/ /
/

10 fleurs des champs

10 fleurs des champs

 

Coquelicot, bouton d'or, pâquerette… Nous connaissons tous le nom de ces plantes sauvages mais savez-vous réellement qui elles sont ? Ces jolies fleurs qui poussent dans les champs ou au fond de nos jardins sont pleines de surprise : comestibles, porte-bonheur, parfumées… Chacune présente des caractéristiques bien spécifiques et souvent méconnues.

Redécouvrez ces 10 fleurs des champs !

La pâquerette (bellis perennis)

La pâquerette (bellis perennis)
© Photos Lamontagne

Cette plante vivace est l'un des symboles de l'arrivée du printemps, des beaux jours et de l'insouciance.

Sa fleur blanche au cœur jaune caractéristique fleurit de février à novembre sur toutes les surfaces à herbe rase, à l'ombre ou en plein soleil. Son nom latin bellis perennis signifie d'ailleurs « beauté éternelle » !

Robuste et rustique, elle est utilisée en phytothérapie, en infusion, pour lutter contre l'hypertension.

Bon à savoir : cette fleur a la particularité de se refermer le soir ou quand il pleut et de se rouvrir chaque jour, avec l'arrivée du soleil. Autre caractéristique, elle s'acclimate facilement à son environnement et on la retrouve jusqu'à plus de 2000 m d'altitude.

Le bouton d’or (ranunculus repens)

Le bouton d’or (ranunculus repens)
© Photos Lamontagne

Cette fameuse jolie petite fleur jaune éclaire nos gazons et nos jardins de mai à octobre. Rampante, elle se propage rapidement car elle s'adapte facilement aux différents sols. Elle en devient parfois envahissante.

On ne s'en libère que par un arrachage manuel mais elle offre aussi une jolie touche de couleur au jardin quand on la laisse se développer sur un petit carré.

Ce beau bouton d'or cache bien son jeu car la sève de cette renoncule est toxique quand elle est cueillie « fraîche »… Sa toxicité disparaît en séchant ou une fois la plante fanée.

Bon à savoir : abondante dans les près, le bouton d'or n'est pas consommée par les animaux qui « connaissent » sa toxicité.

 

Le pissenlit (taraxacum officinale)

Le pissenlit (taraxacum officinale)
© Photos Lamontagne

Celui qu'on surnomme aussi la dent de Lion pour la forme recourbée de ses feuilles foisonne au printemps dans toutes les prairies, champs ou gazons de jardin.

Caractérisé par une fleur d'un jaune vif et un feuillage dentelé, le pissenlit se ressème naturellement grâce à son fruit : l'aigrette. Cette douce boule blanche est appréciée des enfants qui soufflent volontiers dessus pour l'éparpiller !

Cette vivace tient en plein soleil et résiste également très bien au gel grâce à ses profondes racines.

Bon à savoir : la feuille du pissenlit se cueille jeune pour être dégustée en salade et ses boutons floraux peuvent eux être conservés dans du vinaigre et du sel pour être consommés comme des câpres.

 

La bourrache (borago officinalis)

La bourrache (borago officinalis)
© Photos Lamontagne

Cette herbe annuelle duveteuse atteint jusqu'à 60 cm de haut. À son sommet, d'avril à août, apparaît une jolie petite fleur bleue pâle / violet, à la forme en trompette.

N'hésitez pas à la faire tomber dans vos plats, son croquant dégage un surprenant goût iodé qui rappelle celui de l'huître. Riche en oméga 6, elle favorise également le transit intestinal.

Et si le bleu ne convient pas à vos créations gastronomiques, elle existe aussi à fleurs blanches ou roses.

Bon à savoir : la bourrache est appréciée des jardiniers car elle a un effet répulsif contre les limaces !

 

La mauve (malva sylvestris)

La mauve (malva sylvestris)
© Photos Lamontagne

La mauve, mauve sylvestre, grande mauve ou mauve des bois, est une plante bisannuelle poilue qui fleurit de juin à septembre, chaque fois pendant plusieurs semaines. Elle développe alors de jolies fleurs aux larges pétales allant du rose pâle au pourpre.

Elle apprécie les murs et les remblais dont elle s'accommode pour se développer, et peut atteindre jusqu'à 80 cm de hauteur. Elle pousse aussi bien au jardin (ou au potager, elle est comestible !), en pot ou sur une terrasse, mais elle a besoin de soleil !

Bon à savoir : utilisée en pharmacologie, elle possède des propriétés adoucissantes pour les voies respiratoires, et favorise la digestion. Elle soulage également les inflammations et contribue au dégonflement des mains ou des pieds après une fracture ou une phlébite.

La chicorée sauvage (cichorium intybus)

La chicorée sauvage (cichorium intybus)
© MariaBrzostowska / Getty

Cette plante sauvage qui borde nos chemins et nos routes développe de mai à septembre de belles fleurs bleues montant jusqu'à 60 cm de hauteur. Son feuillage aux airs de pissenlit reste comestible mais possède un goût amer très prononcé.

C'est de cette même plante que sont issues nos célèbres salades chicorées, frisées, barbe de capucin ou autres endives et chicons. Cultivées et blanchies dès le début de l'hiver, elles perdent ainsi en amertume.

Ce sont également ses racines qui composent l'autre chicorée, celle que l'on boit en guise de café au petit-déjeuner !

Bon à savoir : elle est depuis toujours utilisée pour ses vertus médicinales à la fois stomachiques, dépuratives et légèrement laxatives.

Le coquelicot (papaver rhoas)

Le coquelicot (papaver rhoas)
© Photos Lamontagne

Sa couleur rouge vif est connue de tous mais cette annuelle qui fleurit au printemps éclot également sous les couleurs rose, blanche voire orange.

Très résistante, abondante dans les champs ou sur les bords de route, elle s'acclimate parfaitement dans les jardins où elle apporte une jolie touche de couleur bien qu'elle soit considérée comme mauvaise herbe, car toxique pour le bétail.

Sa présence atteste d'un sol riche et propre. Également surnommée pavot des champs ou sauvage, ou encore poinceau, elle se ressème facilement.

Bon à savoir : elle contient des alcaloïdes aux effets narcotiques, c'est pourquoi elle reste très utilisée en pharmacopée. Elle inspira les plus grands peintres dont Claude Monet et son célèbre tableau Les Coquelicots exposé au musée d'Orsay.

La nigelle de Damas (nigella damascena)

La nigelle de Damas (nigella damascena)
© Photos Lamontagne

Blanche, rose ou plus souvent bleue, cette superbe fleur sauvage ou cultivée se retrouve le long de nos barrières et clôtures contre lesquelles elle grimpe sur 25 à 50 cm de haut selon les variétés.

Cette plante annuelle, également surnommée cheveux de Vénus ou diable dans le buisson, est souvent utilisée en massif pour venir égayer les jardins par ses couleurs attrayantes mais aussi par la forme très graphique de ses feuilles, puis de ses fleurs et de ses fruits en fin de saison.

Très résistante, elle habille le jardin de juin à septembre pour se ressemer facilement d'elle-même d'une année sur l'autre.

Bon à savoir : riche en alcaloïdes, ses graines sont utilisées pour créer de l'huile essentielle.

 

La fumeterre (fumaria officinalis)

La fumeterre (fumaria officinalis)
©  Sandrine Néel / CC BY ND 2.0 / Flickr

Cette longue et belle plante en épis fleurit d'avril jusqu'au milieu de l'été. Sa floraison haute (jusqu'à 1 m) et abondante apporte une jolie touche de couleur allant du rose au violet. Résistante, elle pousse facilement au soleil, dans les champs et les terrains vagues, et demande peu d'entretien.

Utilisée depuis l'Antiquité, elle aide à lutter contre les maladies de peau, les douleurs au foie ou encore les migraines.

Bon à savoir : elle tiendrait son nom de « fumée de terre » car le jus de cette plante ferait pleurer les yeux à l'instar de la fumée de cheminée.

Le cosmos (cosmos)

Le cosmos (cosmos)
© Photos Lamontagne

Souvent présente dans les prairies fleuries, elle se distingue par ses couleurs vives, une longue floraison et sa robustesse.

Originaire du Mexique, cette annuelle au cœur jaune se décline sous de multiples couleurs : orange, rose, pourpre, blanc, rouge et même bicolore. Légère et élégante, elle fleurit de la fin du printemps à l'automne (premières gelées).

Elle pousse aussi bien au jardin, en pot ou en terrasse, demande peu d'entretien et ne craint pas le soleil. Elle atteint donc facilement 30 à 120 cm de hauteur.

Bon à savoir : le parfum de ses fleurs attire de nombreux insectes et même certains petits oiseaux qui viennent se nourrir de ses graines.

Florent Lamontagne

 

Ooreka vous en dit plus

Ooreka vous en dit plus
© Finemedia

Pour un jardin réussi, découvrez toutes nos fiches pratiques jardinage !

Nos fiches plantes vous aideront à sélectionner, planter et cultiver les végétaux de votre choix.

Téléchargez gratuitement 40 plans de jardin pour vous inspirer et ainsi créer votre potager ou verger !

0 commentaire



Produits


Pour aller plus loin


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides