/ /
/

Les arbres à planter en octobre

Les arbres à planter en octobre

 

Octobre est un des meilleurs mois pour planter des arbres, avec avril, mars, mai, et novembre, vous avez l'embarras du choix parmi une centaine ! Voici donc une sélection d'une quarantaine d'espèces, parmi lesquelles des communes et quelques originales.

Afin de trouver l'arbre le plus adapté à vos besoins et envies, que vous vouliez un fruitier ou non, dans votre jardin ou sur votre balcon, en pleine terre ou en pot, utilisez notre service Trouver une plante !

Vous êtes paresseux ou très occupé ? Optez pour des arbres qui demandent peu d'entretien. Vous décimez tout végétal que vous approchez ? Adoptez ceux qui n'ont besoin ni d'eau, ni de lumière ! Vous cherchez des arbres au feuillage rouge ? On les a tous en stock !

Abricotier

Abricotier
© Malcolm Manners CC BY 2.0 / Flickr

De la famille des Rosacées, le Prunus armeniaca est originaire d'Asie centrale. Les Romains le découvrirent en Arménie. Il sera plus tard, dès la Renaissance, introduit en France. À Versailles, le jardinier de Louis XIV plante des abricotiers dont le fruit est très apprécié. Mais il faut attendre le XVIIIe siècle, pour le voir se développer à plus grande échelle.

Albizia

Albizia

Vous pouvez l'installer en isolé pour son ombre ou son effet décoratif, ou bien le long d'une allée en espaçant suffisamment les pieds. Sa croissance est assez lente, comptez 4 à 5 ans pour obtenir un arbre de 2 m de haut.

Alisier

Alisier
© Ashley Basil CC BY 2.0 / Flickr

L'alisier est malléable vis-à-vis du sol car il pousse dans tous sols argileux acides (pas trop cependant) ou calcaires, dans les sols pauvres comme en Sologne, dans des sols temporairement inondés ou bien secs et caillouteux.

Il croit souvent sous le couvert d'autres arbres mais profite d'une éclaircie pour s'épanouir complètement à partir de semis ou de drageons. L'espèce est héliophile. Elle tolère parfaitement les embruns et des gels jusqu'à -20 °C.

Plantez l'alisier en automne de préférence.

Amandier

Amandier

L'amandier est un arbre de 6 à 12 m de haut pour 6 à 8 m d'envergure qui vit entre 50 et 80 ans. La ramure est épineuse chez les arbres de semis. Les feuilles caduques et alternes sont allongées, dentées et pointues à l'extrémité, d'un vert assez clair.

Araucaria

Araucaria

En culture, l'Araucaria adulte mesure entre 15 et 30 m de haut pour 9 m de large. Il forme une épaisse écorce jusqu'à 14 cm qui protège les bourgeons latents des feux courants.

Arbousier

Arbousier

L'Arbutus unedo pousse naturellement dans l'ouest méditerranéen mais aussi sur le littoral atlantique d'Espagne, de France et en Irlande. Il peuple presque exclusivement les sols siliceux : le long de la côte landaise jusqu'en Loire-Atlantique mêlé au pin maritime, dans les maquis du Var, de Corse, des Pyrénées Orientales en compagnie du chêne-liège ou du chêne vert. Il accepte malgré tout de pousser sur un sol comportant du calcaire non actif et jusqu'à 600 m d'altitude.

Arbre à savon

Arbre à savon
© Dinesh Valke CC BY-NC-SA 2.0/Flickr

Le genre Sapindus englobe 13 espèces d'arbres, d'arbustes ou de grimpantes, caducs ou persistants. La plupart d'entre elles résident dans les régions tempérées chaudes, tropicales et subtropicales d'Asie mais aussi d'Amérique du Nord. Les Sapindus appartiennent à la famille des Sapindacées qui inclut des arbres fruitiers comme le litchi et le ramboutan mais aussi le savonnier (Koelreuteria paniculata).

Buis

Buis

Le buis est largement utilisé dans les jardins « à la française » où il se prête bien à la taille et à l'art topiaire, car sa croissance lente et son feuillage persistant assurent toute l'année une continuité de formes et de paysage.

À noter : ses feuilles donnent un bon terreau riche en azote.

Calocèdre

Calocèdre
© Forest and Kim Starr CC BY 2.0 / Flickr

Plantez le calocèdre en fin d'été de préférence.

Le calocèdre mesure 30 à 45 m de haut pour une largeur de 2 à 4 m à la base. Sa croissance moyenne lui permet d'atteindre 2,50 à 3 m au bout de 10 ans mais elle peut être beaucoup plus rapide selon les conditions.

Caroubier

Caroubier

Doté d'une longévité remarquable de 500 ans, le caroubier offre une silhouette pittoresque comparable à celle de l'olivier, pourvue d'un tronc court, lisse et massif. Sa couronne arrondie atteint 12 m de haut mais l'arbre se trouve souvent taillé sévèrement en culture, mesurant le plus souvent 5 à 7 m.

Catalpa

Catalpa
© Leonora Enking CC BY-SA 2.0/Flickr

Le genre Catalpa compte une dizaine d'espèces provenant d'Amérique du Nord et d'Asie, appartenant à la famille des Bignoniacées. La plus connue chez nous étant Catalpa bignonioides.

Le catalpa est un arbre idéal pour ombrager une cour ou une terrasse ou encore une allée.

Cerisier

Cerisier

Le cerisier présente une écorce très décorative, une bonne facilité de culture et surtout, la possibilité de récolter des cerises dans presque toutes les régions de France.

Châtaignier

Châtaignier

Dans son jeune âge, la silhouette du châtaignier est pyramidale avec des rameaux dressés puis sa forme devient massive, capable d'atteindre 25 à 30 m de haut et 9 à 12 m de tour de tronc. L'écorce jeune est lisse et brun argenté puis elle fonce et se fissure profondément en vieillissant ayant tendance à dessiner une spirale autour du tronc dans le sens contraire des aiguilles d'une montre. La longévité du châtaignier dépasse 1 000 ans.

Chêne

Chêne

Les chênes en général se développent bien dans un sol profond, drainé mais frais. En revanche, les chênes verts sont adaptés à un climat sec et un sol sec. La plupart n'aiment pas les sols calcaires.

Ils ont également besoin d'espace et de lumière. Plantez le chêne de préférence en automne avant les gelées.

Note : pour des chênes truffiers, le plus souvent Quercus Ilex, Quercus pubescens ou Quercus Patraea, un sol peu profond, mais frais et drainé, favorisera l'étalement des racines et donc la production.

Chitalpa

Chitalpa

Le chitalpa de Taschkent (x Chitalpa taschkentensis) est né du croisement intergénérique entre deux arbres de la même famille des Bignoniacées : le Catalpa bignonioides et le Chilopsis linearis.Malgré son air exotique, le chitalpa se montre bien résistant au froid supportant jusqu'à -20 °C si les conditions de drainage du sol sont respectées.

Cognassier

Cognassier
© Stefano CC BY-NC-SA 2.0 / Flickr

On cultive le cognassier pour ses fruits ou pour son aspect décoratif. Avec son port érigé et buissonnant, il peut être planté pour agrémenter une haie ou embellir un jardin. Son feuillage vert foncé est pubescent, c'est-à-dire couvert d'un léger duvet de poils très fins sous ses feuilles.

Coronille

Coronille
© Sébastien Barré CC BY-NC-SA 2.0/Flickr

Les feuilles des coronilles alternes vertes sont découpées en folioles obovales ou oblongues bien séparées (de 7 à 9 selon les espèces). Elles sont de couleur vert-bleuté chez les cultivars de coronilles glauques. 

La coronille des jardins est aussi utilisée en herboristerie pour ses propriétés diurétiques, purgatives et stimulantes pour le cœur.

Cyprès chauve

Cyprès chauve
© Chesapeake Bay Program CC BY-NC 2.0/Flickr

Le cyprès chauve est typique des régions marécageuses de Louisiane, du Mississippi et des Everglades de Floride où il porte encore le nom de cyprès de Louisiane ou cypre en français du pays. Il se reconnaît aisément à ses racines formant des sortes de genoux, les pneumatophores.

L'arbre, de forme pyramidale, atteint 25 m en culture avec une largeur à la base de 7 à 8 m, et jusqu'à 40 m dans son aire d'origine avec un diamètre de tronc de 2 m à la base.

Épicéa

Épicéa
© OliBac CC BY 2.0 / Flickr

On appelle habituellement sapinette les épicéas à aiguilles courtes (Picea abies, glauca…).

Les troncs des formes érigées sont rectilignes. Ils portent des branches insérées en pseudo-verticilles sur un même plant. Les aiguilles persistantes et pointues de ces résineux mesurent 10 à 20 cm de long et sont disposées tout autour du rameau.

Figuier

Figuier
© Objet Bloguant Non Identifié CC BY-NC 2.0/Flickr

Il vous faudra aussi choisir entre le figuier unifère ou le figuier bifère. C'est le critère principal pour le jardinier débutant.

  • Le premier donne une seule récolte par an d'août à octobre. Selon les variétés, certaines sont plus précoces et d'autres plus tardives.
  • Le second produit deux récoltes par an : début juillet et mi-août. Les figues de la première récolte s'appellent les figues fleurs. Elles se mettent en place sur le bois de l'année précédente. On appelle les figues de la deuxième récolte « les figues d'automne » qui poussent sur le bois de l'année, à l'intersection du bois et d'une feuille.

Genévrier

Genévrier
© Yvan 83 500 CC BY 2.0 / Flickr

La croissance du genévrier est lente mais il peut vivre très longtemps. Rustique jusqu'à -15 °C, il s'adaptera aux climats les plus rudes de France jusqu'à 1 500 m d'altitude.

En conteneur, plantez le genévrier de préférence en octobre ou en hiver hors périodes de gel.

Ginkgo biloba

Ginkgo biloba

Le ginkgo biloba est la seule espèce représentante actuelle du genre Ginkgo et de la famille des Ginkgoacées. Il existe des arbres mâles qui portent des fleurs avec du pollen et des arbres femelles qui portent les fleurs femelles et les « fruits », en réalité des ovules. Il forme des arbres coniques à l'état jeune puis plus larges, de 25 à plus de 40 m de haut.

Heptacodium

Heptacodium
© Kristine Paulus CC BY 2.0/Flickr

Seule l'espèce type Heptacodium miconioides est cultivée. Longues de 7 à 12 cm, les feuilles arrondies à pointe aiguë, légèrement ondulées, vert foncé, veinées et vernissées, sont opposées. Elles prennent une subtile teinte pourpre avant de tomber, très tardivement. L'écorce, exfoliante, est beige rosé. L'heptacodium peut se planter toute l'année, avec une préférence pour l'automne.

Jacaranda

Jacaranda

Le jacaranda, de 15 à 20 m de haut, possède une couronne aérée pouvant s'étendre jusqu'à 12 m de diamètre. Le houppier est souvent très ramifié depuis la base et comporte des repousses basales. L'écorce gris brun, d'abord lisse devient rugueuse brun sombre. Sa longévité dépasse rarement 80 ans.

Kaki

Kaki

Le plaqueminier est particulièrement adapté au climat méditerranéen. On le trouve cependant jusqu'en région parisienne dans les zones où pousse le figuier, puisqu'on l'a vu résister à de brèves gelées atteignant -18 °C. Sa floraison tardive est un atout car les gelées printanières ne sont pas à craindre.

Il tolère tous les sols, même calcaires, mais préfère les terres bien drainantes légèrement acides et humifères. Placez-le au soleil, en automne ou au printemps, à l'abri des grands vents. Pour faire disparaître l'astringence des fruits, une chaleur forte estivale est recommandée. 

Liquidambar

Liquidambar
© Mariano Nazareno Gonzalez Bettendorff CC BY-NC-ND 2.0/Flickr

Le liquidambar révèle ses meilleurs coloris en terre profonde, lourde (argileuse), riche et fraîche. Cependant, il tolère des sols sableux et relativement secs, le calcaire, les sols temporairement immergés l'hiver et même les embruns et la pollution urbaine.

Choisissez un endroit lumineux plutôt ensoleillé qui mette en valeur ses colorations automnales.

Une plantation en isolé ou avec une haie en arrière-plan souligne sa remarquable silhouette pyramidale. Il se cultive aussi en bonsaï.

Micocoulier de Provence

Micocoulier de Provence
© M a n u e l CC BY 2.0 / Flickr

Poussant assez lentement, mais vivant longtemps, le micocoulier de Provence est un bel arbre au port arrondi et étalé qui peut atteindre 15 à 20 m de haut sur 8 à 10 m de large. Son tronc régulier et élancé ainsi que ses grosses branches sont recouverts d'une écorce lisse de couleur gris clair et parsemée de protubérances. Il peut atteindre une circonférence importante (environ 1 m).

Mûrier

Mûrier

Bien connu sous le soleil du Midi, le mûrier pousse également très bien sur la côte atlantique, et jusqu'en Alsace. Plus généralement, on conseille de le planter dans la zone où pousse la vigne. Il supporte mal les embruns, mais résiste au vent et tolère la pollution urbaine.

Olivier

Olivier
© Jean-Marc Linder CC BY-NC 2.0/Flickr

L'olivier est un arbre très décoratif que ce soit en bac sur un balcon, isolé dans le jardin ou bordant une allée. Il porte des feuilles persistantes allongées et vernissées sur le dessus, d'un joli vert foncé. Sa croissance est lente mais sa longévité et sa vitalité sont exceptionnelles. On le dit immortel !

Pêcher

Pêcher

Plantez votre pêcher à l'automne ou au printemps dans un sol léger, profond, bien drainé, même sec et caillouteux mais surtout pas calcaire.

Note : sous forme de scion ou de gobelet, le pêcher à racines nues se plante d'octobre à mars. Vous ne trouverez plus d'arbres à racines nues en avril. Et dans le cas contraire, il vaut mieux ne pas les acheter !

Peuplier

Peuplier
© Stephane Mignon CC BY 2.0 / Flickr

Le genre Populus appartient à la famille des Salicicacées tout comme les saules. Il comprend une trentaine d'espèces poussant naturellement dans les zones tempérées de l'hémisphère Nord, ainsi qu'un grand nombre de cultivars et d'hybrides. Certains sont plutôt destinés à la culture de production de bois de peuplier.

Pistachier

Pistachier
© Philippe L Photography CC BY-SA 2.0 / Flickr

Les pistachiers poussent en climat tempéré chaud alors que la plupart des Anacardiacées sont d'origine tropicale ou subtropicale. Les Pistacia, tout comme les sumacs (Rhus) ont des feuilles composées et des carpelles soudés ce qui les distingue de l'autre groupe de la famille, doté de feuilles entières et de carpelles libres que sont les manguiers (Mangifera) et les noix de cajou (Anacardium).

Pittosporum

Pittosporum
© Forest and Kim Starr CC BY 2.0 / Flickr

La plupart des espèces de pittosporum aime une exposition chaude, en plein soleil et à l'abri des vents dominants et froids. Dans des régions aux hivers rudes, installez-les contre un mur orienté au Sud.

Quelques variétés poussent cependant en mi-ombre ou à l'ombre (comme Pittosporum tenuifollium 'Variegatum' ou Pittosporum tenuifollium 'Purpureum') mais sont alors moins développées et moins compactes.

Platane

Platane
© OliBac CC BY 2.0/Flickr

La croissance du platane est rapide et leur port le plus courant est houppier large. Plantés relativement serrés, comme en bordure de route, ils développent alors une croissance toute en hauteur. À noter qu'ils supportent bien un élagage régulier sévère ainsi que l'atmosphère urbaine.

Pommier

Pommier
© F. D. Richards CC BY-SA 2.0 / Flickr

Il existe plusieurs milliers de variétés de pommes, de l'acidulée à la sucrée. La pomme peut se décliner selon de nombreux critères différents de forme, de couleur, de grosseur, de fertilité, de période de floraison et de maturité.Sachez que le pommier peut atteindre entre 6 et 10 m de haut et de 4 à 7 m de large. Pensez-y avant la plantation et prévoyez un espace suffisant si vous en plantez plusieurs. Sachez également qu'il peut être installé aussi bien en verger qu'en jardin d'ornement.

Sapin

Sapin
© Stefan Kapeller CC BY 2.0 / Flickr

De la famille des Pinacées, le genre Abies comprend environ 50 espèces de sapins. À l'état naturel, c'est un grand arbre au port élancé et conique. Son tronc bien cylindrique est rectiligne. Ses branches régulièrement insérées en verticilles sont étagées du pied au sommet.

Outre son emploi décoratif au jardin, isolé ou planté en haies majestueuses, le sapin, rustique et résistant, est utilisé comme espèce de reboisement.

Saule

Saule
© ✿ nicolas_gent ✿ CC BY-ND 2.0/Flickr

L'intérêt ornemental des saules pleureurs souvent installés dans de grands jardins ou au bord de pièces d'eau explique qu'ils soient très répandus dans toutes nos régions depuis deux siècles. Mais les autres espèces de saules de tailles plus modestes, mais qui ne manquent pas d'intérêt esthétique tout en étant plus faciles à installer, tendent à se répandre dans nos jardins.

Sorbier

Sorbier
© Oona Räisänen CC BY-SA 2.0 / Flickr

Ce petit arbre au port conique peut vivre plus de 100 ans et atteindre 12 à 15 m de hauteur sur 6 à 8 m de large environ. Il est très rustique et peut pousser jusqu'à 2 000 m d'altitude. L'écorce du tronc et des grosses branches est grisâtre et lisse.

Que vous le plantiez en isolé, en haie libre ou en alignement, le sorbier des oiseaux est très décoratif. Son bois coloré et très dur était utilisé pour confectionner des outils, par exemple des rabots, des manches d'outils…

Tamaris

Tamaris
© miluz CC BY 2.0 / Flickr

Le tamaris pousse facilement dans tous les sols bien drainés qui ne sont pas trop calcaires ou trop humides. Il apprécie les terrains sablonneux ainsi que les terrains pauvres et secs. Il pousse moins bien en terrain frais et lourd même s'il est bien drainé.

Les embruns ne l'empêchent pas de prospérer. Il a en revanche besoin d'un emplacement très ensoleillé pour bien fleurir.

Assez rustique, il pourra résister à des températures inférieures à -20 °C.

Note : il se cultive mal en pot et uniquement lorsqu'il est jeune.

Tulipier de Virginie

Tulipier de Virginie
© Nicholas A. Tonelli CC BY 2.0 / Flickr

Les tulipiers de Virginie sont de grands arbres caducs, à croissance rapide, qui se caractérisent par un long tronc droit, une couronne étroite qui s'étale au fil du temps, des feuilles curieusement lobées et de grosses fleurs jaune verdâtre également originales. Ces dernières évoquant un peu les fleurs de certains magnolias, un genre de la même famille que le Liriodendron, celle des Magnoliacées.

Trouvez le bon arbre à planter en octobre !

Trouvez le bon arbre à planter en octobre !
© Finemedia

Voici d'autres arbres à planter en octobre : asiminier, aulne , cèdre, chionanthus, clérodendron, cornouiller, cyprès, cyprès de Leyland, érable de Montpellier, if...

... et bien plus encore !

Affinez votre recherche en fonction du pH du sol, de l'ensoleillement ou encore du climat de votre région grâce à notre service Trouver une plante !

0 commentaire



Produits


Pour aller plus loin


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides