Grémil

Grémil en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Grémil pourpre, Grémil pourpre bleu, Thé d'Europe

  • Nom(s) latin(s)

    Buglossoides purpurocaerulea, Lithospermum purpuro-caeruleum

  • Famille

    Boraginacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Semi-persistant
  • Forme

    Étalé ou tapissant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,45 m
  • Largeur à maturité

    0,50-1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    1 à 2 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Couvre-sol Bosquet ou forêt Massif ou bordure Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Ce grémil est une plante sauvage que l'on rencontre presque partout en France (à l'exception du Nord-Ouest), dans les bois, clairières et collines, jusqu'à 700 m d'altitude.

Attention : le grémil pourpre bleu est une espèce protégée en Île-de-France et en Picardie. C'est-à-dire que dans ces régions il est interdit « de détruire, de couper, de mutiler, d'arracher, de cueillir ou d'enlever, de colporter, d'utiliser, de mettre en vente, d'acheter tout ou partie des spécimens sauvages des espèces énumérées dans la liste. »

Il s'agit d'une vivace rhizomateuse (que certains classent parmi les sous-arbrisseaux) dont les longs rameaux peuvent s'étendre parfois jusqu'à un mètre et plus. Si les premières années son port est lâche, ses pousses radicantes (c'est-à-dire qu'elles s'enracinent de-ci de-là à la manière des stolons de fraisiers) recouvrent vite le terrain en s'y implantant, formant ainsi un couvre-sol dense ne laissant que peu de place à d'autres végétaux.

Ses pousses, de 20 à 40 cm de hauteur, sont couvertes de petites feuilles semi-persistantes, étroites et lancéolées, rugueuses comme toutes les autres parties de la plante. La floraison débute en mai pour s'échelonner jusqu'à la fin du mois de juin (parfois jusqu'en juillet suivant les saisons). Des boutons rouges donnent naissance à des fleurs étoilées, pourpres devenant violettes puis d'un magnifique bleu gentiane profond. Elle rappelle la floraison de la pulmonaire qui appartient, comme le grémil, à la famille des Boraginacées.

Espèces et variétés de grémil

Autrefois classées dans le genre Lithospermum, les diverses espèces de grémil appartiennent aujourd'hui au genre Buglossoides. Elles sont au nombre de quinze environ et, qu'elles soient vivaces ou annuelles, elles sont toutes d'origine eurasiatique. On croise en France diverses espèces de Grémil (des champs, officinal…) mais seul le grémil pourpre bleu est commercialisé par des pépiniéristes pour son aspect ornemental. L'espèce type est seule utilisée dans les jardins, aucune variété horticole n'existe encore.

Buglossoides purpurocaerulea, syn. Lithospermum purpurocaeruleum

Buglossoides purpurocaerulea, syn. Lithospermum purpurocaeruleum
  • Nom commun : Grémil pourpre, grémil pourpre bleu
  • Port, feuillage : Petites feuilles semi-persistantes, rugueuses.
  • Floraison : Fleurs étoilées, pourpres devenant violettes puis d'un magnifique bleu gentiane profond.

Plantation du grémil

Plantation du grémil

Rudolf Schäfer/CC BY-SA/Flickr

Où le planter ?

Même s'il apprécie les terrains secs, encombré par les racines des arbres, le grémil peut s'installer dans tout sol bien drainé.

Il prospère à la mi-ombre, dans les situations chaudes et sèches, dans l'idéal orienté vers l'est. Cette plante est parfaitement rustique puisqu'elle résiste à des températures descendant jusqu'à -28 °C.

Quand et comment planter le grémil pourpre ?

Que vous achetiez des plants du commerce en godet ou que vous en récupériez dans la nature cette vivace peut s'installer dans le jardin toute l'année en dehors des périodes de canicules, de gel et de floraison. Espacez les plants d'au moins 50 cm.

Culture et entretien du grémil

Culture et entretien du grémil

Rudolf Schäfer/CC BY-SA/Flickr

Sans exigences quand à la fertilisation ni à l'arrosage, le grémil ne demande absolument aucun entretien.

Maladies, parasites et nuisibles

Le grémil n'a pas d'ennemis, ni ravageurs ni maladies.

Multiplication du grémil

Multiplication du grémil

Sporti/CC BY2.5 si/Wikimedia

Le grémil est une plante rhizomateuse aux pousses radicantes faciles à diviser. Procédez de préférence en fin d'hiver.

En fin de floraison, le grémil pourpre produit de minuscules graines enfermées dans des carpelles lisses et blancs (le grémil officinal se surnomme d'ailleurs « herbe aux perles »). Dès que vous observez le dessèchement de celles-ci, récoltez les tiges et enfermez-les têtes en bas, dans un sac en tissu. Récupérez les semences au bout d'une semaine et semez-les en caissettes remplies de la terre du jardin et que vous laisserez à l'emplacement du grémil.

Il se ressème aussi bien souvent spontanément dans les sols calcaires. Il est alors aisé de récupérer ces plants.

Conseils écologiques

Si le grémil pousse dans la nature alentour, n'hésitez pas à le transplanter dans le jardin afin d'augmenter la biodiversité de celui-ci. Installez-le au pied des arbres ou il composera vite un intéressant couvre-sol.

Un peu d'histoire…

Encore appelé « thé d'Europe », le grémil est une plante récoltée de tout temps dans les pharmacopées traditionnelles. Contenant les mêmes substances médicinales que le grémil officinal (Buglossoides offinale), la plante était réputée pour ses propriétés diurétiques et, selon la « théorie des signatures » de Paracelse, pour lutter contre les calculs rénaux. Selon ce médecin du début du XVIe siècle en effet les végétaux nous indiquent dans leur apparence les organes qu'ils peuvent soigner. Ainsi, les cerneaux de noix évoquant le cerveau, ils pouvaient guérir les maladies mentales. Toujours selon cette théorie, les taches blanches qui couvrent les feuilles de la pulmonaire ressemblant aux alvéoles du poumon, elles étaient indiquées dans le traitement des bronchites et autres affections respiratoires. Le grémil possède des graines minuscules, ovoïdes, extrêmement dures comme de petites pierres ou perles. Elles évoquaient les petits cailloux encombrant reins et vessie, et les infusions de ses semences furent donc recommandées pour provoquer leur évacuation. L'étymologie du grémil témoigne d'ailleurs de cet usage, qu'il s'agisse de son nom commun (« mil », grains, et « grés », gravier) ou de celui de son genre : lithospermum dérive de litho, pierre, et spermum, semences.

La médecine moderne étudie d'autres usages du grémil et s’intéresse plus particulièrement à la présence dans ses tissus d'une substance aux propriétés de modérateur hypophysaire et anti-œstrogènes.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides