Rhapis

Rhapis en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Rhapis, Palmier-bambou

  • Nom(s) latin(s)

    Rhapis

  • Famille

    Arécacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Palmier

Esthétique

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Palme ou parasol
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,60 à 5 m
  • Largeur à maturité

    0,80 à 1,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen , à vaporiser
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Salon/Cuisine Salle de bain Véranda
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Appelé « palmier bambou » en raison la ressemblance de ses palmes avec les larges feuilles de certaines espèces de bambous, ce palmier orne nos intérieurs avec élégance. Comme sa croissance est vraiment lente, il se loge facilement dans un salon, une entrée, une salle de jeux ou une grande salle de bain.

Dans son milieu naturel, le rhapis monte à 5 ou 6 m de haut. En pot dans nos intérieurs, il atteint rarement plus de 1,50 m et ne fleurit pas. Une culture en serre reproduisant les conditions exactes de son milieu peut par contre le faire pousser davantage et même provoquer une floraison de couleur rose. Ces conditions optimales sont celles des tropiques chauds et humides, avec deux saisons marquées mais des températures douces à la saison froide et toujours une importante humidité atmosphérique.

Il peut être planté au jardin dans les régions du sud qui ne subissent quasiment pas le gel hivernal, mais plutôt dans des endroits qui ne souffrent pas de sécheresse estivale. Il vaut mieux le placer sous les frondaisons d'arbres ou grands arbustes et bien abrité des vents.

En intérieur, il faut conserver une hygrométrie élevée, ce qui se fait naturellement dans une salle de bain par exemple. Dans les autres pièces, la vaporisation régulière du feuillage est nécessaire.

Le rhapis produit plusieurs stipes depuis la base, très fins mais rigides, sur lesquels se développent les palmes persistantes sur de longs pétioles. Cela donne à la plante un aspect touffu même quand elle est jeune. Les palmes présentent environ 20 divisions très fines disposées en éventail sur Rhapis humilis, une dizaine sur Rhapis excelsa et ce sont elles qui ressemblent aux feuilles des bambous. Les pétioles rigides qui portent les palmes sont longs d'une vingtaine de centimètres. Les palmes entières sont bien déployées, et le palmier prend de plus en plus d'ampleur quand il vieillit mais conserve une allure légère.

Note : ce palmier est recensé parmi les plantes exerçant une action dépolluante de l'air ambiant de nos intérieurs. Il participerait à l'élimination du xylène, du formaldéhyde et de l'ammoniac contenus dans les colles, solvants, peintures, meubles, moquettes et produits ménagers.

Espèces et variétés de rhapis

Deux espèces sont commercialisées habituellement dans le secteur plantes d'ornement. Mais il est possible de trouver des variétés issues de différents croisements, et encore peu référencées.

Rhapis excelsa

Espèce type

Rhapis excelsa Espèce type
  • Floraison : Petites fleurs en panicules crème à rosées. Floraison est difficile à obtenir sous nos climats.
  • Végétation : Port dressé et rigide des stipes avec des palmes assez larges, à nervures bien visibles. Hauteur de 1 à 1,50 m.
  • Qualités : Son port est assez régulier et la touffe reste serrée quand il est jeune. Son aspect de bambou est original.

'Variegata'

Rhapis 'Variegata'
  • Floraison : Comme l'espèce type.
  • Végétation : Feuillage panaché de crème.
  • Qualités : Feuillage plus lumineux mais plante assez rare à la vente.

Rhapis humilis

Espèce type

Rhapis humilis Espèce type
  • Floraison : Pas de floraison en intérieur.
  • Végétation : Stipes très fins, palmes en larges éventails bien déployés. Hauteur de 0,80 à 1,50 m.
  • Qualités : Cette espèce s'évase davantage et prend une belle ampleur. L'aspect des palmes reste léger.

Plantation du rhapis

Plantation du rhapis

CRCHF/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où le planter ?

La culture de ce petit palmier n'est possible qu'en intérieur sous nos climats. Dans le sud de la France, en zone protégée où il ne gèle que rarement, on peut le placer en pleine terre, par exemple dans un patio à demi-ombragé par de grands arbres ou ombre-protée des bâtiments. Mais c'est prendre un risque, d'autant que ce type de palmier n'aime ni le gel, ni la chaleur excessive, ni le plein soleil. Il demande en plus un sol qui reste assez frais en été.

Ce palmier se plaît dans l'ombrage d'autres plantes, et s'adapte aux intérieurs peu lumineux. Il préfère même être éloigné des fenêtres pour ne pas recevoir de rayons directs du soleil qui peuvent faire jaunir ses feuilles.

Quand planter le palmier bambou ?

L'achat peu avoir lieu toute l'année, mais pour un rempotage il vaut mieux prévoir le début de la période de croissance au printemps.

Comment le planter ?

Garnissez le fond du pot d'une couche de graviers et remplissez avec un terreau enrichi. Le haut de la motte doit rester à 2 cm du rebord du pot, et ne pas sortir du terreau. Arrosez une fois la plantation terminée, pour que le terreau prenne bien sa place, et ajoutez-en un peu si la motte dépasse de la surface.

Culture et entretien du rhapis

Culture et entretien du rhapis

Daderot/CC0/Wikimedia

Arrosez régulièrement avec de l'eau non calcaire de mars à fin octobre. En été, tant que le pot est encore manipulable, trempez le palmier une fois par mois dans une bassine ou dans la baignoire. Cela remplace un arrosage et permet à la motte de mieux se gonfler pour retenir l'humidité.

En hiver, le palmier bambou est au repos, hivernez-le à des températures comprises si possible entre 12 et 15 °C et baissez la fréquence des arrosages. Si le rhapis reste à la même place toute l'année, baissez le chauffage la nuit en hiver et baissez la fréquence des arrosages car il entre en semi-repos. Vaporisez le feuillage pour éviter le dessèchement excessif de l'air autour de la plante.

L'arrosage ne doit pas non plus être trop copieux le reste du temps. Laissez sécher le haut de la motte entre deux apports d'eau aux intersaisons. Et supprimez l'eau résiduelle de la soucoupe. Le bon drainage du substrat est important pour l'aération des racines.

Nettoyez de temps à autre le feuillage avec une éponge humide, pour enlever la poussière. La plante respire alors mieux et peut ainsi mieux dépolluer l'air ambiant. N'utilisez jamais de lustrant.

Apportez un engrais organique en cours de saison de végétation. Si celui-ci est liquide, mélangez-le à l'eau d'arrosage et n'appliquez jamais pur sur une motte sèche.

Il est possible de sortir le palmier au jardin ou sur la terrasse, à condition de le protéger du soleil direct et des lieux où la température monte très vite les jours de plein soleil.

Rempotez seulement tous les deux ou trois ans. Quand le pot est gros, surfacez en enlevant le terreau de surface (à l'aide d'une mini-griffe ou d'une fourchette) que vous remplacez par du terreau neuf.

Taille du rhapis

Le rhapis ne se taille pas. Supprimez simplement les feuilles du bas quand elles sont desséchées, en les coupant au ras du stipe. Ce dessèchement est naturel et se produit au fil de la croissance du palmier.

Maladies, nuisibles et parasites

En intérieur avec une atmosphère trop sèche, des acariens peuvent apparaître et attaquer le feuillage. Vaporisez ce dernier et bassinez le pot.

En serre, des cochenilles farineuses se montrent parfois, quand il a y une défection dans l'arrosage et un dessèchement du substrat. Reprenez un arrosage régulier et éliminez les cochenilles avec le jet ou à la main.

Multiplication du rhapis

Multiplication du rhapis

Mokkie/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Quand diviser ?

La division s'effectue lors du rempotage, en début de printemps.

Comment diviser ?

La plante produit des rejets à la base. Séparez quelques rejets munis de racines propres, pour les planter dans un autre pot garni de terreau. Ce dernier sera conservé à une température de 20 °C dans une atmosphère humide.

Conseils écologiques

Un nettoyage des feuilles tous les mois permet à la plante de mieux capter les COV (Composés Organiques Volatils) présents dans l'air. Mais pensez que ce sont les bonnes conditions de culture qui permettent à ce palmier d'être efficace dans ce rôle dépolluant. S'il reste chétif, desséché ou malade, il ne remplira pas ce rôle.

Un peu d'histoire…

Originaire d'Asie, et plus précisément de Chine du Sud et de Java, ce palmier se rencontre dans les sous-bois forestiers et sur les lisières.

Il est le seul palmier à être cultivé en bonsaï par les Japonais.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides