/ /
/

Les arbres à feuilles caduques

Les arbres à feuilles caduques

 

On dit qu'un arbre est caduc lorsqu'il perd ses feuilles à l'automne. Ainsi, vous pourrez admirer l'évolution de votre arbre au feuillage caduc tout au long de l'année : il vous apportera de l'ombre en été et de l'ensoleillement en hiver. On vous a donc réuni ci-dessous les 69 arbres à feuilles caduques qui existent.

Afin de trouver l'arbre à feuillage caduc le plus adapté à vos besoins et envies, que vous vouliez un conifère ou non, dans votre jardin ou sur votre balcon, en pleine terre ou en pot, utilisez notre service Trouver une plante.

Vous êtes paresseux ou très occupé ? Optez pour les arbres à feuilles caduques qui demandent peu d'entretien. Vous décimez tout végétal que vous approchez ? Adoptez ceux qui n'ont besoin ni d'eau, ni de lumière ! Vous cherchez un arbre à feuillage bleuté ? On les a tous en stock !

Abricotier

Abricotier
© Malcolm Manners CC BY 2.0 / Flickr

Par sa floraison rosée précoce succédant à celle de l'amandier et par son élégance du printemps jusqu'à l'automne, l'abricotier illumine le verger. Au port naturellement étalé, l'abricotier dépasse rarement les 6 m de hauteur.

Sa longévité est comprise entre 40 et 45 ans. Trois ou quatre années après sa plantation, il peut donner des fruits.

Albizia

Albizia

Communément appelé arbre de soie ou arbre à soie, Albizia julibrissin est un petit arbre florifère à feuillage caduc dans nos régions, faisant partie de genre Albizia et de la famille des Fabacées.

Il atteint couramment 6 à 7 m (il peut aller jusqu'à 12 m) de haut sur 5 à 6 m de large avec un port étalé. Ses feuilles très découpées sont longues obovales, d'un beau vert profond.

Alisier

Alisier
© Ashley Basil CC BY 2.0 / Flickr

Il appartient à la famille des Rosacées et présente des fleurs en corymbes terminaux blanc crème ou rosées souvent malodorants et des fruits généralement décoratifs. Le feuillage caduc, simple ou composé, prend souvent de jolies teintes automnales.

L'arbre forme une épaisse couronne atteignant 25 m de haut, jusqu'à 33 m en forêt dense et seulement 15-17 m en clairière. Le tronc de 50 à 65 cm de diamètre à l'âge de 100 ans peut mesurer jusqu'à 1 m de diamètre en situation isolée.

Amandier

Amandier

L'amandier est un arbre de 6 à 12 m de haut pour 6 à 8 m d'envergure qui vit entre 50 et 80 ans. La ramure est épineuse chez les arbres de semis.

Les feuilles caduques et alternes sont allongées, dentées et pointues à l'extrémité, d'un vert assez clair. La magnifique floraison de l'amandier se situe en février-mars et précède celle de tous les autres arbres fruitiers. Des bouquets serrés de 5 à 6 fleurs offrent de grandes corolles blanches à roses, de 3 à 3,5 cm de large.

Arbre à perruque

Arbre à perruque

Les Cotinus se caractérisent par leurs nombreuses très petites fleurs jaunâtres (ou rosées ou rouges selon les variétés) regroupées en panicules terminales d'environ 15 cm de long. Ces inflorescences en plumeaux qui apparaissent de juin jusqu'en septembre prennent en août une coloration souvent rougeâtre ou fauve.

L'autre attrait caractéristique de ces grands arbustes vigoureux, le plus souvent buissonnants, de 3 à 6 m de haut en moyenne, à port touffu et large, est leur feuillage caduc vert-grisâtre ou pourpre en été, et orange-rouge flamboyant en automne.

Arbre aux mouchoirs

Arbre aux mouchoirs
© Leonora Enking CC BY-SA 2.0 / Flickr

Cet arbre à feuillage caduc mais à fortes branches est apprécié en été pour l'efficace ombrage qu'il procure. Ses feuilles vert foncé ressemblent à celles du tilleul. Ses jeunes rameaux sont vert bleuté pruineux.

L'arbre aux mouchoirs doit son nom aux grandes bractées blanches et pendantes de 10 à 20 cm de longueur qui accompagnent les fleurs.

Arbre caramel

Arbre caramel
© Steven Severinghaus CC BY-NC-SA 2.0 / Flickr

C'est son incroyable parfum de caramel ou de pain d'épice au début de la chute des feuilles en automne, qui surprend le plus chez cet arbre à feuillage caduc. Mais les variations de couleurs de son feuillage au fil des saisons sont aussi extraordinaires !

Ses jeunes feuilles sont pourpres rosées au printemps, puis vert vif avec des reflets bleus en été, pour exploser dans les tons de feu, jaune, orange et pourpre en automne.

Asiminier

Asiminier
© rockerBOO CC BY-SA 2.0 / Flickr

L'asiminier bénéficie d'une très bonne rusticité atteignant les -25 °C. Elle forme un petit arbre caduc de forme pyramidale, d'environ 6 m de haut mais pouvant atteindre 14 m, sur 3 m de large. Le tronc droit est massif et possède une écorce brun grisâtre devenant rugueuse avec l'âge. La souche émet facilement des rejets.

Les grandes feuilles pendantes atteignent 15 à 30 cm de long. Elles offrent un aspect très exotique du fait de leur pétiole court et de leur orientation vers le sol qui leur donne une forme en parapluie.

Aulne

Aulne
© free photos CC BY 2.0 / Flickr

Alnus glutinosa appelé l'aulne glutineux, aulne commun ou vergne mesure jusqu'à 18 m de haut, avec souvent pas plus de 10 m en culture. Son port très droit à l'état jeune s'étend en largeur pour former une voûte de branches tortueuses et grêles, ornées de gros bourgeons visqueux pourpres grisâtres, portés par un court pédoncule.

Le feuillage alterne, vert foncé est arrondi et crénelé de façon irrégulière, présentant une échancrure au sommet. Le revers du limbe est un peu plus clair et montre des touffes de poils à l'aisselle des 7 paires de nervures.

Baobab

Baobab
© Lip Kee CC BY-SA 2.0/Flickr

Le baobab est ce que l'on appelle un « arbre-bouteille » car le tronc mou appelé « caudex » est spongieux, d'aspect succulent. Il mesure de 3 à 10 m de diamètre pour 25 à 30 m de haut et se termine par une ramification assez chétive comparativement au tronc, rappelant des racines.

Les feuilles caduques composées présentent un long pétiole terminé par 3, 6, 7 ou 9 folioles disposées comme les doigts de la main. Les folioles en forme de lance sont à bord lisse, vert lustré sur le dessus, velues au revers et mesurent 4 à 15 cm de long et jusqu'à 5 cm de large.

Bouleau

Bouleau

Le bouleau est l'arbre idéal pour un premier jardin. Non seulement il se plaît dans pratiquement tous les sols, mais il pousse vite ! Ainsi, en 10 ans (c'est peu pour un arbre), il présente déjà une belle silhouette et ressemble à un arbre installé depuis très longtemps. Il s'agit d'un arbre à feuillage caduc, avec des rameaux fins qui fléchissent naturellement dès qu'ils sont couverts de feuilles.

Son écorce, d'abord brune sur les jeunes rameaux, devient blanche en vieillissant, après plusieurs années.

Calycanthus

Calycanthus
© rachelgreenbelt CC BY-NC-SA 2.0/Flickr

Le calycanthus, ou arbre aux anémones est un arbuste à feuillage caduc originaire du sud des États-Unis. Il présente des feuilles de 7 à 13 cm de long, ovales et duveteuses, parfois aromatiques, vert lustré dessus, et gris au revers, qui deviennent jaunes en automne. Il fait partie de la famille des Calycanthacées.

Le calycanthus pousse rapidement, et sa taille adulte est atteinte en 5 ans environ. Il est rustique jusqu'à -15 °C.

Caragana

Caragana

Originaire de Sibérie, de Chine et de l'Himalaya, ce grand arbuste (presque arbrisseau) épineux et au feuillage caduc est très rustique sous notre climat tempéré, et il accepte sans problème des températures de l'ordre de -25 °C. Il est de la famille des Fabacées.

Comme tous les arbres à feuillage caduc, l'hiver reste la meilleure saison pour planter le caragana avec le maximum de chance de bonne reprise.

Catalpa

Catalpa
© Leonora Enking CC BY-SA 2.0/Flickr

Le genre Catalpa compte une dizaine d'espèces provenant d'Amérique du Nord et d'Asie, appartenant à la famille des Bignoniacées. La plus connue chez nous étant Catalpa bignonioides.

Ce sont des arbres à croissance rapide allant de 3 m (Catalpa Bignonioides 'Nana') à 15 m de hauteur (Catalpa x erubescens 'Purpurea') selon les variétés, et au feuillage caduc. Ils ont un beau port arrondi ou plus étalé et sont très ramifiés avec un tronc relativement court.

Cerisier

Cerisier

Ce sont soit des arbres fruitiers donnant des cerises, soit des arbres ornementaux originaires d'Asie orientale (Chine, Japon) plantés uniquement pour leurs fleurs et dont les fruits sont insignifiants.

Le cerisier présente une écorce très décorative, une bonne facilité de culture et surtout, la possibilité de récolter des cerises dans presque toutes les régions de France. C'est l'un des arbres fruitiers les plus courants des jardins.

Charme

Charme
© Peter aka anemoneprojectors CC BY-SA 2.0 / Flickr

Ce petit arbre rustique et à feuillage caduc, de la famille des Bétulacées, pousse spontanément en Europe. Il présente des feuilles de 4 à 8 cm de long, dentées et plissées, vert tendre. Son écorce est lisse, brune et rayée de gris, avec des raies verticales.

Le charme est dit marcescent, c'est-à-dire que son feuillage brunit et sèche en automne, mais reste accroché aux branches durant tout l'hiver.

Châtaignier

Châtaignier

Le châtaignier porte de longues feuilles elliptiques jusqu'à 25 cm de long et 4 à 8 cm de large, à pétiole très court. Les bords sont dentés et les nervures du limbe sont parallèles et bien marquées. Les feuilles vert foncé luisant sur le dessus et plus mâtes au revers, sont caduques et alternes. Elles se colorent de jaune doré à l'automne avant de brunir.

La frondaison se pare en juin-juillet d'une multitude de chaînettes dorées dressées puis retombantes, mesurant 15 à 25 cm de long et correspondant aux chatons mâles.

Chêne

Chêne

Qu'il soit vert ou blanc, à feuillage persistant ou caduc un chêne meuble majestueusement un grand jardin dès qu'il atteint une certaine taille. Il peut s'utiliser aussi bien en isolé qu'en alignement le long d'une allée ou groupé en bosquet.

De majestueux chênes multicentenaires de plus de 40 m de haut, à feuilles caduques, ne sont pas rares dans nos forêts de feuillus les plus anciennes du Nord ou du Centre.

Chionanthus

Chionanthus

Chionanthus retusus, en provenance de Chine, Corée et Japon, forme davantage un arbre en forme de parasol, de 5 à 9 m de haut, recouvert par sa floraison de neige.

Ses feuilles caduques luisantes vert foncé arborent différentes formes et tailles de limbe tandis que ses épis dressés de fleurs de 25 mm de long paraissent à profusion sur la cime. Son écorce grise se fissure profondément. Cette espèce s'adapte à différents climats, frais, chauds à tropicaux.

Chitalpa

Chitalpa

Ce petit arbre caduc, à croissance rapide, atteint au bout d'une dizaine d'années 7 à 8 m de hauteur pour 3 à 4 m d'étalement. Il peut être conduit sur tige, parfois greffée sur catalpa, ou former une cépée offrant alors un port buissonnant et étalé.

Le feuillage du chitalpa ressemble à celui de son parent, le Chilopsis linearis, avec ses feuilles alternes, longues et effilées, de 12 à 20 cm de longueur, portées par un pétiole court et large. La végétation démarre tardivement au printemps. En automne, les feuilles se teintent de pourpre.

Clérodendron

Clérodendron
© 영철 이 CC BY-SA 2.0/Flickr

Clerodendrum trichotomum surnommé « L'arbre de la chance » est originaire de Chine et du Japon. Il forme un buisson de 3 m sur 2 de large et se reconnaît aisément à l'odeur forte de beurre de cacahuète que ses larges feuilles caduques dégagent au froissement.

Ce clérodendron peut être mené en arbre de taille modeste de 5 à 6 m de haut, si vous prenez soin de dégager la base du tronc. Ses rameaux touffus portent en août-septembre de grandes panicules de fleurs blanches étoilées, délicieusement parfumées, qui se teintent de mauve pâle avec l'âge.

Cognassier

Cognassier
© Stefano CC BY-NC-SA 2.0 / Flickr

Le cognassier préfère le soleil, mais c'est un arbre rustique qui peut supporter le gel et des températures allant jusqu'à -25 °C. Il s'adapte à tous les climats et pousse sur tous les sols, c'est pourquoi il est cultivé dans de nombreuses régions du monde. En France, on le trouve partout, surtout dans le Midi où il profite bien du soleil.

On cultive le cognassier pour ses fruits ou pour son aspect décoratif. Avec son port érigé et buissonnant, il peut être planté pour agrémenter une haie ou embellir un jardin. Son feuillage caduc vert foncé est pubescent, c'est-à-dire couvert d'un léger duvet de poils très fins sous ses feuilles.

Cormier

Cormier

Majestueux et élégant, le cormier (ou sorbier domestique) est un grand arbre qui séduit tant par son feuillage que par ses grappes de jolis petits fruits. Une essence sauvage à installer dans la haie, en alignement ou en arbre isolé.

De croissance très lente, le cormier a une grande longévité puisqu'il peut vivre de 400 à 600 ans. Adulte (lorsqu'il atteint 20 ans), il mesure de 15 à 20 m de hauteur. Son large houppier arrondi est composé d'un gracieux feuillage caduc. Découpé en folioles, il bruit joliment à la moindre brise.

Cornouiller

Cornouiller

Le cornouiller est un arbre à feuilles caduques ou persistantes appartenant au genre Cornus, composé d'environ 45 espèces originaires des régions tempérées de l'hémisphère Nord : Europe, Asie et Amérique du Nord.

Les feuilles vertes, parfois dorées ou panachées selon les variétés, offrent un flamboiement orange, rouge ou violet en été et en automne, avant de tomber pour laisser apparaître les rameaux aux couleurs vives, rouges, jaunes, orange, en hiver. 


Cyprès chauve

Cyprès chauve
© Chesapeake Bay Program CC BY-NC 2.0/Flickr

L'arbre, de forme pyramidale, atteint 25 m en culture avec une largeur à la base de 7 à 8 m, et jusqu'à 40 m dans son aire d'origine avec un diamètre de tronc de 2 m à la base.

N'hésitez pas à planter le cyprès chauve si vous avez suffisamment d'espace sur les rives d'un étang ou d'un cours d'eau. Cet arbre est magnifique par ses couleurs chaudes en automne et son vert tendre au printemps. Le fait qu'il soit caduc évite de faire trop d'ombre pendant la saison hivernale.

Eleagnus

Eleagnus
© Tatters ❀ CC BY-SA 2.0 / Flickr

Les éléagnus, ou chalefs, sont de petits arbres, des arbustes, des plantes grimpantes, aux feuilles alternes entières, caduques ou persistantes, portant de petites écailles argentées ou brun rouille caractéristiques, sur les feuilles, les pousses, les boutons et les fruits.

Leurs rameaux à bois dur portent généralement de longues épines. Le feuillage coriace, dense, plus ou moins large, paraît sous différents tons vert-de-gris, argenté, panaché de jaune, etc., qui en font le principal attrait. Le limbe est ponctué de petits points translucides sur le dessus et d'écailles rouille ou argentée au revers.

Érable de Montpellier

Érable de Montpellier
© Mario Quevedo CC BY 2.0 / Flickr

Ses feuilles, caduques, plus petites (3 à 5 cm) que celles des autres espèces courantes en France, sont nettement trilobées. De couleur vert foncé et luisantes sur la face supérieure, elles prennent en automne de magnifiques teintes de couleur rouge-orangé.

Adapté aux sols pauvres et secs, il est assez rustique et ne demande pas de soins particuliers. C'est une valeur sûre pour les jardins méridionaux.

Érable du Japon

Érable du Japon

La taille des érables du Japon varie de 1,25 m pour les plus petits (Acer palmatum 'BloodGood') à 3 à 5 m de haut pour les plus nombreux et jusqu'à 10 m pour les plus hauts. Leur croissance lente permet de les cultiver aussi en bac que ce soit au jardin ou en terrasse.

Leurs feuilles caduques très multiformes sont souvent plus ou moins palmées et parfois finement ciselées. Leurs couleurs variables au printemps prennent des teintes rouge-orangé flamboyantes à l'automne qui sont vraiment extraordinaires.

Févier d’Amérique

Févier d’Amérique
© Nuuuuuuuuuuul CC BY 2.0 / Flickr

Ce sont des arbres caducs à feuillage fin composé avec un port en parasol et des rameaux souvent épineux. La floraison est assez discrète, en revanche de grosses gousses sombres à la pulpe sucrée ornent les rameaux. Le genre comprend une douzaine d'espèces.

Le feuillage alterne brillant, vert sombre a la particularité d'être de 2 types. Les feuilles qui naissent au débourrement sur les rameaux nains et à la base des rameaux longs sont pennées, composées de 14 à 30 folioles tandis que les feuilles apparaissant pendant la saison de végétation sont composées et bipennées.

Figuier

Figuier
© Objet Bloguant Non Identifié CC BY-NC 2.0/Flickr

Le figuier est un arbre robuste qui s'adapte à de nombreuses régions. Cet arbre, de 3 à plus de 10 m de haut en général, apporte une touche méditerranéenne à votre jardin. Assez résistant au froid, il a besoin toutefois d'une exposition ensoleillée.

Retenez que le figuier adulte peut résister à des températures allant jusqu'à -17 °C en climat sec. En dessous et si les températures se maintiennent plusieurs jours, le système racinaire se verra détruit.

Frêne

Frêne

Appartenant à la famille des Oléacées, ils comptent une soixantaine d'espèces, aux feuilles le plus souvent caduques, réparties dans l'Hémisphère Nord. À noter qu'il existe des variétés plus compactes que vous pourrez installer dans un jardin de dimensions modestes.

Le feuillage n'est pas dense et les feuilles composées, très découpées, sont formées de 5 à 15 folioles lancéolées finement dentelées et sans pétioles. Ces folioles sont plus ou moins larges selon les espèces et variétés.

Ginkgo biloba

Ginkgo biloba

Le ginkgo biloba, également appelé arbre aux 40 écus, est un arbre d'ornement décoratif et original, en raison de la forme lobée de ses feuilles caduques et des superbes teintes dorées de son feuillage en automne.

Le ginkgo présente une résistance exceptionnelle au temps, aux parasites et à la pollution. Le ginkgo fut la première espèce végétale à redémarrer au printemps suivant l'explosion nucléaire d'Hiroshima.

Halesia

Halesia

Arbres à feuilles caduques dans leur région d'origine, les halesias donnent en Europe des arbustes ou de petits arbres dépassant rarement 10 à 12 m de hauteur. Ils poussent mieux en atmosphère humide et ombragée, dans des sols légers mais peuvent s'adapter à des sols légèrement calcaires et en altitude.

Le feuillage caduc est composé de feuilles ovales vert -foncé, plus ou moins acuminées ou arrondies et plus ou moins velues en dessous, de 5 à 15 cm de long selon les variétés.

Heptacodium

Heptacodium
© Kristine Paulus CC BY 2.0/Flickr

Heptacodium miconioides (syn. Heptacodium jasminoides) est un petit arbre caduc de la famille des Caprifoliacées. Il mesure entre 4 et 5 m sur autant de large dans nos jardins, mais peut atteindre 7 à 8 m dans son habitat d'origine, en Chine (Hubei principalement, mais aussi Anhui, Yunnan et Zhejiang).

Longues de 7 à 12 cm, les feuilles arrondies à pointe aiguë, légèrement ondulées, vert foncé, veinées et vernissées, sont opposées. Elles prennent une subtile teinte pourpre avant de tomber, très tardivement.

Hêtre

Hêtre

Les hêtres sont le plus souvent, à l'image du Fagus domestica, de grands arbres jusqu'à 30 à 40 m de haut avec un tronc droit et un port plutôt conique lorsqu'ils sont jeunes, s'élargissant et s'arrondissant à la cime avec l'âge.

Les feuilles caduques apparaissent en mai. Elles sont ovales avec des nervures coriaces, ondulées, luisantes et disposées de façon alterne au bout de pétioles. Mesurant en moyenne 6 à 7 cm sur 4 à 5 cm, elles sont ciliées sur les bords et non dentées.

Hoheria

Hoheria
© Eric Hunt CC BY-NC-ND 2.0/Flickr

Originaires de Nouvelle-Zélande, ces grands arbustes ou petits arbres, persistants ou caducs suivant les espèces et les températures hivernales, se plaisent particulièrement bien en climat maritime, sur toute la côte ouest, jusqu'au Cotentin.

Le feuillage est denté et lustré. Soleil ou mi-ombre, sol pas trop riche : il est facile de leur trouver une place. Ils peuvent atteindre 6 à 8 m de haut, mais restent plus souvent à une taille plus raisonnable, entre 4 ou 5 m.

Jacaranda

Jacaranda

Ces arbres moyens à grands, caducs ou persistants appartiennent à la famille des Bignoniacées et portent des fleurs en trompette mauves, blanches ou pourpres. Les feuilles possèdent des folioles très fins bipennées ce qui leur donne l'aspect léger d'une fronde de fougère.

L'arbre, de 15 à 20 m de haut, possède une couronne aérée pouvant s'étendre jusqu'à 12 m de diamètre. Le houppier est souvent très ramifié depuis la base et comporte des repousses basales

Jujubier

Jujubier
© Yasuaki Kobayashi CC BY 2.0 / Flickr

Le genre Ziziphus comprend 80 espèces d'arbustes ou de petits arbres, persistants ou caducs.

Les feuilles disposées sur deux rangs sont ovales ou en forme de lance, mesurant de 2,5 à 5 cm de long, avec des marges légèrement dentées crénelées. Leur coloris vert lustré très attractif est un peu plus clair au revers et vire au jaune à l'automne avant la chute des feuilles.

Kaki

Kaki

Le kaki désigne à la fois le fruit et l'arbre qui le produit : Diospyros kaki, appelé encore plaqueminier de Chine. Le plaqueminier forme un très bel arbre à branches robustes, qui culmine en culture entre 6 et 12 m de haut.

Les feuilles oblongues, vert franc et brillantes dessus sont à bords lisses et mesurent une quinzaine de centimètres de long. Caduques, elles prennent de magnifiques couleurs pourpres à l'automne avant de chuter. Le revers des limbes, légèrement velu, est de teinte plus claire.

Liquidambar

Liquidambar
© Mariano Nazareno Gonzalez Bettendorff CC BY-NC-ND 2.0/Flickr

Le liquidambar ou copalme d'Amérique est un bel arbre pyramidal aux splendides couleurs d'automne qui convient aux grands comme aux petits jardins. De plus, il est très rustique et ne demande que peu d'entretien.

Son feuillage caduc vert brillant est découpé en patte d'oie pourvu de 5 ou parfois 7 lobes, finement dentés. Des touffes de poils roux marquent les aisselles des nervures sur le revers du limbe.

Margousier

Margousier
© mauroguanandi CC BY 2.0/Flickr

Le margousier est un petit arbre caduc, à couronne aérée d'environ 9 m de haut. Ses feuilles s'épanouissent tardivement vers la fin juin en même temps que ses fleurs.

Les feuilles bipennées à tripennées mesurent 20 à 50 cm de long et sont plus ou moins opposées. Les folioles elliptiques pointues, de 2 à 10 cm de long sur 0,6 à 4 cm de large, vert foncé sur l'endroit, vert clair au revers, ont des bords plus ou moins crénelés selon les clones.

Marronnier d’Inde

Marronnier d’Inde
© Mauricio Mercadante CC BY-NC-SA 2.0 / Flickr

Le genre Aesculus comprend une vingtaine d'espèces d'arbres ou d'arbustes caducs dont la moitié proviennent d'Amérique du Nord où ils portent le nom de pavier, le reste venant d'Europe et d'Asie tempérée.

Les grandes feuilles opposées sont palmées, vert sombre, comportant 5 à 7 folioles élargies au trois quarts de leur longueur puis terminées abruptement en pointe. Les folioles sont à bords dentelés et mesurent 10 à 25 cm de long, la foliole terminale étant la plus longue. Le feuillage brunit à l'automne avant de chuter.

Mélèze

Mélèze

Le mélèze d'Europe, Larix decidua, commun dans nos forêts de montagne, entre 1 200 m et 2 400 m d'altitude, est le plus connu dans notre pays. Ce grand arbre à aiguilles caduques pousse assez rapidement les 20 premières années (environ 4 m en 5 ans et 18 à 20 m en 20 ans), plus lentement ensuite.

Pour installer une petite touche montagnarde dans votre jardin, plantez un mélèze, joli conifère léger et gracieux aux belles couleurs de printemps et d'automne. De plus, son feuillage caduc ne vous privera pas du soleil l'hiver.

Métaséquoia

Métaséquoia

Arbre chinois que l'on croyait définitivement disparu sur terre, le métaséquoia défraie la chronique lors de sa découverte en 1941. Ce conifère très robuste, idéal en bord d'étang, se pare de splendides couleurs automnales avant de perdre ses aiguilles.

Les ramilles constituées d'aiguilles souples caduques, d'un vert tendre notamment au printemps, acquièrent un beau coloris ambré à rouge brique à l'automne avant de chuter. Cette coloration s'accentue plus ou moins en fonction de la fraîcheur nocturne.

Micocoulier de Provence

Micocoulier de Provence
© M a n u e l CC BY 2.0 / Flickr

Bien acclimaté dans le Midi, le micocoulier de Provence est un bel arbre vigoureux au feuillage caduc qui fournit une ombre dense en été et résiste bien à la sécheresse ainsi qu'à la pollution des villes.

Poussant assez lentement, mais vivant longtemps, le micocoulier de Provence est un bel arbre au port arrondi et étalé qui peut atteindre 15 à 20 m de haut sur 8 à 10 m de large.

Les feuilles, vert clair devenant ensuite plus foncé et enfin jaune pâle en automne, sont rugueuses, dentées et ovales avec l'extrémité effilée.

Mûrier

Mûrier

Le mûrier est un arbre de taille moyenne, de croissance rapide (mûrier blanc) ou lente (mûrier noir). Avec l'âge, son tronc devient noueux et remarquable.

Ses feuilles caduques, dentées et parfois lobées, cordiformes, renferment un suc laiteux. Le mûrier est le dernier arbre à se feuiller ; aussi, est-il l'emblème de la sagesse et de la prudence car cette feuillaison tardive lui évite d'être atteint par les gelées tardives.

Néflier commun

Néflier commun
© Wonderlane CC BY 2.0 / Flickr

Le Mespilus germanica est un arbre fruitier caduc apparenté au poirier par la forme de ses fruits et qui ne comporte qu'une seule espèce.

Les feuilles alternes en fer de lance, légèrement dentelées, sont duveteuses et blanches sur la face inférieure. Elles mesurent 5 à 8 cm. Leur couleur mate, vert sombre vire au jaune voire au brun roux si elles sont grillées par le soleil avant de chuter.

Noisetier

Noisetier

C'est un arbre caduc multigaule de 2 à 6 m de haut, qui pousse en touffe d'abord érigée, puis étalée avec l'âge.

La culture du noisetier est très facile au jardin, qu'il soit planté en bosquet, en haie libre ou en isolé.
Très rustique, il pousse aussi bien en plaine qu'en montagne, jusqu'à 1 500 m d'altitude. Il a le plus souvent la forme d'un petit taillis.

Noix de lavage (Sapindus mukorossi)

Noix de lavage (Sapindus mukorossi)
© Dinesh Valke CC BY-NC-SA 2.0/Flickr

Sapindus mukorossi, l'arbre à savon, forme un tronc court et une cime arrondie. Il mesure de 4 à 15 m de haut selon l'endroit où il pousse. Les feuilles alternes, caduques ou persistantes en fonction du climat, sont composées de 14 à 30 folioles disposées de part et d'autre d'un axe central. Le foliole terminal est souvent absent.

En climat tempéré, le feuillage vert foncé mat prend une très jolie teinte jaune orangé à l'automne avant de chuter.

Noyer

Noyer

Ce superbe arbre fruitier est également très ornemental. Son bois est destiné aux usages d'ébénisterie les plus nobles. Il devient adulte entre 25 et 40 ans et peut atteindre 25 m de haut. Il peut donner des fruits jusqu'à 70 ans et vivre jusqu'à 300 ans.

Pour que votre noyer se développe bien, assurez-lui un bon entretien durant ses premières années. Une fois adulte, le noyer n'a quasiment plus besoin de soins.

Oranger des Osages

Oranger des Osages
© Janet CC BY-NC-SA 2.0/Flickr

L'arbre, pourvu d'une couronne ouverte de forme assez irrégulière, mesure de 12 à 20 m de hauteur sur 8 m de largeur.

La forme en zigzag des rameaux brun orangé est assez remarquable ainsi que les épines droites et rigides marquant chaque insertion de feuilles. Les bourgeons, petits et globuleux, sont nichés dans l'écorce tandis que le feuillage caduc est relié aux rameaux par un assez long pétiole.

Orme

Orme
© anro CC BY-SA 2.0 / Flickr

La plupart des ormes forment un grand houppier en dôme muni de grosses branches, jusqu'à 40 m de haut en sol profond et bien drainé.

Les ormes sont caducs excepté chez quelques espèces asiatiques semi-persistantes. Les feuilles sont simples, alternes et disposées sur deux rangs le long du rameau. Elles se reconnaissent à la dissymétrie du limbe doublement denté, rugueux ou pubescent. Les nervures très apparentes sont généralement parallèles.

Paulownia

Paulownia
© Janet E. Powell CC BY-SA 2.0 / Flickr

Le genre Paulownia comprend 17 espèces d'arbres caducs originaires du sud et de l'est de l'Asie. Ces arbres rustiques ont une large cime arrondie et de grandes feuilles en forme de cœur, opposées.

Certaines espèces ont une croissance si rapide, qu'elles poussent de 3 à 5 m en une année, si bien qu'en 3 ans, les paulownias mesurent 10 à 15 m soit pratiquement leur taille adulte.

Pêcher

Pêcher

Le pêcher peut atteindre de 3 à 5 m de hauteur et de 2 à 4 m de large (certaines variétés naines sont cependant plus petites). Il a un port étalé et ses feuilles caduques sont d'un beau vert franc.

En avril, le pêcher se couvre d'une belle floraison de fleurs roses en pompons, un peu comme certains cerisiers décoratifs. Ses fruits, juteux, duveteux ou lisses selon les variétés sont les préférés des Français.

Peuplier

Peuplier
© Stephane Mignon CC BY 2.0 / Flickr

Les peupliers sont de grands arbres à la silhouette et au feuillage caractéristiques avec un port colonaire ou pyramidal, poussant rapidement et pouvant atteindre selon les espèces jusqu'à 30 m de hauteur sur 5 m environ de diamètre.

Leur tronc très long et rectiligne est de couleur gris-blanc et leur écorce amplement crevassée. Les racines sont très développées en surface pouvant déformer le terrain autour. Les feuilles caduques sont simples de forme ovale acuminée au bout du long pétiole. Elles se colorent souvent au printemps et à l'automne.

Pistachier

Pistachier
© Philippe L Photography CC BY-SA 2.0 / Flickr

Le genre Pistacia compte 9 espèces d'arbres et d'arbustes, caducs ou persistants, de l'hémisphère nord, appartenant à la famille des Anacardiacées.

Le feuillage du pistachier lentisque est persistant, composé d'un nombre pair de folioles ce qui le différencie du pistachier térébinthe, caduc et à nombre impair de folioles.

Platane

Platane
© OliBac CC BY 2.0/Flickr

Les platanes peuvent vivre très longtemps (couramment plusieurs centaines d'années et parfois plusieurs millénaires) et atteindre des tailles supérieures à 40 m de haut.

Le feuillage caduc est composé de grandes feuilles alternes longuement pétiolées de vert plus ou moins foncé. Palmées, avec 3 à 7 lobes plus ou moins profondément découpés et plus ou moins dentées, elles rappellent les feuilles d'érable. Elles sont coriaces et, une fois tombées, ne pourrissent pas facilement.

Poirier

Poirier

Le poirier est un des arbres fruitiers les plus appréciés que ce soit pour ses fruits savoureux ou sa floraison printanière blanche ou légèrement rosée. Son feuillage caduc de couleur vert luisant est touffu et bien dense.

Facile à cultiver, le poirier fait partie des arbres fruitiers les plus populaires. Très rustique, on le retrouve sur tous les continents dans les jardins, en culture pour la production ou même en pot sur les balcons ou terrasses.

Pommier

Pommier
© F. D. Richards CC BY-SA 2.0 / Flickr

Le pommier, de la famille des Rosacées, est le fruitier le plus cultivé dans toute l'Europe. Avec sa ramure régulière, sphérique, sa floraison blanc rosé, il est très décoratif. On l'aime pour son aspect ornemental et ses fruits aux nombreuses variétés.

Les pommiers sont rustiques et peuvent supporter des températures allants jusqu'à -30 °C et une altitude jusqu'à 1 200 m.

Prunier

Prunier
© François Philipp CC BY 2.0 / Flickr

Le prunier est un arbre fruitier de petite taille (3 à 8 m) qui pousse sous tous les climats tempérés et supporte des températures négatives jusqu'à -17 °C.

Magnifique du printemps à l'automne, le prunier offre ses prunes, mirabelles, quetsches, pruneaux et reines-claudes… Intéressant pour ses fruits savoureux, il est aussi un arbre très ornemental car sa floraison est généreuse dès le début du printemps.

Robinier

Robinier

Le genre Robinia comprend des arbres et des arbustes à feuilles caduques, de 4 à 25 m de hauteur, dont la couronne, arrondie et lâche, prend une forme de parasol avec l'âge. Le tronc est droit, l'écorce gris-brun profondément fissurée, les branches lisses et anguleuses, les jeunes rameaux pelucheux brun rougeâtre sont épineux.

Arbre peu exigeant, le robinier a une croissance très rapide, atteignant 13 m à 20 ans. Il est rustique jusqu'à -30 °C et résiste à la sécheresse comme à la pollution.

Saule

Saule
© ✿ nicolas_gent ✿ CC BY-ND 2.0/Flickr

Très rustiques pour la plupart, ils poussent rapidement dans n'importe quel type de sol assez frais (excepté Salix alba). Ils s'hybrident naturellement dans la nature ce qui ne facilite pas leur identification.

Leurs feuilles caduques en hiver sont lancéolées et étroites (de 5 à 18 cm de longueur). Nombreuses, elles se déploient tout le long des rameaux plus ou moins pétiolés selon les espèces. De couleur vert pâle sur la face supérieure, elles vont du gris au blanc ou au pourpre (Salix purpurea) en dessous selon les variétés.

Savonnier

Savonnier
© Emilian Robert Vicol CC BY 2.0/Flickr

Les savonniers sont de petits arbres caducs, intéressants aussi bien pour leur feuillage ample composé, leurs panicules de fleurs jaunes que leur fructification sous la forme de petites vessies rougeâtres.

Les feuilles alternes, glabres, de 20 à 40 cm de long ont un aspect plumeux, composées de folioles lobées ou dentelées en partie bipennées sur les folioles de la base, aux nervures pubescentes au revers.

Sophora

Sophora
© Jon Sullivan CC BY-NC 2.0 / Flickr

Le genre Sophora réunit une cinquantaine d'espèces d'arbres, d'arbustes et de vivaces, persistants ou caducs vivant en majorité dans les régions chaudes.

Le feuillage léger mesurant 15 à 25 cm de long, est composé de 9 à 17 folioles pointues vert foncé luisant de 3-5 cm chacune. La face inférieure est glauque et pubescente. L'arbre débourre tardivement courant mai et conserve longtemps son feuillage qui devient jaune d'or à l'automne. Les folioles se mettent à chuter progressivement une à une.

Sorbier

Sorbier
© Oona Räisänen CC BY-SA 2.0 / Flickr

Ce petit arbre au port conique peut vivre plus de 100 ans et atteindre 12 à 15 m de hauteur sur 6 à 8 m de large environ. Il est très rustique et peut pousser jusqu'à 2 000 m d'altitude. L'écorce du tronc et des grosses branches est grisâtre et lisse.

Ses longues feuilles caduques allongées sont composées de 15 à 17 folioles lancéolées (7 à 8 paires + 1 terminale) entièrement et finement dentées. Vert foncé dès leur apparition au printemps, elles prennent à l'automne de jolis tons jaune orangé.

Sumac de Virginie

Sumac de Virginie
© scott.zona CC BY 2.0 / Flickr

Petits arbres ou arbustes, jusqu'à 5 m de hauteur, les sumacs de Virginie ont une ramure étalée qui leur donne au fil des ans un port érigé en forme de parasol, assez clairsemé, avec la cime arrondie.

Les folioles que l'on prend à tort pour des feuilles sont groupées par une à trois dizaines. D'un beau vert profond au printemps, elles virent progressivement à l'automne du jaune tendre à l'orangé et au rouge flamboyant. Elles sont ensuite caduques.

Tulipier de Virginie

Tulipier de Virginie
© Nicholas A. Tonelli CC BY 2.0 / Flickr

Ce sont de grands arbres caducs, à croissance rapide, qui se caractérisent par un long tronc droit, une couronne étroite qui s'étale au fil du temps, des feuilles curieusement lobées et de grosses fleurs jaune verdâtre également originales.

Ses feuilles, alternes, presque aussi larges que longues (10-15 cm), pendent au bout d'un long pétiole. Elles sont profondément découpées et tronquées à l'extrémité, formant 4 lobes symétriques et pointus, vert clair brillant à revers glauque.

Virgilier

Virgilier
© Kent McFarland CC BY-NC 2.0 / Flickr

Ce petit arbre à feuillage caduc est ornemental autant par ses fleurs blanches que par son feuillage vert tendre. Idéal pour les petits jardins, il ne demande que peu d'entretien et résiste bien au froid.

Au début de l'été, il produit des grappes retombantes de fleurs blanches au parfum de vanille de 20 à 35 cm de long, qui font tout son succès.

Zelkova

Zelkova
© Traci Hall CC BY-SA 2.0/Flickr

Le genre Zelkova comprend 6 espèces d'arbres à feuilles caduques toutes asiatiques. Ils possèdent une longévité d'environ 300 ans.

Les feuilles simples vert foncé sont asymétriques comme chez l'orme. Le limbe est crénelé ou denté et rattaché à la tige par un pétiole très court. Les stipules se détachent très vite, caractéristique de la famille des Ulmacées. Le feuillage acquiert une très belle coloration automnale rouge orangé notamment chez Z. serrata.

Trouvez l'arbre à feuilles caduques idéal !

Trouvez l'arbre à feuilles caduques idéal !
© Finemedia

Affinez votre recherche en fonction du pH du sol, de l'ensoleillement ou encore du climat de votre région grâce à notre service Trouver une plante !

0 commentaire



Produits


Pour aller plus loin


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides