/ /
/

Les arbres à planter en février

Les arbres à planter en février

 

L'hiver est plus favorable pour planter certains types d'arbres : selon les espèces, il est même recommandé de faire la plantation au mois de février. Voici donc une sélection d'une trentaine d'espèces, parmi lesquelles des communes et quelques originales.

Afin de trouver l'arbre le plus adapté à vos besoins et envies, que vous vouliez un fruitier ou non, dans votre jardin ou sur votre balcon, en pleine terre ou en pot, utilisez notre service Trouver une plante !

Vous êtes paresseux ou très occupé ? Optez pour des arbres qui demandent peu d'entretien. Vous décimez tout végétal que vous approchez ? Adoptez ceux qui n'ont besoin ni d'eau, ni de lumière ! Vous cherchez des arbres au feuillage rouge ? On les a tous en stock !

Abricotier

Abricotier
© Malcolm Manners CC BY 2.0 / Flickr

Plantez votre abricotier dans un endroit exposé au soleil et à l'abri du vent pour qu'il donne les meilleurs fruits. Si vous demeurez dans une région aux hivers plutôt rigoureux, placez-le de préférence contre un mur orienté au sud.

Le principal critère pour le sol est le drainage. L'abricotier s'épanouit dans un substrat bien drainé. Il affectionne particulièrement les sols légers et sablonneux mais aussi les sols ordinaires, neutres ou calcaires. Il ne supporte pas les excès d'humidité.

Arbre aux mouchoirs

Arbre aux mouchoirs
© Leonora Enking CC BY-SA 2.0 / Flickr

Au niveau de ses racines, il affectionne les terres fraîches et fertiles, bien drainées, riches en humus, et pas trop calcaires. Au niveau de ses branches, c'est un arbre conséquent, et le soleil lui convient tout à fait. Mais soleil ne signifie pas canicule, et il préfère les climats doux et notamment les bords de mer et la vallée de la Loire. Sa floraison peut être endommagée par les gelées tardives.

Au jardin, c'est un arbre qu'il convient d'isoler sur la pelouse pour qu'il puisse développer sans gêne sa ramure. C'est un arbre d'ombrage, apprécié par les utilisateurs du jardin, mais aussi par les plantes de terre de bruyère avec lesquelles il se marie très bien en mai…

C'est un arbre que l'on plante pour ses enfants, car il peut vivre jusqu'à 80 ans et plus.

Arbre caramel

Arbre caramel
© Steven Severinghaus CC BY-NC-SA 2.0 / Flickr

L'arbre caramel affectionne les terres fraîches et profondément ameublies, riches en humus, mais il peut accepter d'autres conditions. Ce qu'il faut lui éviter, ce sont les sols mal drainés, trop secs, ou trop calcaires.

C'est en outre un arbre rustique capable de supporter des températures froides jusqu'à -20 °C. Il faut cependant lui offrir un emplacement abrité du vent, et si possible à mi-ombre d'autres grands arbres, car ses jeunes feuilles peuvent souffrir du gel printanier. Les étés brûlants et secs peuvent provoquer la chute prématurée des feuilles. Il se trouve donc bien partout chez nous, sauf en altitude.

Bon à savoir : un sol légèrement acide favorise les belles couleurs automnales.

Bouleau

Bouleau

Le bouleau est l'arbre idéal pour un premier jardin. Non seulement il se plaît dans pratiquement tous les sols, mais il pousse vite !

Le bouleau se prête bien à la plantation en cépée, c'est-à-dire 3 arbres plantés dans le même trou pour former comme une touffe à trois troncs, mais aussi pour la plantation en mini bosquet. S'il peut atteindre jusqu'à 20 m de hauteur en fin de vie, il existe des variétés aux dimensions plus modestes, adaptées aux petits jardins.

Caragana

Caragana

Originaire de Sibérie, de Chine et de l'Himalaya, le caragana, arbre épineux et au feuillage caduc, est très rustique sous notre climat tempéré, et il accepte sans problème des températures de l'ordre de -25 °C

En conteneur, le caragana peut être planté toute l'année, hors période de gel et de sécheresse. Comme tous les arbres à feuillage caduc, l'hiver reste cependant la meilleure saison pour planter le caragana avec le maximum de chance de bonne reprise.

À racines nues en particulier, il faut le planter en début d'hiver, afin qu'il ait le temps de bien s'installer avant l'été suivant.

Cerisier

Cerisier

Le cerisier s'accommode à toutes les régions de France. Offrez-lui une exposition bien ensoleillée, pas trop ventée, en évitant les orientations nord dans les zones aux hivers froids, car les organes fertiles des fleurs sont détruits à partir de -3 °C. Il est préférable de ne pas dépasser 1 000 m d'altitude.

Bon à savoir : si votre sol est très lourd, votre cerisier sécrétera plus de gomme.

Charme

Charme
© Peter aka anemoneprojectors CC BY-SA 2.0 / Flickr

Ce petit arbre rustique et à feuillage caduc, de la famille des Bétulacées, pousse spontanément en Europe. Il présente des feuilles de 4 à 8 cm de long, dentées et plissées, vert tendre. Son écorce est lisse, brune et rayée de gris, avec des raies verticales.

En conteneur, il peut être planté toute l'année, hors période de gel et de sécheresse.

À racines nues, et notamment sous forme de jeunes plantes pour former des haies dites « charmilles », il faut le planter en début d'hiver, afin qu'il ait le temps de bien s'installer avant l'été suivant.

Mais comme tous les arbres à feuillage caduc, l'hiver reste la meilleure saison pour planter le charme avec le maximum de chance de bonne reprise.

Cognassier

Cognassier
© Stefano CC BY-NC-SA 2.0 / Flickr

Pour un usage décoratif, vous pouvez le planter au jardin. Même seul au milieu de votre pelouse, il fait bel effet et ravit par son parfum et la beauté de sa floraison. Laissez-lui un espace de 3-4 m autour du tronc pour le mettre en valeur.

Dans une haie, au milieu d'autres essences, son port buissonnant et ses fleurs blanc rosé agrémentent joliment une haie naturelle. Installez-le à 2-2,50 m des autres plantes. Laissez-le ensuite pousser en buisson libre.

Le cognassier peut aussi être planté dans un massif. Là encore, sa floraison de mai est un enchantement au milieu d'autres fleurs.

Si vous disposez de peu de place, vous pouvez le cultiver en palmette (espalier).

Cyprès

Cyprès

De taille moyenne ou grande, le cyprès se caractérise le plus souvent par un port conique étroit ou colonnaire très élancé et régulier avec un feuillage dense. La cime est soit effilée soit arrondie et les branches habituellement érigées.

De nos jours, il est apprécié et couramment planté pour son allure décorative, qu'il soit isolé ou aligné le long d'une allée, seul ou en alternance avec des oliviers, par exemple. Planté par trois à l'entrée d'une propriété ou à proximité d'un cabanon, il signifie que les étrangers y sont les bienvenus.

Épicéa

Épicéa
© OliBac CC BY 2.0 / Flickr

Vous pouvez planter votre épicéa dans tout type de sol même calcaire, mais il se développe mieux dans les sols acides, profonds et frais.

Choisissez si possible un emplacement ensoleillé ou à défaut en mi-ombre. Du fait de leur forte prise au vent, les épicéas poussent mieux à l'abri des vents.

Pour une culture en pleine terre, prenez en compte tout d'abord la taille adulte de votre variété.

Érable du Japon

Érable du Japon

Appartenant au genre Acer de la famille des Sapindacées et issus de 9 espèces d'origine, les érables du Japon sont principalement des cultivars de Acer japonica et Acer palmatum. Ils sont originaires d'Asie (Japon, Corée et Chine).

En conteneur, on peut les planter toute l'année hors des périodes de gel et des mois les plus chauds.

Genévrier

Genévrier
© Yvan 83 500 CC BY 2.0 / Flickr

Les genévriers aiment le plein soleil mais peuvent tolérer la mi-ombre. Selon les espèces et variétés, les exigences pour la qualité du sol et les lieux d'exploitation seront différentes. Certaines pousseront mieux dans un sol calcaire et sec tels les Juniperus communis, alors que les Juniperus horizontalis les redouteront.

En bord de mer, Juniperus communis, devra être placé à plus de 250 m du rivage. Juniperus conforta (genévrier des rivages) s'y plaira également comme couvre-sol. En montagne, privilégiez la plantation de Juniperus sabina.

Le genévrier se cultive également très bien en pot, notamment les espèces de petite taille à port colonnaire.

Choisissez dans tous les cas un sol bien drainé, sablonneux ou caillouteux qu'il soit pauvre ou riche.

Kentia

Kentia
© Eduardo Millo CC BY 2.0 / Flickr

Le kentia est un palmier pouvant atteindre 5 m de haut. Il aime un sol avant tout bien drainé. Utilisez donc un terreau pour plantes vertes ou préparez un mélange de 1/3 de terreau fibreux, 1/3 de feuilles ou de tourbe moyenne et 1/3 de sable ou de perlite fine.

Il s'adapte quasiment à toutes les expositions. Il apprécie la lumière, le soleil tamisé et une légère ombre en été. En février, veillez à lui donner le plus de lumière possible. En intérieur, placez-le de préférence près d'une fenêtre, afin de favoriser son épanouissement.

Bon à savoir : le kentia, âgé de 10 ans et plus, a besoin de plus de lumière. Ne le mettez pas pour autant en plein soleil brûlant.

Marronnier d'Inde

Marronnier d'Inde
© Mauricio Mercadante CC BY-NC-SA 2.0 / Flickr

La silhouette ample du marronnier d'Inde peut dépasser 30 m de haut, mais elle mesure souvent autour de 12 m sur 3-4 m de large. Doté d'une croissance rapide, l'arbre étend une ramure robuste redressée aux extrémités qui porte de gros bourgeons bruns et collants en février.

Sa longévité atteint 300 ans si l'arbre bénéficie de bonnes conditions.

Néflier commun

Néflier commun
© Wonderlane CC BY 2.0 / Flickr

Avec son port trapu, le néflier commun est un arbre vénérable de 6 m de haut, avec des branches tortueuses s'étalant jusqu'à 8 m tout autour du tronc.

L'espèce tolère de fortes gelées de l'ordre de -20 °C mais les fruits ont aussi besoin de suffisamment de chaleur pour mûrir. On le trouve en Belgique ou en Allemagne sans problème.

Plantez-le au soleil ou à mi-ombre à l'abri des vents forts.

Noisetier

Noisetier

La culture du noisetier est très facile au jardin, qu'il soit planté en bosquet, en haie libre ou en isolé.
Très rustique, il pousse aussi bien en plaine qu'en montagne, jusqu'à 1 500 m d'altitude. Il a le plus souvent la forme d'un petit taillis.

Le noisetier commun est fort utile dans les jardins pour servir de clôture rustique, fournir des rames, des manches d'outils, tresser des plessis…

Pêcher

Pêcher

Le pêcher peut atteindre de 3 à 5 m de hauteur et de 2 à 4 m de large (certaines variétés naines sont cependant plus petites). Il a un port étalé et ses feuilles caduques sont d'un beau vert franc.

Généralement, le pêcher fructifie quand il atteint 2 à 4 ans et peut produire des fruits durant 15 à 20 ans. Vous pourrez le cultiver au jardin mais également en bac.

Poirier

Poirier
© Gary Owens CC BY 2.0 / Flickr

Selon l'espace que vous possédez, le poirier peut faire office d'écran vivant, de toile de fond pour les scènes fleuries et potagères ou de beau volume pour structurer l'espace. Vous pourrez jouer avec toutes les formes proposées pour joindre l'utile à l'agréable.

Si vous possédez un petit jardin, optez pour les poiriers palissés qui occupent peu de place en volume. Leurs fruits sont moins nombreux mais plus beaux et plus gros que chez les formes libres.

Si vous avez une terrasse et pas de jardin, choisissez une forme naine (1,5 m en moyenne pour un sujet de 6/7 ans) ou colonnaire qui se cultive facilement en grands pots ou en bacs. Ces formes sont auto-fertiles, résistantes aux maladies et proposent des variétés goûteuses.

Note : le semis simple présente plusieurs inconvénients à savoir : il ne permet pas de donner des fruits identiques au fruit d'origine de la graine et les fruits obtenus naturellement n'apparaissent qu'après 10 ans environ et sont sans intérêt gustatif.

Pommier

Pommier
© F. D. Richards CC BY-SA 2.0 / Flickr

La plupart des pommiers sont autostériles. N'hésitez donc pas à planter plusieurs variétés différentes pour obtenir ainsi une pollinisation croisée.

Parmi les meilleurs pollinisateurs, vous retrouvez 'Reine des Reinettes', 'Idared' et 'Golden Delicious'. Vous pouvez aussi faire une plantation de pommiers à fleurs (comme 'Evereste'), excellents pollinisateurs polyvalents.

Votre pommier a besoin d'un sol riche, frais, consistant, bien drainé même calcaire mais jamais détrempé. Il aime le soleil direct sans excès.

Note : le pied franc est issu du semis des pépins. Très vigoureux, il est parfait pour les sols pauvres, mais sa mise à fruits est lente. On l'utilise pour les formes libres.

Robinier

Robinier

Le robinier aime le plein soleil, c'est là qu'il fleurit le mieux, mais il supporte aussi la mi-ombre.

Plantez-le à l'abri des vents forts, car son bois est très cassant, évitez notamment les emplacements en bordure maritime.

Les variétés naines peuvent être plantées en bac, au moins pendant quelques années. Choisissez des arbres basse tige ou demi-tige.

Sophora

Sophora
© Jon Sullivan CC BY-NC 2.0 / Flickr

L'espèce Sophora japonica 'Pendula' peut se cultiver dans un grand bac du moins dans les premières années de sa vie. Constituez un substrat avec 50 % de terre de jardin et 50 % de terreau.

L'espèce Sophora microphylla réclame un sol acide. Si vous la cultivez en pot, utilisez une bonne terre de bruyère et placez-la à l'abri du froid (elle résiste à -15 °C). Choisissez une exposition très ensoleillée qui favorise sa floraison. Ce sophora apprécie la fraîcheur du sol même si une sécheresse occasionnelle est tolérée. Il supporte aussi les vents forts, la pollution.

Thuya

Thuya

Le thuya n'aime pas du tout la sécheresse estivale, bien que Thuya orientalis y soit plus tolérant. En bord de mer, éloignez Thuya plicata de plus de 250 m du rivage car il ne supporte pas les embruns salés.

Il préfère le plein soleil, mais tolère une ombre légère en situation très chaude.

Pour une plantation en haie, espacez vos plants de 0,60 à 1 m, selon la variété et le résultat recherché. Apportez un fertilisant organique à la plantation pour l'aider à s'installer (corne broyée par exemple). Il peut être nécessaire de haubaner les grands sujets, car l'enracinement est superficiel.

Tulipier de Virginie

Tulipier de Virginie
© Nicholas A. Tonelli CC BY 2.0 / Flickr

Le tulipier de Virginie est à réserver aux parcs et aux très grands jardins car à l'âge adulte (après 40 à 50 ans), il dépasse 25 m de hauteur pour 15 m de largeur offrant alors une silhouette colonnaire majestueuse. Dans son habitat naturel, il peut approcher les 40 m et vivre plus de 400 ans !

Son feuillage lobé ainsi que la forme de ses fleurs rappellent les tulipes, justifiant l'appellation de tulipier. Il fait preuve d'une excellente rusticité supportant des températures jusqu'à -30 °C.

Offrez-lui un sol profond, fertile, frais mais bien drainé en hiver, plutôt acide. Sa tolérance au calcaire est faible comme beaucoup de représentants de la famille des Magnoliacées.

Virgilier

Virgilier
© Kent McFarland CC BY-NC 2.0 / Flickr

Originaire de Californie, contrée au climat plutôt doux, le virgilier n'en demeure pas moins un arbre très rustique et capable de vivre dans beaucoup de nos régions.

  • En conteneur, il peut être planté toute l'année, hors période de gel et de sécheresse.
  • À racines nues, il faut le planter en hiver, afin qu'il ait le temps de bien s'installer avant l'été suivant, et qu'il ne soit pas exigeant en arrosage.

Bon à savoir : le virgilier doit être bien installé pour offrir sa première floraison. Se premières grappes de fleurs peuvent ainsi n'apparaître qu'après 20 ans… De plus, cette floraison est cyclique, et n'est vraiment belle et importante qu'une année sur deux.

Paulownia

Paulownia
© Janet E. Powell CC BY-SA 2.0 / Flickr

L'arbre est indifférent à la pollution et très rustique (-25 °C). Plantez-le dans une zone abritée des vents et bénéficiant d'un bon ensoleillement. Le paulownia exige toutefois un endroit abrité pour fleurir correctement, car ses bourgeons formés dès l'automne peuvent être anéantis par le froid.

Le paulownia se plante en racines nues en février en prenant soin de ne pas laisser les racines se dessécher.

Trouvez le bon arbre à planter en février !

Trouvez le bon arbre à planter en février !
© Finemedia

Affinez votre recherche en fonction du pH du sol, de l'ensoleillement ou encore du climat de votre région grâce à notre service Trouver une plante !

0 commentaire



Produits


Pour aller plus loin


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides