/ /
/

Les arbres à planter en automne

Les arbres à planter en automne

Écrit par les experts Ooreka

 

Même si en automne les arbres sont souvent remarqués pour leur feuillage flamboyant, c'est également la saison adéquate pour les planter. Découvrez ci-dessous les 68 arbres à planter en automne répertoriés dans notre dictionnaire des plantes.

Par ailleurs, afin de trouver l'arbre le plus adapté à vos besoins et envies, que vous souhaitiez un arbre fruitier ou un arbre feuillu, pour la montagne ou le bord de mer, au port étalé ou pleureur, utilisez notre service Trouver une plante.

Vous êtes paresseux ou très occupé ? Optez pour des arbres qui demandent peu d'entretien. Vous décimez tout végétal que vous approchez ? Adoptez ceux qui n'ont besoin ni d'eau, ni de lumière !

Abricotier

Abricotier
© Malcolm Manners CC BY 2.0 / Flickr

Plantez votre abricotier dans un endroit chaud, exposé au soleil et à l'abri du vent pour qu'il donne les meilleurs fruits. Si vous demeurez dans une région aux hivers plutôt rigoureux, placez-le de préférence contre un mur orienté au sud.

Alisier

Alisier
© Ashley Basil CC BY 2.0 / Flickr

L'alisier est malléable vis-à-vis du sol car il pousse dans tous sols argileux acides (pas trop cependant) ou calcaires, dans les sols pauvres comme en Sologne, dans des sols temporairement inondés ou bien secs et caillouteux.

L'alisier est un arbre forestier qui peut s'insérer dans un bosquet de feuillus mais plantez-le plutôt en lisière afin qu'il bénéficie du maximum d'ensoleillement.

Amandier

Amandier
© Dalgial/GFDL/Wikimedia

L'amandier apprécie les jardins exposés en plein soleil et les terrains pauvres mais profonds, caillouteux, secs et calcaires (5 à 10 % de calcaire actif), même légèrement salés. Il redoute les terrains trop argileux et humides sauf s'il est greffé sur prunier par exemple.

Plantez l'amandier dans le sens du vent pour faciliter la pollinisation.

Araucaria

Araucaria

Si les conditions sont favorables, la plantation peut se faire en octobre-début novembre.

L'araucaria pousse sur des sols volcaniques et argileux mais il s'adapte à toutes les terres profondes et bien drainées. C'est un arbre de soleil qui apprécie les atmosphères humides et les températures clémentes comme sur le littoral atlantique où il est fréquemment planté.

Arbre à perruque

Arbre à perruque
© Leonora Enking/CC BY-SA 2.0/Flickr

Plantez le Cotinus, en motte ou en conteneur, de préférence à l'automne ou à défaut au printemps.

Vous pouvez l'installer en isolé où son effet est spectaculaire en été et en automne. C'est un ravissement aussi pour les yeux lorsqu'il est placé dans une haie libre ou taillée. Les petites variétés comme 'Young Lady' conviennent bien pour des rocailles et peuvent être cultivées en pot.

Asiminier

Asiminier
© rockerBOO CC BY-SA 2.0 / Flickr

L'arbre à banane bénéficie d'une très bonne rusticité atteignant les -25 °C. Elle forme un petit arbre caduc de forme pyramidale, d'environ 6 m de haut mais pouvant atteindre 14 m, sur 3 m de large. Le tronc droit est massif et possède une écorce brun grisâtre devenant rugueuse avec l'âge. La souche émet facilement des rejets.

Du fait de la sensibilité des racines au stress de la plantation, plantez l'asiminier soit début mars avant le réveil de la végétation, soit à l'automne.

Aulne

Aulne
© free photos CC BY 2.0 / Flickr

Les aulnes tolèrent des sols pauvres même pollués, mais réclament un sol frais. L'aulne glutineux pousse même dans des sols marécageux où peu d'espèces sont capables de survivre hormis les saules. Il supporte également les embruns. L'aulne de Corse tolère davantage le calcaire et les sols secs que l'aulne glutineux.

Cade

Cade
© Rotatebot/CC BY-Sa 3.0/Wikimedia

C'est un arbuste ou un arbre des régions méditerranéennes.

Le cade se plaît en plein soleil et s'adapte à tous les sols bien drainés. Au jardin, il est très décoratif qu'il soit planté en isolé ou regroupé avec d'autres arbustes.

Caroubier

Caroubier

Doté d'une longévité remarquable de 500 ans, le caroubier offre une silhouette pittoresque comparable à celle de l'olivier, pourvue d'un tronc court, lisse et massif. Sa couronne arrondie atteint 12 m de haut mais l'arbre se trouve souvent taillé sévèrement en culture, mesurant le plus souvent 5 à 7 m.

Plantez-le en tout sol bien drainé, à exposition ensoleillée ou légèrement ombragée.Choisissez son emplacement avec soin car il développe un important système racinaire qui le rend difficile à déplacer.

Catalpa

Catalpa
©  Jean-Pol GRANDMONT CC BY 2.0 / Wikimédia Créative Commons

Rustique au moins jusqu'à -20 °C, les catalpas peuvent se planter dans toutes nos régions.

Ce sont des arbres à croissance rapide allant de 3 m (Catalpa Bignonioides 'Nana') à 15 m de hauteur (Catalpa x erubescens 'Purpurea') selon les variétés, et au feuillage caduc. Ils ont un beau port arrondi ou plus étalé et sont très ramifiés avec un tronc relativement court.

Cèdre

Cèdre
© Mark Bolin/CC BY-SA 2.0/Flickr

Pour choisir l'emplacement d'un cèdre, tenez compte de sa taille adulte prévisible. En allée, prévoir au minimum 7 à 10 m.

Dans des conditions favorables, ils peuvent vivre plusieurs siècles et on connaît même quelques cèdres du Liban plurimillénaires. Ils peuvent atteindre couramment des tailles de 20 à 60 m pour les plus hauts selon les espèces. En Europe, ils ont des tailles plus modestes de 20 à 30 m.

Cerisier

Cerisier
© Xavier Béjar/CC BY-SA 2.0/Flickr

Le cerisier se plante généralement en isolé, dans une partie du jardin où il fournira de l'ombre. Les formes plus compactes et les cerisiers acides peuvent être associés à d'autres arbres fruitiers dans un verger. Les variétés naines peuvent être cultivées dans un grand bac d'au moins 40 cm de côté.

Plantez le cerisier de préférence en automne (octobre à décembre) avant les gelées, pour favoriser son enracinement.

Chamæcyparis

Chamæcyparis
© F. D. Richards CC BY-SA 2.0/ Flickr

Comme toutes les plantes ligneuses à feuillage persistant, le chamaecyparis est toujours vendu en conteneur, et peut donc être planté toute l'année, hors période de gel et de sécheresse.

Comme tous les arbres, l'hiver reste la meilleure saison pour le planter avec le maximum de chance de bonne reprise. Dans les régions à hiver sec, la fin de l'automne est même préférable.

Cet arbre préfère les sols profonds, pour pouvoir y envoyer ses racines, si possible bien drainés en hiver. Le bac, même grand, n'est donc pas sa tasse de thé.

Châtaignier

Châtaignier

Le châtaignier a en effet besoin de chaleur pour mûrir c'est pourquoi il pousse souvent avec la vigne. Cependant, il réclame un sol frais dès septembre. Un minimum de 700 voire 800 mm de pluie est exigé sur l'année.

Dans son jeune âge, sa silhouette est pyramidale avec des rameaux dressés puis sa forme devient massive, capable d'atteindre 25 à 30 m de haut et 9 à 12 m de tour de tronc.

Chêne

Chêne

Plantez le chêne de préférence en automne avant les gelées. La plupart des variétés résistent bien au froid. Les moins résistants sont parmi les chênes verts, mais ils subissent quand même sans dégâts des froids d'environ -12 à -17 °C.

Vous pouvez planter le chêne en isolé au milieu d'une pelouse pour un chêne blanc, en bosquet, en alignement ou en haie pour des chênes verts.

Chitalpa

Chitalpa
© Frau Siebenschläfer/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

La meilleure période pour installer le chitalpa au jardin est au printemps en région froide, et en début d'automne en climat doux afin qu'il bénéficie des pluies de saison bénéfiques à sa bonne reprise.

Tenez compte de ses dimensions adultes avant de choisir son emplacement : 7 à 8 m de hauteur pour 3 à 4 m d'étalement !

Cognassier

Cognassier
© Stefano CC BY-NC-SA 2.0 / Flickr

Le cognassier est un arbre facile, qui s'adapte à tous les climats.

Pour un usage décoratif, vous pouvez le planter au jardin. Même seul au milieu de votre pelouse, il fait bel effet et ravit par son parfum et la beauté de sa floraison. Laissez-lui un espace de 3-4 m autour du tronc pour le mettre en valeur.

Le cognassier peut aussi être planté dans un massif. Là encore, sa floraison de mai est un enchantement au milieu d'autres fleurs.

Cormier

Cormier
© Sludge G/CC BY-SA 2.0/Flickr

Les plants de cormier commercialisés peuvent être plantés toute l'année hors période de gel et de canicule. Vous privilégierez néanmoins pour cette installation les mois de septembre et d'octobre : la terre est chaude et permet aux racines de se développer rapidement et les pluies d'automne favorisent cette croissance.

Cornouiller

Cornouiller

Les différentes espèces de cornouillers sont dotées de nombreuses qualités : un port élégant, une floraison magnifique, un feuillage d'automne flamboyant, des rameaux vivement colorés en hiver et, souvent, des fruits décoratifs.

Le cornouiller apprécie la fraîcheur, il vaut donc mieux le planter à l'automne. La période idéale va de mi-septembre à début décembre, hors période de gel.

Cyprès

Cyprès

De taille moyenne ou grande, le cyprès se caractérise le plus souvent par un port conique étroit ou colonnaire très élancé et régulier avec un feuillage dense. La cime est soit effilée soit arrondie et les branches habituellement érigées.

Grâce à leur rusticité, les cyprès de Provence ou de l'Arizona peuvent se planter dans de nombreuses régions de France et notamment dans le bassin parisien.

Cyprès chauve

Cyprès chauve
© Chesapeake Bay Program CC BY-NC 2.0/Flickr

Plantez-le de préférence en fin d'été - début d'automne.

Choisissez de préférence un emplacement marécageux, ou dans une eau peu profonde et bien ensoleillé. Le cyprès chauve pousse également en sol ordinaire profond et frais, plutôt acide même s'il tolère le calcaire.

Cyprès de Leyland

Cyprès de Leyland
© Mark Bolin/CC BY-SA 2.0/Flickr

Vous pouvez planter le cyprès de Leyland dans toutes les régions de France y compris sur le littoral, dans presque tous les types de sol, de préférence au soleil (ou tout au moins à un emplacement lumineux).

Installez-le de préférence en automne (surtout les plants en motte) ou, à défaut, au printemps.

Épicéa

Épicéa
© harum.koh/CC BY-2.0/Flickr

L'usage de l'épicéa comme sapin de Noël est ancien, même s'il tend à être remplacé par d'autres espèces moins piquantes.

Vous pouvez planter votre épicéa dans tout type de sol même calcaire, mais il se développe mieux dans les sols acides, profonds et frais.

Érable de Montpellier

Érable de Montpellier

Poussant spontanément sur les collines du pourtour méditerranéen, il peut s'acclimater dans d'autres régions françaises.

Plantez-le en plein soleil de préférence dans un sol sec, alcalin ou neutre. Mais il tolère les sols moyennement acides. Il pousse bien dans les sols pauvres.

Il résiste à la sécheresse et ne craint pas le froid jusqu'à -15 °C et plus.

Érable du Japon

Érable du Japon

Les érables du Japon se développent bien dans un terrain humifère riche, frais et bien drainé. Un sol argilo-siliceux ou un sol de terre de bruyère plutôt acide conviennent très bien.

En conteneur, on peut les planter toute l'année hors des périodes de gel et des mois les plus chauds. Toutefois, pour une meilleure reprise, préférez les installer à l'automne après la chute de leurs feuilles ou au printemps, en particulier dans les régions aux hivers rudes.

Févier d’Amérique

Févier d’Amérique
© Jean Jones/CC BY 2.0/Flickr

Bien qu'il préfère les sols riches et humides, le févier d'Amérique (Gleditsia triacanthos) est particulièrement tolérant aux sols secs alcalins (calcaires) et à la pollution. C'est pourquoi il est souvent planté en milieu urbain.

C'est une essence de lumière qui se plaira mieux en plein soleil. Plantez-la à l'abri du vent, car ses rameaux sont cassants et pas trop près du bord de mer.

Figuier

Figuier
© Objet Bloguant Non Identifié CC BY-NC 2.0/Flickr

Avec ses quelque 750 variétés, le figuier au feuillage tout à fait original peut vivre jusqu'à 300 ans et atteint sa pleine production vers 7 ans.

Cette espèce méridionale s'acclimate bien partout en France, à condition de lui réserver un emplacement ensoleillé et de le protéger du froid l'hiver.

Frêne

Frêne
© Jim Champion CC BY-SA 2.0/ Flickr

Les frênes sont de beaux arbres vigoureux et à croissance rapide qui peuvent atteindre une quarantaine de mètres une fois adultes pour le Fraxinus excelcior (ou frêne commun) répandu dans nos forêts (sauf en bordure de Méditerranée).

Le tronc principal rectiligne, lorsqu'il est planté en alignement, peut atteindre un diamètre de 1 m pour les plus gros et 40 m de haut pour un frêne commun adulte au bout de 20 à 40 ans. L'écorce est lisse et gris-clair au début, puis se fissure en vieillissant.

Genévrier

Genévrier
© Yvan 83 500 CC BY 2.0 / Flickr

Selon les espèces et variétés, les exigences pour la qualité du sol et les lieux d'exploitation seront différentes. Certaines pousseront mieux dans un sol calcaire et sec tels les Juniperus communis, alors que les Juniperus horizontalis les redouteront.

La croissance du genévrier est lente mais il peut vivre très longtemps. Rustique jusqu'à -15 °C, il s'adaptera aux climats les plus rudes de France jusqu'à 1 500 m d'altitude.

Ginkgo biloba

Ginkgo biloba
© Mark Bolin/CC BY-SA 2.0/Flickr

Le ginkgo présente une résistance exceptionnelle au temps, aux parasites et à la pollution. Le ginkgo fut la première espèce végétale à redémarrer au printemps suivant l'explosion nucléaire d'Hiroshima.

Plantez-le en sol léger et riche. Le ginkgo biloba supporte les sols légèrement calcaires mais préfère les sols neutres et argilo-siliceux. Ajoutez si besoin du sable pour alléger les sols lourds et du compost pour les sols pauvres.

Halesia

Halesia
© Cillas/CC BY 3.0/Wikimedia

Arbres à feuilles caduques dans leur région d'origine, les halesias donnent en Europe des arbustes ou de petits arbres dépassant rarement 10 à 12 m de hauteur.

Plantez votre halesia de préférence dans un terrain profond, légèrement acide et pas trop lourd. Il s'adaptera aussi dans un sol normal ou légèrement calcaire.

Heptacodium

Heptacodium
© Kristine Paulus CC BY 2.0/Flickr

Plantez l'heptacodium au soleil ou à ombre légère. Il fleurit mieux au plein soleil, mais est ravissant à mi-ombre. Il est un peu plus grand s'il pousse en pleine lumière.

L'heptacodium peut se planter toute l'année, avec une préférence pour le printemps ou l'automne.

Hêtre

Hêtre

Les hêtres sont le plus souvent, à l'image du Fagus domestica, de grands arbres jusqu'à 30 à 40 m de haut avec un tronc droit et un port plutôt conique lorsqu'ils sont jeunes, s'élargissant et s'arrondissant à la cime avec l'âge.

Pour un plant à racines nues ou en godet, plantez en automne. La reprise d'un plant en conteneur, qu'on peut mettre en terre toute l'année sauf en période de gel, sera meilleure en automne également.

Enfin, pour le même motif, préférez aussi semer en automne, sous châssis froid, qu'au printemps avec des graines vernalisées au préalable.

If

If

S'adaptant facilement à tous types de conditions de culture, l'if a une longévité exceptionnelle. Acceptant toutes les tailles, c'est un excellent support pour l'art topiaire au même titre que le buis. Il est très utile pour composer des jardins ordonnés de style « à la française ».

L'if poussera aussi bien à l'ombre qu'en plein soleil. De même, il s'accommodera autant d'un sol siliceux légèrement acide que d'un sol calcaire.

Jacaranda

Jacaranda

Plantez-le en région méditerranéenne ou sur la façade atlantique dans une zone ensoleillée. Choisissez un endroit abrité des vents dominants car le bois casse facilement.

Le jacaranda peut s'élever en pot car il possède un système racinaire superficiel. Cependant, il ne dépasse pas 1 m de haut et fleurit rarement, excepté dans une serre.

Kaki

Kaki

Le plaqueminier est particulièrement adapté au climat méditerranéen.

Il tolère tous les sols, même calcaires, mais préfère les terres bien drainantes légèrement acides et humifères. Placez-le au soleil, à l'abri des grands vents. Pour faire disparaître l'astringence des fruits, une chaleur forte estivale est recommandée.

Laurier du Portugal

Laurier du Portugal
© Donaleen CC BY 2.0/Flickr

Le laurier du Portugal, Prunus lusitanica, préfère les situations ensoleillées.

Il accepte de nombreux types de sols, et pousse bien en sol neutre. Il supporte aussi les terrains légèrement calcaires mais pas trop. Un terrain frais et bien drainé est le meilleur endroit.

Ce laurier du Portugal s'emploie judicieusement en isolé, dans un angle de palissade par exemple, en lisière de bosquet arboré ou en haie touffue associé à d'autres espèces.

Liquidambar

Liquidambar
© Mariano Nazareno Gonzalez Bettendorff CC BY-NC-ND 2.0/Flickr

Le liquidambar révèle ses meilleurs coloris en terre profonde, lourde (argileuse), riche et fraîche. Cependant, il tolère des sols sableux et relativement secs, le calcaire, les sols temporairement immergés l'hiver et même les embruns et la pollution urbaine.

Plantez-le de préférence à l'automne afin de favoriser sa reprise d'une part et de choisir votre sujet en fonction de ses couleurs d'automne, son principal atout d'autre part.

Marronnier d’Inde

Marronnier d’Inde
© chuck b./CC BY 2.0/Flickr

La silhouette ample du marronnier d'Inde peut dépasser 30 m de haut, mais elle mesure souvent autour de 12 m sur 3-4 m de large. Doté d'une croissance rapide, l'arbre étend une ramure robuste redressée aux extrémités qui porte de gros bourgeons bruns et collants en hiver.

Sa rusticité lui permet de pousser partout en France, si ce n'est en bord de mer à cause des embruns. Il préfère cependant les zones à saisons marquées avec un hiver frais et des étés chauds.

Micocoulier de Provence

Micocoulier de Provence
© naturalezafrague CC BY-SA 2.0/ Flickr

Poussant assez lentement, mais vivant longtemps, le micocoulier de Provence est un bel arbre au port arrondi et étalé qui peut atteindre 15 à 20 m de haut sur 8 à 10 m de large.

Plantez les arbres achetés en conteneur de préférence en automne ou, à défaut, au printemps pour une meilleure reprise ; en automne uniquement pour un plant à racines nues ou en motte.

Mimosa

Mimosa

Il se présente sous forme d'arbre ou d'arbuste, de formes diverses dont quelques espèces rampantes, épineux ou non, à feuilles plates allongées ou très finement découpées. Il se caractérise également par une croissance rapide (jusqu'à 0,60 m/an) et une durée de vie relativement courte d'environ 50 ans.

Vous pouvez le planter isolé proche de votre maison (mais attention aux racines superficielles, qui vont très loin) pour son parfum, en haies en bord de mer, en bosquet ou enfin en bac où il pousse très bien.

Mûrier

Mûrier
© Sergio Delle Vedove / Getty Images

Bien connu sous le soleil du Midi, le mûrier pousse également très bien sur la côte atlantique, et jusqu'en Alsace. Plus généralement, on conseille de le planter dans la zone où pousse la vigne. Il supporte mal les embruns, mais résiste au vent et tolère la pollution urbaine.

Plantez le mûrier en sol léger, mais profond, et chaud. Même s'il s'accommode de tous les sols bien drainés et même s'il résiste bien au sec, il pousse plus vite en sol frais.

Néflier commun

Néflier commun
© Michiel Thomas/CC BY 2.0/Flickr

Avec son port trapu, le néflier commun forme un arbre vénérable de 6 m de haut, émettant des branches tortueuses s'étalant jusqu'à 8 m tout autour du tronc.

Le néflier est assez peu exigeant quant au sol, du moment qu'il est bien drainé et pas trop sec.

Plantez-le au soleil ou à mi-ombre à l'abri des vents forts.

Noisetier

Noisetier

La culture du noisetier est très facile au jardin, qu'il soit planté en bosquet, en haie libre ou en isolé.
Très rustique, il pousse aussi bien en plaine qu'en montagne, jusqu'à 1 500 m d'altitude. Il a le plus souvent la forme d'un petit taillis.

 

Noix de lavage (Sapindus mukorossi)

Noix de lavage (Sapindus mukorossi)
© Dinesh Valke CC BY-NC-SA 2.0/Flickr

Plantez l'arbre à savon dans un endroit abrité des vents du nord, au soleil et dans un sol bien drainé plutôt acide. L'arbre est originellement assez peu rustique mais il s'est acclimaté dans des régions qui connaissent des gelées jusqu'à -15 °C comme à Strasbourg.

Prévoyez un espacement de 5 à 6 m par rapport aux autres arbres.

Noyer

Noyer

Un noyer pouvant atteindre plus de 20 m de haut et 15 m de large, plantez-le de préférence dans un emplacement bien dégagé de 15 à 20 m de diamètre, en pleine lumière et abrité des vents forts, dans un sol profond et bien drainé. Il aime les sols argileux mais supporte également le calcaire. Il se développe plus rapidement dans un sol riche.

Olivier

Olivier
© 123RF / Jacques Palut

Bien adapté aux climats chauds et secs, il aime les sols bien drainés, même caillouteux. Un arbre adulte résiste à des températures de -15 °C, voire plus froides, en climat sec et si le sol est bien drainé. En revanche, un jeune sujet ne résiste pas à des températures inférieures à -10 °C en sol humide. De plus, des gelées de 0 à -1 °C ou une forte hygrométrie rendent sa floraison stérile.

Oranger des Osages

Oranger des Osages
© Janet CC BY-NC-SA 2.0/Flickr

L'arbre, pourvu d'une couronne ouverte de forme assez irrégulière, mesure de 12 à 20 m de hauteur sur 8 m de largeur.

L'orager des Osages prospère dans les zones aux étés chauds et dans des sols variés, bien drainés cependant. Il supporte la sécheresse et résiste à des températures de l'ordre de -16 °C voire beaucoup moins (-28 °C) .

Orme

Orme
© anro CC BY-SA 2.0 / Flickr

La meilleure période pour planter l'orme est l'automne.

Plantez-le en isolé, en lui laissant suffisamment d'espace pour qu'il puisse s'épanouir. Vous pouvez également créer un bosquet ou une haie.

Paulownia

Paulownia
© Janet E. Powell/CC BY-SA 2.0/Flickr

L'arbre est indifférent à la pollution et très rustique (-25 °C). Plantez-le dans une zone abritée des vents et bénéficiant d'un bon ensoleillement. Le paulownia exige toutefois un endroit abrité pour fleurir correctement, car ses bourgeons formés dès l'automne peuvent être anéantis par le froid.

Les plants en conteneur se plantent de l'automne au printemps.

Pêcher

Pêcher

Choisissez pour votre pêcher une exposition en plein soleil. Sachez qu'il faut qu'il soit à l'abri des vents dominants et des gelées à cause de la précocité de la floraison et de son caractère frileux.

Plantez votre pêcher à l'automne ou au printemps dans un sol léger, profond, bien drainé, même sec et caillouteux.

Peuplier

Peuplier
© Matt Lavin CC BY-SA 2.0/Flickr

Les peupliers sont de grands arbres à la silhouette et au feuillage caractéristiques avec un port colonnaire ou pyramidal, poussant rapidement et pouvant atteindre selon les espèces jusqu'à 30 m de hauteur sur 5 m environ de diamètre.

Plantez, si possible, vos peupliers dans un sol profond, fertile, assez frais ou humide.

Pittosporum

Pittosporum
© David Eickhoff CC BY 2.0 / Flickr

La plupart des espèces de pittosporum aime une exposition chaude, en plein soleil et à l'abri des vents dominants et froids. Dans des régions aux hivers rudes, installez-les contre un mur orienté au Sud.

En conteneur, plantez de préférence le pittosporum à l'automne.

Platane

Platane
© Irina Opachevsky / 123 RF

Les platanes peuvent vivre très longtemps (couramment plusieurs centaines d'années et parfois plusieurs millénaires) et atteindre des tailles supérieures à 40 m de haut. Plantés relativement serrés, comme en bordure de route, ils développent alors une croissance toute en hauteur.

Les platanes sont suffisamment rustiques (-18 °C au moins) pour être plantés dans la plupart des régions françaises, sauf en montagne. Mais ce sont des arbres qui se développent mieux en climat chaud et ensoleillé.

Poirier

Poirier
© Gary Owens CC BY 2.0 / Flickr

Le poirier peut atteindre entre 7 et 10 m de haut et 3 à 5 m de large, tout dépend de la taille que vous effectuerez. Prenez en compte la taille future de l'arbre pour son implantation.

Le poirier a besoin d'un sol assez riche, perméable et profond pour pouvoir produire des fruits de bonne tenue.Retenez également qu'il lui faut du plein soleil.

La période idéale pour planter votre poirier se situe entre mi-novembre et fin mars, en dehors des périodes de gel ou de fortes pluies.

Prunier

Prunier
© François Philipp CC BY 2.0 / Flickr

Les pruniers font partie de ces arbres qui embellissent le paysage. Ses fleurs délicates sont blanches. Le prunier apporte aussi beaucoup de fraîcheur.

Pouvant faire, pour les plus grands, de 6 à 8 m de haut et de 3 à 4 m de large, il faut lui prévoir un emplacement suffisant pour le voir s'épanouir pleinement.

Robinier

Robinier
© User:Colin/CC BY-SA 2.0/Flickr

Le robinier est assez peu exigeant sur la nature du sol et s'adapte à des terrains de natures diverses, avec une préférence pour les sols légers et meubles, riches en humus, frais à modérément secs, légèrement calcaires

Préférez une plantation à l'automne, en novembre-décembre, afin de favoriser l'enracinement avant l'hiver et ainsi une meilleure reprise au printemps. La période de plantation possible s'étale de novembre à mars, hors période de gel.

Sapin

Sapin
© F. D. Richards CC BY-SA 2.0/Flickr

Le sapin a une croissance lente les 10 premières années qui s'accélère ensuite. Il vit longtemps (2 à 3 siècles) et certaines variétés dépassent les 30 m de haut.

Le sapin a besoin de beaucoup de lumière pour croître et ne se développe pas bien s'il est planté trop serré. Pour les plus grandes tailles, prévoyez 7 à 10 m d'espacement. Pour les variétés de petite taille 1 à 2 m suffiront.

Saule

Saule

Plantez les saules à l'automne, avant les premières gelées de préférence, pour une reprise au printemps ou carrément au printemps, en arrosant ensuite régulièrement les 2 années qui suivent pendant les chaleurs.

Appréciant les sols frais et humides plutôt argileux, voire alluvionneux, il se plait au bord des mares et cours d'eau.

Il a besoin de suffisamment d'espace pour bien se développer (une dizaine de mètres au moins à prévoir car il pousse très vite).

Séquoia

Séquoia
© MPF/CC BY 2.0/Wikimedia

Les séquoias nécessitent un sol profond (1 m de terre arable) et bien drainé, acide ou calcaire mais assez riche.

Le séquoia toujours vert (Sequoia sempervirens) se plaît en climat océanique relativement doux et arrosé (minimum 1 000 mm/an) comme en Bretagne où il existe des parcelles forestières et le long de rivières.

Le séquoia géant (Sequoiadendron giganteum) bien rustique se plaît dans un climat humide avec des étés chauds et de la neige en hiver. Plantez-le en plein soleil. Il tolère très bien la pollution atmosphérique.

Sophora

Sophora
© versageek/CC BY-SA 2.0/Flickr

Le Sophora japonica est parfaitement rustique bien qu'il apprécie la chaleur estivale notamment pour fleurir. Il tolère le soleil comme la mi-ombre, le vent, les gels précoces et tardifs, mais n'aime pas les embruns.

L'espèce Sophora microphylla réclame un sol acide. Si vous la cultivez en pot, utilisez une bonne terre de bruyère et placez-la à l'abri du froid (elle résiste à -15 °C).

Sorbier

Sorbier

Ce petit arbre au port conique peut vivre plus de 100 ans et atteindre 12 à 15 m de hauteur sur 6 à 8 m de large environ. Il est très rustique et peut pousser jusqu'à 2 000 m d'altitude. L'écorce du tronc et des grosses branches est grisâtre et lisse.

Vous pourrez planter votre sorbier à mi-ombre dans un sol pauvre ou en pleine lumière dans un terrain plus riche mais frais, où il croîtra plus rapidement.

Sumac de Virginie

Sumac de Virginie
© Kristine Paulus/CC BY 2.0/Flickr

Du fait de sa bonne rusticité (jusqu'à – 20 °C) et de sa résistance à la pollution de l'atmosphère, on peut le cultiver en pleine terre dans de nombreuses régions françaises.

Pour les variétés drageonnantes, prenez la précaution de les installer assez loin d'un mur ou d'une terrasse.

Tamaris

Tamaris
© miluz CC BY 2.0 / Flickr

Le tamaris pousse facilement dans tous les sols bien drainés qui ne sont pas trop calcaires ou trop humides. Il apprécie les terrains sablonneux ainsi que les terrains pauvres et secs.

Assez rustique, il pourra résister à des températures inférieures à -20 °C.

Thuya

Thuya
© F. D. Richards/CC BY-SA 2.0/Flickr

Plantez-le de préférence à l'automne pour qu'il puisse bénéficier des pluies d'arrière-saison, ou, à défaut, au printemps, en arrosant régulièrement pendant l'été.

Pour une plantation en haie, espacez vos plants de 0,60 à 1 m, selon la variété et le résultat recherché. Apportez un fertilisant organique à la plantation pour l'aider à s'installer (corne broyée par exemple).

Tilleul

Tilleul
© Igorgolovniov / 123RF

Vous pouvez planter un tilleul partout en France. Les tilleuls argentés se contentent de sols normaux ou argileux. Les variétés issues de Tilia cordata se développeront mieux dans un sol riche frais ou humide.

Plantez le tilleul à racines nues en fin d'automne. Vous pouvez planter un tilleul en conteneur de l'automne à la fin de l'hiver en dehors des périodes de gel.

Tulipier de Virginie

Tulipier de Virginie
© Wendy Cutler/CC BY 2.0/Flickr

Plantez le tulipier à son emplacement définitif (il supporte mal les transplantations avec sa profonde racine pivotante) de l'automne jusqu'au printemps en évitant les périodes de gel, de neige ou de pluie intense.

Pour une floraison optimale, installez-le à la lumière ou à mi-ombre légère. Attention aux expositions plein soleil qui peuvent griller le jeune feuillage.

Zelkova

Zelkova
© Traci Hall CC BY-SA 2.0/Flickr

Ces arbres ont un port caractéristique régulier, arborant un tronc court et massif doté d'une très belle écorce écailleuse aux tons chauds d'où part un faisceau dense de branches dressées. Ils possèdent une longévité d'environ 300 ans.

Il apprécie les sols frais, profonds, neutres ou acides mais il supporte bien la sécheresse estivale. Le sol doit être bien drainé et assez riche.

Trouvez l'arbre idéal à planter en automne !

Trouvez l'arbre idéal à planter en automne !
© Finemedia

Affinez votre recherche en fonction du pH du sol, de l'ensoleillement ou encore du climat de votre région grâce à notre service Trouver une plante !

1 commentaire

Utilisateur désinscrit Ce membre s'est désinscrit. Cependant, nous conservons son commentaire pour garantir la cohérence de la discussion. En savoir plus. le 13/10/2018

Votre liste est très intéressante.
Je ne savais pas qu'il y avait autant d'arbres que ça à planter en automne. Ça donne le choix et des idées pour composer son futur jardin. Bravo à vos experts pour leur travail!

Ces pros peuvent vous aider


Produits


Pour aller plus loin


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides