Raiponce en épi

Raiponce en épi en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Raiponce en épi

  • Nom(s) latin(s)

    Phyteuma spicatum

  • Famille

    Campanulacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante comestible ▶ Autres légumes | Légume ancien | Autres plantes médicinales

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 0,60 m
  • Largeur à maturité

    0,25 à 0,35 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    9 à 12 au m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Prairie Massif ou bordure Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Plante herbacée vivace de la famille des Campanulacées, Phyteuma spicatum, que l'on surnomme raiponce en épi, possède des feuilles cordiformes ou lancéolées. Les basales, pétiolées, dentées et en forme de cœur, ont des tiges robustes, dressées, non ramifiées, mesurant entre 30 et 60 cm de haut. Assez souvent, ces feuilles sont pourvues d'une tache brun violacé au centre. Les feuilles supérieures sont sessiles, lancéolées et dentées.

En juin-juillet apparaissent d'étranges fleurs, toutes ébouriffées. Groupées en épi dense, elles sont toutes petites, mais prolongées par un long style portant un stigmate à deux cornes. Ces fleurs peuvent être ivoire, blanc vert, ou bleu mauve et sont accompagnées par des bractées linéaires. Les inflorescences d'abord sphériques lorsque les fleurs sont en boutons, s'allongent et forment alors un épi cylindrique jusqu'à 6 cm de haut qui commence à fleurir par le bas. Elles ont une légère senteur de vanille. Les fleurs fanées persistant, l'épi devient jaune brun et ressemble à un mini épi de maïs.

Les fruits sont des capsules serrées par les dents du calice. Les tiges contiennent un latex blanc en partie supérieure. Si vous cassez la racine charnue et pivotante, vous sentirez un parfum de radis ou de navet. Ou de raifort

Facile à cultiver, la raiponce est un légume dont on consomme racine, fleurs et feuilles. Vous pouvez l'adopter aussi bien au potager qu'au jardin d'ornement. Si cette plante sauvage est un peu oubliée, elle fut cultivée, même améliorée, dans les siècles précédents, et figurait dans les catalogues, parmi les légumes.

Espèces de Phyteuma

Le genre comprend environ 45 espèces, présentes principalement en Europe et dans l'ouest de l'Asie.

En voici quelques-unes, que l’on peut rencontrer sur notre territoire. Elles sont aussi comestibles, en particulier P. orbiculare, mais comme elles sont protégées dans certaines régions, nous déconseillons leur cueillette.

Cultivée

Raiponce en épi (Phyteuma spicatum)

Cultivée Raiponce en épi (Phyteuma spicatum)
  • Hauteur : De 30 à 60 cm
  • Floraison : Juin-juillet
  • Qualités : Plante vivace ornementale, potagère et médicinale.

Sauvage (cueillette déconseillée)

Raiponce hémisphérique (Phyteuma hemisphaericum)

Sauvage (cueillette déconseillée) Raiponce hémisphérique (Phyteuma hemisphaericum)
  • Hauteur : De 10 à 15 cm
  • Floraison : De juin à août.
  • Qualités : On la rencontre dans les prairies, les rocailles, dans le Jura, les Alpes, en Auvergne, dans les Cévennes, les Pyrénées, de 1 300 à 3 000 m d'altitude.

Raiponce noire (Phyteuma nigrum)

Sauvage (cueillette déconseillée) Raiponce noire (Phyteuma nigrum)
  • Hauteur : De 20 à 40 cm
  • Floraison : Les fleurs bleu violet s’épanouissent de mai à juillet.
  • Qualités : On la rencontre surtout dans les forêts de l'Est et du Massif central.

Raiponce orbiculaire (Phyteuma orbiculare)

Sauvage (cueillette déconseillée) Raiponce orbiculaire (Phyteuma orbiculare)
  • Hauteur : De 20 à 40 cm
  • Floraison : Inflorescences bleu-violet apparaissent de mai à juillet.
  • Qualités : On la rencontre dans toute la France, jusqu'à 2 500 m d'altitude, toujours sur des sols calcaires.

Semis et plantation de Phyteuma spicatum

Semis et plantation de <em>Phyteuma spicatum</em>

OhWeh/CC BY-SA 2.5/Wikimedia

Où la semer ?

En sol ordinaire, même calcaire, bien drainé, enrichi de compost, au soleil ou à mi-ombre.

Quand semer la raiponce en épi ?

Semez au printemps ou à l'automne.

Comment la semer ?

Les graines de Phyteuma spicatum sont très fines, aussi, mélangez-les à du sable pour les semer, afin qu'elles soient bien réparties et ne s'envolent pas au moindre souffle de vent.

Semez-les en lignes, au potager, ou à la volée, en massif d'ornement.

Recouvrez les graines semées avec une fine couche de terre fine ou de terreau. Arrosez en pluie fine les semaines qui suivent le semis.

Éclaircissez à 25 cm lorsque les jeunes plants ont 4 ou 5 feuilles.

Culture et entretien de la raiponce en épi

Culture et entretien de la raiponce en épi

Bilou-commonswiki/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Résistante et bien rustique, cette plante peut rester en pleine terre pendant plusieurs années.

Chaque année, nettoyez la touffe, en mars.

Maladies, nuisibles et parasites

La raiponce en épi est une plante très résistance. De ce fait, elle ne craint pas les ravageurs et n'est atteinte d'aucune maladie.

Récolte de Phyteuma spicatum

Quand et comment la récolter ?

La récolte des tubercules de raiponce se pratique en principe du mois d'octobre au mois de mars, mais vous pouvez la poursuivre jusqu'à l'été. La première récolte est réalisée 10 à 11 mois après le semis. Les racines se déterrent au fur et à mesure des besoins, à l'aide d'une fourche-bêche.

Les feuilles se cueillent entre avril et septembre.

Les inflorescences pas encore épanouies, à manger comme des asperges, se cueillent en mai.

Les fleurs se récoltent en juin et juillet.

La conservation de la raiponce en épi

Seules les racines peuvent éventuellement se conserver plusieurs semaines. Entreposez-les dans une cave, enfouies dans le sable. Mais comme elles peuvent rester en terre et se récupérer lorsque c'est nécessaire, au fil des besoins, pourquoi se compliquer la vie ?

Utilisez feuilles et fleurs le jour de la cueillette.

Multiplication de la raiponce en épi

Multiplication de la raiponce en épi

Jmp48/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Semis

La récolte des graines s'effectue entre août et octobre.

Division

Pratiquez la division de rhizome en mars ou en octobre.

Sortez les rhizomes à la fourche-bêche, coupez-les en tronçons, chaque éclat devant avoir un œil ou un départ de végétation. Replantez-les aussitôt.

Conseils écologiques

En cuisine

Dans certaines régions, la cueillette de cette plante sauvage pour être cuisinée est encore pratiquée couramment. La racine possède une saveur particulière. Certains la situent proche de la châtaigne, d’autres du topinambour, ou encore du panais. On la mange crue, à la croque au sel ou râpée, en salade. Le goût est légèrement piquant. Cuite, elle devient douce et sucrée, et peut être braisée ou plongée dans l’eau et accompagne bien les potées et autres pots au feu.

Les jeunes feuilles se mangent en salade, les plus vieilles peuvent être blanchies avant d’être consommées en légumes. Les inflorescences pas encore épanouies se mangent comme des asperges. Ne les faites pas trop cuire, car elles se délitent facilement. Les fleurs décorent les salades. Après la floraison les épis encore frais se mangent crus ou cuits, sautés quelques minutes à l’huile d’olive, par exemple.

Plante médicinale

La raiponce en épi a des propriétés astringentes, apéritives, digestives, anti-inflammatoires et cicatrisantes. Riche en fibres, en minéraux et en vitamine C, la raiponce améliore la digestion. En phytothérapie, elle est aussi utilisée pour soulager les angines et les maux de gorge.

Dans les pharmacopées traditionnelles, les fleurs de raiponces étaient réputées astringentes et anti-inflammatoires, prescrites pour soigner les yeux et les affections buccales.

Attention à la confusion : la campanule raiponce n’est pas un Phyteuma, c’est une campanule : Campanula rapunculus, appelée aussi « Bâton de Saint-Jacques », « Rave sauvage », et même « Rampouchou » en Provence. On la rencontre un peu partout, sur les talus, dans les prés secs. C’est une plante bisannuelle qui mesure de 40 à 80 cm de hauteur. L'inflorescence est une grappe lâche généralement non ramifiée, de petites clochettes bleu pâle. Elle est cultivée aussi comme légume. On trouve assez facilement des graines de cette sauvageonne dans les catalogues de spécialistes en légumes anciens ou oubliés.

Un peu d'histoire…

Phyteuma spicatum vient de Phyteuma, signifiant « plante vigoureuse » en grec, et spicatum, signifiant « en épi », en latin.

Raiponce-salade, raiponce des bois, rave sauvage, cheveux d’évêque sont quelques-uns des petits noms donnés à la raiponce en épi (Phyteuma spicatum), avec souvent des confusions avec la campanule raiponce. Raiponce vient du latin, rapunculus, qui signifie petite racine, diminutif de rapa, racine. C'est de là que vient aussi le nom radis.

Dans le calendrier républicain, la raiponce était le nom attribué au 1er jour du mois de frimaire.

La campanule raiponce était cultivée autrefois couramment comme légume pour ses racines charnues et ses jeunes pousses. En 1946 elle figurait encore au catalogue Vilmorin-Andrieux.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides