Chélone

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Chélone en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Chélone

  • Nom(s) latin(s)

    Chelone

  • Famille

    Scrophulariacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante de bassin ▶ Amphiphytes (plante de berges)

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 1 m
  • Largeur à maturité

    0,30-0,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide
  • Densité

    1 à 2 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation extérieure

    Massif ou bordure Bassin
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Plante aquatique
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Les chélones offrent dans le jardin une forte présence : elles forment de vigoureuses et épaisses touffes de près de 1 m de hauteur, s'étendant sur près de 50 cm d'envergure. Elles dotées d'un abondant feuillage caduc, d'un vert brillant, aux nervures marquées et aux bords dentelés. Les épis floraux s'épanouissent en août et en septembre. Les boutons d'un vert acide s'épanouissent en fleurs d'un superbe rose vif. Les pétales forment un casque qui n'est pas sans évoquer étrangement la tête d'une tortue !

Appréciant les terrains frais, les chélones ornent superbement les berges de rivière, les bords des pièces d'eau. Toutefois, il ne s'agit pas pour autant de plantes de marécage et elles trouveront facilement leur place dans tous les massifs, en bon sol de jardin. Elles sont joliment accompagnées par des lysimaques, des eupatoires chanvrines, des filipendules, des ligulaires, des salicaires, des sanguisorbes

Les chélones sont de très jolies plantes à bouquet d'une bonne tenue en vase : 7 à 12 jours. Récoltez-les lorsque les premiers boutons des épis floraux s'entrouvrent. Effeuillez les tiges puis coupez la base, sous l'eau du robinet, sur 2 cm environ. Attention : les chélones sont sensibles à l'éthylène dégagé par les fruits (elles fanent alors plus rapidement) ; éloignez votre bouquet des coupelles de pommes, poires et autres bananes.

Espèces et variétés de chélone

Le genre Chelone comprend 6 espèces de plantes vivaces toutes originaires des Amériques. Les deux espèces commercialisées en France proviennent du Sud est des USA.

Chélone oblique (Chelone obliqua)

Espèce type

Chélone oblique (Chelone obliqua) Espèce type
  • Descriptif : Cette chélone remarquable est certainement l'espèce la plus connue et utilisée dans nos jardins. Lorsqu'elle se plaît là où elle est installée, ses tiges peuvent atteindre 1 mètre de hauteur.
  • Floraison : Août-octobre
  • Taille : 50-80 cm

'Alba'

Chélone oblique (Chelone obliqua) 'Alba'
  • Descriptif : Cette variété est souvent classée, à tort, comme Chelone glabra. Elle se distingue par le coloris blanc crème de ses fleurs.
  • Floraison : Août-octobre
  • Taille : 50-60 cm

'Jenimienie'

Chélone 'Jenimienie'
  • Descriptif : Un peu plus basse que l'espèce type, cette variété séduit par le coloris rose et rouge de ses fleurs
  • Floraison : Août-octobre
  • Taille : 50-60 cm

'Select form'

Chélone 'Select form'
  • Descriptif : Robuste, cette chélone est florifère et très accommodante quant aux terrains dans lesquels on l'installe !
  • Floraison : Août-octobre
  • Taille : 70-80 cm

Chelone lyonii

Espèce type

Chélone Espèce type
  • Descriptif : Originaire des montagnes de l'Arizona et d'autres états du sud de l'Amérique du Nord, cette chélone forme des touffes érigées et très rameuses, garnies de grandes feuilles (d'une quinzaine de centimètres de longueur). Sa floraison rose ressemble à celle de la chélone oblique mais s'épanouit plus tôt durant l'été.
  • Floraison : Juillet-septembre
  • Taille : 50-70 cm

'Pink Temptation'

Chélone 'Pink Temptation'
  • Descriptif : Le coloris rose des fleurs de cette variété ressort superbement sur son feuillage gaufré et d'un vert très frais.
  • Floraison : Juillet-septembre
  • Taille : 50-70 cm

Plantation de la chélone

Plantation de la chélone

Rotatebot/CC BY 3.0/Wikimedia

Où la planter ?

La chélone est de bonne nature : si elle préfère les terrains riches et frais, plutôt alcalins, elle s'implante dans tous les sols de jardin. Aussi bien au soleil qu'à l'ombre.

Quand et comment planter la chélone ?

Commercialisée en godets, la chélone peut s'installer en pleine terre toute l'année en dehors des périodes de gel et de canicule. Privilégiez toutefois la plantation au printemps et en automne.

Veillez à espacer les plants de 40 à 60 cm et à ne pas enterrer leurs collets.

Culture et entretien de la chélone

Culture et entretien de la chélone

Llez/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Au printemps, pincez les extrémités des pousses de la chélone afin de favoriser leur ramification. Supprimez les fleurs fanées afin de prolonger plus encore la floraison. Et rabattez la plante lorsqu'elle est sèche et inesthétique.

Maladies, nuisibles et parasites

Les limaces et les escargots apprécient les jeunes pousses de chélone. Au printemps, lorsque les plantes sont encore toutes jeunes, dispersez donc à leurs pieds quelques grains d'orthophosphate de fer. Attention, ne les confondez pas avec les granules à base de métaldéhyde, substance toxique pour les chiens, et autres animaux à sang chaud.

Multiplication de la chélone

Multiplication de la chélone

Justin Meissen/CC BY-SA 2.0/Flickr

La chélone est une vivace de vie assez brève. Par chance, elle se multiplie assez facilement. Soit par division de ses touffes au printemps, soit par semis de ses graines (minuscules et pourvues de petites ailes membraneuses, enfermées dans des capsules qui s'ouvrent d'elles-mêmes lorsque les semences sont mûres), en pépinière extérieure, en automne.

Conseils écologiques

Les chélones sont des plantes appréciant les sols riches en humus et frais. Comme beaucoup de vivaces, elles ne nécessitent pas d'arrosage mais apprécient le paillage. Disposez autour de leur pied une couverture de tonte de gazon, de feuilles mortes et autres mulchs. Ce paillis limitera l'évaporation de l'eau du sol et, en se décomposant, entretiendra le taux d'humus du sol.

Un peu d'histoire…

La chélone doit son nom latin à la drôle de forme de ses fleurs qui évoque la tête d'une tortue (le grec 'Kelone' désigne en effet cet animal) mais aussi à une nymphe, Chélone. La mythologie raconte en effet que la jeune fille, ayant été absente du mariage de Zeus et d'Héra, fut punie de sa lenteur lorsque les dieux la métamorphosèrent en tortue. Et il est vrai que la chélone fleurit toujours tard en saison… mais si superbement !

Le genre auquel appartient cette plante a été décrit par Tournefort en 1706 à partir d'un plant rapporté de son voyage en Acadie, par le chirurgien et écrivain Français Dière de Dièreville. La plante est médicinale. Les Amérindiens utilisaient ainsi son écorce pour soigner les infections de la peau et les inflammations des seins tandis que les feuilles luttaient contre la jaunisse, les inflammations des tumeurs. En Europe, la chélone a longtemps été prescrite sous forme d'onguent pour traiter les infections respiratoires. Elle est toujours réputée pour ses vertus de tonique hépatique.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides