Cheiridopsis

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Cheiridopsis en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Cheridopsis

  • Nom(s) latin(s)

    Cheridopsis

  • Famille

    Aizoacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif | Plante grasse, succulente ou cactus

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Étalé ou tapissant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    < 0,15 m
  • Largeur à maturité

    10 cm pour une touffe

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Sol caillouteux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec
  • Densité

    16 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation intérieure

    Salon/Cuisine Chambre Véranda
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Cheridopsis comprend des plantes vivaces succulentes à feuilles charnues d'une belle teinte vert bleuté. Ces feuilles opposées et ovoïdes sont persistantes, parfois lisses ou veloutées, ou encore garnies de petites verrues blanches ou vertes. Épaisses car charnues, elles sont trigones, c'est-à-dire formées de trois angles.

Ces feuilles sans tiges (acaules) constituent la partie aérienne de ces plantes qui s'étendent au ras du sol en colonies : la hauteur de la plante est donc égale à la longueur des feuilles. Mais si ces colonies peuvent couvrir de larges zones naturelles en Afrique du Sud dont ces plantes sont originaires, elles forment plutôt des collections en pots que l'on conserve en serre, en véranda ou dans un intérieur.

La floraison apparaît en automne, chez ces espèces poussant naturellement dans l'hémisphère sud, et se prolonge une partie de l'hiver. Parfois, on assiste à une remontée en juin. Les fleurs sont solitaires, elles apparaissent au centre du « V » formé par les feuilles et montent juste au-dessus du feuillage pour s'épanouir sans être gênées. Elles s'ouvrent en milieu de journée, dégagent un parfum tout à fait perceptible, et se referment le soir. Certaines offrent jusqu'à 6 cm de diamètre, ce qui les rend assez spectaculaires par rapport aux dimensions de la plante entière.

Ce type de plante succulente croît de l'automne à la fin du printemps et rentre en dormance en été. Cette particularité n'est pas facile à gérer, car en été la plante préfère un endroit un peu plus frais ou légèrement ombragé.

Le cheridopsis résiste à la sécheresse, la succulence des feuilles leur permet de pousser en sols caillouteux, légers et ne retenant pas l'eau sous des climats chauds. Les feuilles sèches qui entourent les nouvelles pousses ont donné le nom de ce type de plante : cheiris signifie « gaine » en grec, et opsis veut dire « aspect », donc l'aspect d'une gaine.

Le cheridopsis cultivé pour l'ornement ne s'acclimate pas en extérieur, sauf dans des microclimats exceptionnels comme celui du Jardin exotique de Monaco ou en rocaille sèche très protégée. Ailleurs, il vaut mieux le cultiver en intérieur, ou en serre chauffée l'hiver. Quelles que soient les espèces, le genre ne résiste pas aux températures inférieures à 5 °C, même si parfois il peut supporter -2 °C dans des sols très bien drainés. Mais c'est prendre le risque de voir périr la plante très vite quand on ne surveille pas au degré près la météo.

La croissance assez lente permet de conserver les plantes en petits pots et de créer une collection aux formes et floraisons différentes. La plante est utilisée dans les jardins d'intérieur miniatures et petites rocailles de serre.

Note : la grande ressemblance de certains petits cheiridopsis (comme Cheiridopsis brownii) avec les lithops peut entraîner la confusion entre les deux genres.

Espèces de cheridopsis

Entre 33 et 120 espèces sont identifiées selon les différents classements botaniques en cours.

Cheiridopsis acuminata

Cheiridopsis  Cheiridopsis acuminata
  • Floraison : Fleurs jaune clair de 4 à 5 cm de diamètre.
  • Végétation : Feuilles de 5 à 7 cm de longueur, gris-vert.
  • Qualités : Jolie succulente à garder en rocaille ou petit pot.

Cheiridopsis brownii

Cheiridopsis  Cheiridopsis brownii
  • Floraison : Grandes fleurs jaunes de 6 cm de diamètre.
  • Végétation : Feuilles très épaisses et très courtes, de 3 à 5 cm de long.
  • Qualités : Espèce idéale pour une petite collection de succulentes ou une installation en jardin miniature.

Cheiridospsis denticulata

 Cheiridospsis denticulata
  • Floraison : Très grandes fleurs blanches avec le bout des pétales jaune s'ouvrant sur un bouquet d'étamines jaune vif.
  • Végétation : Hauteur de 10 à 12 cm environ, certaines feuilles sont dentées sur un côté.
  • Qualités : La fleur est spectaculaire et ressort bien sur les feuilles bleues.

Cheiridopsis glomerata

Cheiridopsis  Cheiridopsis glomerata
  • Floraison : Fleurs mauves de 4 cm de diamètre.
  • Végétation : Feuilles en boule, semblables à des cailloux arrondis de teinte grise. Longueur de 2 à 5 cm.
  • Qualités : Petite plante originale pour collectionneur de succulentes et jardins miniatures d'intérieur.

Cheiridopsis pillansii

Cheiridopsis  Cheiridopsis pillansii
  • Floraison : Fleur jaune clair de grand diamètre semblable à une marguerite aux nombreux pétales très fins.
  • Végétation : Tiges succulentes partant de la base, disposées en trigone. Couleur bleuté décorative.
  • Qualités : C'est l'une des espèces que l'on trouve facilement, et dont la floraison lumineuse est aussi très raffinée.

Cheiridopsis purpurea

Cheiridopsis  Cheiridopsis purpurea
  • Floraison : Fleurs entièrement rose pourpré de 4 cm de diamètre.
  • Végétation : Feuillage bleuté, moucheté de points verts translucides sous la lumière artificielle. Il est bien mis en valeur par la couleur des fleurs.
  • Qualités : Les fleurs sont un peu moins grosses mais très vives dans leur coloris rose.

Cheiridopsis robusta

 Cheiridopsis robusta
  • Floraison : Fleurs jaune vif ouvertes sur un cœur blanc.
  • Végétation : Feuilles vert bleuté de 5 cm de longueur au maximum.
  • Qualités : Les fleurs jaunes ressortent bien sur le bleu des feuilles.

Plantation du cheiridopsis

Plantation du cheiridopsis

Flickr upload bot/CC BY-SA 2.0/Wikimedia

Où le planter ?

Une pièce chauffée en hiver et un peu plus fraîche en été est le meilleur endroit pour cultiver la plante.

L'exposition ensoleillée est conseillée, éventuellement avec un léger ombrage une partie de la journée. Attention cependant à ne pas placer le pot près d'une vitre exposée plein sud car la chaleur des rayons directs est ainsi décuplée par la vitre et cette situation n'est pas appréciée par la plante.

La plante vit au naturel dans des sols très pauvres et caillouteux. Évitez les sols riches et les engrais, préférez une terre rocailleuse.

Quand planter le cheiridopsis ?

La plante s'achète toute l'année en pot au rayon cactées et succulentes. Elle restera dans son pot d'origine jusqu'au premier rempotage effectué en fin d'été.

Comment le planter ?

Pour le rempotage, prenez un pot un peu plus grand que celui dans lequel vous avez acheté le cheiridopsis.

Le substrat de culture doit être léger, de texture sableuse ou mélangé avec des graviers. Au-dessus de la surface, un paillis de graviers, par exemple de pouzzolane broyée ou de gravillons roulés, permet à la base du cheiridopsis de ne pas être en contact direct avec l'humidité du substrat quand on arrose.

Culture et entretien du cheiridopsis

Culture et entretien du cheiridopsis

Jen/CC BY-SA 2.0/Flickr

Arrosez régulièrement en hiver sans détremper la motte et sans laisser d'eau résiduelle dans la soucoupe.

Le cheiridopsis est en partie ou totalement en dormance en été, les arrosages doivent donc être quasiment arrêtés à cette période de l'année. Arrosez seulement si les feuilles commencent à se dessécher. Reprenez les apports d'eau en début d'automne et arrosez régulièrement ensuite jusqu'au printemps.

Cette succulente demande une protection contre le vent quand elle vit dehors en été. Elle doit être rentrée dès la fin octobre.

Rempotez tous les 2 à 3 ans, dans un mélange léger et très bien drainé.

Maladies, nuisibles et parasites

Le seul souci qui peut arriver tient à une trop forte humidité du substrat qui peut entraîner le pourrissement du collet de la plante et l'asphyxie des racines. Vérifiez le drainage.

Multiplication du cheiridopsis

Multiplication du cheiridopsis

Leonora Enking/CC BY-SA 2.0/Flickr

Les fleurs produisent des capsules de graines que l'on peut récolter puis semer en fin de printemps. Le résultat est meilleur qu'avec la division mais il faut de la patience pour voir lever les graines.

Quand la plante se sent dans de bonnes conditions de culture, elle se multiplie seule par des rejets. Il est possible de séparer ces derniers en les coupant à la base en veillant à conserver leurs racines. Cette opération s'effectue plutôt juste avant la reprise de croissance, en début d'automne.

Conseils écologiques

En serre ou véranda, veillez à bien aérer en été afin que la température ne soit pas trop élevée et à chauffer suffisamment en hiver. Une plante qui ne fleurit pas indique qu'elle a trop froid, trop chaud ou n'est pas à la bonne exposition.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides