Staphylea colchica

Staphylea colchica en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Staphylier de Colchide, Faux pistachier de Colchide

  • Nom(s) latin(s)

    Staphylea colchica

  • Famille

    Staphyléacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à fruits décoratifs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    2 à 5 m
  • Largeur à maturité

    3 à 4 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage Marcottage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Bosquet ou forêt Massif ou bordure Haie Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Staphylea fait partie de la famille des Staphyléacées dont il est le genre le plus connu. Il comporte plus d'une dizaine d'espèces arborescentes ou arbustives originaires des zones boisées de l'hémisphère nord tempéré. Ce genre se caractérise par un feuillage opposé, penné ou palmé, une floraison généreuse en panicules blanches ou rosées suivie d'une fructification originale, une croissance rapide et une excellente rusticité.

Staphylea colchica, communément appelée faux pistachier de Colchide ou staphylier de Colchide, est l'espèce la plus couramment commercialisée et cultivée au jardin. Cet arbuste, caduc et vigoureux, est originaire de Colchide, une région géorgienne au sud du Caucase. Il dépasse les 3 à 4 m de hauteur pour autant d'étalement. Il possède une silhouette élancée et ramifiée, une écorce gris vert strié de blanc qui se fissure avec le temps, et un feuillage vert moyen luisant, penné, divisé en 3 ou 5 folioles ovales à oblongues, à marge finement dentée. L'arbuste fleurit au printemps, d'avril à juin suivant le climat. Il produit de nombreuses panicules légères et pendantes ou dressées, d'une dizaine de centimètres de longueur, composées de fleurettes campanulées à cinq pétales, blanc ivoire et odorantes. Son parfum rappelle celui de la fleur d'oranger et des amandes. Les fleurs sont suivies d'une fructification très décorative et originale. Elle prend la forme de longues capsules à deux ou trois lobes en forme d'outres renflées évoquant pour certains des pis de chèvre. Ces fruits blanc verdâtre brunissent à maturité et persistent sur le Staphylea jusqu'au cœur de l'hiver bien après la chute du feuillage.

Intégrez le Staphylea dans une haie mélangée ou un bosquet d'arbustes en bordure de plan d'eau pour lui rappeler son habitat naturel. Dans un petit jardin, installez-le en fond de massif ombragé en compagnie de vivaces comme des campanules, des digitales et des hostas et de bulbes printaniers. Avec les narcisses, le mariage est parfait. Vous pouvez aussi l'installer dans un bac pour donner relief et originalité à une grande terrasse.

Les fleurs tiennent bien dans les bouquets printaniers tandis que les fruits peuvent agrémenter les bouquets secs de l'automne.

Espèces et variétés de Staphylea

Staphylier ou faux pistachier de Colchide (Staphylea colchica)

Espèce type

Staphylier ou faux pistachier de Colchide (Staphylea colchica) Espèce type
  • Floraison : Printanière : avril à juin. Panicules de fleurs blanc ivoire, campanulées et parfumées.
  • Végétation : H et E : 3 à 4 m. Port très ramifié. Feuillage caduc penné (3 ou 5 folioles), vert brillant.
  • Qualités : Floraison printanière abondante et odorante. Fructification originale, décorative très longtemps. Rustique (-25 °C).

Staphylier de Chine (Staphylea holocarpa)

'Innocence'

Staphylea colchica 'Innocence'
  • Floraison : Floraison printanière avant la mise à feuilles (avril à mai). Panicules pendantes de fleurs campanulées blanc rosé.
  • Végétation : H : 10 m sur E : 6 m. Feuilles à 3 folioles.
  • Qualités : Espèce originaire de Chine. Rustique (-20 °C). Floraison précoce. Fructification très décorative : capsules verdâtres. Belle écorce veinée.

'Rosea'

Staphylier de Chine (Staphylea holocarpa) 'Rosea'
  • Floraison : Comme 'Innocence' mais floraison rose pourpre.
  • Végétation : Comme 'Innocence' mais au débourrage, feuillage bronze.
  • Qualités : Comme 'Innocence'

Faux pistachier, ou staphylier penné ou « nez coupé » (Staphylea pinnata)

Espèce type

Faux pistachier, ou staphylier penné ou « nez coupé » (Staphylea pinnata) Espèce type
  • Floraison : Printanière. Longues panicules pendantes de fleurettes campanulées, blanc rosé et odorantes.
  • Végétation : H et E : 3 à 5 m. Végétation vigoureuse et drageonnante. Feuilles composées de 5 à 7 folioles, vert foncé, glauques au revers.
  • Qualités : Originaire d'Europe centrale et orientale, de Turquie et du Caucase. Floraison abondante et parfumée (parfum épicé). Rustique (-20 °C). Fructification blanc vert décorative.

Staphylier trifolié ou faux pistachier trifolié ou américain (Staphylea trifolia)

Espèce type

Staphylier trifolié ou faux pistachier trifolié ou américain (Staphylea trifolia) Espèce type
  • Floraison : Panicules axillaires pendantes composées de fleurettes odorantes, campanulées et étroites, ivoire à calice rosé.
  • Végétation : H et E : 3 à 5 m (plus du double dans son habitat d'origine). Feuilles à 3 folioles pointues et dentelées.
  • Qualités : Originaire du Nord-est américain. Rustique (-25 °C). Fructification décorative : fruits blanc vert puis acajou à maturité.

Plantation du Staphylea

Plantation du <em>Staphylea</em>

Michael w/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où le planter ?

Cultivez-le au soleil ou à mi-ombre dans un sol fertile, frais mais bien drainé. S'il préfère un sol acide ou neutre, il tolère une terre calcaire.

Il apprécie les longs étés chauds qui favorisent les floraisons généreuses du printemps suivant.

Quand planter le staphylier ?

Plantez-le au printemps ou en automne.

En climat méditerranéen, préférez la plantation automnale pour que le staphylier profite des précipitations jusqu'au printemps pour un bon enracinement avant la sécheresse estivale.

Comment le planter ?

Ameublissez la terre et aménagez un trou d'un volume deux à trois fois supérieur à celui de la motte. Drainez le fond du trou avec des graviers ou des petits cailloux. Apportez un engrais organique de fond, type corne broyée. Positionnez la motte dans le trou de façon que sa surface coïncide avec la surface du sol. Arrosez copieusement et paillez en surface pour limiter l'évaporation de l'eau et la pousse des mauvaises herbes.

Comment planter le Staphylea en pot ?

Choisissez un bac de belle taille, au moins 50 cm de profondeur et de côté (ou diamètre), muni de trous de drainage, et un substrat consistant et riche, de type terreau de plantation ou un mélange maison composé à parts égales de bonne terre de jardin et de terreau universel. Placez une couche de drainage au fond du bac sur 1/5 de la hauteur du pot. Arrosez copieusement et paillez la surface du substrat pour limiter les arrosages.

Vous pouvez planter des petits bulbes printaniers ou des vivaces à feuillage décoratif pour agrémenter la base de l'arbuste les premières années.

Culture et entretien du Staphylea

Culture et entretien du <em>Staphylea</em>

Barend/CC BY 3.0/Wikimedia

En pleine terre

Arrosez régulièrement les deux premières années suivant la plantation. Ensuite, le Staphylea se passe d'arrosages et supporte des petites périodes des sécheresses surtout si on prend soin de régulièrement pailler son pied pour conserver la fraîcheur à la terre.

Fertilisez au début du printemps en apportant du compost mûr ou de la corne broyée. En sol pauvre, remettez une couche de compost avant l'hiver.

En pot

Arrosez régulièrement le faux pistachier afin de maintenir le substrat frais mais sans excès.

Apportez un engrais de fond en début du printemps et complétez par un arrosage mensuel d'engrais spécial arbustes à fleurs d'avril à août.

Taille du staphylier

Le staphylier prend naturellement une silhouette bien ramifiée. Contenez-vous de supprimer les rameaux morts, malingres ou mal placés en fin d'hiver, avant la mise à feuilles.

Une taille éventuelle pour limiter la végétation se fait juste après floraison, en juin-juillet. Mais elle supprime la fructification qui est un des points forts de l'arbuste.

Au bout de quelques années, vous pouvez pratiquer une « taille de transparence » en dénudant les branches les plus basses sur une hauteur d'un mètre pour donner au Staphylea une allure arborescente et profiter de la beauté de son écorce.

Maladies, nuisibles et parasites

Le Staphylea se montre particulièrement résistant aux maladies et aux parasites.

Multiplication du Staphylea

Multiplication du <em>Staphylea</em>

Sergei Kazantsev/CC BY-SA 4.0/Wikimedia

Il existe plusieurs façons de multiplier le faux pistachier.

Marcottage

Il est possible de récupérer des rejets en périphérie de l'arbuste au début du printemps ou de marcotter ses branches basses. Le sevrage des marcottes se fait après un ou deux ans.

Bouturage

Le bouturage se pratique à trois moments de l'année : sur des rameaux herbacés au printemps, semi-aoûtés en fin d'été ou ligneux en fin d'automne.

Prélevez des boutures avec talon pour augmenter les chances de reprise.

Semis

Le Staphylea se ressème parfois alentour si les conditions de culture lui conviennent. Récupérez ces petits plants au début du printemps pour les replanter aussitôt à l'emplacement désiré. Surveillez que la terre soit toujours bien fraîche afin d'encourager leur reprise.

Si vous récupérez des graines en automne, mettez-les en pot à stratifier tout l'hiver, à l'ombre et au frais, sous châssis froid. Cette stratification stimule la germination printanière. Si rien ne lève, soyez patient, les graines peuvent mettre parfois plus d'un an pour germer.

Conseils écologiques

Plutôt que les arbustes à floraison printanière habituels comme les forsythias, les prunus et les magnolias pensez à des essences moins connues comme les Staphylea qui offrent l'avantage d'un intérêt prolongé avec leur fructification décorative pendant des mois.

Staphylea pinnata s'est naturalisé dans de nombreux départements du nord de la France. Il est notamment présent en Alsace où il est protégé, faisant partie dans cette région des espèces menacées. Son feuillage à plusieurs folioles et son contexte de ripisylve (zone boisée présente sur les rives d'un cours d'eau) le font parfois confondre avec l'érable négondo (Acer negundo), originaire de l'ouest du continent nord-américain qui a été importé en Europe au XVIIe siècle et qui est classé de nos jours comme plante exotique envahissante !

Un peu d'histoire…

Le nom générique Staphylea vient du mot grec σταφύλια qui signifie grappe en référence à la forme des inflorescences de l'arbuste.

Le nom spécifique colchica fait allusion à la Colchide, région d'origine de l'espèce Staphylea colchica.

Le Staphylea colchica a été introduit en Europe occidentale au milieu du XIXe siècle (1855). Il figura rapidement dans de nombreux parcs où il était prisé pour sa floraison abondante, sa fructification très décorative et sa longévité (plus de 100 ans). Plus rare dans les jardins de particuliers, il connaît un regain d'intérêt depuis quelques années grâce à quelques pépiniéristes passionnés qui en assurent la distribution.

Les graines du Staphylea pinnata, récoltées fraîches en été, servaient pour fabriquer les chapelets des pauvres valant à l'espèce l'appellation d'arbre aux chapelets ou « patenôtrier ». L'histoire raconte qu'au XIIIe siècle des moines cisterciens ont ramené l'arbuste de Hongrie et ont permis sa plantation dans de nombreux monastères français.

Dans la pharmacopée populaire, les graines oléagineuses du staphylier permettaient l'obtention d'une huile douce aux délicieuses senteurs de pistache mais aux effets purgatifs et laxatifs !



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides