/ /
/

8 solutions économiques pour protéger son jardin en hiver

8 solutions économiques pour protéger son jardin en hiver

8 solutions économiques pour protéger son jardin en hiver
© Babouch' CC BY-NC-ND 2.0 / Flickr

Les magasins de jardinage proposent des solutions coûteuses et parfois polluantes pour protéger son jardin des frimas : paillis, engrais, désherbants, insecticides ou fongicides… Entretenir son petit havre de paix peut devenir un véritable gouffre financier !

Désherbez à la main

Désherbez à la main
© phgaillard2001 CC BY-SA 2.0 / Flickr

Face à la corvée du désherbage, ne cédez surtout pas à la tentation du vaporisateur chimique. Non content de polluer le sol et l'eau, il peut s'attaquer aussi à votre pelouse et même à vos plantes d'ornement !

Pour désherber à la main :

  • Il suffit d'arracher les jeunes plants dès leur apparition pour les empêcher de proliférer ensuite.
  • Vous pouvez également piocher dans l'armoire de votre cuisine du gros sel et du vinaigre, alternative saine et économique contre la mauvaise graine !

Bon à savoir : la scarification consiste à éliminer les mousses et les feuilles mortes sur une pelouse. Grâce à cette opération, le gazon devient plus résistant et prêt à affronter le froid. Il vous faudra toutefois répéter l'opération au printemps entre deux tontes.

Fabriquez votre propre compost

Fabriquez votre propre compost
© Napafloma-Photographe CC BY 2.0 / Flickr

Feuilles mortes, fruits momifiés, mauvaises herbes… Pour éviter le rush du ramassage du printemps, mieux vaut débuter la collecte en hiver. Ainsi, vos déchets verts formeront un compost disponible pour nourrir vos plantes au retour du soleil.

Bon à savoir : les épluchures de légumes, de fruits, le marc de café et le thé et même les orties sont également d'excellents fertilisants.

Confectionnez une couverture organique

Confectionnez une couverture organique
© Photos Lamontagne

Afin de prévenir les risques de gel, une couverture naturelle et organique de préférence couvre les plantes. Pour préserver les racines, étalez le paillis sur 10 cm à partir du pied de chaque plant.

Un paillis peut être composé de différentes manières, avec :

  • des écorces de pin ;
  • des épines de pin ;
  • des copeaux de bois ;
  • de la tourbe.

Le paillage dispose d'un temps de décomposition plus ou moins long durant lequel il protège du froid la plante et les racines qu'il couvre.

Louez une tondeuse

Louez une tondeuse
© Nicolas CC BY-NC-SA 2.0 / Flickr

Si vous ne consacrez que peu de temps à la tonte de votre gazon, n'investissez pas dans l'achat d'une tondeuse, relativement coûteuse, louez-en une !

Vous réaliserez au minimum 20 € d'économie :

  • Une tondeuse thermique coûte entre 200 et 10 000 €.
  • La location d'une tondeuse coûte environ 36 € par jour, soit 180 €/an (une fois par mois d'avril à août).

À noter : vous pouvez également louer un scarificateur (deux fois par an), une tronçonneuse, un taille-haie, etc.

Mettez vos outils à l'abri du froid !

Mettez vos outils à l'abri du froid !
© Olivier Bacquet CC BY 2.0 / Flickr

Pour conserver vos outils plus longtemps et donc faire des économies, entreposez-les dans un endroit frais et sec :

  • Nettoyez régulièrement vos outils manuels, désinfectez-les et enlevez la rouille.
  • Si vous en avez une, stockez votre tondeuse dans un endroit sec, rechargez la batterie et vidangez le moteur.
  • Vidangez régulièrement votre système d'arrosage et l'alimentation de votre bassin et couvrez les arrivées d'eau extérieures.

 

Réutilisez vos cendres de cheminée !

Réutilisez vos cendres de cheminée !
© Olivier Bacquet CC BY 2.0 / Flickr

Si vous avez une cheminée, vous devez souvent procéder à l'évacuation des cendres en surplus dans le foyer.

Plutôt que de les jeter à la poubelle, répandez-les sur votre pelouse :

  • La cendre empêche le gel de l'eau, en contact avec le sol froid.
  • En outre, elle favorise l'absorption de l'humidité dans la terre et empêche la mousse de pousser.

Attention : en grande quantité, la cendre peut devenir nocive pour l'environnement. Malgré sa grande efficacité, n'en abusez pas !

Vaccinez vos plantes

Vaccinez vos plantes
© Alain Bachellier CC BY-NC-SA 2.0 / Flickr

Stars des salons de beauté, délices des papilles, les algues ont plus d'un tour dans leur sac. Elles préservent non seulement la peau des premiers signes de l'âge, mais aussi les plantes des maladies.

  • Ramassez-les sur une plage.
  • Laissez-les fermenter une semaine, en éloignant bien entendu les nez les plus délicats.
  • Une fois la mixture odorante obtenue, enterrez-la près de vos plantes.

Faites votre propre bouillie bordelaise

Faites votre propre bouillie bordelaise
© Photos Lamontagne

Pour lutter contre les pesticides, il n'existe rien de tel que la bouillie bordelaise. Il s'agit d'un mélange de chaux éteinte et de sulfate de cuivre. Ces ingrédients coûtent moins cher séparés que déjà mélangés.

Attention : avant de mélanger les deux substances, couvrez-vous les mains et les yeux. En outre, n'utilisez pas de récipient en fer et n'en mettez pas trop sur vos plantes.

Pour couvrir les besoins en bouillie bordelaise d'un jardin de taille moyenne :

  • 80 g de chaux éteinte et 5 l d'eau,
  • 150 g de sulfate de cuivre et 5 l d'eau.

Bon à savoir : pour débarrasser une plante de ses insectes, il demeure inutile de recourir à un insecticide, coûteux et polluant. Le marc de café nourrit et protège les plantes en éloignant naturellement les indésirables.

 

Ooreka vous en dit plus

Ooreka vous en dit plus
© Finemedia

Débutants ou chevronnés ? Nos Guides pratiques vous aideront à façonner le jardin de vos rêves ! Prêt ? Jardinez !

Pour aller plus loin :

3 commentaires

Claudine, le 24/02/2017

merci à vous, très intéressant, je vais partager sur face book

J.Ph. ROSELLO, le 30/12/2016

Il ne suffit pas de recopier ce qu'il y a dans d'autres sites pour en faire des vérités... J'ai noté pas mal d'erreurs dans cette page :
- Le marc de café comme bon fertilisant ! Le marc ne contient à peu près rien d'autres que des fibres, difficile d'être plus pauvre ! Il ne contient ni phosphore ni potassium et 0.5% d'azote... Pour les sels minéraux je n'ai pas d'information mais ils sont sans doute partis avec le café... Dans un pot de fleur il n'a donc aucun intérêt. Son seul usage éventuel serait (ce n'est que mon avis) pour le lombricompostage, si l'on s'en sert à la place du carton dans lequel les lombrics trouvent le carbone. Les bactéries dont se nourrissent les lombrics (vers de terre) doivent certainement y trouver un support idéal et poreux, pas étonnant que les lombrics y pullulent - mais il faut le mélanger avec des déchets alimentaires évidemment.
Donc le marc ne nourrit pas les plantes et n'éloigne pas non plus les indésirables. D'ailleurs je retrouve régulièrement des larves d'insectes qui s'en nourrissent !
- Le gros sel comme herbicide ? A ouais, c'est une bonne idée, ça, pour détruire un sol ! Autant revenir au chlorate, qui se transforme en chlorure de sodium, bref du sel...
- Les mauvaises herbes dans le compost, ce n'est pas l'idée du siècle ! A moins de vouloir vraiment propager leurs graines... Personnellement je les mets à décomposer à part et j'utilise ce compost seulement en profondeur ou au fond d'un pot, évidemment jamais pur.
- La bouillie bordelaise "pour lutter contre les pesticides" ? Ce produit, chimique, ne lutte que contre certains champignons comme beaucoup de dérivés cuivrés, qui sont d'ailleurs TOUS toxiques. Le vert-de-gris vous connaissez ? Elle est utiliser en bio parce qu'il n'y a pas autre chose, mais c'est bien un produit artificiel fabriqué à partir de sulfate de cuivre, lui-même fabriqué à partir d'acide sulfurique et de cuivre... Le cuivre va donc s'accumuler dans le sol, forcément, ce n'est pas volatile... Il faut en mettre le moins possible et seulement si nécessaire. A choisir le soufre colloïdal est un fongicide plus propre, ce n'est que du soufre très divisé et il est vite recyclé par la nature.
- Le purin d'ortie a été étudié scientifiquement et aucun effet n'a été trouvé si ce n'est pour apporter de l'azote au sol, ce qui est bien normal puisque l'ortie en est riche, mais c'est pareil pour d'autres plantes. Pourquoi chercher à obtenir un concentré d'azote si c'est pour ensuite le diluer ?
- "inutile de recourir à un insecticide, coûteux et polluant" : "insecticide" veut dire "qui tue les insectes" donc ce n'est en soi ni couteux ni polluant, cela dépend des produits. Il y a pas mal de plantes qui en fabrique toutes seules, comme le tabac, le jicama, certaines Solanacées... Ça ne veut pas dire qu'une décoction soit inoffensive (il faut même faire attention lors de la préparation et l'utilisation) mais c'est gratuit et ne pollue pas. Certains font pousser ces plantes autour de leurs cultures et les ravageurs qui y gouttent ne font pas de petits !
- "Vacciner vos plantes" : les plantes n'ayant aucun système d'anticorps c'est complètement illusoire ! Attention aussi au sel rapporté avec les algues. Les études scientifiques (INRA, etc.) purins n'ont trouvé aucune efficacité pour les purins...
- La cendre pour la pelouse ?? La cendre est riche en potassium et un peu en phosphore car l'azote est parti avec les gaz de combustion. Cela reviens donc à mettre un engrais pauvre en azote. C'est ballot mais c'est exactement le contraire de ce qu'il faut pour le gazon ! :-) Non, les cendres, vu leur composition, sont un complément intéressant pour un produit (trop) riche en azote comme tout ce qui est lisier, lombricompost...
- "rechargez la batterie et vidangez le moteur" : ce n'est pas "et" mais "ou" parce que s'il y a une batterie c'est que la tondeuse est électrique et il n'y a rien à vidanger :-) et inversement...
Je fais mon propre compost grâce à une broyeuse. Lorsqu'il est prêt je le tamise grâce à un grillage de maille 12 mm tendu sur le cadre d'une vieille fenêtre. Tous ceux qui ne traverse pas servira de paillis et finira sa décomposition. Le reste est mélangé à un tiers avec la terre ou déposé en surface. Ne JAMAIS planter dans du compost pur ! Ça ressemble à de la bonne terre mais cela n'en est pas. En fait c'est plus concentré que du fumier de cheval pur, c'est dire !

Monique, le 26/12/2015

super les tuyaux j'en connaissait un peu mais c'est bon de se le rappeler..... d'autre je ne savais pas et j'ai apprécié..... merci beaucoup



Produits


Pour aller plus loin


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides