/ /
/

Les arbres à planter au printemps

Les arbres à planter au printemps

Les arbres à planter au printemps
© Philippe L Photography CC BY-SA 2.0 / Flickr

Le printemps est un des meilleurs moments pour planter des arbres. Voici donc une sélection d'une cinquantaine d'espèces, parmi lesquelles des communes et quelques originales.

Afin de trouver l'arbre le plus adapté à vos besoins et envies, que vous vouliez un fruitier ou non, dans votre jardin ou sur votre balcon, en pleine terre ou en pot, utilisez notre service Trouver une plante !

Vous êtes paresseux ou très occupé ? Optez pour des arbres qui demandent peu d'entretien. Vous décimez tout végétal que vous approchez ? Adoptez ceux qui n'ont besoin ni d'eau, ni de lumière ! Vous cherchez des arbres au feuillage rouge ? On les a tous en stock !

Yucca

Yucca
© russellstreet CC BY-SA 2.0 / Flickr

Le yucca est un arbuste succulent originaire d'Amérique centrale qui appartient à la famille des Agavacées. Il a plusieurs formes, plante vivace, arbuste ou petit arbre, et se cultive au jardin (massif, isolé, bac) ou pour la maison (terrasse, balcon, intérieur). De manière générale, le yucca se plante en mai lorsque la terre se réchauffe. Il ne tolère pas le froid et ne pourra être planté en terre que lorsque le climat est doux l'hiver.

Washingtonia

Washingtonia

Les Washingtonia réclament un climat tempéré chaud avec un fort ensoleillement. Ils s'adaptent à tous les sols même s'ils montrent une préférence pour les sols calcaires.

Les Washingtonia se plantent en pleine terre ou en larges pots. Ils supportent bien la transplantation mais il faut prendre soin de ne pas déranger les racines pour limiter le stress.

Tamaris

Tamaris

Le tamaris pousse facilement dans tous les sols bien drainés qui ne sont pas trop calcaires ou trop humides. Il apprécie les terrains sablonneux ainsi que les terrains pauvres et secs. Il pousse moins bien en terrain frais et lourd même s'il est bien drainé.

Sorbier

Sorbier

Le sorbier pousse bien dans des sols frais, neutres ou légèrement calcaires. Il tolérera également un sol argileux.

Vous pourrez planter votre sorbier à mi-ombre dans un sol pauvre ou en pleine lumière dans un terrain plus riche mais frais, où il croîtra plus rapidement.

Il est très rustique (-20 °C au moins) mais il craint les sécheresses prolongées.

Savonnier

Savonnier

Le savonnier (Koelreuteria paniculata) est l'espèce la plus fréquente rencontrée dans nos jardins. Elle a l'avantage d'être très rustique et de former un arbre élégant à port étalé de petit gabarit, de 6 à 8 m de haut.Sa croissance est lente, le débourrement tardif et la longévité de 200 ans.

Saule

Saule

Pour une croissance rapide vous devrez planter le saule en plein soleil ou en mi-ombre.

Appréciant les sols frais et humides plutôt argileux, voire alluvionneux, il se plait au bord des mares et cours d'eau. Par contre, il craint la sécheresse (un peu moins pour Salix Alba), évitez donc les sols trop secs mais aussi ceux inondés en permanence. En général très rustiques, les saules ne craignent pas le gel.

Sapin

Sapin

Hormis certaines espèces qui ont des exigences particulières (par exemple A. koreana qui n'aime pas le calcaire), le sapin pousse dans toutes sortes de sols pourvu qu'ils soient profonds frais et bien drainés.A. pinsapo et A. concolor résistent bien dans un sol sec.

Sabal

Sabal

Les sabals poussent dans toutes les régions méditerranéennes et même plus à l'intérieur des terres, comme en Suisse ou en Belgique, excepté pour le plus fragile d'entre eux, S. mauritiiformis. Ils demandent cependant beaucoup de chaleur pour pousser, ce qui explique souvent leur croissance lente.

Podocarpus

Podocarpus

Le podocarpus est originaire des contrées chaudes de l'hémisphère sud. Il présente des feuilles aplaties, disposées en spirale autour de leur axe.

Cet arbre doit impérativement être installé à l'abri des vents desséchants, car il est habitué à vivre dans des régions à forte hygrométrie due aux abondantes précipitations.

Platane

Platane
© OliBac CC BY 2.0/Flickr

Les platanes sont suffisamment rustiques (-18 °C au moins) pour être plantés dans la plupart des régions françaises, sauf en montagne. Mais ce sont des arbres qui se développent mieux en climat chaud et ensoleillé.

Les platanes peuvent vivre très longtemps (couramment plusieurs centaines d'années et parfois plusieurs millénaires) et atteindre des tailles supérieures à 40 m de haut.

Pittosporum

Pittosporum
© Forest and Kim Starr CC BY 2.0 / Flickr

La plupart des espèces de pittosporum aime une exposition chaude, en plein soleil et à l'abri des vents dominants et froids. Dans des régions aux hivers rudes, installez-les contre un mur orienté au Sud.

Quelques variétés poussent cependant en mi-ombre ou à l'ombre (comme Pittosporum tenuifollium 'Variegatum' ou Pittosporum tenuifollium 'Purpureum') mais sont alors moins développées et moins compactes.

Pistachier

Pistachier
© Philippe L Photography CC BY-SA 2.0 / Flickr

Les pistachiers poussent en climat tempéré chaud alors que la plupart des Anacardiacées sont d'origine tropicale ou subtropicale. Les Pistacia, tout comme les sumacs (Rhus) ont des feuilles composées et des carpelles soudés ce qui les distingue de l'autre groupe de la famille, doté de feuilles entières et de carpelles libres que sont les manguiers (Mangifera) et les noix de cajou (Anacardium).

Phoenix

Phoenix
© Don Graham CC BY-SA 2.0 / Flickr

Le Phoenix aime la lumière. Donnez néanmoins un peu d'ombre l'été aux espèces cultivées en serre et véranda et protégez les sujets non adultes des rayons brûlants du soleil. Les sujets adultes peuvent être placés au soleil. Seule l'espèce roebelinii s'adapte à l'ombre.

Conseil : une exposition sud ou ouest lui correspond bien.

Peuplier

Peuplier

Plantez, si possible, vos peupliers dans un sol profond, fertile, assez frais ou humide.

L'espèce Populus alba (peuplier blanc et cultivars)pousse aussi bien dans des sols inondés ou secs et également dans des terrains calcaires pauvres.

Les variétés de Populus x canescens (peuplier grisard) tolèrent les embruns et les terrains un peu secs, mais pas les sols tourbeux ou acides.

Pamplemoussier

Pamplemoussier

Le pamplemoussier, du genre Citrus, appartient à la famille des Rutacées. Ce genre est celui des agrumes, parmi lesquels on trouve l'oranger et le citronnier. Le pamplemoussier est originaire d'Asie.

C'est un arbre au port dressé et ramifié qui peut atteindre plus de 6 m de hauteur. Il présente de grandes feuilles persistantes, vert foncé et pointues, qui ont des pétioles ou queues ailées propres aux agrumes. Ses fleurs, parfumées et blanches, ont le plus souvent quatre pétales.

Palmier chanvre

Palmier chanvre
© Leonora Enking CC BY-SA 2.0/Flickr

Le Trachycarpus se plante au soleil comme à mi-ombre, voire à l'ombre où il devient luxuriant. Il tolère des sols de toute nature, plutôt frais mais bien drainé. Choisissez une exposition abritée des vents froids même s'il tolère des gels à -18 °C. En revanche il tolère bien les embruns. Il se contente d'étés frais et humides et craint plus la sécheresse et les étés très chauds (une plantation au nord est préférable dans le Midi). Les jeunes plants peuvent souffrir à partir de -8 °C. Les gels prolongés peuvent endommager le feuillage à partir de -12 °C.

Osmanthe

Osmanthe

Évitez les sols trop humides, mal drainés et froids, les osmanthes se plaisent dans un sol drainé, limoneux, léger et profond, plutôt neutre. Toutefois, ils poussent très bien dans un sol calcaire.Choisissez de préférence un emplacement abrité des vents dominants ou froids, protégé par un mur ou une haie par exemple et offrant à la fois de la chaleur et un sol frais. Une orientation vers le soleil couchant est idéale. Une mi-ombre légère et aérée conviendra aussi parfaitement. Un climat de bord de mer, doux et humide également.

Oranger

Oranger

Préférez une plantation de l'oranger au printemps afin d'assurer une bonne reprise des racines avant l'arrivée de l'hiver.

En France, leur culture demeure assez localisée sur la Côte d'Azur et en Corse. Elle concerne essentiellement la clémentine de Corse, le citron et le bigaradier dont on utilise les fleurs très odorantes pour la distillerie et l'écorce pour la confiserie.

La culture de l'oranger reste possible en dehors de la zone méditerranéenne, à condition de bien choisir les variétés, de surveiller l'apport en eau et de le protéger du froid en deçà de -7 °C.

Bon à savoir : la réflexion d'un mur clair peut activer le dessèchement des plantes en pot.

Noyer

Noyer

Un noyer pouvant atteindre plus de 20 m de haut et 15 m de large, plantez-le de préférence dans un emplacement bien dégagé de 15 à 20 m de diamètre, en pleine lumière et abrité des vents forts, dans un sol profond et bien drainé. Il aime les sols argileux mais supporte également le calcaire. Il se développe plus rapidement dans un sol riche.

Prenez garde à ne pas le planter trop proche de votre maison car dès le printemps il dispense une ombre épaisse et fraîche à travers laquelle le soleil ne passe pas du tout.

Note : la distance à prévoir entre deux plants de noyer est de 8 à 10 m au minimum.

Néflier du Japon

Néflier du Japon

Étant donné la sensibilité de la floraison au gel, choisissez plutôt une zone abritée par un mur et bien ensoleillée. Le néflier apprécie un climat assez chaud. Évitez les zones d'altitude et l'est de la France. La pollution urbaine et le vent ne sont pas un problème mais il se montre sensible aux embruns.

Neem

Neem
© Scamperdale/CC BY NC 2.0/Flickr

Le neem provient d'Inde et de la République de l'Union du Myanmar (ancienne Birmanie) où il est cultivé depuis plus de 4 000 ans. Il s'est répandu dans tous les tropiques du monde ainsi que dans les zones arides et semi-arides (Sahel) du fait de sa grande adaptabilité. Il est en effet capable de pousser avec seulement 150 mm de pluie ! On le plante comme arbre d'ombrage, d'alignement, dans les villes et villages, et pour bien d'autres usages détaillés plus loin.

Mûrier

Mûrier

Bien connu sous le soleil du Midi, le mûrier pousse également très bien sur la côte atlantique, et jusqu'en Alsace. Plus généralement, on conseille de le planter dans la zone où pousse la vigne. Il supporte mal les embruns, mais résiste au vent et tolère la pollution urbaine.

Mimosa

Mimosa

Le mimosa aime le soleil, la chaleur et les sols drainés. Il n'aime pas en général les sols argileux, lourds (et calcaires sauf pour certaines espèces comme le mimosa des 4 saisons). Il craint les fortes gelées et les vents secs desséchants.

Vous pouvez le planter isolé proche de votre maison (mais attention aux racines superficielles, qui vont très loin) pour son parfum, en haies en bord de mer, en bosquet ou enfin en bac où il pousse très bien.

Attention : que ce soit en pot ou en pleine terre, ne plantez jamais 2 mimosas l'un contre l'autre. À plus ou moins long terme, il est inévitable que l'un des deux dépérisse.

Micocoulier de Provence

Micocoulier de Provence
© naturalezafrague/CC BY-SA 2.0/Flickr

Le micocoulier préfère des sols riches, profonds et bien drainés, mais se satisfait de sols ingrats et peu profonds ; il croît également sur les coteaux rocailleux de Provence.

Choisissez un emplacement ensoleillé ou en mi-ombre.

Il résiste au froid jusqu'à -15 /-25 °C, mais se développe mieux sous les climats du Midi et océaniques. Plus au nord, on lui préfère le micocoulier de Virginie qui est plus rustique (jusqu'à -30 °C et plus).

Margousier

Margousier
© .Bambo./CC BY-NC-SA 2.0/Flickr

Le margousier est un petit arbre caduc, à couronne aérée d'environ 9 m de haut. Ses feuilles s'épanouissent tardivement vers la fin juin en même temps que ses fleurs. Sa longévité atteint 200 ans et sa croissance est très rapide au point qu'en 3 ans, il mesure les deux tiers de sa taille adulte.

Kentia

Kentia
© Eduardo Millo CC BY 2.0 / Flickr

Palmier à tronc ou stipe simple, le kentia n'est pas rustique. Il possède un beau feuillage, persistant et lumineux, vert foncé, composé de longues feuilles pennées et souples. Il ressemble beaucoup à l'aréca. Cultivé en intérieur dans nos régions, il ne produit ni fleurs ni fruits.

Le kentia se cultive en pot ou bac, en intérieur, en serre et en véranda. Il est aussi connu pour ses vertus dépolluantes et purificatrices. Il absorberait le benzène (encres, fumées, peintures, vernis) et le toluène (peintures et solvants). Il est conseillé de le placer dans un salon, une salle à manger, un bureau ou un hall vitré.

Kaki

Kaki

Le plaqueminier est particulièrement adapté au climat méditerranéen. On le trouve cependant jusqu'en région parisienne dans les zones où pousse le figuier, puisqu'on l'a vu résister à de brèves gelées atteignant -18 °C. Sa floraison tardive est un atout car les gelées printanières ne sont pas à craindre.

Il tolère tous les sols, même calcaires, mais préfère les terres bien drainantes légèrement acides et humifères. Placez-le au soleil, en automne ou au printemps, à l'abri des grands vents. Pour faire disparaître l'astringence des fruits, une chaleur forte estivale est recommandée. 

Jujubier

Jujubier

Le jujubier commun, Ziziphus jujuba, surnommé le « dattier chinois », « chichourlier » ou encore « guindanlier » en provençal est une espèce rustique qui tolère -15 °C, jusqu'à -30 °C selon d'autres sources. Il pousse sur les collines sèches, pierreuses et de préférence sur calcaire. Sa croissance est assez lente et son espérance de vie atteint 30 à 40 ans.

Jubaea chilensis

Jubaea chilensis
© Natalie Tapson CC BY-NC-SA 2.0/Flickr

Jubaea chilensis résiste à -15 °C sur de courtes périodes, voire jusqu'à -17 °C, comme lors de l'hiver 1956 en Languedoc. Il apprécie le plein soleil et les étés chauds.

Dans son habitat naturel, il pousse en sol pauvre et caillouteux, mais si vous voulez stimuler la croissance, un sol profond, fertile et bien drainé sera bienvenu.

Plantez-le en mai mais pas trop près de bâtiments, car il est amené à occuper beaucoup de place dans l'avenir !

Jacaranda

Jacaranda

Le jacaranda, de 15 à 20 m de haut, possède une couronne aérée pouvant s'étendre jusqu'à 12 m de diamètre. Le houppier est souvent très ramifié depuis la base et comporte des repousses basales. L'écorce gris brun, d'abord lisse devient rugueuse brun sombre. Sa longévité dépasse rarement 80 ans.

Ipomée

Ipomée

L'ipomée apprécie les sols riches, frais, ameublis et bien drainés. Évitez-lui les sols trop secs. Pour les potées, préférez un terreau enrichi, car la plante est gourmande.

Elle a besoin d'une exposition chaude et ensoleillée. Une orientation plein sud est excellente. L'ipomée n'est pas rustique ; ses feuilles et ses tiges ne supportent pas les températures inférieures à -5 °C, mais la plante peut redémarrer si la température n'est pas inférieure à -8 °C.

Bon à savoir : vous pouvez cultiver l'ipomée au bord de la mer.

If

If

L'if poussera aussi bien à l'ombre qu'en plein soleil. De même, il s'accommodera autant d'un sol siliceux légèrement acide que d'un sol calcaire.

Toutefois, évitez de l'installer dans un sol trop sec ou au contraire asphyxiant, car trop lourd.

Hoheria

Hoheria
© Eric Hunt CC BY-NC-ND 2.0/Flickr

Originaires de Nouvelle-Zélande, les Hoherias, persistants ou caducs suivant les espèces et les températures hivernales, se plaisent particulièremeucalyptus_arbreent bien en climat maritime, sur toute la côte ouest, jusqu'au Cotentin. Ils supportent les embruns et des gelées jusqu'à -8, même -12 °C si le sol est ben drainé et s'ils sont plantés à l'abri des vents dominants.

Ginkgo biloba

Ginkgo biloba

Plantez-le à l'automne ou au printemps. Préparez un trou de plantation suffisant pour enterrer toute la motte. La racine des ginkgos est d'abord pivotante (elle se développe verticalement), avant de croître de façon plus étalée.

Le tronc des ginkgos a souvent tendance à être tordu. Pour faciliter une croissance verticale du tronc, tuteurez les jeunes plants.

Figuier

Figuier
© Objet Bloguant Non Identifié CC BY-NC 2.0/Flickr

Plantez votre figuier au mois de mars dans le nord. Pensez à prendre en compte la future taille adulte pour définir la distance à laquelle vous le planterez (voir tableau de variétés).

La forme et la taille de ses feuilles de couleur vert foncé feront de votre figuier un formidable coin d'ombre lors des chaleurs estivales.

Note : les racines du figuier peuvent causer des dégâts aux murs montés en pierres sèches.

Eucalyptus

Eucalyptus
© Pete The Poet CC BY-NC 2.0/Flickr

Vous pouvez planter un eucalyptus en pleine terre en climat tempéré méridional ou océanique. Toutefois, certaines variétés plus rustiques résistant jusqu'à -20 °C, telles que E. niphophila, peuvent se développer dans des emplacements abrités d'autres régions tempérées aux hivers plus rigoureux, mais suffisamment ensoleillées.

Choisissez un sol bien drainé, fertile et plutôt acide pour la majorité des variétés. Quelques-unes tolèrent les sols calcaires. Ce sol doit toutefois rester assez frais en profondeur pendant la saison estivale surtout lorsque l'arbre est jeune.

Cyprès de Leyland

Cyprès de Leyland

Adulte, le cyprès de Leyland poussant librement peut atteindre de grandes tailles (de 15 à 30 m de haut sur 6 à 10 m de large) avec un port érigé pyramidal. Le plus souvent, on l'utilise en haies taillées à 2 à 5 m de hauteur sur 1 à 2 m environ de large. Il pousse d'au moins un mètre chaque année.

Coronille

Coronille
© Sébastien Barré CC BY-NC-SA 2.0/Flickr

Les coronilles sont des arbustes buissonnants persistants ou semi-persistants, au port étalé appartenant à la grande famille des Fabacées (ex Légumineuses) et au genre Coronilla (ou Hippocrepis) qui compte une vingtaine d'espèces.

Vous pourrez les planter en plein soleil comme à mi-ombre.

Elles s'adaptent à tous les types de sol bien drainés et secs. Des sols légers, calcaires et pauvres lui conviennent tout à fait.

Cocotier

Cocotier

Le cocotier aime les sols sableux, salés et bien drainés. Pour la culture en pot, préparez un mélange de 80 % de sable et de 20 % de terreau.

Le cocotier apprécie les zones humides et très ensoleillées. Il ne tolère pas des températures inférieures à 13 °C et s'épanouit dans un environnement chaud et humide compris entre 25 °C et 30 °C, avec une humidité de 70 % de l'air.

Il est très important de placer votre pot à la lumière, à l'abri des courants d'air trop frais et dans un endroit aéré.

Cleyera

Cleyera

Le cleyera est un arbre au port buissonnant et au feuillage persistant ou caduc selon les espèces. Ses longues feuilles coriaces sont d'un beau vert foncé ou panaché d'un pourtour jaune caractéristique. Les jeunes feuilles ou les feuilles situées en pleine lumière peuvent avoir une teinte rosée.

Clérodendron

Clérodendron

Appartenant à la famille des Lamiacées (anciennement Verbénacées), le clérodendron présente des feuilles opposées, des fleurs tubulaires généralement évasées en extrémité ou bien en coupe, d'où jaillissent remarquablement quatre étamines et un style. Le fruit est une baie ou une drupe brillante au sein du calice qui demeure souvent très décorative après la fin de la floraison.

Citronnier

Citronnier

Chez nous, la culture du citronnier en pleine terre demeure assez localisée sur la Côte d'Azur, de Nice à Menton et en Corse, mais aussi dans le golfe du Morbihan ou sur la Côte basque. Malgré tout, il arrive qu'une faible gelée de l'ordre de -3 °C endommage toute la récolte.

La culture reste possible en zone non méditerranéenne, à condition de tenir compte des variétés, de surveiller l'irrigation et de les protéger du froid en deçà de -5 °C.

Choisissez un emplacement bien ensoleillé, abrité des courants d'air,des vents dominants et du gel par un mur ou une haie brise-vent si nécessaire.

Cèdre

Cèdre
© Forest and Kim Starr CC BY 2.0 / Flickr

Le cèdre de l'Himalaya a besoin d'humidité l'été et de sécheresse l'hiver. Comme les autres espèces, il aime les sols drainés et profonds.

Pour choisir l'emplacement d'un cèdre, tenez compte de sa taille adulte prévisible. En allée, prévoir au minimum 7 à 10 m.

Catalpa

Catalpa
© Leonora Enking CC BY-SA 2.0/Flickr

Le catalpa est un arbre à croissance rapide allant de 3 m (Catalpa Bignonioides 'Nana') à 15 m de hauteur (Catalpa x erubescens 'Purpurea') selon les variétés, et au feuillage caduc. Il a un beau port arrondi ou plus étalé et sont très ramifiés avec un tronc relativement court.

C'est un arbre idéal pour ombrager une cour ou une terrasse ou encore une allée.

Carpobrotus

Carpobrotus
© Merike Linnamägi CC BY-NC-ND 2.0/Flickr

Plantez les griffes de sorcières de préférence au printemps, notamment au mois de mai ou bien en été. Creusez des trous de plantation, espacés au minimum de 30 cm les uns des autres et suffisamment profonds et larges pour l'épanouissement des racines.

Cade

Cade

Installez-le en plein soleil de préférence, ou à mi-ombre, dans un sol bien drainé, même calcaire et sec.

C'est un arbuste ou un arbre des régions méditerranéennes. Ne le plantez pas sous des climats où les températures descendent régulièrement en dessous de -10 à -12 °C en hiver.

Butia capitata

Butia capitata
© Gardening in a Minute CC BY-NC 2.0/flickr

Le Butia peut se cultiver en pot durant les premières années. En pleine terre, il supporte des climats secs même très ventés et demande beaucoup de soleil, des étés chauds. Il s'adapte à tous les sols secs, caillouteux, profonds et bien drainés et profite d'un arrosage généreux en été.

Brahea armata

Brahea armata
© Alan Harper CC BY-NC 2.0/Flickr

Brahea armata présente une rusticité de l'ordre de -10 °C et jusqu'à -14 °C pour des sujets adultes bien installés.

Plantez-le en situation abritée, contre un mur bien ensoleillé si nécessaire. Il est peu exigeant sur la qualité du sol mais n'apprécie pas les sols riches et les excès d'eau. Plantez-le en terrain bien drainé, sableux, caillouteux ou argileux.

Par ailleurs, il supporte très bien le vent et la sécheresse.

Bergamotier

Bergamotier
© one2c900d/CC BY-ND 2.0/Flickr

Le bergamotier (Citrus bergamia) fait partie de la famille des Rutacées. Comme les autres Citrus – dont il est le moins rustique –, il aime le soleil et résiste mal aux gelées.

Petit arbre au port érigé, le bergamotier possède un feuillage persistant dont les grandes feuilles vert pâle ressemblent à celles du citronnier. Il fleurit en avril et se pare de fleurs blanches à 5 pétales agréablement odorantes.

Beaucarnea

Beaucarnea
© Amante Darmanin CC BY 2.0/Flickr

Cultivez le beaucarnéa à l'intérieur et à une température moyenne d'au moins 10 °C. La plante résiste jusqu'à -5 °C.

Installez la plante près d'une fenêtre en pleine lumière.

Utilisez un terreau léger et bien drainé (de type cactées) ou un terreau de rempotage enrichi en sable.

Baobab

Baobab
© Lip Kee CC BY-SA 2.0/Flickr

Le baobab pousse dans les régions tropicales semi-arides et subhumides où les précipitations varient entre 250 et 1 500 mm et jusqu'à une altitude de 1 500 m en Afrique orientale. L'ensoleillement y dépasse 3 000 h par an. La température varie durant la saison sèche de 20 à 30 °C et durant la saison humide qui se situe entre juin et octobre, de 31 à 39 °C. Sa culture sous nos latitudes exige donc de le maintenir en intérieur durant la saison hivernale car il ne tolère aucune gelée.

Aulne

Aulne
© free photos CC BY 2.0 / Flickr

Alnus glutinosa appelé l'aulne glutineux, aulne commun ou vergne mesure jusqu'à 18 m de haut, avec souvent pas plus de 10 m en culture. Son port très droit à l'état jeune s'étend en largeur pour former une voûte de branches tortueuses et grêles, ornées de gros bourgeons visqueux pourpres grisâtres, portés par un court pédoncule.La présence ou l'absence de l'aulne peut changer radicalement une succession écologique. 

Arbre à perruque

Arbre à perruque

L'arbre à perruque apprécie les chaleurs d'été qui ne sont pas excessives et les climats secs. Exposez-le en plein soleil (surtout pour les variétés à feuillage pourpre). Il tolère cependant une mi-ombre légère.

Il supporte une grande diversité de sols mais il fleurit mieux dans un sol neutre, légèrement alcalin ou carrément calcaire, pauvre et sec, superficiel ou léger, plutôt que dans un sol fertile profond, compact ou très acide. Choisissez surtout un sol ou un emplacement bien drainé car il craint l'excès d'humidité.

Amandier

Amandier

L'amandier apprécie les jardins exposés en plein soleil et les terrains pauvres mais profonds, caillouteux, secs et calcaires (5 à 10 % de calcaire actif), même légèrement salés. Il redoute les terrains trop argileux et humides sauf s'il est greffé sur prunier par exemple.

Trouvez le bon arbre à planter au printemps !

Trouvez le bon arbre à planter au printemps !
© Finemedia

Voici d'autres arbres à planter au printemps : abricotier, albizia, araucaria, cerisier, châtaignier, noisetier, olivier, pêcher, prunier, robinier... et bien plus encore !

Affinez votre recherche en fonction du pH du sol, de l'ensoleillement ou encore du climat de votre région grâce à notre service Trouver une plante !

0 commentaire

Ces pros peuvent vous aider


Produits


Pour aller plus loin


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides