Alyogyne

Alyogyne en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Alyogyne, Hibiscus bleu, Faux hibiscus

  • Nom(s) latin(s)

    Alyogyne

  • Famille

    Malvacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Semi-persistant
  • Forme

    Buissonnant
    Arrondi, en boule ou ovale
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1,50 à 2 m
  • Largeur à maturité

    1,50 à 2 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    1 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Massif ou bordure Haie Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Alyogyne fait partie de la famille des Malvacées qui comporte aussi les genres Alcea, Althaea, Hibiscus et Malva pour les plus connus. Ce genre est constitué d'une dizaine d'espèces arbustives, autrefois classées dans le genre Hibiscus, originaires des régions sèches australiennes. Ressemblant à leurs cousins hibiscus, on les appelle d'ailleurs communément « faux hibiscus ».

Ces arbustes offrent une silhouette érigée, qui peut dépasser 3 m, pour autant de large, dans leur habitat naturel, et une magnifique floraison prenant la forme de grandes fleurs tubulaires bleues ou mauve, certes éphémères mais qui se renouvellent pendant de nombreuses semaines. Le seul défaut de ces alyogynes : une faible rusticité qui oblige à les cultiver en pot et à les hiverner hors climat doux. Mais elles compensent ce bémol par leur grande résistance à la sécheresse et à la chaleur, une fois bien établies.

Alyogyne huegelii, parfois nommée Hibiscus huegelii, hibiscus bleu, alyogyne de Hügel ou à feuilles de géranium, est l'espèce la couramment commercialisée et cultivée dans les jardins. Elle se développe rapidement formant un arbuste ramifié, aux rameaux souples et dont la silhouette érigée s'étale au fil du temps. Elle peut atteindre 2,50 m en tout sens (les dimensions sont réduites en bac).

Son feuillage alterne, vert mat et pubescent persiste plus ou moins selon le climat. Les feuilles, de 6 à 8 cm de longueur, sont profondément découpées en trois ou cinq lobes étroits, à marge irrégulièrement dentée.

L'arbuste fleurit du printemps jusqu'aux gelées, parfois dès avril dans le sud de la France. Ses grandes fleurs solitaires, lilas nuancé de rose, de 7 à 10 cm de diamètre, s'ouvrent à l'aisselle des feuilles. Elles sont formées de cinq larges pétales à base plus claire, se chevauchant et curieusement disposés comme une hélice de bateau. La teinte de la corolle est rehaussée par les étamines jaune d'or et une gorge souvent pourprée. Les fleurs ressemblent à celles de l'hibiscus des jardins (Hibiscus syriacus). Elles sont suives de capsules déhiscentes dont les valves s'ouvrent à maturité pour libérer les graines.

Cet hibiscus bleu ou lilas, comme l'appellent les jardiniers anglais, supporte des températures négatives (jusqu'à -6 °C) pendant de très courtes périodes. Il déteste l'humidité hivernale qui raccourcit sa durée de vie et peut même le faire succomber.

Cultivez l'alyogyne en bac, dans la véranda, en serre froide ou sur la terrasse pour profiter de sa magnifique floraison. Rapprochez-la de potées de brugmansias, de fuchsias, de pélargoniums et de sauges pour jouer avec le contraste des fleurs ou mariez-la avec un jasmin, une bougainvillée, un lantana ou un citronnier pour accentuer son côté exotique.

En climat doux, plantez-la en pleine terre en compagnie de pittosporums, de vipérines, d'Euphorbia characias et de lupins en arbre.

Espèces et variétés d'Alyogyne

Alyogyne de Hügel ou hibiscus bleu (Alyogyne huegelii)

Espèce type

Alyogyne de Hügel ou hibiscus bleu (Alyogyne huegelii) Espèce type
  • Floraison : De mai aux gelées. Grandes fleurs solitaires et axillaires à 5 pétales qui se chevauchent et forment un large entonnoir. Teintes : bleu, lilas, mauve, pourpre, blanc.
  • Végétation : Hauteur et Étalement : 1 à 2 m. Feuillage semi-persistant, pubescent, vert mat, trilobé et denté.
  • Qualités : Originaire d'Australie du Sud et Occidentale, et de Tasmanie. Faiblement rustique (-6 °C de courte durée). Résistante à la sécheresse et la chaleur. Longue et abondante floraison. Culture en bac.

« Santa Cruz »

Alyogyne de Hügel ou hibiscus bleu (Alyogyne huegelii) « Santa Cruz »
  • Floraison : Floraison lilas pourpré. Fleurs particulièrement grandes (Ø : jusqu'à 15 cm).
  • Végétation : Comme le type.
  • Qualités : Amélioration du type. Cultivar courant, particulièrement florifère.

Alyogyne hakeifolia

Espèce type

Alyogyne hakeifolia Espèce type
  • Floraison : Floraison printanière et estivale. Fleurs mauve, jaune pâle ou crème à gorge rouge foncé. Ø : environ 6 cm.
  • Végétation : H : jusqu'à 3 m de hauteur. Feuilles fines et simples.
  • Qualités : Originaire du Sud australien. Rarement proposée à la vente. Très florifère. Encore plus sensible à l'humidité que l'espèce huegelii. Même rusticité (-5 °C).

Plantation de l'alyogyne

Plantation de l'alyogyne

Tatters ❀/CC By 2.0/Flickr

Où la planter ?

Cultivez-la en plein soleil ou à mi-ombre très légère, pour une floraison optimale. Épargnez-lui les courants d'air.

En limite de rusticité, gagnez quelques degrés en palissant ses tiges souples contre un mur plein sud.

Offrez-lui un sol modérément fertile, léger et surtout bien drainé, voire sableux et caillouteux. En climat doux (où les gelées sont rares), mais humide (littoral atlantique), améliorez le drainage en la plantant sur une petite butte.

Hors climat doux, cultivez l'alyogyne en pot plutôt qu'en pleine terre. Sortez la potée en mai après les Saints de Glace. Placez-la en situation lumineuse sans rayon direct du soleil.

Quand planter l'alyogyne ?

Plantez-la de préférence au printemps. Une plantation en début d'automne est possible en climat méditerranéen.

Comment la planter ?

Ameublissez le sol et allégez-le, si besoin, avec du sable grossier et des graviers s'il est de tendance lourde et argileuse. Apportez également une poignée de fumure organique à base d'algues (appréciées par l'alyogyne) si votre sol est pauvre.

Creusez un trou d'au moins 3 fois la motte de l'arbuste. Installez cette dernière après l'avoir réhydratée dans un seau d'eau. Terminez par un arrosage copieux et la pose d'un paillis organique ou minéral.

Comment planter l'alyogyne en pot ?

Utilisez de préférence un contenant poreux permettant un bon drainage ainsi qu'un terreau léger et fertile, de type terreau pour plantes méditerranéennes. Placez une couche de billes d'argile au fond du pot et vérifiez le bon écoulement par la présence de trous de drainage.

Positionnez l'alyogyne, arrosez copieusement et couvrez la surface du substrat avec un paillis ou plantez à son pied un couvre-sol saisonnier comme un pétunia à petites fleurs ou un liseron de Mauritanie (Convolvulus mauritanicus).

Culture et entretien de l'alyogyne

Culture et entretien de l'alyogyne

Cygnis insignis/Public Domain/Wikimedia

En pleine terre

Arrosez régulièrement et copieusement afin que l'arbuste développe un enracinement profond qui l'aidera en cas de sécheresse ou de vacances du jardinier. La décomposition du paillis organique suffit à l'appétit de l'alyogyne installée en pleine terre.

Nettoyez les fleurs fanées et les feuilles jaunies.

En pot

Arrosez régulièrement (1 à 2 fois par semaine) pendant toute la période de floraison. Laissez sécher le substrat sur 1 cm entre deux arrosages.

Fertilisez deux fois par mois avec un engrais spécial plantes méditerranéennes de mai jusqu'à début septembre. Hors climat doux, hivernez la potée dans un local hors gel, non chauffé (5-10 °C) et lumineux avant les premières gelées.

Taille de l'alyogyne

L'alyogyne supporte bien les tailles sévères, ce qui permet de réduire son encombrement si on l'hiverne à l'intérieur.

Taillez-la en fin d'hiver afin de lui conserver un port compact et bien ramifié, car elle a tendance à émettre de longues pousses désordonnées et à se dégarnir de la base. De même, pincez régulièrement la plante pendant la saison estivale. Profitez des déchets de taille pour la bouturer.

Maladies, nuisibles et parasites

L'alyogyne cultivée en pleine terre se montre bien résistante aux maladies et aux parasites.

En intérieur, elle peut être parasitée par des araignées rouges, des pucerons et des aleurodes.

Multiplication de l'alyogyne

Multiplication de l'alyogyne

Rolf Engstrand/CC BY-SA 4.0/Wikimedia

Bouturage

La meilleure méthode pour multiplier est le bouturage des pousses herbacées au printemps (de mai à début juillet) ou semi-herbacées en fin d'été (août à septembre). Pratiquez les boutures à l'étouffée pour favoriser la reprise plus facile en milieu humide.

Semis

Semez des graines d'alyogyne au printemps dans une terrine à la surface d'un terreau de semis. Maintenez à la lumière, à une température comprise entre 16 et 20 °C. Vaporisez régulièrement afin de conserver un substrat frais.

Conseils écologiques

Inutile d'acheter un grand sujet, souvent coûteux. L’alyogyne pousse vite et fleurit sur les rameaux de l'année.

Un peu d'histoire…

Le nom générique Alyogyne vient du grec α-λύω-γυνή (ovaire non divisé) qui fait référence à l'anatomie du style qui est indivisé.

Le nom spécifique huegelii rend hommage au baron Charles von Hügel (1795-1870), officier, diplomate et botaniste autrichien, qui permit l'introduction en Europe de nombreuses plantes australiennes.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides