/ /
/

Les arbustes à planter en juin

Les arbustes à planter en juin

Les arbustes à planter en juin
© Clarence E Jones III CC BY-SA 2.0 / Flickr

Le printemps est plus favorable pour planter certains types d'arbustes : selon les espèces, il est même recommandé de faire la plantation au mois de juin. Voici donc une sélection d'une vingtaine d'espèces, parmi lesquelles des communes et quelques originales.

Afin de trouver l'arbuste le plus adapté à vos besoins et envies, que vous vouliez un fruitier ou non, dans votre jardin ou sur votre balcon, en pleine terre ou en pot, utilisez notre service Trouver une plante.

Vous êtes paresseux ou très occupé ? Optez pour des fleurs qui demandent peu d'entretien. Vous décimez tout végétal que vous approchez ? Adoptez ceux qui n'ont besoin ni d'eau, ni de lumière ! Vous cherchez des arbustes au feuillage bleu ? On les a tous en stock !

Abutilon

Abutilon
© Jesús Cabrera CC BY 2.0/Flickr

L'abutilon se plante aussi bien dans un massif qu'en isolé. Moyennement rustique (de -5 à -10 °C selon les espèces), on ne peut envisager une plantation de l'abutilon en pleine terre que dans le Sud et sur le littoral. En pot, plantez-le dans un terreau de feuilles additionné de tourbe et de sable.

Ampelaster

Ampelaster

L'ampelaster peut s'aventurer entre les branches d'un grand arbuste ou d'un petit arbre très ramifié. Il est parfait pour vagabonder dans une haie sauvage.

Ananas

Ananas

L'ananas apprécie les sols poreux, spongieux, drainants, plutôt acides et non calcaires. Préparez un mélange composé de 1/2 de tourbe et de 1/2 de feuilles grossièrement hachées ou bien de 1/2 de tourbe et de 1/2 de terreau non calcaire.

Note : vous pouvez ajouter dans le mélange de terreau une poignée de pouzzolane, qui filtre l'eau, afin d'éviter toute pourriture aussi bien du collet que des racines.

Anisodontea

Anisodontea
© Derek Keats CC BY 2.0/Flickr

La meilleure période pour planter l'arbuste en pleine terre se situe au printemps, dès que les températures nocturnes ne descendent plus sous les 7-8 °C (d'avril à juin selon les régions). Si vous habitez dans la région méditerranéenne, « zone de l'oranger », une plantation de début d'automne est possible.

La plantation en pot se fait également au printemps car c'est la période où il est généralement commercialisé.

Aristoloche

Aristoloche
© Dick Culbert CC BY 2.0/Flickr

Une exposition semi-ombragée est préférable au plein soleil brûlant. Cependant, dans les endroits trop sombres les tiges chercheront toutes la lumière, quitte à monter toujours plus haut et à se dégarnir de la base.

Atriplex

Atriplex
© Matt Lavin CC BY-SA 2.0/Flickr

On le plante du printemps jusqu'en automne, en dehors des périodes de très fortes chaleurs. La période hivernale est déconseillée pour cet arbuste persistant aimant la chaleur. Évitez même le mois de novembre si celui-ci est particulièrement froid.

Bignone

Bignone
© TANAKA Juuyoh (田中十洋) CC BY 2.0/Flickr

Peu exigeante sur la nature du sol, pourvu qu'il soit bien drainé, elle apprécie toutefois les terres profondes et riches, même calcaires. Une fois bien installée, elle supporte des périodes de sécheresse.

Cultivez les espèces frileuses dans la zone de l'oranger ou en serre froide ou en véranda.

Coqueret du Pérou

Coqueret du Pérou

Le semis se fait au chaud (18-20 °C), à partir du mois de mars, en godets ou en terrine, dans un mélange à parts égales de sable et de terreau. La levée a lieu en 8 à 10 jours.

Effectuez un repiquage des plants lorsque les premières feuilles sont développées. Conservez-les au chaud en attendant la mise en place définitive.

Croton

Croton
© daryl_mitchell CC BY-SA 2.0/Flickr

Placez les pots en pleine lumière mais évitez le soleil direct surtout en été. Une exposition lumineuse permet d'avoir de belles couleurs. Un manque de lumière se traduit par une dominance du vert dans le feuillage.

Rempotez au printemps en début de croissance des nouvelles feuilles.

Cuphea

Cuphea
© Scott Zona CC BY 2.0/Flickr

Mettez en pot ou plantez au printemps, de préférence en mai.

À partir de mai jusqu'à fin septembre, vous pouvez soit sortir votre pot, soit transplanter votre Cuphea en pleine terre.

Fatsia japonica

Fatsia japonica
© Drow_male CC BY-SA 2.0/Flickr

Il vaut mieux le placer en isolé dans un coin, puis l'entourer de plantes vivaces ornementales basses et planter un érable japonais, un bambou sacré ou un cornouiller des pagodes (Cornus controversa)un peu plus loin, de façon à varier les hauteurs et les points d'intérêt.

Gardénia

Gardénia
© Harrison Turner CC BY-ND 2.0/Flickr

Le gardénia apprécie une terre acide, fraîche et bien drainée. Il aime aussi les sols riches en matière organique et craint le calcaire.

On le cultive généralement en intérieur. Cependant, l'été, il vaut mieux le sortir, à l'abri des vents. Certaines variétés rustiques résistent aux gelées si elles sont installées en pleine terre et dans un sol bien drainé, les autres doivent être rentrées en hiver.

Genista

Genista
© Xavier Béjar CC BY-SA 2.0/Flickr

Pour bien fleurir, le Genista a besoin d'une exposition au soleil. Il aime les climats chauds ou tempérés.

Pour les variétés les moins rustiques, si le climat de votre région est trop froid, vous pouvez les cultiver en pot ou bac en les protégeant contre le gel ou en les rentrant durant l'hiver.

Gombo

Gombo

La culture du gombo est aisée mais elle exige beaucoup de chaleur. La plante ne peut croître qu'au-dessus de 16 °C et, pour fleurir et fructifier, doit se prélasser à des températures moyennes de 25-30 °C. 

Il pousse dans tous les sols humifères et bien drainés (ses racines craignent en effet l'excès d'humidité).

Hortensia grimpant

Hortensia grimpant

Les hortensias grimpants sont très faciles à cultiver. La seule chose qu'ils détestent : le plein soleil ! Ce sont des plantes parfaites pour l'ombre ou l'ombre légère et des sujets de choix pour garnir une façade au nord, au nord-ouest ou à l'est. Seul le schizophragma supporte un peu plus de soleil.

Lavande

Lavande

Installez vos lavandes sur une rocaille, un talus, une bordure ou en potée. Les lavandes courantes poussent partout en France et dans les pays dont le climat est proche à condition de bénéficier d'un maximum d'ensoleillement.

Lezpedeza

Lezpedeza
© 영철 이 CC BY 2.0/Flickr

Le lezpedeza sera parfait en massif, dans une rocaille, sur le haut d'un muret et même plus isolé, en bordure d'un chemin ou d'une allée.

N'hésitez pas à l'introduire dans vos tableaux d'automne en compagnie d'asters, de rudbeckias. Vous pouvez également miser sur les contrastes et l'installer devant un phormium pourpre ou un Physocarpus 'Diabolo' au feuillage particulièrement sombre. Ou jouer la complémentarité avec un arbuste à feuillage doré.

Myrsine africana

Myrsine africana
© Bri Weldon CC BY 2.0/Flickr

À Kirstenbosch, le Jardin botanique de la ville du Cap, en Afrique du Sud, Myrsine africana est installée à mi-ombre sèche, sous les arbres ; et aussi en plein soleil entre les plantes du fynbos. Et dans une rocaille. C'est dire sa capacité à vivre à des situations diverses. Elle y fait merveille associée à de nombreux asparagus, car les contrastes de feuillages sont superbes.

Myrte

Myrte
© candiru CC BY 2.0/Flickr

Dans les régions les plus froides, il est conseillé de le cultiver en pot afin de pouvoir le rentrer en véranda ou en serre froide durant l'hiver.

Plantez le myrte au printemps, d'avril à juin.

Polygala

Polygala

Le polygale à feuilles de myrte, Polygala myrtifolia, est pratiquement la seule espèce arbustive cultivée en France. Il ne peut guère résister au froid en dehors de la zone méditerranéenne et le long du littoral atlantique et s'est par ailleurs naturalisé dans le sud de l'Europe ainsi qu'en Océanie. Dans son aire d'origine, l'Afrique du Sud, on le trouve en zone dégagée sur des massifs dunaires et le long de ruisseaux.

Sauge ornementale

Sauge ornementale

Un sol drainant, ni acide, ni argileux, voire de tendance calcaire, même caillouteux, est indispensable à la bonne croissance des sauges. Mais certaines le préfèrent sec, d'autres ordinaire, d'autres encore ont besoin d'une terre riche et profonde.

Les espèces annuelles ont besoin d'un sol riche pour avoir une floraison optimale.

Spirée

Spirée

Elle n'est pas difficile sur la nature du sol, préfère des terrains fertiles, consistants, frais et bien drainés, mais s'adapte aux sols plus pauvres et secs. Elle peut également supporter des sols à tendance acide ou calcaire.

Trouvez le bon arbuste à planter en juin !

Trouvez le bon arbuste à planter en juin !
© Finemedia

Voici une dizaine d'autres arbustes à planter en juin : azara, camellia sinensis, crassula ovata, figuier de barbarie, leucothoé, leycesteria formosa, lilas des Indes, liseron, plumbago, symphorine, véronique… et bien plus encore !

Affinez votre recherche en fonction du pH du sol, de l'ensoleillement ou encore du climat de votre région grâce à notre service Trouver une plante !

0 commentaire

Ces pros peuvent vous aider


Produits


Pour aller plus loin


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides