/ /
/

Les arbustes à planter au printemps

Les arbustes à planter au printemps

Les arbustes à planter au printemps
© patrick janicek CC BY 2.0 / Flickr

Le printemps est le meilleur moment pour planter des arbustes, vous avez l'embarras du choix parmi plus de 100 espèces ! En voici donc une sélection d'une cinquantaine, parmi lesquelles des communes et quelques originales.

Afin de trouver l'arbuste le plus adapté à vos besoins et envies, que vous vouliez un fruitier ou non, dans votre jardin ou sur votre balcon, en pleine terre ou en pot, utilisez notre service Trouver une plante.

Vous êtes paresseux ou très occupé ? Optez pour des arbustes qui demandent peu d'entretien. Vous décimez tout végétal que vous approchez ? Adoptez ceux qui n'ont besoin ni d'eau, ni de lumière ! Vous cherchez des arbustes au feuillage bleu ? On les a tous en stock !

Abutilon

Abutilon
© Jesús Cabrera CC BY 2.0/Flickr

L'abutilon n'est pas une plante d'appartement, contrairement à ce que certains vendeurs laissent à penser. Dans les régions les plus froides, il faut le cultiver en bac et le rentrer en hiver dans une pièce lumineuse et peu chauffée, une serre ou une véranda froide.Plantez l'abutilon au printemps, en avril-mai.

Adenium

Adenium
© Wendy Cutler CC BY 2.0/Flickr

Choisissez un endroit chaud et très lumineux de la maison, exposé au sud. En été, la plante peut se mettre à l'extérieur, au soleil voire à mi-ombre de façon à éviter des changements brutaux de température et d'humidité.

Amélanchier

Amélanchier

L'amélanchier aime les sols riches et profonds mais s'adaptera à des terrains caillouteux pourvu qu'ils soient frais. Il apprécie une exposition au soleil mais s'adapte à la mi-ombre.

Ananas

Ananas
© Photos Lamontagne

L'ananas apprécie les sols poreux, spongieux, drainants, plutôt acides et non calcaires. Préparez un mélange composé de 1/2 de tourbe et de 1/2 de feuilles grossièrement hachées ou bien de 1/2 de tourbe et de 1/2 de terreau non calcaire.

Note : vous pouvez ajouter dans le mélange de terreau une poignée de pouzzolane, qui filtre l'eau, afin d'éviter toute pourriture aussi bien du collet que des racines.

Badiane

Badiane
© Arria Belli CC BY-SA 2.0 / Flickr

Une seule espèce est cultivée, Illicium verum, originaire de Chine où elle est cultivée pour la récolte de ses fruits à vertus médicinales et culinaires. 

Plantez la badiane au printemps.

Bourdaine

Bourdaine

La bourdaine est un arbrisseau touffu de 2 à 6 m de haut, au port buissonnant aussi large que haut.

Pour une reprise rapide, plantez-la de préférence en automne ou au printemps en arrosant régulièrement pendant l'été qui suit. 

Bruyère commune

Bruyère commune
© free photos CC BY 2.0/Flickr

Plantez la bruyère commune en exposition ensoleillée ou à la mi-ombre. 

Elle se plaît dans un sol acide et bien drainé que vous pouvez amender de terre de bruyère ou de tourbe avant la plantation. 

Achetez-la en godets au printemps.

Buddleia

Buddleia
© Ed Webster CC BY 2.0/Flickr

Généralement le buddleia colonise les rives des cours d'eau mais également les voies ferrées, les bords de route, les chantiers, les friches, les ruines, les murs et les falaises. 

Il apprécie le plein soleil mais n'aime pas se retrouver en situation trop ventée. 

Calliandra

Calliandra
© gailhampshire CC BY 2.0/Flickr

L'arbre aux houppettes réclame beaucoup de chaleur en été. Placez-le en plein soleil ou à mi-ombre selon l'espèce (voir tableau), à l'abri du vent. Il tolère les embruns. En serre, placez-le en pleine lumière mais sans soleil direct.

Plantez-le au printemps de préférence.

Callistemon

Callistemon

Les rince-bouteilles exigent généralement le plein soleil pour bien fleurir même s'ils acceptent la mi-ombre. Préférez un endroit abrité par un mur en climat moyen. 

Plantez le callistemon en avril-mai de préférence. 

Câprier

Câprier

En pleine terre, installez vos plants au printemps mais seulement à partir de début mai. 

Si vous voulez le rempoter, procédez également en mai lorsqu'il aura déjà fait des pousses vigoureuses et que ses racines commenceront à sortir du pot.

Cassia

Cassia
© mauroguanandi CC BY 2.0/Flickr

Offrez aux cassias un sol riche, léger et bien drainé sans trop de calcaire qui conserve une certaine fraîcheur en été. 

La culture en pot jusqu'à Paris est très bien tolérée à condition de protéger la plante en hiver et de rempoter au printemps dans un terreau pur du fait d'un système racinaire assez modeste.

Céanothe

Céanothe
© Bri Weldon CC BY 2.0/Flickr

Les céanothes apprécient les situations ensoleillées et abritées du froid. Plantez les espèces persistantes de préférence contre un mur au sud-ouest. La variété printanière 'Delight' est une des plus résistantes. En cas de gel, le feuillage brunit mais renaît généralement au printemps. 

Cestrum

Cestrum
© Forest and Kim Starr CC BY 2.0/Flickr

Le cestrum apprécie les terres bien drainées, profondes et fertiles, et il redoute avant tout le calcaire. Compte tenu de sa relative frilosité, il est préférable de l'installer en situation chaude et abritée. On peut le planter en bac, pour hivernage en véranda.

Plantez le cestrum en mai, après les dernières gelées.

Chimonanthe

Chimonanthe
© ajari CC BY 2.0/Flickr

Le chimonanthe tolère à près tous les sols frais bien drainés, fertiles, même calcaires. C'est un avantage par rapport à l'hamamélis, un arbuste à floraison hivernale bien plus courant qui exige une terre de bruyère. 

Plantez le chimonanthe plutôt au printemps, après sa floraison.

Ciste

Ciste
© Muséum de Toulouse CC BY-ND 2.0/Flickr

Plante de garrigue, le ciste pousse dans presque toutes les terres, même si elles sont sèches, caillouteuses et pauvres, à condition que l'eau n'y stagne pas. Il aime le plein soleil et les emplacements chauds et abrités. 

Clethra

Clethra
© scott.zona CC BY 2.0/Flickr

Les clethras constituent à eux seuls la famille des Cléthracées. Le clèthre à feuilles d'aulne (Clethra alnifolia) est le plus répandu dans nos jardins. 

Plantez le clethra au printemps. 

Coqueret du Pérou

Coqueret du Pérou

En pot, installez dans un grand contenant, dans un mélange de terre et de terreau, et apportez du compost.

Semez de mars à mi-avril, plantez au jardin quand les gelées ne sont plus à craindre, en mai ou juin.

Cornouiller du Japon

Cornouiller du Japon
© Wendy Cutler CC BY 2.0/Flickr

Le cornouiller du Japon (Cornus kousa) est moins exigeant concernant la nature du sol que le cornouiller de Floride. Mais il se développe mieux dans les sols humifères, légers, riches et acides ou seulement neutres, mais bien drainés. Il peut cependant croître aussi dans des terrains légèrement calcaires ou argileux. 

Corylopsis

Corylopsis
© TANAKA Juuyoh (田中十洋) CC BY 2.0/Flickr

Il se prête aussi bien au palissage contre un mur ensoleillé ou à la plantation dans une rocaille. Ils s'intègrent à merveille dans une haie libre. Plantez-le dans un endroit de passage ou dans une zone qui nécessite une touche lumineuse au printemps.

Cotoneaster

Cotoneaster
© Tim Green CC BY 2.0/Flickr

Vous pouvez planter le cotonéaster dans tout type de sols sauf dans ceux où l'eau stagne. Choisissez un emplacement au soleil de préférence ou, à défaut, à mi-ombre. 

Crassula ovata

Crassula ovata
© Bri Weldon CC BY 2.0/Flickr

Attendez la fin des gelées et les premières chaleurs (généralement fin mai dans le Midi) pour planter Crassula ovata.

Choisissez de l'installer dans un coin abrité, bien drainé, de préférence en pente pour éviter la stagnation d'eau.

Crinodendron

Crinodendron
© peganum CC BY-SA 2.0/Flickr

Plantez-le dans un sol tourbeux et frais mais bien drainé, au soleil si l'air est humide sinon plutôt à mi-ombre. La terre peut être neutre ou acide mais sans calcaire.

Croton

Croton
© daryl_mitchell CC BY-SA 2.0/Flickr

Le croton a besoin de chaleur et d'humidité toute l'année et de conditions stables. Installez votre plante dans un emplacement situé à l'abri des courants d'air et assurez-vous d'une bonne humidité ambiante autour de la plante. 

Cuphea

Cuphea
© Scott Zona CC BY 2.0/Flickr

Le cuphea aime la lumière vive et a besoin de 3 h de soleil par jour (non brûlant). Cultivez-le dans une pièce à température moyenne, entre 18 et 21 °C.

Il n'aime pas le froid. Rentrez-le, si la température baisse au-dessous de 5 °C et faites-le hiverner entre 10 et 13 °C pour qu'il se repose. 

Cycas

Cycas

Cultivez le cycas dans un grand pot, que vous sortirez en fin de printemps, ou même à l'intérieur, si celui-ci est assez ensoleillé et lumineux. Les serres et vérandas conviennent également très bien à l'arbuste.

Dorycnium

Dorycnium
© M a n u e l CC BY 2.0/Flickr

Le dorycnium peut aussi se cultiver dans un pot que vous rentrerez dans une pièce fraîche en hiver. Placez-le en plein soleil. 

Plantez le dorycnium au printemps.

Dracéna

Dracéna
© J Brew CC BY-SA 2.0/Flickr

Dans les régions à climat chaud, cultivez-le en extérieur, sachant que c'est une plante non rustique qui tolère mal le froid et qui a besoin idéalement d'une température ambiante entre 18 et 21 °C. 

Un sol sableux, caillouteux, un mélange de terreau, de terre de jardin et de sable bien drainé lui convient.

Drimys

Drimys
© Jason Hollinger CC BY 2.0/Flickr

Semi-rustique (il gèle aux alentours de -10 °C) on ne peut planter le drimys en pleine terre qu'en climat doux, dans le Midi et le littoral ouest. Dans les régions plus froides, cultivez-le en pot à rentrer en serre hors gel en novembre.

Plantez le drimys de préférence au printemps, afin qu'il soit bien raciné avant l'hiver.

Érythrine crête de coq

Érythrine crête de coq
© mauroguanandi CC BY 2.0/Flickr

Plantez l'érythrine crête-de-coq dans toutes terres fertiles bien drainées et humifères de la Côte d'Azur et du littoral atlantique. L'érythrine peut aussi être palissée contre un mur bien exposé au sud dans des régions moins clémentes.Plantez l'érythrine en avril-mai de préférence.

Figuier de Barbarie

Figuier de Barbarie

Vous pouvez le planter en pleine terre en climat doux si les températures ne descendent pas en dessous de -6 °C. Choisissez un versant ensoleillé afin d'assurer un parfait drainage du sol. Il n'apprécie pas les sols trop sableux contrairement à Opuntia stricta.

Frémontodendron

Frémontodendron
© Wendy Cutler CC BY 2.0/Flickr

Au soleil, à l'abri des vents froids, en tous sols même secs, même pauvres, même caillouteux, surtout très bien drainés, car un excès en eau peu entraîner le pourrissement des racines.

Plantez le frémontodendron au printemps, en avril mai, afin qu'il s'enracine bien pour affronter l'hiver suivant. 

Fuchsia

Fuchsia
© Alan Tattersall CC BY 2.0/Flickr

On peut l'utiliser pour décorer les balcons, en suspension pour les variétés retombantes, mais aussi en serre et en intérieur. Les variétés plus rustiques ornent magnifiquement les massifs de plantes vivaces.

On peut les planter en pleine terre, en bacs ou en jardinières, de préférence au printemps après les gelées.

Gardénia

Gardénia
© Harrison Turner CC BY-ND 2.0/Flickr

Le gardénia apprécie une terre acide, fraîche et bien drainée. Il aime aussi les sols riches en matière organique et craint le calcaire.

On le cultive généralement en intérieur. Cependant, l'été, il vaut mieux le sortir, à l'abri des vents. Certaines variétés rustiques résistent aux gelées si elles sont installées en pleine terre et dans un sol bien drainé, les autres doivent être rentrées en hiver.

Gaura

Gaura
© Paul Asman and Jill Lenoble CC BY 2.0/Flickr

C'est une plante qui demande une terre bien drainée, en plein soleil, ou avec une ombre légère.

Le gaura se marie à merveille avec les graminées ou les armoises, mais aussi avec les rosiers et les pivoines. Veillez simplement à laisser au moins 50 cm d'intervalle avec les souches des plantes voisines pour que le gaura puisse se développer.

Gombo

Gombo

La culture du gombo est aisée mais elle exige beaucoup de chaleur. La plante ne peut croître qu'au-dessus de 16 °C et, pour fleurir et fructifier, doit se prélasser à des températures moyennes de 25-30 °C. 

Il pousse dans tous les sols humifères et bien drainés (ses racines craignent en effet l'excès d'humidité).

Hamamélis

Hamamélis
© TANAKA Juuyoh (田中十洋) CC BY 2.0/Flickr

L'hamamélis apprécie un sol frais mais bien drainé, riche en humus et plutôt acide bien que H. mollis soit plus tolérant au calcaire. La terre de bruyère est un peu trop pauvre mais vous pouvez ajouter du terreau ainsi que de l'engrais en fin d'été pour stimuler la formation des boutons. 

Héliotrope

Héliotrope
© Serres Fortier CC BY 2.0/Flickr

Vous pouvez installer l'héliotrope en plate-bande ou en massif, associé ou non à d'autres plantes à fleurs.

Plantez les plants en godets en mai, après la fin des gelées.

Hibiscus

Hibiscus
© SurFeRGiRL30 CC BY 2.0/Flickr

Plantez les hibiscus vivaces dans un sol non calcaire, drainant et riche en humus. Ils trouvent leur place en massif mais demandent un couvert de paille ou de feuilles au sol en hiver pour la protection des racines contre le gel. L'exposition doit être ensoleillée.

Plantez de préférence au printemps.

Hoheria

Hoheria
© Eric Hunt CC BY-NC-ND 2.0/Flickr

Originaires de Nouvelle-Zélande, ces grands arbustes ou petits arbres, persistants ou caducs suivant les espèces et les températures hivernales, se plaisent particulièrement bien en climat maritime, sur toute la côte ouest, jusqu'au Cotentin.

Plantez-le de préférence au printemps, afin qu'il ait le temps de former de belles racines avant l'hiver.

Hysope

Hysope

Vous pouvez la cultiver en pot dans un substrat léger et drainé. Choisissez un pot assez grand et haut, l'hysope ayant un système racinaire développé.

Si vous optez pour des semis de graines du commerce en place, opérez en début de printemps (avril-mai) ou en mars sous châssis.

Immortelle Vivace

Immortelle Vivace
© jacinta lluch valero CC BY-SA 2.0/Flickr

Procédez de préférence au printemps, quand le sol s'est un peu réchauffé (mars, avril ou mai selon la région).

La plupart des immortelles sont des sous-arbrisseaux aux tiges ligneuses et au feuillage fortement aromatique, que l'on utilise dans les massifs fleuris au jardin d'ornement ou plantées en solitaires dans les potées de la terrasse. 

Kumquat

Kumquat

C'est un arbuste que l'on apprécie pour ses qualités ornementales. Il a aussi l'avantage de pouvoir être cultivé en intérieur.

Le kumquat se plante au printemps, lorsque tout risque de gelée est écarté, au pied d'un mur au sud ou en plantation isolée.

Lantana

Lantana
© -Merce- CC BY-SA 2.0/Flickr

Les lantanas sont des plantes idéales pour fleurir de grandes potées sur une terrasse baignée de soleil, voire mi-ombragée. 

En climat doux, il est possible de conserver le pied en pleine terre moyennant un épais paillage et un sol bien drainé.

Plantez le lantana au printemps, lorsque les gelées ne sont plus à craindre. 

Laurier sauce

Laurier sauce

On peut l'utiliser en haie ou en plantation isolée pour décorer les petits et grands jardins. On peut aussi le planter dans un grand pot ou un grand bac pour orner les balcons ou les terrasses. En revanche, il faut éviter de le planter près d'une vigne. 

Laurier-cerise

Laurier-cerise
© stanze CC BY-SA 2.0/Flickr

Vous pouvez le planter en haie, en massif ou en isolé avec taille en topiaire. Il est possible de cultiver les espèces basses en pot. Choisissez un pot large et profond, percé au fond. Installez une couche de drainage (sable, billes d'argiles, etc.).

Plantez le laurier cerise à l'automne ou au printemps.

Laurier-rose

Laurier-rose

Si vous plantez le laurier-rose à l'intérieur, installez-le dans une serre ou une véranda. Veillez à placer votre laurier-rose en pot ou en bac au soleil et à la lumière. Le substrat de terreau pour plantes d'intérieur se draine bien. Il est vivement conseillé de l'utiliser.

Laurier-tin

Laurier-tin
© Ettore Balocchi CC BY 2.0/Flickr

Le laurier-tin qui est un arbre du Midi qui craint les climats froids. Si votre région, plus au nord, a des hivers froids, choisissez un emplacement abrité et bien ensoleillé dans la journée où il pourra résister jusqu'à -10/-15 °C selon les emplacements. Vous pouvez ainsi le planter en Île-de-France, même s'il fleurira mieux sous le climat plus doux des bords de Loire. 

Leonotis

Leonotis
© Bri Weldon CC BY 2.0/Flickr

Plantez-le dans un sol plutôt riche (argileux), mais bien drainé, en plein soleil. La sous-pente du toit est un bon endroit pour éviter que les racines ne soient exposées à un froid humide durant l'hiver. D'autre part, le mur restitue la chaleur. Plantez le leonotis au printemps (avril-mai) de préférence.

Lezpedeza

Lezpedeza
© 영철 이 CC BY 2.0/Flickr

Vous pouvez planter le lespedeza en pleine terre ou en pot. Il a une grosse exigence mais c'est bien la seule : une exposition bien ensoleillée (il peut accepter la mi-ombre mais se montrera moins florifère).

Plantez-le de préférence au printemps et quand les gelées ne sont plus à craindre. 

Lierre

Lierre

Les lierres grimpants panachés éclaireront agréablement une zone ombragée, à condition de bénéficier de quelques heures de soleil quotidiennes. Dans le cas contraire, perdant leur panachage ils prennent une coloration verte unie. 

Plantez le lierre de préférence en avril. 

Liseron

Liseron
© Photos Lamontagne

Le liseron accepte généralement tous les sols, cependant il a une préférence pour les sols légers, frais en été et bien drainés en hiver. Le calcaire est bien accepté. 

Magnolia

Magnolia

Le magnolia préfère les situations pas trop chaudes l'été et pas trop humides l'hiver. Dans le nord, vous choisirez une place très abritée. Ses aires de prédilection sont l'Anjou et le Sud-Ouest, en fonction des espèces. Dans le jardin, vous le planterez en isolé ou encore en groupe.

Le magnolia a besoin de soleil ou de mi-ombre.

Note : si le magnolia est magnifique en solitaire, vous pouvez aussi l'associer à vos massifs de plantes de terre de bruyère. Il peut aussi trouver sa place en pot sur votre terrasse (sa croissance étant très lente).

Millepertuis

Millepertuis
© Bob Peterson CC BY-SA 2.0/Flickr

Placez-le le long d'un mur ou au pied d'une haie. Il est également parfait comme couvre-sol autour d'un arbre ou d'un massif d'arbustes. 

Le millepertuis se plante de préférence au printemps en avril-mai.

Osmoxylon

Osmoxylon
© Forest and Kim Starr CC BY 2.0/Flickr

Placez-le dans une pièce dont la température ne descendra pas en dessous de 15 °C. Préférez une température stable et abritez-le des courants d'air. 

La période la plus favorable au rempotage se situe au début du printemps. 

Pandoréa

Pandoréa
© Forest and Kim Starr CC BY 2.0/Flickr

Plantez-le au printemps juste après les gelées, entre mars et mai. Lors de la plantation, faites un apport de matières organiques.

Penstémon

Penstémon

Le penstémon exige une terre poreuse, légère et enrichie de compost. Il redoute par-dessus tout les terres lourdes, humides et mal drainées, dans lesquelles il s'asphyxie en hiver.

En matière d'exposition, il lui faut du soleil ou, à la rigueur, une mi-ombre légère. Penstemon hartwegii craint spécialement les froids humides. Il faut lui réserver un emplacement de choix, bien protégé.

Pérovskia

Pérovskia

Le pérovskia apprécie le soleil et le bord de mer. Tous les types de sols lui conviennent, il préfère toutefois les terres bien drainées et pas trop riches, neutres ou calcaires. 

Une plantation au printemps est préférable, en mars-avril. 

Physalis

Physalis

C'est une plante vigoureuse et rustique, originaire d'Europe et d'Asie (Japon), surtout cultivée pour sa fructification spectaculaire. 

Vous pouvez cultiver le physalis en pot, dans un grand contenant, sur un balcon ou une terrasse exposés au soleil. 

Polygala

Polygala

Choisissez un emplacement ensoleillé ou mi-ombragé, protégé des vents du nord. Plantez-le dans tous sols bien drainés, moyennement riches.

La plantation du polygala a lieur au printemps, après la fin des gelées.

Potentille

Potentille

Vous pouvez planter une potentille arbustive sur la plupart des sols, pourvu qu'ils soient bien drainés. Un sol pauvre calcaire ou sableux ne l'empêchera pas de croître, mais elle périclitera dans un sol lourd ou fréquemment inondé.

Vous pouvez commencer à semer la potentille arbustive dès que les températures dépassent 10 °C, en avril généralement. 

Rhododendron

Rhododendron
© Orangeaurochs CC BY 2.0/Flickr

Le rhododendron se plante aussi bien en massif qu'isolé. Il peut constituer une haie, ou habiller un mur. Les rhododendrons nains trouveront leur place dans une rocaille ou en bac. 

La période idéale est avril ou mai.

Seringat

Seringat
© Thinkstcok

Plantez votre seringat en mi-ombre ou à un emplacement ensoleillé mais pas toute la journée. Il s'adapte à la plupart des terrains pourvu que le sol soit bien drainé. 

Tamarillo

Tamarillo

Le tamarillo exige un terrain riche mais léger, voire sableux et très bien drainé.

Il nécessite également de la chaleur et une belle exposition mais il est sensible aux coups de soleil. Et plus particulièrement s'il est cultivé sous serre. Il demande donc un ombrage, et ce dès le mois de juin dans le Midi (plus tard ailleurs).

Zamia

Zamia
© Forest and Kim Starr CC BY 2.0/Flickr

Le zamia s'épanouit pleinement à 26 à 28 °C. La température minimale recommandée est de 13 à 15° C. Bien que robuste, la plante est gélive. Ses parties aériennes risquent de mourir dès -2 °C.

Plantez le zamia de préférence au printemps, mais sa plantation reste possible toute l'année tant qu'il ne gèle pas.

Trouvez le bon arbuste à planter au printemps !

Trouvez le bon arbuste à planter au printemps !
© Finemedia

Voici une dizaine d'autres arbustes à planter au printemps : airelle rouge, althéa, chèvrefeuille, daphné, fraise des bois, glycine, hortensia, jasmin, lilas, pivoine...

... et bien plus encore ! 

Affinez votre recherche en fonction du pH du sol, de l'ensoleillement ou encore du climat de votre région grâce à notre service Trouver une plante !

0 commentaire

Ces pros peuvent vous aider


Produits


Pour aller plus loin


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides