/ /
/

10 fleurs de montagne

10 fleurs de montagne

10 fleurs de montagne
© TheSense / Getty Images

La flore des montagnes, depuis la légendaire edelweiss jusqu'au ravissant rosier pimprenelle, comprend des espèces variées. Il est désormais tout à fait possible de les cultiver dans son jardin, en plaine aussi bien qu'en montagne.

Très rustiques, elles supportent des températures hivernales très basses qui ne les empêchent pas de refleurir de plus belle au printemps. Faciles à cultiver, elles font merveille, en particularité dans les rocailles.

Voici 10 fleurs de montagne à apprivoiser dans votre jardin.


 

 

L’Edelweiss, emblème des Alpes

L’Edelweiss, emblème des Alpes

Avec ses fleurs blanches étoilées et laineuses, l'Edelweiss (Leontopodium alpinum), parfois appelé « Étoile d'argent », est la plus populaire des fleurs de montagne. Dans son habitat naturel, il vit dans les régions montagneuses, entre 1 300 et 3 000 m d'altitude. C'est d'ailleurs une espèce protégée qu'il est interdit de cueillir.

Par contre, l'edelweiss horticole, en tous points semblable à son cousin botanique, se cultive très bien au jardin y compris en plaine.

Cette fleur de montagne est une vivace, dont la taille peut varier de 10 à 30 cm. Peu exigeante, elle s'accommode d'un sol ordinaire, voire pauvre, pourvu qu'elle soit au soleil.

Acheté en godets et repiqué par exemple dans une rocaille, l'Edelweiss ne demande pratiquement aucun entretien : nul besoin d'engrais. Elle refleurit fidèlement tous les ans, de mai à septembre. Il est possible également d'obtenir assez facilement des edelweiss par semis.

 

 

 

La Gentiane au bleu inimitable

La Gentiane au bleu inimitable
© TheSense / Getty Images

Plante vivace protégée, dont la cueillette est interdite, la gentiane sauvage se rencontre dans les Alpes, entre 1 000 et 2 000 m d'altitude. Il en existe de très nombreuses variétés, dont la taille peut varier de 10 à 90 cm.

Les fleurs sont grandes, en trompettes, souvent d'un bleu inimitable, toutefois il en existe également des jaunes.

Désormais, certaines variétés de cette fleur de montagne sont trouvables chez les pépiniéristes. Il est possible de les cultiver au jardin, dans les massifs et les rocailles mais aussi au balcon, en jardinière. Les plus faciles à cultiver sont :

  • La Gentiana acaulis (en photo) est haute de 10 cm. C'est la gentiane possédant le plus beau bleu. Profond et intense, il est inimitable.
  • La Gentiana septemfida lagodechiana est haute de 20 cm. C'est la gentiane la plus facile à cultiver. Elle possède aussi une très belle couleur bleue.
  • La Gentiana asclepiadea est haute de 60 cm voire plus. Elle possède des fleurs bleu violet.

L’Aster des Alpes, des étoiles mauves dans vos rocailles

L’Aster des Alpes, des étoiles mauves dans vos rocailles
© troyka / Getty Images

Comme son nom l'indique, l'Aster des Alpes (Aster alpinus) pousse à l'état sauvage dans les Alpes, en particulier les Alpes du sud, de 1 500 à 3 000 m d'altitude.

Parfois appelé « Reine-marguerite des Alpes », c'est un petit aster de 20 à 25 cm, fleurissant en fin de printemps et début d'été, en étoiles mauves au cœur jaune.

Si vous souhaitez planter cette fleur de montagne dans votre jardin, vous en trouverez différentes variétés chez les pépiniéristes :

  • Aster des Alpes (en photo) ;
  • Aster des Alpes 'Goliath', aux fleurs plus grandes ;
  • Aster des Alpes 'Blue Beauty', bleu pâle ;
  • Aster des Alpes 'Dukle Schöne', lilas ;
  • Aster des Alpes 'Happy end', rose.

Culminant à 25 cm, toutes ces variétés sont particulièrement adaptées aux rocailles et bordures. Très rustique, elles supportent des températures de -20 °C, apprécient les expositions ensoleillées et de préférence un sol léger.

 

L’Arnica des montagnes : une jolie marguerite jaune vif

L’Arnica des montagnes : une jolie marguerite jaune vif
© Jim Morefield CC BY-NC-SA 2.0 / Flickr

L'Arnica des montagnes, (Arnica montana) est également appelée « Souci des Alpes ». Comme son nom l'indique, il s'agit d'une plante principalement montagnarde dont la tige de 30 cm environ, porte une fleur unique, jaune vif, en forme de marguerite.

L'arnica est essentiellement une plante sauvage, que l'on rencontre de plus en plus rarement dans la nature et dont la cueillette est étroitement réglementée. En effet, l'arnica est réputée pour ses propriétés médicinales, mais difficile à cultiver en grandes quantités. Sa récolte à l'intention de l'industrie pharmaceutique a donc fait des ravages das la nature.

Si vous voulez cultiver cette sauvageonne dans votre jardin, vous devez lui offrir une exposition ensoleillée et un sol impérativement acide, car elle ne supporte absolument pas le calcaire. Si le sol lui convient, l'Arnica des montagnes n'a besoin de rien d'autre et se débrouille sans votre aide. Fleur des montagnes, elle est rustique jusqu'à -30 °C.

 

 

 

La Digitale pourpre, une hampe fleurie spectaculaire

La Digitale pourpre, une hampe fleurie spectaculaire

La Digitale pourpre (Digitalis purpurea) vit à l'état sauvage en plaine aussi bien qu'en moyenne montagne : jusqu'à 1 000 m environ d'altitude dans les Alpes et jusqu'à 1 800 m dans les Pyrénées. Parmi les fleurs poussant à l'état sauvage en montagne, c'est une plante d'une hauteur tout à fait inhabituelle, atteignant 1 m 20 à 2 m.

Spectaculaires, ses longues hampes fleurissent en juin-juillet. De couleur pourpre, elles sont marquées à l'intérieur de chaque corolle de points foncés cernés de blanc.

Chez les horticulteurs, on trouve aussi bien la digitale pourpre bisannuelle, qui peut aussi être considérée comme une vivace éphémère, que d'autres cultivars adaptés au jardin, dans une grande variété de coloris : ocre jaune, jaune pâle, crème, rose saumon ou encore acajou. Certaines se comportent d'ailleurs comme des vivaces à part entière.

Bon à savoir : la digitale est fortement toxique et donc à proscrire dans un jardin où jouent de jeunes enfants. 

 

Le Géranium sanguin, couvre-sol d’un rose vif carminé

Le Géranium sanguin, couvre-sol d’un rose vif carminé
© hardeko / Getty Images

Le Géranium sanguin (Geranium sanguineum, en photo), parfois appelé « Herbe à becquet », pousse à l'état sauvage aussi bien en plaine qu'en moyenne montagne jusqu'à 1 800 m d'altitude.

Haut de 15 à 50 cm, il fleurit de mai à juillet. D'un rose carminé vif, ses fleurs sont assez grandes (2,5 à 3,5 cm). Ses feuilles sont profondément découpées et prennent une belle teinte rouge en automne.

Le Géranium sanguin est une fleur de montagne qui se cultive très bien au jardin, à condition de l'acheter chez un horticulteur car l'espèce est protégée. Comme le Geranium endressii et bien d'autres, il fait partie des géraniums vivaces, bien différents des géraniums de balcon (qui sont en réalité des pélargoniums). Tous ces géraniums sont de précieux couvre-sols, toutefois le Géranium sanguin ne fait pas partie de ceux qui s'étalent le plus vite. Très décoratif, il convient aussi pour une bordure ou dans une rocaille.

 

 

 

L’Ancolie des Alpes, une sauvageonne bleue à l’allure sophistiquée

L’Ancolie des Alpes, une sauvageonne bleue à l’allure sophistiquée
© FlickreviewR/CC BY-SA 2.0/Wikimedia

L'ancolie de montagne pousse en France dans les alpes ou dans les Pyrénées. L'Ancolie des Alpes (Aquilegia alpina), mesure 45 cm tandis que l'Ancolie des Pyrénées est plus petite (20 cm). Toutes deux offrent une floraison bleu vif d'allure sophistiquée, en mai-juin.

L'Ancolie des Pyrénées est difficile à cultiver au jardin, tandis que vous pouvez cultiver sans problème l'Ancolie des Alpes. Vous offrirez à cette fleur de montage un sol léger et humifère, de frais à humide, et une exposition à mi-ombre ou au soleil. Comme sa cousine des montagnes, l'ancolie de votre jardin vous offrira sa floraison élégante en mai-juin.

La Centaurée des montagnes, un bleuet vivace mauve à cœur pourpre

La Centaurée des montagnes, un bleuet vivace mauve à cœur pourpre
© stocksnapper / Getty Images

La Centaurée des montagnes (Centaurea montana) ou Bleuet des montagnes est une plante vivace qui forme rapidement de belles étendues grâce à ses rhizomes rampants. Légère et gracieuse, sa fleur mauve est assez grande (5 à 8 cm de diamètre), à cœur pourpre, portée par une tige de 30 à 80 cm. Elle fleurit en juillet-août.

À l'état sauvage, ce bleuet pousse en plaine aussi bien qu'en montagne, en particulier dans les Alpes, jusqu'à l'étage subalpin.

Dans votre jardin, vous pourrez cultiver cette fleur de montagne : soit le type, soit des cultivars aux coloris différents : Centaurée montana ‘Violetta' (violet foncé), Centaurée montana ‘Alba' (blanc) ou Centaurée montana 'Jordy' (pourpre intense). Tous attirent abeilles et papillons et apprécient une exposition ensoleillée et un sol bien drainé, plutôt frais.

Bon à savoir : la centaurée est réputée pour ses vertus officinales digestives et diurétiques.

 

 

 

La Clématite des Alpes, une liane aux fleurs bleu clair

La Clématite des Alpes, une liane aux fleurs bleu clair
© Poulos-commonswiki/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

La Clématite des Alpes (Clematis alpina) se rencontre à l'état sauvage uniquement en montagne entre 1 000 et 2 000 m, en particulier dans ses Alpes natales (Savoie, Dauphiné et Alpes de Provence). C'est une liane vivace qui escalade les arbres et arbustes et les pare en juin-juillet de ses grandes fleurs bleu clair.

Au jardin, contrairement à son comportement naturel en montagne, la Clématite des Alpes fleurit de façon précoce de mars-avril à mai-juin. Cette liane particulièrement robuste, qui grimpe jusqu'à 3 m de haut, résiste aussi bien aux gelées printanières qu'aux maladies. Cette fleur des montagnes porte en automne des fruits plumeux.

Dans votre jardin, elle appréciera une exposition de préférence à mi-ombre, ainsi qu'un sol plutôt frais, léger et humifère. Le type est bleu, mais vous trouverez aussi des cultivars de Clematis alpina roses.

Le Rosier pimprenelle, des églantines blanches au charme discret

Le Rosier pimprenelle, des églantines blanches au charme discret
© T.Kiya / CC BY-SA 2.0 / Flickr

Très rustique, supportant des températures de -30 °C, le Rosier pimprenelle (Rosa pimpinellifolia) se rencontre parfois à l'état sauvage en plaine ou dans les Alpes, jusqu'à 2 400 m d'altitude.

Il se présente en petit buisson de 10 cm à 90 cm de haut, très épineux. Cette fleur de montagne porte des petites roses au charme discret : simples, en forme d'églantines, elles sont blanches avec un cœur composé d'étamines jaune doré.

Au jardin, que ce soit en montagne ou en plaine, le Rosier pimprenelle trouve sa place dans une rocaille ou encore dans une haie basse défensive. Très facile à cultiver, cette fleur de montagne ne demande pratiquement pas de soins. Elle pousse bien dans les sols pauvres, y compris sableux, mais demande un emplacement ensoleillé.

Ooreka vous en dit plus

Ooreka vous en dit plus
© Finemedia

Si vous cultivez plus particulièrement un jardin de montagne et souhaitez savoir comment y atténuer la rigueur du climat et élargir la palette des végétaux que vous pouvez y cultiver, consultez notre article sur l'aménagement d'un jardin de montagne.

D'une manière plus générale, la plupart des plantes de montagne présentées ici étant des vivaces, vous souhaitez peut-être savoir comment choisir ce type de plantes et vous en occuper au mieux :

Enfin, n'oubliez pas d'utiliser notre outil Trouver une plante avant de choisir des végétaux pour votre jardin, qu'il soit en montagne ou en plaine.

 

 

 

 

0 commentaire

Ces pros peuvent vous aider


Produits


Pour aller plus loin


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides