/ /
/

Les plantes médicinales

Les plantes médicinales

Les plantes médicinales
© fotoknips / 123RF

Vous avez du mal à dormir ou une blessure légère à panser ? Créer un petit jardin médicinal chez soi peut s'avérer bien utile ! Les plantes médicinales sont naturelles et efficaces. Soyez tout de même attentif au dosage pour un bon usage de la plante.

En plus de soigner, certaines d'entre elles sont également comestibles ! Faites donc bien votre choix : on vous a réuni ci-dessous les 70 plantes médicinales les plus connues parmi plus de 110.

Afin de trouver la plante médicinale la plus adaptée à vos besoins et envies, pour prévenir ou guérir des troubles de l'organisme, pour votre intérieur ou votre extérieur, utilisez notre service Trouver une plante.

Vous êtes paresseux ou très occupé ? Optez pour la plante qui demande peu d'entretien. Vous décimez tout végétal que vous approchez ? Adoptez ceux qui n'ont besoin ni d'eau, ni de lumière ! Vous cherchez une plante vivace ? On les a toutes en stock !

Achillée

Achillée
© Anna CC BY 2.0/Flickr

L'achillée est une plante aromatique et médicinale grâce à ses feuilles qui sont utiles pour le traitement des troubles digestifs. Elle a aussi des propriétés cicatrisantes, d'où son nom commun d'herbe aux coupures. Elle peut aussi être utilisée contre les saignements de nez.

Agastache

Agastache
© Anna CC BY 2.0/Flickr

L'agastache est aussi une plante médicinale. Elle est utilisée en infusion dans la pharmacopée des Indiens du Mexique pour combattre la fièvre. On lui prête des vertus anti-inflammatoires et expectorantes, antispasmodiques et sédatives, cardiaques et diaphorétiques.

L'infusion de racines, feuilles ou fleurs est indiquée pour traiter les affections des voies respiratoires (rhumes) ou les problèmes digestifs. En cataplasme, les feuilles et les fleurs apaisent les brûlures et activent la guérison des blessures.

Alchemille

Alchemille

L'usage médicinal de A. vulgaris est très ancien. Elle est traditionnellement utilisée sous forme d'infusions, teintures mères etc. pour soigner les règles douloureuses (efficacité non prouvée), les diarrhées bénignes et autres troubles gastro-intestinaux, ainsi qu'en usage externe contre les angines, les plaies…

Arbousier

Arbousier
© Leonora Enking/CC BY-SA 2.0/Flickr

Si le fruit consommé cru en excès présente une légère toxicité induisant des coliques bénignes, à faible dose, il est au contraire astringent et donc antidiarrhéique.

L'écorce est considérée comme diurétique, elle sert à soigner les cystites, certaines maladies vénériennes et les problèmes d'incontinence. La décoction de racines soigne l'hypertension, celle des feuilles, fruits ou écorce stoppe les diarrhées. L'arbousier possède également des propriétés anti-inflammatoires et anti rhumatismales.

Armoise

Armoise
© Scamperdale CC BY-NC / Flickr

Son nom latin vient de la déesse grecque Artémis, protectrice des vierges, des femmes malades et des futures mères.

Connue depuis l'Antiquité pour ses vertus médicinales, l'armoise était considérée comme une plante féminine par les médecins Hippocrate, Pline et Dioscoride. Elle était alors très utilisée en gynécologie pour calmer les règles douloureuses et faciliter les accouchements.

Bon à savoir : les huiles essentielles d'armoise commune (Artemisia vulgaris), d'armoise blanche (Artemisia herba alba Asso) et d'armoise arborescente (Artemisia arborescens) font partie des HE qui ne peuvent être achetées qu'en pharmacie.

Arnica

Arnica
© Jim Morefield CC BY-NC-SA 2.0 / Flickr

L'arnica est très rustique et se cultive en pleine terre. C'est aussi une plante ornementale pour massifs et rocailles.

Les fleurs et les racines de l'arnica sont utilisées sous forme de teinture et d'huile pour atténuer les hématomes, les entorses, les coups, les furoncles… mais aussi de pommade, de gel ou de granules homéopathiques. On la nomme pour cela l'herbe aux chutes. Son usage est externe.

Aronia

Aronia
© Steven Severinghaus CC BY - NC - SA / Flickr

Les baies sont très parfumées et riches en vitamines C, B1 et B2, provitamine A, en fibres, en antioxydants, notamment en flavonoïdes, anthocyanes…

Ces propriétés rendent intéressante la consommation du jus d'aronia pour limiter les maladies cardio-vasculaires, les cancers, pour réduire la glycémie chez les diabétiques, lutter contre la dégénérescence maculaire, protéger la peau contre les effets du soleil… Ces antioxydants servent à lutter contre le vieillissement et les phénomènes d'oxydation des cellules.

Baobab

Baobab
© CIFOR CC BY - NC / Flickr

Les préparations médicinales à base de feuilles et de fruits du baobab sont nombreuses notamment pour lutter contre le paludisme, la fièvre en général, la diarrhée, les inflammations de l'intestin et du foie, les vers (filaire), etc.

La gomme est un désinfectant des blessures et sert à calmer les rages de dents. L'adansonine contenue dans les graines est un antidote à la strophantine (hétéroside cardiotonique contenu dans le Strophantus gratus).

Bardane

Bardane

La bardane est une jolie plante ornementale qui a des vertus médicinales. Cultivée aussi au potager, ses feuilles se dégustent en salade ou cuites. Cette belle vivace oubliée fleurit dès l'été en capitules rose-violet.

Cette plante médicinale est appréciée pour ses bienfaits sur la peau. Elle soigne les furoncles, les panaris, les abcès et certaines plaies variqueuses.

Basilic

Basilic

Le basilic est très répandu à travers le monde. Il reste profondément ancré dans la culture asiatique et dans la gastronomie méditerranéenne. Les feuilles de basilic servent d'herbe aromatique.

Le basilic possède également de nombreuses vertus médicinales : antioxydant, stimulateur d'appétit, digestif, antiseptique et tonique.

Bourdaine

Bourdaine
© Ximénez/CC BY-SA 4.0/Wikimedia

La bourdaine peut vivre environ 60 ans. On l'utilise surtout pour constituer des haies champêtres ou meubler des sous-bois. 

L'écorce une fois séchée est utilisée en phytothérapie pour ses propriétés laxatives. Mais employez-la avec prudence et modération car c'est un laxatif irritant pour le colon. Réduite en poudre, elle entre aussi dans la composition complexe de divers médicaments.

Attention : comme les fruits toxiques, l'écorce de bourdaine fraîche entraîne des vomissements importants. Elle perd cette toxicité en séchant.

Camomille romaine

Camomille romaine

Peu rustique, cette plante aromatique vivace appartient à la famille des Astéracées (anciennement Composées).

Elle fait partie des plantes médicinales les plus populaires de l'histoire depuis la nuit des temps. C'est aussi l'une des plus consommées pour ses multiples bienfaits. La camomille est amère, aromatique, stimulante et tonique.

Capucine

Capucine
© Andrey Zharkikh/CC BY 2.0/Flickr

La capucine, qui est comestible, possède des fleurs et un feuillage riche en vitamine C. Ses fruits peuvent être utilisés à la place des câpres.

Elle est aussi réputée pour ses propriétés antibactériennes, antibiotiques, antiseptiques, antifongiques, dépuratives et expectorantes. Elle entre également dans la composition de divers shampoings antipelliculaires et lotions pour tonifier le cuir chevelu.

Cassia

Cassia
© peganum/CC BY SA 2.0/Flickr

Senna occidentalis est une des plantes médicinales les plus importantes du Sahel.

On obtient le « café nègre » des graines grillées qui soignent le paludisme, l'asthme nerveux, les maladies de l'estomac. La décoction de racines est fébrifuge, les compresses des feuilles soignent les foulures, les hémorragies, les névralgies.

La plante est diurétique, les jeunes feuilles sont consommées en tant que légumes avec un effet laxatif. Les propriétés anticancéreuses du resvératrol furent mises en évidence à partir d'un extrait de Senna quiquangulata.

Centaurée

Centaurée

Les fleurs de centaurée des montagnes sont utilisées traditionnellement pour leurs propriétés médicinales diurétiques et dans le traitement des symptômes digestifs. Les fleurs se récoltent tout au long de la floraison qui, selon les variétés, dure du printemps à l'automne.

Chélidoine

Chélidoine

Les tiges renferment un suc jaune orangé qui est utilisé pour lutter efficacement contre les verrues et les cors.

En homéopathie, elle agit également sur la circulation sanguine en élargissant les coronaires et en augmentant la tension. Les alcaloïdes ont aussi un effet bactéricide. D'autres propriétés médicinales internes : cholérétique, cholagogue, antispasmodique, dépuratif de voies biliaires…

Ciste

Ciste
© Bri Weldon CC BY 2.0/Flickr

Chez nous, la récolte se fait de juillet à octobre pour un usage principalement médicinal. Pour cela, on utilise une huile essentielle extraite à partir de rameaux feuillus de la variété corse de Cistus ladanifer.

On attribue à son huile essentielle des propriétés de renforcement des défenses immunitaires, mais aussi neurotoniques ou régulatrices du système végétatif ainsi qu'astringentes, hémostatiques et cicatrisantes.

Citronnelle

Citronnelle

La plante fait partie de nombre de pharmacopées traditionnelles. L'infusion des feuilles serait ainsi sudorifique, désinfectante et calmante. On l'utilise en Afrique pour lutter contre la fièvre.

On tire de la citronnelle une huile essentielle (la « west India oill ») riche en citral, géranial et diverses autres substances qui lui donnent des propriétés analgésiques, anti-inflammatoires, antispasmodiques, expectorantes et hypotensives.

Cognassier du Japon

Cognassier du Japon
© harum.koh/CC BY-SA 2.0/Flickr

Les fruits aromatiques sont de couleur jaune vert parfois lavé de pourpre.

Ils entrent dans la préparation de remèdes chinois depuis plus de 1 500 ans ayant pour réputation de relaxer les tendons, les muscles et méridiens et de soulager les indigestions et les diarrhées. Les fruits sont très astringents.

Consoude

Consoude
© Armin S Kowalski/CC BY-SA 2.0/Flickr

La consoude aux mille vertus est une jolie plante médicinale très utile au potager. De surcroît, ses jolies clochettes feront merveille dans votre jardin, mais aussi sur votre balcon ou votre terrasse.

La consoude est utilisée depuis 2 000 ans en médecine traditionnelle. Elle est utilisée aussi de nos jours dans le traitement des contusions ou des entorses. Elle favorise la cicatrisation des blessures. Elle dispose de propriétés émollientes et expectorantes.

Coriandre

Coriandre

La coriandre a des vertus thérapeutiques :

  • L'huile essentielle de cette plante est un véritable décontractant musculaire pour les massages.
  • Pour le transit intestinal, mélangez une à deux gouttes de cette essence dans de l'eau.
  • Les infusions de graines traitent également les problèmes d'aérophagie.
  • En cas d'invasion de poux, mettez quelques gouttes d'huile essentielle de coriandre derrière les oreilles, car ils détestent cette odeur.
  • La coriandre a aussi des vertus aphrodisiaques.

Cumin

Cumin
© Herbolario Allium CC BY 2.0 / Flickr

Le cumin est une plante méditerranéenne très aromatique, cultivée pour ses graines utilisées en cuisine. Ses vertus thérapeutiques en font également une plante intéressante pour stimuler l'appétit et combattre les troubles digestifs.

Infusion digestive : après un repas copieux, faites bouillir des graines de cumin entières et concoctez-vous une infusion qui facilitera votre digestion.

Curcuma

Curcuma

La poudre de curcuma possède de nombreuses vertus médicinales connues depuis longtemps par les Chinois et les Indiens.

C'est probablement le plus puissant anti-inflammatoire naturel, elle est utilisée comme anti-dépresseur et joue probablement un rôle protecteur contre la maladie d'Alzheimer et contre les cancers (rein, colon, poumon, sein, ovaire, sang). Elle possède en effet une teneur importante en anti-oxydants.

Échinacée

Échinacée
© Patrick Standish CC BY 2.0/Flickr

L'échinacée est une plante très utilisée en phytothérapie. Les Indiens du Sud Dakota l'utilisaient pour guérir les plaies infectées et les morsures de serpent.

Elle a été la plante la plus utilisée de la pharmacopée aux États-Unis au XIXe siècle, employée pour renforcer les défenses du système immunitaire et prévenir les infections, en particulier des voies respiratoires.

Eleagnus

Eleagnus
© Tatters ❀ CC BY-SA 2.0 / Flickr

En Europe, les éléagnus servent avant tout de plantes d'ornement ou de haie alors qu'en Chine, les vertus culinaires, voire médicinales, des fruits sont recherchées notamment chez les espèces angustifolia, umbellata et multiflora (goumi).

Cette dernière est consommée pour ses fruits délicieux, cuits de préférence, mais aussi en tant que médicament pour soulager la toux et les infections intestinales (fruits, feuilles et racines). Des études ont même montré une action bénéfique contre le cancer du colon.

Épilobe

Épilobe

Les feuilles, les fleurs et les racines de l'épilobe ont des propriétés médicinales car elles contiennent des constituants astringents, cicatrisants, émollients et hémostatiques. L'épilobe traite aussi les infections respiratoires et les maux de gorge. Les feuilles s'utilisent en cuisine comme infusion.

En fin de floraison, on peut récolter les fleurs et les feuilles.

Eschscholtzia

Eschscholtzia
© Anita Ritenour CC BY 2.0/Flickr

Son nom ne reflète pas du tout la simplicité et les faibles exigences de l'eschscholtzia. Ses délicates fleurs de coquelicot, dans les tons d'orange, de rouge ou de jaune, cachent une plante robuste qui, une fois semée, prospère toute seule.

Bien que moins puissant que son cousin le pavot à opium, le pavot de Californie est doté de propriétés médicinales. Sédatif léger, il entraîne dans de jolis rêves fleuris.

Estragon

Estragon

L'estragon fait partie des fines herbes indispensables dans nos jardins. Facile à cultiver, il s'adapte aussi en pot et trouve ainsi sa place sur les balcons ou terrasses.

Bon à savoir : l'estragon est riche en antioxydants et en vitamine K. Il a des propriétés antiseptiques, antispasmodiques, apéritives et digestives. L'estragon possède une huile essentielle.

Eucalyptus

Eucalyptus
© Pete The Poet CC BY-NC 2.0/Flickr

Depuis le XIXe siècle où il a été rapporté d'Australie, l'usage médicinal de ses feuilles et de son essence s'est largement répandu pour le traitement des affections ORL.

Ses propriétés sont largement reconnues, que ce soit en phytothérapie pour E. globulus , ou en aromathérapie avec E. radiata, E. citriodora, E. dives, ou entrant dans la composition de plusieurs médicaments surtout destinés à traiter la toux, les maux de gorge et les autres affections des voies respiratoires.

Frêne

Frêne

Outre leur usage ornemental dans les jardins ou le long isolé ou en alignement le long de rues ou intégrés dans des haies de bocages, les frênes ont de multiples autres emplois.

Leurs propriétés diurétiques et fébrifuges ont fait employer depuis l'Antiquité ses feuilles et son écorce à qui l'on attribuait également une action contre l'inflammation, les douleurs, et les infections. Cet usage perdure de nos jours en phytothérapie sous forme, entre autres, de tisanes et gélules de poudre.

Gingembre

Gingembre
© Fabio Gismondi CC BY-NC-SA 2 / Flickr

Composition du gingembre :

  • Le gingembre est essentiellement riche en minéraux comme le manganèse, le phosphore et le magnésium, mais il contient aussi du calcium, du sodium et du fer.
  • Il contient de la vitamine B3, et plus petites quantités des vitamines B1, B2.
  • Le gingembre frais contient de la vitamine C, mais une fois séché, on ne trouve plus trace de cette vitamine.
  • Le rhizome contient beaucoup d'amidon et est riche en huile essentielle, en lipides, en protéines et en glucides.

Ginseng

Ginseng

C'est un légume racine, à la saveur douce-amère, réputé pour ses vertus médicinales, à la fois revitalisantes et anti-stress, qui aident à lutter contre le cancer, le diabète ou les maladies vasculaires et son pouvoir anti-vieillissement physique ou psychique.

Attention : il est conseillé de ne pas le consommer de façon intensive et de demander conseil pour une utilisation prolongée.

Goji

Goji

La médecine chinoise se sert essentiellement des fruits, de l'écorce des racines, parfois même des feuilles et des graines.

Les fruits sont consommés crus, frais ou séchés, ou sous forme de jus, de thé, de vin, de poudre, de teinture mère ou de comprimés. Ils soignent les maux de ventre et de tête, la stérilité, la toux sèche, la fatigue, les visions floues, la baisse de l'acuité visuelle.

La croyance populaire est que les baies allongent la durée de vie, retardent l'apparition de cheveux blancs précoces.

Guimauve

Guimauve

La guimauve, plante sauvage dont les enfants de jadis mordillaient les racines épluchées pour « se faire les dents », a sa place au jardin potager et parmi les herbes médicinales. Ornementale, elle se plaît en massif de fraîcheur.

Comme plante médicinale, ses vertus adoucissantes en font une incontournable.

Hamamélis

Hamamélis
© TANAKA Juuyoh (田中十洋) CC BY 2.0/Flickr

Hamamelis virginiana dégage une huile volatile à propriétés astringentes qui entre dans la composition de lotions après-rasage ou de solutions oculaires de rinçage.

L'usage médical pratiqué chez les Indiens d'Amérique est aujourd'hui reconnu pour soigner les varices, les hémorroïdes, les contusions (entorses), les coupures, les inflammations locales de la peau…

Hysope

Hysope

Autrefois, largement cultivée dans les jardins en tant que plante aromatique ou médicinale, elle est depuis quelques années un peu oubliée.

Comme plante médicinale, on lui attribuait traditionnellement des propriétés digestives, diurétiques, anti rhumatismales et expectorantes mais aussi toniques et astringentes en usage cutané. En lotion, un infusé refroidi, elle était ainsi utilisée pour traiter l'acné du visage.

Bon à savoir : son huile essentielle n'est disponible qu'en officine.

Kaki

Kaki

Le kaki regorge de vitamine C, provitamine A, potassium, fer, phosphore, magnésium, etc., et présente des propriétés médicinales.

Appelé 'shi zi' dans la pharmacopée chinoise, il est reconnu pour ses propriétés astringentes, diurétiques, laxatives, expectorantes, stomachites. Il sert aussi à traiter les aphtes, les furoncles et abcès. Le calice est aussi utilisé en décoction contre les vomissements et les nausées et fait l'objet d'une étude contre l'hypertrophie thyroïdienne.

Lavande

Lavande
© nadia & massimo CC BY 2.0 / Flickr

La lavande possède de nombreuses vertus médicinales : cicatrisante, antiseptique, bactéricide, calmante. Elle est recommandée pour soigner l'anxiété et le stress. La lavande est utilisée aussi en cuisine (infusions, liqueur, arôme…). Son nectar produit un miel très clair, crémeux et très doux.

Note : pour prospérer et bien fleurir, la lavande doit être plantée en plein soleil.

Lierre terrestre

Lierre terrestre
© Maja Dumat CC BY 2.0/Flickr

Le lierre terrestre (Glechoma hederacea) est une plante de la famille des Lamiacées, comme les menthes. Utilisé depuis longtemps pour ses qualités gustatives et médicinales, on lui a donné de nombreux surnoms parmi lesquels « gléchome faux-lierre », « couronne de terre », « herbe de la Saint-Jean » ou « courroie de la Saint-Jean ».

Infusion médicinale : pour soigner les laryngites et la toux, cueillez 10 g de sommités fleuries (les fleurs avec un petit morceau de tige), faites les bouillir quelques minutes dans 1 litre de lait et laissez infuser 15 min, ajoutez un peu de miel ou de sucre. Buvez 2 à 3 tasses par jour.

Matricaire

Matricaire

Cette plante aromatique a des propriétés médicinales, stomachiques, fébrifuges, antispasmodiques, calmantes, ainsi qu'émollientes (qui calme les irritations) comparables à celles de la camomille romaine.

Connue et utilisée depuis l'Antiquité son histoire ancienne se confond avec celle de la camomille romaine.

Mauve

Mauve
© José María Escolano CC BY-NC-SA 2.0 / Flickr

Mauve sylvestre, mauve musquée… Voici des plantes sauvages à accueillir au jardin, non seulement pour leur beauté, mais aussi parce qu'elles attirent insectes utiles et oiseaux. En plus, elles sont médicinales et comestibles.

De juin à octobre, le matin, récoltez les feuilles et les fleurs, aussi bien pour les cuisiner que pour les traiter en plantes médicinales.

Mélisse

Mélisse

Très odorantes, citronnées, les feuilles vert foncé sont dentelées et gaufrées. La floraison a lieu en plein été, en minuscules fleurs ivoire, réunies en bouquets à l'aisselle des feuilles.

La mélisse est reconnue pour ses nombreuses propriétés médicinales. Elle aide à soigner entre autres les troubles gastriques et intestinaux, la nervosité et les troubles du sommeil…

Millepertuis

Millepertuis
© Bob Peterson CC BY-SA 2.0/Flickr

L'espèce sauvage, Hypericum perforatum, outre son usage décoratif au jardin, est cultivée également pour usage médicinal en phytothérapie. Sous forme de gélules, d'extraits, de teinture ou d'huile rouge, il est couramment employé aussi bien pour son action contre les dépressions légères que pour cicatriser des plaies ou brûlures légères.

Monarde

Monarde
© Jacques Gosselin CC BY - NC - SA / Flickr

Plantées surtout pour leur aspect ornemental, les monardes, aux fleurs ébouriffées, sont des vivaces très aromatiques.

La monarde est également réputée pour ses propriétés médicinales. L'huile essentielle de monarde possède en effet des propriétés antiseptiques, énergétiques et rafraîchissantes.

Myrte

Myrte
© candiru CC BY 2.0/Flickr

On extrait des feuilles une huile essentielle riche en tanin qui, couplée à ses principes actifs aromatiques, a des propriétés
 antibiotiques et antiseptiques. Elle est recommandée dans les infections respiratoires et urinaires. On la trouve aussi en parfumerie et cosmétologie.

On l'utilise aussi en application externe contre les inflammations pulmonaires ou les sinusites. Les feuilles de myrte prises en infusion ont des propriétés astringentes et digestives, utilisées pour combattre la diarrhée infantile.

Neem

Neem

L'usage du neem en médecine ayurvédique est très répandu : l'écorce séchée s'utilise pour soigner les inflammations, maladies de peau, rhumatismes et fièvre.

Les bâtonnets de neem servent à se brosser les dents en Inde, Moyen-Orient et Afrique. La résine sert de boule de gomme à mâcher.

Nepeta

Nepeta
© Leonora Enking/CC BY-SA/Flickr

La cataire (Nepeta cataria) est une plante médicinale cultivée pour ses propriétés décontractantes et anti-stress qui permettent de traiter l'insomnie, l'agitation, la toux, le mal de tête, les diarrhées, coliques et spasmes gastro-intestinaux. C'est aussi un sédatif efficace du hoquet.

Origan

Origan
© Luana CC BY-NC-SA 2.0 / Flickr

L'origan est une une plante médicinale grâce à ses propriétés antiseptiques, antispasmodiques, apéritives, digestives, diurétiques et toniques. L'origan possède aussi une huile essentielle qui entre dans la composition de bains fortifiants et dans beaucoup de parfums.

Oseille

Oseille
© FarOutFlora CC BY 2.0/Flickr

L'oseille a des vertus médicinales : antiscorbutique, apéritive, laxative, diurétique, elle contient aussi des fibres favorables au transit. Toutefois, elle renferme un acide oxalique, elle est donc déconseillée aux personnes souffrant de calculs, d'arthrite, de rhumatisme ou d'hémorroïdes.

Bon à savoir : les feuilles d'oseille calment les piqûres d'ortie. Frictionnez l'endroit piqué pour faire disparaître les démangeaisons.

Pavot

Pavot

Ses nombreuses qualités le font utiliser pour la décoration des jardins, mais aussi en cuisine et comme plante médicinale.

Les graines de pavot bleues sont employées sur certains pains spéciaux et aussi sur divers biscuits apéritifs auxquels elles confèrent un goût de noisette.

Ces graines sont stockées dans des capsules qui, une fois séchées, sont utilisées en décoration ou à des fins médicinales.

Persil

Persil
© Anna CC BY 2.0/Flickr

Le persil est très riche en vitamines C et K et aussi en fer et en magnésium. Il a des propriétés :

  • antianémiques ;
  • apéritives ;
  • digestives ;
  • stimulantes et toniques.

Peuplier

Peuplier
© Matt Lavin CC BY-SA 2.0/Flickr

En phytothérapie, l'usage du peuplier est très ancien. Son écorce comme celle du saule a été utilisée pour combattre la fièvre. De même, l'emploi de ses feuilles, bourgeons ou jeunes rameaux, pour leurs propriétés diurétiques et antirhumatismaux.

En usage externe, on l'utilisait dans des pommades cicatrisantes. Sous forme de poudre de charbon de bois, il est toujours employé pour lutter contre l'aérophagie.

Pimprenelle

Pimprenelle
© Harry Rose CC BY 2.0/Flickr

La pimprenelle est intéressante pour sa richesse en vitamine C. Parmi ses nombreuses propriétés, la pimprenelle est astringente, diurétique, apéritive, vulnéraire, anti hémorragique. Elle favorise la digestion et est indiquée aussi en cas de diarrhées, hémorroïdes, troubles de la ménopause, blessures, calculs biliaires.

Son nom latin signifie littéralement « qui absorbe le sang ». Sanguisorba vient de sangui, « sang » et de sorbere « absorber ». En effet, la pimprenelle possède des vertus hémostatiques puissantes, c'est-à-dire qu'elle est capable d'arrêter ou de ralentir les hémorragies, en interne comme en externe.

Pourpier

Pourpier

Le pourpier, à la base du fameux régime crétois, est bourré d'antioxydants, ce qui contribue à la prévention des maladies cardiovasculaires.

Mangez ses feuilles en salade et utilisez son suc, hydratant, adoucissant, anti-inflammatoire, cicatrisant et antibactérien. Appliqué directement sur la peau, il calme les irritations cutanées et favorise la cicatrisation des petites blessures.

Le pourpier est riche en vitamines B, C et E, ainsi qu'en fer. C'est un aliment peu énergétique, apportant peu de calories. Il est riche en oligo-éléments : potassium, magnésium et calcium.

Raifort

Raifort
© Nuuuuuuuuuuul CC BY 2.0/Flickr

La racine de raifort possède de nombreuses propriétés médicinales (dépuratives, digestives, rubéfiantes, stimulantes). Elle est également très riche en vitamines C et B.

Attention : la consommation de racine de raifort à grosses doses est contre-indiquée en cas de grossesse ou d'allaitement, d'hypothyroïdie, d'ulcères d'estomac ou intestinaux…

Réglisse

Réglisse

L'effet adoucissant de la réglisse sert à soigner les infections de la gorge et des bronches depuis l'Antiquité. Sa production était très importante en Europe centrale au Moyen-Age. Puis son usage médicinal s'est étendu dans les années 50 pour soulager l'ulcère de l'estomac.

La teneur forte en œstrogène de la réglisse en ferait un aphrodisiaque féminin. Certains la recommandent comme antidote à certains poisons (atropine de la belladone ou du datura, cocaïne). L'extrait de réglisse s'obtient en faisant bouillir les racines. L'infusion se fait à partir de racines hachées.

Romarin

Romarin
© Seàn A. O'Hara/CC BY 2.0/Flickr

Le romarin est une plante aromatique rustique qui supporte des températures jusqu'à -10° si la terre est humide et -20° si le sol est sec en hiver. Sa jolie floraison a lieu dès février, voire toute l'année en région méditerranéenne.

Le romarin est aussi stimulant, digestif, antigoutteux, antirhumatismal, antiseptique et désinfectant.

Santoline

Santoline
© Herbolario Allium: www.alliumherbal.com CC BY 2.0/Flickr

La santoline a des propriétés médicinales. On en tire une huile essentielle réputée pour son action vermifuge. Elle possède une action stimulante, facilite la digestion et régularise le cycle menstruel.

Elle est également antispasmodique et les infusions de fleurs sont efficaces contre les crampes d'estomac. 
Il ne faut cependant pas en abuser, car elle est aussi neurotoxique et abortive.

Sarriette

Sarriette
© free photos CC BY 2.0/Flickr

Cette annuelle ou vivace, selon les espèces, est cultivée pour ses qualités condimentaires et ses propriétés médicinales.

On peut employer ses feuilles fraîches ou séchées pour aromatiser les salades, les crudités, les sauces, les viandes et les légumes. On peut aussi faire de la liqueur avec la sarriette ou des infusions avec les fleurs.

La sarriette est aussi stimulante, antispasmodique, antiseptique, fortifiante et digestive.

Sauge officinale

Sauge officinale
© Isfugl CC BY-NC-SA 2.0 / Flickr

La sauge officinale, à l'arôme intense, parfume nos plats cuisinés comme le poisson, les farces, les viandes blanches, les légumes ou les sauces. Très décorative, elle possède des propriétés médicinales et éloigne aussi les insectes au potager.

La sauge officinale a des propriétés antiseptiques, antisudorales, antispasmodiques, apéritives, cicatrisantes, dépuratives, digestives, diurétiques, stimulantes et toniques. Elle contient également une huile essentielle (qui ne s'achète qu'en pharmacie en raison de certains de ses composés potentiellement neurotoxiques). Ses feuilles froissées sont très utiles pour calmer les piqûres d'insectes (guêpes, moustiques).

Saule

Saule
© ✿ nicolas_gent ✿ CC BY-ND 2.0/Flickr

Parmi les nombreuses variétés de saules, il y en a forcément une qui s'adaptera à votre jardin. Le saule est très décoratif, qu'il soit de grande taille ou plus petit, en isolé sur une pelouse, près d'une pièce d'eau ou sous forme de haie ou de massif.

C'est de l'écorce du saule blanc que l'on a extrait l'acide salicylique qui a servi à produire l'aspirine. En phytothérapie, des décoctions d'écorce sont conseillées pour combattre la fièvre, les douleurs et les syndromes inflammatoires notamment les rhumatismes.

Savonnier

Savonnier
© Emilian Robert Vicol CC BY 2.0/Flickr

L'écorce et le fruit contiennent de la saponine exploitée en Asie comme shampoing. Un colorant jaune est extrait des fleurs tandis que les graines servent de perles en Chine. La plante sert aussi à soigner les conjonctivites et l'épiphora (obstruction des canaux lacrymaux).

Solidago

Solidago

Le solidago est réputé avoir des vertus médicinales. Utilisé au fil des siècles pour traiter une grande variété de maux (affections pulmonaires, rhumes, nausées…), il est plutôt utilisé aujourd'hui dans le traitement des affections rénales et urinaires. Riche en flavonoïdes de type vitamine P, il est également utile dans le traitement des varices.

Ce sont les parties aériennes supérieures (fleurs, feuilles) qui sont utilisées en phytothérapie. La plante est le plus souvent utilisée sous forme d'infusions et de sirops. En usage externe, elle peut favoriser la cicatrisation des plaies et ulcérations.

Souci

Souci
© Anna CC BY 2.0/Flickr

Le souci a de nombreuses qualités :

  • Ses feuilles et ses fleurs sont comestibles. Elles peuvent agrémenter des salades ou des décorations de sorbet.
  • En médecine, le souci possède des propriétés : antivirales, antitumorales, anti-inflammatoire, antioxydantes.
  • Au potager, son odeur est réputée pour éloigner de nombreux insectes comme les pucerons mais son effet reste en réalité limité.

Sureau noir

Sureau noir

Le sureau noir est utilisé depuis l'Antiquité pour un usage médicinal, pour lequel on emploie aussi bien les fleurs, les feuilles, les baies que l'écorce des rameaux.

Fraîches, les fleurs ont des propriétés laxatives, diurétiques et décongestionnantes. Sèches, on les emploie pour combattre les affections respiratoires aiguës comme la grippe et le rhume, les rhumatismes et les éruptions cutanées. Une décoction de fleurs sèches, appliquée froide ou tiède en compresses, a un effet décongestionnant en cas de fatigue ou d'irritation oculaire.

Tanaisie

Tanaisie

Cultivée et utilisée depuis fort longtemps comme plante médicinale par les moines, elle entre dans la composition de la Chartreuse et on fabriquait autrefois du vin avec ses feuilles pour faciliter la digestion.

Autrefois, elle était très prisée pour ses propriétés vermifuges (au même titre que le chénopode), contre les oxyures et les ascarides. Un de ses surnoms est d'ailleurs « l'herbe aux vers ».

Bon à savoir : l'huile essentielle de tanaisie (tout comme celle de chénopode) ne peut être achetée qu'en pharmacie.

Tomate-cerise

Tomate-cerise
© photon_de CC BY 2.0/Flickr

Dégustée en entrée, l'acidité de la tomate stimule la sécrétion des sucs digestifs qui préparent à une meilleure assimilation du repas. La peau et les pépins sont riches en fibres mais ces parties peuvent être difficiles à digérer par les intestins fragiles.

Les Incas broyaient la pulpe avec du beurre et l'appliquaient sur les hémorroïdes. Des compresses imbibées de son jus servaient à désinfecter les piqûres d'insectes (frelons, araignées et guêpes). L'application de tranches fines sur les yeux servait à réduire les inflammations.

Verveine citronnelle

Verveine citronnelle

La verveine citronnelle aide à une bonne digestion et est légèrement sédative. On utilise ses feuilles séchées en tisane pour ses propriétés apaisantes et calmantes car elle aide à trouver un meilleur sommeil.

Les feuilles se cueillent au fur et à mesure des besoins pendant la belle saison.

Verveine officinale

Verveine officinale
© AnneTanne CC BY-NC-SA 2.0 / Flickr

Cette plante stimule l'appétit et les fonctions hépatiques et facilite la digestion. La verveine est également recommandée en cas de vertiges ou de migraines car on lui prête une action semblable à celle de l'aspirine (donc, infusions et compresses contre les maux de tête !), et pour soulager les inflammations, les rhumatismes, entre autres. Ses qualités antinévralgiques font l'unanimité. Elle a aussi des propriétés apaisantes et antistress.

Elle contient également des tanins, des mucilages, de la saponine, des quinones, qui permettent de lutter contre la fièvre et les symptômes inflammatoires.

Violette

Violette
© Petit_Louis CC BY 2.0/Flickr

La fleur de violette est employée en confiserie. Elle peut aussi se consommer cuite ou crue en mélange dans les salades.

La violette a également des vertus médicinales. On utilise la fleur en infusion pour traiter les maladies des voies respiratoires. La violette a aussi des propriétés émollientes et expectorantes.

Enfin, la violette odorante est utilisée en parfumerie, car son parfum est envoûtant et suave.

Trouvez la plante médicinale idéale !

Trouvez la plante médicinale idéale !
© Finemedia

Voici une dizaine d'autres plantes médicinales : airelle rouge, aspérule odorante, ballote, bambou sacré, indigotier, livèche, margousier, nigelle de Damas, osmanthe, vipérine...

... et bien plus encore !

Affinez votre recherche en fonction de la couleur souhaitée, du besoin en eau ou encore de la hauteur à maturité grâce à notre service Trouver une plante !

1 commentaire

Anonyme, le 02/06/2017

Bonsoir,merci de me donner le nom des plantes utile à la santé,j'en est quelques une dans mon jardin, je vais en récolter,les sécher pour les avoir sous la main ,et pour les cultiver dans de bonne condition,j'aime les plantes de toutes sortes,j'irai acheter celles qui me semblent utiles et en parler autour de moi.



Produits


Pour aller plus loin


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides