Copihue

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Copihue en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Copihue, Lapagérie du Chili, Lys du Chili

  • Nom(s) latin(s)

    Lapageria rosea

  • Famille

    Philésiacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Arbre ▶ Arbre fruitier

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

    Plante comestible ▶ Autres plantes médicinales | Arbre fruitier

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Grimpant
    Palissable
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    2 à 10 m
  • Largeur à maturité

    2 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Difficile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division Bouturage Marcottage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux Terre de bruyère Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    1 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation intérieure

    Entrée Véranda Serre froide
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Bosquet ou forêt Haie
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Lapageria possède une espèce unique Lapageria rosea, endémique du Chili. Autrefois, mise dans la famille des Liliacées, des Smilacacées telles que la salsepareille ou des Lapagériacées, la classification phylogénétique l'inclut désormais dans celle des Philésiacées. Cette dernière se rattache au genre Philesia désignant un arbuste chilien à demi-grimpant comprenant également une seule espèce. Des hybrides sont d'ailleurs issus du croisement de ces deux genres.

Le copihue est une liane ligneuse pouvant dépasser 8-10 m de haut lorsque ses tiges volubiles s'agrippent aux branches des arbres. Il croît dans les forêts tempérées humides du Chili. On le trouve depuis la côte jusqu'aux vallées intérieures en passant par les montagnes côtières dont l'altitude atteint 2 000 m. Il colonise les fortes pentes exposées au sud, les ravins profonds, les milieux très humides comme les marais, les tourbières, les rives de cours d'eau où les précipitations sont quasi permanentes et réside sous un couvert végétal occultant de 40 à 100 % des rayons du soleil. La plante vivrait plus d'un siècle.

De grandes feuilles ovales de 8-12 cm légèrement cordées à la base et coriaces s'échelonnent le long de la tige. Persistantes, elles présentent un joli coloris vert sombre vernissé et des nervures partant toutes d'un même point. De façon surprenante, les tiges du Lapageria rosea se développent dans le sens inverse des aiguilles d'une montre dans l'hémisphère sud et dans le sens contraire dans l'hémisphère nord.

La floraison spectaculaire intervient depuis août jusqu'en fin d'automne sur des plants âgés au moins de 2-3 ans, mais il faut parfois patienter plus de 10 ans ! Les fleurs apparaissent solitaires ou groupées par 2-3, en extrémité de pousses ou à l'aisselle des feuilles. De longues clochettes pendantes odorantes, de 5-10 cm de long, à texture cireuse, se parent de tons rouges parfois mouchetés de blanc ou rose. Elles sont comme chez la tulipe, à 6 tépales et sans calice, les 3 sépales pétaloïdes en position externe diffèrent malgré tout légèrement des pétales par leur forme plus étroite et par leur sommet parfois plus pointu. Le cœur ponctué de noir renferme 6 étamines et un épais pistil terminé par 3 lobes ne dépassant pas de la corolle. De minuscules bractées vertes sont fixées au pédoncule de la fleur. Les colibris se délectent du nectar de ces fleurs.

Le fruit comestible, appelé « pepino » au Chili, est une baie oblongue pointue à son sommet, vert-rougeâtre, longue de 2,5 à 3,5 cm. Elle contient de gros pépins blanchâtres de 5 mm, recouverts d'une arille comestible et noyés dans une pulpe douce blanche rappelant la crème anglaise. Le fruit se consomme cru ou cuit.

Attention : ne pas confondre le fruit du Lapageria avec le pepino issu d'un arbuste de la famille des Solanacées proche de la tomate (Solanum muricatum).

Variétés de copihue

Il existe quelques cultivars de Lapageria rosea obtenus au Chili et en Grande-Bretagne, mais leur diffusion reste assez confidentielle.

Copihue, lapagérie du Chili, lys du Chili (Lapageria rosea)

Espèce type

Copihue, lapagérie du Chili, lys du Chili (Lapageria rosea) Espèce type
  • Végétation : Liane persistante de 2,5 m jusqu'à 10 m de haut sur 1 à 2 m de large. Feuilles à court pétiole, alternes, vert sombre lustré, de 8-12 cm de long.
  • Fleurs et fruits : Floraison parfumée entre juillet et fin octobre. Fleurs à texture cireuse en clochettes allongées de 5-10 cm, rouges, roses parfois blanches. Baies oblongues vert-jaune de la taille d'un œuf de poule en septembre-octobre.
  • Qualités : Vit sous la canopée des forêts pluviales du Chili. Très belle plante ornementale cultivée en serre froide ou sous climat doux et humide. Fruits comestibles.

'Albiflora'

Copihue, lapagérie du Chili, lys du Chili (Lapageria rosea) 'Albiflora'
  • Végétation : Comme le type
  • Fleurs et fruits : Fleurs blanches de 8 cm.
  • Qualités : Comme le type

'Ilsemanii'

Copihue, lapagérie du Chili, lys du Chili (Lapageria rosea) 'Ilsemanii'
  • Végétation : Comme le type
  • Fleurs et fruits : Fleurs rouges plus grandes que le type.
  • Qualités : Comme le type

'Superba'

Copihue, lapagérie du Chili, lys du Chili (Lapageria rosea) 'Superba'
  • Végétation : Plante à rameaux plus fins et au feuillage vert éclatant.
  • Fleurs et fruits : Fleurs cramoisies.
  • Qualités : Comme le type

'White Cloud'

Copihue, lapagérie du Chili, lys du Chili (Lapageria rosea) 'White Cloud'
  • Végétation : Comme le type
  • Fleurs et fruits : Grandes fleurs blanches de 12 cm de long.
  • Qualités : Comme le type

'Bensonii'

Copihue, lapagérie du Chili, lys du Chili (Lapageria rosea) 'Bensonii'
  • Végétation : Comme le type
  • Fleurs et fruits : Fleurs rose pâle.
  • Qualités : Comme le type

'Flesh Pink'

Copihue, lapagérie du Chili, lys du Chili (Lapageria rosea) 'Flesh Pink'
  • Végétation : Comme le type
  • Fleurs et fruits : Fleurs blanches nuancées de rose.
  • Qualités : Comme le type

'Nash Court'

Copihue, lapagérie du Chili, lys du Chili (Lapageria rosea) 'Nash Court'
  • Végétation : Comme le type
  • Fleurs et fruits : Fleurs roses tachetées de blanc et de rose foncé.
  • Qualités : Comme le type

Hybride

x Philageria veitchii

Copihue  x Philageria veitchii
  • Végétation : Grimpante persistante atteignant 2,70 à 3,50 m de haut.
  • Fleurs et fruits : Fleurit de juillet à septembre. Il existe très peu d'informations sur cet hybride.
  • Qualités : Hybride intergénérique entre Lapageria rosea et Philesia magellanica. Le premier clone a fleuri en 1872.

Plantation du copihue

Plantation du copihue

Dan Lundberg/CC BY-SA 2.0/Flickr

Où le planter ?

La plante est assez fragile et nécessite des hivers doux abrités des vents froids. Sa rusticité tourne autour de -5 °C, aussi il est préférable de la cultiver en pot dans une serre froide ou une véranda sachant que la plante a besoin d'une période fraîche durant l'hiver. Elle peut se mettre dans un hall lumineux pas trop chauffé.

Elle nécessite un sol acide à neutre, pas trop riche et humifère, argileux ou sableux, mais sans calcaire, et une lumière filtrée ou un coin mi-ombragé en évitant impérativement le soleil direct de l'après-midi.

Le copihue peut s'installer contre un mur ombragé à mi ombragé ou au pied d'un arbre ou d'une haie de feuillus.

Quand planter le copihue ?

Préférez le printemps lorsque le sol est réchauffé s'agissant d'une plantation en pleine terre.

Le rempotage s'effectue en dehors de la période de floraison.

Comment le planter ?

Les racines du copihue sont très fragiles et la plante accepte difficilement d'être transplantée, aussi les manipulations doivent se faire avec un maximum de précautions.

Choisissez un conteneur assez grand pour ne pas à avoir à la rempoter trop souvent.

Culture et entretien du copihue

Culture et entretien du copihue

peganum/CC BY-SA 2.0/Flickr

Maintenez un substrat constamment humide. Les sujets en pleine terre résisteront mieux contre le froid si le sol est bien drainé.

Paillez la souche et protégez la partie aérienne avec un double voile d'hivernage durant l'hiver ou bien taillez les parties aériennes avant l'hiver.

Installez la plante volubile près d'un tuteur solide, un treillage de bambous, le tronc et les branches d'un arbre ou maintenez-la avec des fils de fer.

Taille du copihue

La taille n'est pas obligatoire, mais elle aurait comme effet de dynamiser la croissance.

Quand tailler ?

Après la floraison ou au début du printemps.

Comment tailler ?

Rabattez les tiges trop encombrantes et limitez la croissance de la plante à 2,50 m pour activer la floraison.

Maladies, nuisibles et parasites

Les escargots et limaces se régalent de ses jeunes pousses. Soyez particulièrement attentifs au printemps notamment sur les jeunes plants.

Un excès d'eau ou la présence de calcaire font jaunir le feuillage entraînant sa chute. Laissez sécher le substrat sur 1 cm avant d'arroser à nouveau et utilisez de l'eau de pluie plutôt que l'eau du robinet.

Un excès de chaleur durant l'hiver conduit à une perte de vigueur et à des tiges grêles.

À l'inverse, un manque de lumière empêche la formation des fleurs. L'emplacement doit être bien lumineux sans soleil direct surtout durant l'été et dans l'après-midi.

Les thrips, pucerons verts et cochenilles s'attaquent parfois au feuillage. Appliquez un insecticide ou du savon noir.

Récolte

Il est assez rare d'obtenir des fruits en culture sous serre, mais c'est déjà arrivé en Grande-Bretagne.

Les fruits se consomment lorsqu'ils ne sont pas encore mûrs car ensuite les graines dures rendent leur dégustation difficile.

Multiplication du copihue

Multiplication du<em> copihue</em>

KENPEI/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

La multiplication reste une étape délicate pour Lapageria rosea. Sur des plantes bien développées, le prélèvement de drageons au printemps est encore le plus simple. Il permet d'autre part de conserver les caractères de la plante-mère. Le bouturage, le semis et le marcottage peuvent intéresser les jardiniers avertis.

Semis

L'obtention de fruits est rare en Europe car la pollinisation doit se faire manuellement. En absence d'oiseaux-mouches, il arrive cependant que des insectes parviennent à effectuer ce travail.

Le semis est réputé très délicat notamment sur des graines qui ont été séchées et parce que la chair du fruit contient des inhibiteurs de germination. Un trempage des graines pendant 48 heures est recommandé avec changement de l'eau plusieurs fois par jour. Une stratification au réfrigérateur pendant 30 jours est également bienvenue. La levée requiert ensuite 1 à 3 mois et concerne seulement quelques graines. En revanche, des graines fraîches et humides offrent 50 à 60 % de taux de levée.

Entre avril et juin,remplissez une terrine de 15-20 cm de profondeur avec une terre humidifiée très acide de pH 5. L'astuce consiste à prélever le sol d'une pinède âgée de plus de 12 ans. Ôtez les dix premiers centimètres et récupérez la terre de l'horizon suivant sur 10 cm d'épaisseur.

À l'aide d'un bâtonnet, formez des trous de 2 cm de profondeur, espacés de 2 cm puis semez des poquets de 2-3 graines par trou. Rebouchez, arrosez puis placez la culture entre 15 et 20 °C.

Après la levée, le maintien des semis n'est pas toujours simple. Les plantules réclament l'ombre du soleil, beaucoup d'humidité et d'arrosage, et des températures modérées. La fertilisation peut commencer au bout de 2 mois. La croissance est très lente, les plantules ne dépassant guère 5 cm au bout d'une année. Attendez une année et demie avant de repiquer les plantules en prenant soin de ne pas abîmer les racines. Il est recommandé de ne garder que les plants les plus forts car les plants malingres ont tendance à le rester toute leur vie. Couvrez les plants d'un plastique transparent pendant quelques jours, cela diminue le stress du repiquage.

La floraison intervient rarement avant 4-5 ans et parfois même il est nécessaire de patienter une décennie !

Astuce : placez un tuteur assez tôt afin de protéger la végétation des escargots.

Marcottage

Le marcottage peut s'effectuer à tout moment. Il est malgré tout assez long et sans succès garanti.

Raclez légèrement l'écorce d'une tige et ajoutez un peu de poudre d'hormone de bouturage. Enfoncez la portion de tige toujours attachée à la plante-mère de quelques centimètres dans un pot rempli de tourbe et de sable. Maintenez la partie enterrée avec un rivet et faire ressortir l'extrémité de la pousse feuillée liée à un tuteur.

Bouturage

Au printemps après la reprise de la végétation ou en été, réalisez des boutures semi-aoûtées avec des tiges terminales de 10 cm de long. Ôtez les deux feuilles inférieures et trempez la base dans de l'hormone de bouturage.

Remplissez un pot de tourbe mélangée à du sable ou de la perlite, légèrement humidifiés. Plantez trois tuteurs autour des boutures et recouvrez le pot d'un sac plastique transparent perforé (maintenu par un élastique autour du pot). Les boutures placées à l'étouffée à 18-21 °C sous une lumière tamisée requièrent 1 à 3 mois pour s'enraciner. La difficulté est d'arroser modérément pour ne pas faire pourrir les racines.

Patientez une année avant de rempoter les jeunes plantes dans un grand conteneur.

Conseils écologiques

Les racines du Lapageria étaient récoltées autrefois au Chili pour remplacer la salsepareille utilisée comme fortifiant, aphrodisiaque, anti-vénérien et autres usages médicinaux. En 1977, l'usine reçut même une protection juridique.

Les fleurs du copihue à fleurs rouges contiennent dans leur parfum des huiles essentielles composées en majorité de limonème (29 %) et de 42 % de divers aldéhydes saturés, insaturés et aromatiques.

Le copihue : une plante légendaire

Dans la province d'Arauco, la légende raconte que le nom chilien copihue est né de la fusion des prénoms de deux amants, Copih et Hues. Prince et princesse de tribus ennemies, les Mapuches et les Pehuenches, les amants se voyaient en cachette dans une lagune jusqu'à ce que leurs pères respectifs les surprennent. Ces derniers, fous de rage, transpercèrent de leur lance tour à tour le cœur de Copih puis de Hues. Leurs corps sombrèrent dans les eaux de la lagune. Après une année, les deux peuples vinrent pleurer leur mort au bord de la lagune et virent deux lances entrecroisées sortir de l'eau, enlacées par une plante grimpante portant une fleur rouge comme le sang et une autre blanche comme la neige. Les deux peuples comprenant le message se réconcilièrent et donnèrent le nom de copihue à cette fleur afin d'honorer la mémoire des deux amants. La plante fut érigée au rang d'emblème national en 1975. Elle symbolise le bonheur, l'amitié et l'amour.

Une autre légende mapuche raconte que des guerriers, après plusieurs batailles, montèrent dans les arbres pour scruter la situation. Ils pleurèrent à la vue de leurs camarades étendus sur le champ de bataille et leurs larmes se transformèrent en fleurs couleur sang. Depuis ce jour, le copihue incarne l'esprit des soldats morts.

Le poète chilien Pablo Neruda le cite dans son œuvre autobiographique  : « Le copihue rouge est la fleur du sang, le copihue blanc est la fleur de la neige. »

Un peu d'histoire…

Le nom Lapageria est dédié à Joséphine de Beauharnais (1763-1814) née Marie Josèphe Rose Tascher de La Pagerie, pour sa passion pour la botanique. Elle fut la première à cultiver cette liane, rapportée du Chili par l'un de ses botanistes.

La plante fut nommée par les botanistes espagnols Hipólito Ruiz López (1754-1815) et José Antonio Pavón (1754-1840) dans « Flora Peruviana, et Chilensis ». Ces derniers faisaient partie d’un voyage exploratoire au Chili et Pérou commandité par Charles III d'Espagne entre 1777 et 1788. Ils étaient secondés par le naturaliste français Joseph Dombey (1742-1794).

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides