à 120 jours d'exposition à une température allant de -10 °C à + 5 °C (il faut 180 jours pour l'olivier, 3 à 5 mois pour le pommier, 3 à 4 mois pour le prunier). Tenez-en compte pour décider de la date de mise en route de la stratification.
    • Certaines graines ne germeront pas la première année. Mais elles peuvent ne germer qu'au bout de 2 ou 3 ans ou plus.

Note : dans un pot entièrement rempli, les graines placées en son fond, germent souvent plus tôt que celles situées près de la surface. Il est donc nécessaire de ne pas se contenter de contrôler uniquement les graines en surface. Videz votre pot et replacez ensuite les graines non germées.

Méthode alternative : la stratification au réfrigérateur

Cette technique alternative de vernalisation ne présente que peu d’intérêt pour un jardinier amateur pour stratifier les grosses semences, sauf si votre climat est trop doux pour vous permettre la stratification froide en extérieur.

Elle peut être utile aussi si ces semences sont particulièrement petites (graines de framboisier ou de mûres…) et donc difficilement repérables lors du déterrage en fin d’hiver, et d’autre part si elles constituent une nourriture trop tentante pour des oiseaux ou des rongeurs.

D’autre part, elle ne sera possible pour un particulier que s’il n’a que de petites quantités de semences à traiter. Elle est surtout utilisée par des professionnels disposant de chambres froides.

Le mode opératoire est identique au précédent à quelques détails près :

  • Placez les graines dans des boîtes plastiques hermétiques ou des sacs à congélation fermés dont vous aurez chassé l’air au préalable.
  • Humectez avec 10 cl d’eau par litre de substrat (mélange à 50/50 de sable et tourbe).
  • Placez le tout pendant le temps nécessaire, 2 à 4 mois, dans le bas du réfrigérateur.
  • Vérifiez régulièrement l’humidité du substrat et remuez les graines.

Note : si à l’ouverture du contenant vous remarquez une odeur d’alcool, cela indique une fermentation des graines par manque d’oxygène. Pour l’éviter, vous devrez ouvrir le récipient et remuer les graines plus souvent.

Cas particulier : le pommier

On indique habituellement 3 à 5 mois de stratification pour les graines de pommier.

Mais selon certains, ces graines n’auraient pas toujours besoin de vernalisation (levée de la dormance par exposition des graines à des basses températures et à l’humidité) pour germer sans qu’on sache expliquer exactement cette propriété particulière d’un arbre fruitier vivant sous un climat tempéré.

Une simple réhydratation des pépins, conservés au préalable nettoyés et séchés, permettrait, avant semis au printemps, de déclencher leur germination.

Ces pros peuvent vous aider


Produits


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !