Potamots

Potamots en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Potamot

  • Nom(s) latin(s)

    Potamogeton

  • Famille

    Potamogetonacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

    Plante de bassin ▶ Immergées à feuillage flottant

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Semi-persistant Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,60 à 5 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide
  • Densité

    3 à 5 pieds/m²
  • Profondeur (aquatique)

    Moins de 30 cm Entre 30 et 60 cm Plus de 60 cm

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Bassin
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Plante aquatique
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Il existe près d'une centaine d'espèces de potamots, et quelques dizaines d'hybrides naturels, à travers le monde. Leur feuillage peut être immergé ou flottant, voire les deux suivant les variations de la hauteur d'eau, mais toutes les espèces sont des herbacées vivaces rustiques. Ces plantes aquatiques sont fréquentes dans les régions tempérées et subtropicales presque dans le monde entier. La plus grande diversité des espèces intervient dans l'hémisphère nord, en particulier en Amérique du Nord.

Le type le plus connu et le plus commun est probablement le potamot flottant, Potamogeton natans, qui peut former de grands tapis de feuilles flottantes sur les eaux de surface.

Les potamots sont des plantes d'eau fraîche (évitez les températures de l'eau supérieure à 25 °C en milieu naturel), des plantes oxygénantes à croissance rapide. La plupart préfèrent des eaux dures, calcaires, mais supportent aussi d'autres conditions.

Les potamots sont enracinés dans un substrat sous l'eau avec, pour beaucoup, des feuilles parvenant jusqu'à la surface et devenant flottantes. Effectivement, deux types de feuilles sont présentes : des feuilles tendres translucides sous l'eau et des feuilles coriaces opaques flottantes. Certaines espèces se développent jusqu'à 3 m de long pour les tiges (des longueurs de 6 m sont constatées !) et colonisent des zones d'eau profonde en conséquence. Le réseau des feuilles est souvent ennuyeux en plongée et les feuilles sont pour la plupart alternes, arrangées sur la tige et entourées d'une gaine. Le limbe des feuilles simples est linéaire et étroit pour s'arrondir en partie terminale.

Les fleurs, qui sont souvent négligeables, sont brun-verdâtre et sont composées de quatre segments arrondis supportés par un pic. La pollinisation est effectuée par le vent. Les périanthes manquants sont remplacés par quatre appendices staminés. Les fruits sont sphéroïdes et de couleur vert à brun, généralement de 1 à 3 mm de diamètre, avec une forme en « bec » perceptible.

Toutes les espèces sont techniquement pérennes, mais certaines espèces se désintègrent à l'automne avec un grand nombre de bourgeons de repos produits de façon asexuée, appelés turions, qui servent à la fois comme un moyen d'hivernage et à la dispersion. Les turions peuvent être portés sur le rhizome, sur la tige ou sur les stolons du rhizome. La plupart des espèces, cependant, persistent en vivaces rampantes au niveau des rhizomes.

Espèces de potamot

Si de nombreux hybrides naturels existent, ils sont stériles. De nouvelles espèces continuent d'être décrites à partir de zones moins bien étudiées telles que l'Asie et l'Afrique, et il est possible que l'analyse moléculaire révèle des espèces cryptiques jusqu'ici inconnues.

Potamot nageant (Potamogeton natans)

Potamot nageant (Potamogeton natans)
  • Floraison : Épis jaunâtres de 5 à 10 cm.

    Mai à septembre.
  • Végétation : Feuilles aquatiques flottantes en plus des submergées. Très longues tiges de 1 à 2 m au moins.
  • Plantation : Plantation sous 40-50 cm d'eau.
  • Habitat naturel : Dans les eaux à écoulement lent avec les feuilles flottantes, mais le potamot nageant peut aussi être trouvé, bien plus rarement, avec, dans ce cas, les feuilles (phyllodes) submergées dans des cours d'eau à écoulement plus rapide. Grande tolérance écologique, des milieux oligotrophes à eutrophes.

Potamot crispé (Potamogeton crispus)

Potamots Épis floraux rose et blanc crème, courts de 5 à 7 cm.   Mai à octobre.
  • Floraison : Épis floraux rose et blanc crème, courts de 5 à 7 cm.

    Mai à octobre.
  • Végétation : Bord des feuilles ondulé, crispé, avec l'extrémité rougeâtre sous bonne lumière. Feuillage semi-persistant, selon les rigueurs de l'hiver.
  • Plantation : Plantation sous 10 à 100 cm d'eau !
  • Habitat naturel : Apparaît dans la plupart des types de masses d'eau, notamment les lacs, les étangs, les rivières, les ruisseaux, les canaux, les fossés, les champs de riz et même de très petits plans d'eau. Il est plus typique des eaux eutrophes ou mésotrophes et est donc capable de coloniser les plans d'eau construits pas l'homme mais est aussi occasionnellement susceptible de vivre dans les lacs oligotrophes.

Potamot dense (Potamogeton densus, syn : Groenlandia densa)

Potamots Épis courts, 5 à 8 cm.   Juin à septembre.
  • Floraison : Épis courts, 5 à 8 cm.

    Juin à septembre.
  • Végétation : Tiges érigées de 30 à 50 cm. Feuillage immergé avec feuilles verticillées opposées par paires.
  • Plantation : Plantation sous 15 à 40 cm d'eau.
  • Habitat naturel : Généralement dans l'eau peu profonde et claire à sols riches, y compris les lacs et les rivières, les ruisseaux, mais le plus souvent, des canaux, des fossés et des étangs, en particulier les sources de flux calcaires.

Potamot luisant (Potamogeton lucens)

Potamot luisant (Potamogeton lucens)
  • Floraison : Inflorescences rares.

    Juin à septembre.
  • Végétation : Géante, avec des tiges de 2,5 à 6 m ! Pas de feuilles flottantes.
  • Plantation : Plantation sous au moins 50 cm d'eau, et jusqu'à 1 m.
  • Habitat naturel : L'espèce est un calcicole qui pousse dans des eaux relativement profondes dans les lacs, les rivières, les canaux, sur craie inondée, ou lit de gravier à débit lent ou des ballastières.

Potamot flottant (Potamogeton nodosus, syn : Potamogedon fluitans)

Potamot flottant (Potamogeton nodosus, syn : Potamogedon fluitans)
  • Floraison : Épis verdâtres de 5 à 8 cm.

    Juin à septembre.
  • Végétation : Longue tige de plus de 1 m. Feuilles immergées et flottantes.
  • Plantation : Plantation sous 30 à 60 cm d'eau.
  • Habitat naturel : Dans la plupart des types de milieu aquatique, sur les berges de lacs et étangs, et même dans les mares temporaires, ainsi que les cours d'eau et les eaux dormantes de grandes rivières. Le potamot flottant tolère l'enrichissement en nutriments et est plus fréquent dans les eaux calcaires, mésotrophes et eutrophes.

Plantation de potamot

Plantation de potamot

Botaurus-stellaris/Public Domain/Wikimedia

Où le planter ?

Les potamots supportent les eaux légèrement courantes, mais les eaux quasiment stagnantes sont meilleures. Ils préfèrent les expositions ensoleillées.

L'hiver, certains peuvent supporter des températures inférieures à -15 °C (voire -20 °C),

Quand planter le potamot ?

Les potamots apprécient l'eau fraîche : plantez-les juste au début du printemps, voire début mars si les conditions climatiques de sortie hivernale ne sont pas trop rudes.

Comment les planter ?

Selon les espèces, la différence de profondeur d'implantation dans l'eau diffère légèrement, mais une hauteur d'eau entre 10 à 40 cm convient à la plupart (parfois plus pour les grandes espèces).

Placez le rhizome sous quelques centimètres de substrat.

Culture et entretien du potamot

Culture et entretien du potamot

Aroche/CC BY-SA 2.5/Wikimedia

L'entretien consiste surtout à empêcher une croissance désordonnée : taillez et taillez encore si cela semble nécessaire.

Taille de Potamogeton

N'importe quand, sauf en période purement hivernale avec des gelées notables, rabattez la végétation aussi souvent que nécessaire pour éviter l'envahissement du plan d'eau.

Éclaircissez les touffes pour contrôler leur expansion, surtout si d'autres plantes aquatiques immergées sont en dessous des potamots : laissez-leur de la lumière...

Maladies, nuisibles et parasites

Potamot natans peut être sensible aux pucerons : forcez l'immersion totale durant quelques jours pour les déloger.

Récolte

Laissez les potamots faire eux-mêmes (surtout les pieds produisant des turions).

Multiplication du potamot

Multiplication du potamot

Dick Culbert/CC BY 2.0/Flickr

La croissance des potamots est rapide, la division des touffes est le meilleur moyen de propagation : coupez simplement une extrémité de rhizome pour le transplanter ailleurs.

Conseils écologiques

Les potamots sont de très bonnes plantes oxygénantes, en plus d'être dépolluantes. Elles servent de support et d'apports de nutriments pour la faune aquatique.

Les potamots ont été évalués comme de bonnes plantes accumulatrices de cuivre. Néanmoins, l'étude de leur résistance à cette accumulation (en mesurant par exemple les variations de chlorophylle) démontre que les potamots présentent des dommages au-delà d'une exposition trop importante. Par ailleurs, l'espèce Potamogeton pusillus s'avère être un bio-indicateur particulièrement fiable des écosystèmes pollués aux métaux lourds.

L'espèce Potamogeton natans a des propriétés médicinales, utilisée comme fébrifuge (antipyrétique pour lutter contre la fièvre) en Chine.

Un peu d'histoire…

Le nom du genre signifie « voisin de la rivière », provenant du grec potamos (rivière) et geiton (voisin).

La plupart des potamots sont en régression dans leur habitat naturel, et les espèces sont toutes inscrites sur la Liste rouge de l'UICN. En France, leur récolte dans la nature est interdite.

Note : le potamot dense, anciennement Potamogeton densus, a changé de genre, et est désormais appelé Groenlandia densa. Si les feuilles de Potamogeton sont alternes, chez Groenlandia, les feuilles sont opposées ou verticillées.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides