/ /
/

Les arbustes d'intérieur

Les arbustes d'intérieur

Écrit par les experts Ooreka
Les arbustes d'intérieur
© elitravo / 123RF

Installer un arbuste dans votre intérieur vous permettra, en plus de le dynamiser, de dépolluer vos pièces ! En fonction de l'humidité ou de la température de vos pièce, certains arbustes conviendront mieux. Faites donc bien votre choix : on vous a réuni ci-dessous les 40 arbustes d'intérieur.

Afin de choisir l'arbuste d'intérieur le plus adapté à vos besoins et envies, que vous vouliez un un fruitier ou non, qu'il soit exposé au soleil ou à l'ombre, pour votre salon ou votre chambre, utilisez notre service Trouver une plante.

Vous êtes paresseux ou très occupé ? Optez pour les arbres d'intérieur qui demandent peu d'entretien. Vous décimez tout végétal que vous approchez ? Adoptez ceux qui n'ont besoin ni d'eau, ni de lumière ! Vous cherchez un arbre d'intérieur à feuillage bleuté ? On les a tous en stock !

Adenium

Adenium
© Wendy Cutler CC BY 2.0/Flickr

On peut hiverner la plante entre 10 et 15 °C sans eau jusqu'à ce que les boutons ou les premières feuilles se forment. Arrosez ensuite avec parcimonie dès que vous sentez au toucher que la base du tronc se ramollit.

En zone tropicale, l'Adenium accepte un arrosage constant et ne marque pas de repos. Il est alors important de ne pas lui infliger de stress hydrique qui a pour conséquence de faire mourir les radicelles. La reprise d'un arrosage copieux conduirait alors au pourrissement des racines.

Ananas

Ananas

Arrosez l'ananas en veillant à bien humidifier le mélange de terre. L'arrosage doit être modéré du printemps à l'automne et faible en période d'hiver. Attendez que la surface soit à nouveau sèche sur plusieurs centimètres avant de procéder au nouvel arrosage.

L'ananas ayant besoin de beaucoup d'humidité, n'hésitez pas à parfois le bassiner. Évitez d'utiliser de l'eau calcaire.

Faites un apport d'engrais liquide ordinaire tous les 15 jours tout au long de l'année, car l'ananas ne connaît pas de période fixe de repos.

Anisodontea

Anisodontea
© Derek Keats CC BY 2.0/Flickr

L'espèce Anisodontea capensis (syn. Malvastrum capense), appelée communément mauve du Cap, est un arbuste buissonnant persistant et de petite taille, entre 1 et 1,50 m de hauteur pour 1 m d'étalement.

Les hybrides récents offrent une floraison plus continue que l'espèce type. La floraison peut durer toute l'année si on le cultive à l'intérieur ou dans la véranda.

Aralia

Aralia
© MAMJODH CC BY 2.0/Flickr

L'aralia est un arbuste, presque un arbrisseau, caduc. Il se caractérise par de nombreuses épines sur ses feuilles comme sur ses tiges.

Il produit en août de grosses panicules vaporeuses de petites fleurs blanches, suivies par des fruits globuleux noirs de 6 mm de diamètre.

Aucuba

Aucuba
© Yasuaki Kobayashi CC BY 2.0/Flickr

Il est remarquable par son feuillage persistant, au vert éclatant souvent panaché et ses baies très ornementales. Ses grandes feuilles ovales et coriaces, brillantes et dentées, sont disposées par paire.

Il est idéal dans les jardins urbains en raison de sa rusticité, mais il se plaît aussi en intérieur, dans les halls et les patios.

En intérieur, maintenez un bon arrosage l'hiver si la plante est placée dans une pièce chaude. Laissez bien sécher la terre entre 2 arrosages.

Caesalpinia

Caesalpinia
© Forest and Kim Starr/CC BY 2.0/Flickr

Cet arbuste d'Argentine et d'Uruguay n'est pas sans rappeler le mythique flamboyant (Delonix regia), avec ses panicules de fleurs jaunes et rouges dotées d'étamines saillantes et son feuillage très léger.

En hiver, la plante peut se maintenir à l'intérieur autour de 13 °C, en arrosant de temps en temps.

Caféier

Caféier
© Malcolm Manners CC BY 2.0/Flickr

Au printemps, arrosez-le régulièrement, dès mars-avril, en période de reprise végétative.

En été, arrosez tous les 3-4 jours. Le terreau doit être maintenu frais mais sans excès d'eau. Ne laissez pas d'eau stagner dans la soucoupe (risque de pourriture des racines).

Attention aux atmosphères trop sèches qui font noircir les pointes des feuilles. Pulvérisez régulièrement son feuillage, surtout l'été, avec de l'eau à température ambiante et non calcaire (sinon il peut développer des taches brunes sur les feuilles).

Calamondin

Calamondin

Le calamondin porte aussi le nom d'oranger d'appartement car il est facile à cultiver en intérieur. Très sensible au froid, il est décoratif toute l'année avec son feuillage persistant, sa floraison de printemps parfumée et ses fruits orangés en hiver.

Il est plus une plante d'ornement qu'un arbre fruitier car ses fruits n'ont pas un grand intérêt gustatif même s'il est possible de les utiliser pour aromatiser certains plats.

Calliandra

Calliandra
© gailhampshire CC BY 2.0/Flickr

Le calliandra est un arbuste proche des mimosas présentant des fleurs d'un rouge éclatant en plumets épars. Il apprécie les étés chauds avec de bons arrosages. Peu rustique, il se cultive aussi en pot et passe ainsi l'hiver à l'abri.

Pour un culture en bac, choisissez un pot de 30 cm de profondeur.

Câprier

Câprier

Le câprier est un arbrisseau buissonnant et sarmenteux avec ou sans épines selon la variété. Après une reprise qui peut être capricieuse, il vous donnera soit des boutons floraux à transformer en câpres soit de magnifiques fleurs blanches parfumées.

Le câprier mesure de 0,40 à 0,80 m de haut sur 1 à 1,5 m de largeur. Son tronc plutôt court se prolonge par des rameaux verts ou rougeâtres, portant des épines recourbées et creuses (dites stipulaires) à la base des feuilles et sur les jeunes pousses de l'année.

Clérodendron

Clérodendron

Les clérodendrons poussant dans nos régions tempérées forment de gros arbustes ou petits arbres d'agrément aux accents exotiques.

Appartenant à la famille des Lamiacées (anciennement Verbénacées), le clérodendron présente des feuilles opposées, des fleurs tubulaires généralement évasées en extrémité ou bien en coupe, d'où jaillissent remarquablement quatre étamines et un style.

Cleyera

Cleyera
© Megan Hansen

On utilise le cleyera comme arbre d'intérieur, en serre froide, en véranda ou en extérieur.

Il est possible de garder longtemps le cleyera en appartement, si on veille à le placer dans un endroit adapté, frais et bien aéré.

Maintenez votre plante à la température ambiante de votre intérieur, en veillant à lui donner suffisamment d'humidité.

Crassula ovata

Crassula ovata
© Bri Weldon CC BY 2.0/Flickr

Vous trouverez facilement Crassula ovata en jardinerie. Facile à cultiver en pot, cette jolie plante grasse ne demande que peu de soins. Très décorative en été sur votre terrasse, sa jolie floraison égaiera votre intérieur en automne ou en hiver.

Le crassula pousse bien en intérieur à condition d'avoir assez de lumière.

Crossandra

Crossandra
© Abdulla Al Muhairi CC BY 2.0/Flickr

C'est une plante vivace arbustive ou sous-arbrisseau, non rustique, au port dressé et compact. Elle peut mesurer plus de 1 m de hauteur et 0,60 m de largeur dans son milieu naturel, mais elle atteint plutôt 0,60 m de haut et 0,30 m d'étalement en intérieur.

Pensez à aérer la pièce, afin d'éviter le confinement de l'atmosphère, tout en veillant à ne pas créer de courants d'air.

Croton

Croton
© Prathamesh2011/CC BY SA 3.0/Wikimedia

Le croton est apprécié en plante d'intérieur pour ses grandes feuilles vernissées aux superbes nuances colorées en jaune, rouge, rose, orange ou vert. Le croton est d'origine tropicale. Offrez-lui un environnement lumineux, chaud et humide.

La plante est formée d'une tige unique ou ramifiée de 30 à 80 cm de hauteur.

Cuphea

Cuphea
© Scott Zona CC BY 2.0/Flickr

Très belle plante aux fleurs originales et élégantes, le cuphea est très répandu sous les climats chauds. Cultivé en pot dans nos régions, on le trouve le plus souvent dans nos intérieurs ou sur les balcons et les terrasses pendant la période chaude.

Bon à savoir : lorsqu'il fait chaud, veillez à maintenir une certaine humidité autour de votre plante. Placez-la par exemple sur un récipient rempli de billes d'argile ou de galets humides.

Cycas

Cycas

Pour une culture en pot, n'effectuez un rempotage que tous les 3 à 4 ans au printemps, car le cycas n'apprécie pas trop cette opération.

Placez votre plant à un emplacement suffisamment lumineux, et si possible avec un peu de soleil direct. Éliminez régulièrement les feuilles qui sèchent à la base du stipe.

Enfin, vaporisez de temps en temps le feuillage, surtout à l'intérieur si l'atmosphère est sèche et pour éliminer la poussière.

Dorycnium

Dorycnium
© M a n u e l CC BY 2.0/Flickr

Ces arbrisseaux de 20 à 50 cm de haut ont une végétation très ramifiée formant un large dôme étalé. Leur intérêt ornemental vient avant tout de leur forme compacte argentée et du contact très doux du feuillage car la floraison est somme toute assez discrète.

L'espèce Dorycnium hirsutum est la plus prisée de par sa touffe compacte très soyeuse.

Dracéna

Dracéna
© ronyzmbow / 123RF

Réputé pour son beau feuillage lancéolé et arqué, souvent panaché, le dracéna est un arbuste érigé. Il est aussi fréquemment utilisé comme une plante d'intérieur, esthétique, résistante et très facile à cultiver. Il se marie avec la plupart des autres plantes vertes.

En intérieur, le dracéna a besoin d'une bonne lumière vive, mais sans soleil direct qui le brûlerait. 2 ou 3 h de soleil par jour lui sont favorables, si celui-ci est tamisé par des rideaux ou des stores.

Fatsia japonica

Fatsia japonica
© Drow_male CC BY-SA 2.0/Flickr

Avec un feuillage de style exotique, Fatsia japonica remporte un franc succès en intérieur et dans les jardins ombragés depuis quelques années.

En pot à l'intérieur, l'arbuste demande un arrosage copieux, quand il fait chaud, et assez régulier toute l'année, pour que la motte ne se dessèche jamais. Baissez la fréquence des apports d'eau en hiver, si la pièce est peu chauffée (10 à 17 °C). Dans un intérieur bien chauffé, continuez aussi les apports réguliers en hiver.

Figuier de barbarie

Figuier de barbarie

Le figuier de Barbarie appelé parfois « cactus-raquette » est une plante grasse très répandue dans mes régions méditerranéennes et tropicales, utilisée autant pour l'ornement que pour ses fruits juteux.

En intérieur, pendant l'hiver, arrosez une fois par mois si la température dépasse 10 °C. En deçà, il n'est pas nécessaire d'arroser.

Fuchsia

Fuchsia
© Alan Tattersall CC BY 2.0/Flickr

De l'été jusqu'à l'automne, le fuchsia décore magnifiquement les jardins, terrasses, balcons et intérieurs grâce à ses belles fleurs en forme de clochettes et aux couleurs chatoyantes. De plus, il est facile d'entretien.

Sa floraison est longue et généreuse grâce au nombre important d'espèces qui donne la possibilité de varier les périodes de floraison.

Gardénia

Gardénia
© Harrison Turner CC BY-ND 2.0/Flickr

Le gardénia est une superbe plante au parfum inimitable, envoûtant et persistant, qui décore magnifiquement vos intérieurs, balcons et terrasses. Sa floraison est relativement longue mais sa culture exigeante.

Pour une plantation en intérieur :

  • Il est préférable de le planter dans un mélange de terre de bruyère additionnée de perlite et de terreau de feuilles.
  • Placez-le dans un endroit lumineux sans soleil direct.
  • Placez la potée sur un lit de billes d'argile immergées dans l'eau.

Goji

Goji

Lycium barbarum, probablement natif du Bassin méditerranéen, se trouve aujourd'hui largement cultivé en Méditerranée, dans les zones chaudes d'Asie centrale et d'Asie du Sud-ouest, ainsi qu'en Amérique du Nord et Australie.

Les Lycium ont des feuilles simples réunies en menues rosettes le long des rameaux souvent très épineux. En pot, arrosez-la 3 fois par semaine en été, 1 fois en hiver. Apportez une pelletée de compost à l'automne.

Héliotrope

Héliotrope
© Ferran Turmo Gort/CC BY-NC-SA 2.0/Flickr

Plantez l'héliotrope à l'intérieur, car, outre son aspect ravissant et coloré, il vous gratifiera d'une atmosphère délicieusement parfumée. De plus, dans la maison vous pourrez profiter durant de longs mois de ses jolies hampes florales.

Le port des héliotropes cultivés est dressé, buissonnant, de 0,30 m de hauteur seulement pour certains cultivars et jusqu'à 1,20 m pour l'espèce type

Hibiscus

Hibiscus
© SurFeRGiRL30 CC BY 2.0/Flickr

Avec la culture en bac, soyez très vigilant sur l'arrosage en évitant les excès et ne mettez pas de soucoupe sous les pots. Les besoins seront beaucoup plus importants en périodes chaudes avec les longues journées estivales, alors qu'en hiver et selon le mode d'hivernage les arrosages resteront modérés.

Sous abri en atmosphère sèche, vaporisez le feuillage régulièrement et aérez les locaux.

Hoya

Hoya
© epiforums CC BY-NC-SA 2.0 / Flickr

Arrosez modérément le hoya avec une eau non calcaire. Veillez à laisser sécher la surface de la terre sur 1 cm d'épaisseur avant de renouveler l'arrosage. Diminuez l'arrosage pendant la période de repos (octobre à mars).

En été, bassinez le feuillage avec de l'eau douce et tiède, sans toutefois mouiller les fleurs ou les boutons.

Nettoyez régulièrement le hoya avec un chiffon humide qui accrochera la poussière.

Attention : ne noyez surtout pas votre hoya, car c'est une plante qui ne boit pas beaucoup, comme toutes les plantes dont le feuillage est charnu.

Kumquat

Kumquat

Maintenez le substrat humide pour la culture en intérieur mais sans laisser stagner l'eau dans la coupelle.

Apportez-lui de l'engrais spécial pour agrumes, tous les quinze jours, pendant la période de croissance (du printemps à l'automne).

L'hiver :

  • Arrosez modérément en laissant sécher la terre en profondeur.
  • Rentrez-le à l'abri et maintenez-le idéalement à une température comprise entre 8 et 10 °C.

Lierre

Lierre

Le lierre aime l'humidité, mais se contente de peu d'arrosage pendant sa croissance. Il est inutile de l'arroser en hiver.

Dans un bac ou un pot, le lierre, plante dépolluante, assainit l'atmosphère en absorbant vapeurs de benzène (dues aux gaz échappement, colles, peintures, moquettes, etc.), de formaldéhyde ou formol (provenant de divers produits ménagers, et matériaux, etc.) ainsi que du trichloréthylène, xylène.

Medinilla

Medinilla
© Forest and Kim Starr CC BY 2.0/Flickr

Une seule espèce, Medinilla magnifica, est couramment commercialisée et cultivée comme plante d'intérieur, de véranda, de jardin d'hiver ou de serre chaude.

Ce splendide arbuste philippin mérite son qualificatif « magnifica » autant pour la beauté de son feuillage vert sombre et lustré que pour ses grosses panicules pendantes rose clair.

Metrosideros

Metrosideros
© Forest and Kim Starr/CC BY 2.0/Flickr

Quelques spécimens sont cultivés en Écosse mais l'espèce la plus répandue pour cultiver en intérieur reste Metrosideros excelsa.

Metrosideros excelsa (souvent écrit de manière erronée M. Excelsus) est l'arbre néo-zélandais qui livre la floraison la plus spectaculaire.

La plante peut rester dans la maison toute l'année ou être placée en serre froide durant les mois d'hiver. Cependant, c'est en général à cette période que M. excelsa fleurit.

Monstera

Monstera
© Ewen Roberts/CC BY 2.0/Flickr

Le Monstera est une plante verte d'intérieur très prisée en raison de ses énormes feuilles découpées et de ses tiges parcourues de racines aériennes qui plongent littéralement la pièce dans une ambiance tropicale.

Cette plante permet d'augmenter le taux d'humidité d'une pièce.

Osmoxylon

Osmoxylon
© Forest and Kim Starr CC BY 2.0/Flickr

Plante d'intérieur dans nos régions, l'osmoxylon séduit par son feuillage long et fin, très décoratif. Peu exigeant en lumière, il s'intègre facilement dans toutes les pièces et s'adapte à tous les styles.

Compte tenu de sa taille, placez l'osmoxylon dans une grande pièce (salon, vaste hall d'entrée, bureau…).

En été, sortez votre plante quelques heures à la mi-ombre. Cela la revigorera.

Pittosporum

Pittosporum
© Forest and Kim Starr CC BY 2.0 / Flickr

Les pittosporums ont besoin de beaucoup de luminosité avec plusieurs heures de soleil quotidiennes.

Au printemps :

  • Apportez un peu d'engrais liquide 2 fois par mois en période de croissance jusqu'à l'automne.
  • C'est également la période ou vous pouvez rempoter si nécessaire. N'oubliez pas de maintenir un bon drainage.

En été :

  • La température d'une pièce d'appartement lui conviendra.
  • Vous pouvez également sortir votre pot sur une terrasse ou un balcon. Arrosez régulièrement de façon à ce que le substrat reste légèrement humide (2 à 3 fois par semaine).

Pommier d’amour

Pommier d’amour

Conservez le pommier d'amour dans une pièce peu chauffée pour que les fruits tiennent plus longtemps et que la plante se porte bien. En effet, bien que frileux, cet arbuste a aussi besoin d'une période plus fraîche dans l'année.

Si les baies tombent et les feuilles sèchent, bassinez le pot pour réhumidifier la motte. C'est souvent le cas quand le chauffage est allumé car cet air ambiant très sec finit aussi par dessécher les mottes. Reprenez les arrosages réguliers ensuite et éloignez le pot des radiateurs ou de la source de chauffage.

Potentille

Potentille
© Cyril Gros/CC BY-NC-SA 2.0/Flickr

Vous trouverez dans les commerces spécialisés de très nombreux cultivars et hybrides de l'espèce Potentilla fructicosa, et surtout de Potentilla fruticosa floribonda, aux ports et couleurs de fleurs variés. De même, certaines variétés ont des tailles plus réduites, convenant bien à une culture en pot.

Vous les installerez dans un grand pot rempli d'un mélange de terre, de terreau de rempotage et de sable grossier à parts égales.

Sparmannia

Sparmannia
© Dick Culbert/CC BY 2.0/Flickr

Élancé et majestueux avec de larges feuilles veloutées, le sparmannia tient le rang d'arbuste d'ornement, mais en appartement. La finesse de ses feuilles lui fait préférer l'atmosphère douce des intérieurs aux intempéries de l'extérieur.

En pot, il atteint entre 2 et 4 m selon l'endroit où il est cultivé : dans un salon, il faudra le maintenir à 2 m maximum par des tailles répétées, en véranda il pourra toucher le plafond à 2,50 m ou 3 m. C'est dans un hall, un jardin d'hiver ou en serre haute que l'on peut le mieux profiter de sa stature naturelle.

Vigne vierge

Vigne vierge
© manfred.d CC BY 2.0/Flickr

Les vignes vierges sont idéales pour couvrir un treillage sur un balcon ou un patio, elles se cultivent aussi en suspension comme plantes d'intérieur, à condition de les maintenir à températures basses entre 2 et 10 °C durant l'hiver.

L'usage des vignes vierges est surtout ornemental, cependant, l'Ampelopsis japonica révèle des propriétés médicinales nombreuses : antibactériennes, anticonvulsives, antifongiques, dépuratives, expectorantes, fébrifuges, vulnéraires, etc.

Yucca

Yucca
© russellstreet CC BY-SA 2.0 / Flickr

Le yucca en pot nécessite un peu plus d'attention, mais reste une plante facile à vivre. C'est une plante très tolérante qui supporte les écarts de température entre 5 et 30 °C, l'idéal se situant entre 15 et 18 °C.

Maintenez le substrat humide en arrosant légèrement tous les 10 jours en hiver et 2 fois par semaine en été. Laissez bien sécher la motte entre 2 arrosages, sinon vous risquez de voir vos feuilles blanchir et pourrir.

Tout au long de l'année, il est important de dépoussiérer les feuilles. Brumisez de l'eau non calcaire sur le feuillage du yucca par temps sec ou passez une éponge humide sur les limbes.

Zamia

Zamia
© Forest and Kim Starr CC BY 2.0/Flickr

Arbuste ou plante tropicale ressemblant à la fois à un palmier et une fougère, le zamia se retrouve principalement dans nos intérieurs. Sa nature gélive limite en effet son utilisation dans nos jardins et sur nos balcons.

C'est un arbuste ou une plante au feuillage persistant, velu, dur, vert plus ou moins foncé. Les feuilles pennées peuvent être dentées sur le dessus.

Trouvez l'arbre d'intérieur idéal !

Trouvez l'arbre d'intérieur idéal !
© Finemedia

Affinez votre recherche en fonction de la couleur souhaitée, du besoin en eau ou encore de la hauteur à maturité grâce à notre service Trouver une plante !

0 commentaire

Ces pros peuvent vous aider


Produits


Pour aller plus loin


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides