Vanda

Vanda en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Vanda

  • Nom(s) latin(s)

    Vanda

  • Famille

    Orchidacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Difficile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important , à vaporiser
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation intérieure

    Salon/Cuisine Serre chaude Serre tempérée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Originaires d'Asie tropicale, les Vanda, dont il existe dans la nature une soixantaine d'espèces, ont une aire de répartition très vaste : l'Inde, le sud-est de l'Asie, la Nouvelle-Guinée, les îles Salomon, le nord de l'Australie, les îles Philippines.

Les Vanda sont des plantes épiphytes ou lithophytes, de port monopodial, de taille très variable (de 0,20 à 2 m). Elles portent des feuilles ovales et étroites, par paires, qui jaillissent du centre du rhizome vertical. Des racines aériennes ornent la partie inférieure du rhizome, dépourvue de feuilles. Les épis floraux, portant en général six ou huit fleurs, émergent de la base des feuilles, principalement au cours de l'été, et durent plusieurs semaines.

On distingue deux catégories : les Vanda à feuilles plates et les Vanda à feuilles cylindriques (comme Vanda teres). Les Vanda à feuilles cylindriques se sont adaptés à la chaleur et au plein soleil. Les Vanda à feuilles plates, ou rubanées, se plaisent en situation ombrée. Certains d'entre eux (comme Vanda coerulea) sont des plantes d'altitude qui doivent être cultivées en serre froide ou tempérée. D'autres sont des plantes de serre chaude, adaptées aux régions basses et humides d'Asie tropicale. Ces exigences variées compliquent beaucoup les préceptes culturaux.

Vanda coerulea est l'espèce la plus remarquable, avec ses couleurs bleu ciel, elle est considérée comme un des plus beaux spécimens par les collectionneurs. Croisée avec Euanthe sanderana, venant des Philippines, elle donna naissance à l'une des plus célèbres orchidées, Vanda rothschildiana, bleu foncé, un pur chef-d'œuvre du monde végétal et qui reste le meilleur type à cultiver. Il fleurit deux ou trois fois par an, ce qui constitue une véritable performance chez les Vanda. Les fleurs à peine écloses sont assez pâles, mais la couleur s'intensifie dès qu'elles sont épanouies.

Bien qu'on ne rencontre pas une grande variété chez les Vanda, il existe aujourd'hui de nombreux hybrides aux superbes couleurs bleues, rouges, orange et jaunes, très appréciés des orchidophiles. Le plus souvent, elles sont rehaussées d'entrelacs ou de marbrures sur les sépales inférieurs dominants, qui sont plats et arrondis. Le labelle apparaît petit.

Bon à savoir : les Vanda ont été abondamment hybridés soit entre eux, soit avec de nombreux genres voisins, Phalaenopsis, Renanthera, Arachnis, Ascocendrum, Aerides, Vandopsis. Les plantes ainsi obtenues, souvent d'une extrême beauté, portent des noms composites tels que Renantanda, Aranda, Ascocenda, Aeridovanda, etc. Elles se cultivent pratiquement toutes en serre tempérée.

En raison de leur port, les Vanda sont généralement cultivés dans de petits paniers ajourés suspendus près d'une vitre de serre, où ils reçoivent un maximum de lumière. Les températures nécessaires sont les mêmes que pour les Cattleya, réclamant en hiver une température nocturne minimale de 13 °C, et beaucoup de lumière. La culture sous serre est donc le meilleur moyen d'obtenir des résultats satisfaisants.

Note : beaucoup de Vanda sont d'ailleurs des plantes de très grande taille qui ne pourront donc être cultivées que dans une serre suffisamment haute.

Les Vanda et les proches Ascocenda (Vanda x Ascocentrum) peuvent être cultivés avec succès en compagnie des Cattleya.

Espèces et variétés de Vanda

Vanda botaniques

Vanda bleue (Vanda coerulea)

Vanda botaniques Vanda bleue (Vanda coerulea)
  • Origine : Himalaya ouest : Inde, Chine, Birmanie, Thaïlande.
  • Floraison : 6 à 9 cm. Bleu-violet. Floraison en fin d'automne et en hiver si la vanda bleue bénéfice d'une température nocturne de 10 à 14 °C.
  • Feuillage : La plus connue et la plus utilisée, tant en botanique que pour l'hybridation. Climat tempéré-chaud (10 à 18 °C la nuit, 20 à 30 °C le jour). Épiphyte ou lithophyte. Pas de substrat, en clayette/panier de bois suspendu.

Vanda cristata (Trudelia cristata)

Vanda botaniques Vanda cristata (Trudelia cristata)
  • Origine : Sud de l’Himalaya jusqu'au Bangladesh.
  • Floraison : 3 à 5 cm. Floraison printanière. Fleurs légèrement parfumées.
  • Feuillage : Climat tempéré (10 à 18 °C la nuit, 20 à 30 °C le jour). Épiphyte ou lithophyte. En pots garnis de morceaux d’écorce plutôt qu'à racines libres comme les autres.

Vanda hybrides

Vanda Rothschildiana (Vandanthe × rothschildiana)

Vanda hybrides Vanda Rothschildiana (Vandanthe × rothschildiana)
  • Origine : Cultivar.
  • Floraison : Fleurs bleu-violacé sombre à rose fuschia.
  • Feuillage : Issue de Vanda coerulea x Euanthe sanderiana.

Plantation de Vanda

Plantation de <em>Vanda</em>

Kimon Berlin/CC BY-SA 2.0/Flickr

Où la planter ?

Les Vanda à feuilles cylindriques ont un très grand besoin de lumière. Ils apprécient le plein soleil, à condition de ne pas les y exposer trop brusquement. Une période d'adaptation est nécessaire. Un éclairage intense est, pour ces plantes, la condition sine qua non d'une bonne floraison. Si on n'est pas en mesure de le leur procurer (nord de la France et de l'Europe, par exemple), leur culture est à déconseiller.

Les Vanda à feuilles plates sont beaucoup moins exigeantes en lumière. Ils ne supportent pas le soleil direct et doivent être ombrés (de 50 à 60 %) durant la saison chaude.

Selon les espèces, il faut distinguer :

  • Les Vanda à feuilles cylindriques qui exigent les conditions de la serre chaude : de 16 à 17 °C pour la température minimale nocturne hivernale, et de 30 à 32 °C pour la température maximale estivale. Une température diurne de 27 °C leur convient fort bien.
  • Les Vanda à feuilles rubanées qui sont adaptés aux conditions de la serre chaude, mais qui peuvent se contenter de températures un peu plus basses.
  • Les Vanda à feuilles rubanées, de serre tempérée ou froide, qui apprécient des températures nocturnes hivernales de l'ordre de 10 à 12 °C et une température diurne estivale de 22 à 24 °C.

Des écarts de température de 5 à 6 °C entre le jour et la nuit sont tout à fait nécessaires aux Vanda.

Quand planter Vanda ?

Achetez des plantes en fleur, cela donne la période de floraison idéale, et indirectement la période de multiplication.

Comment la planter ?

Plantes fortement épiphytes, les Vanda sont relativement peu dépendants de la nature de leur substrat, ce qui explique les options très variées des orchidophiles à cet égard. Sous les tropiques, ils peuvent être élevés sur de grandes plaques de liège où ils adoptent un port lianescent. En serre, certaines Vanda se contentent d'une simple cassette suspendue, faite de clayettes en bois entre lesquelles elles entrelacent leurs racines (sans substrat à l'intérieur).

Les Vanda peuvent également être élevés sur des substrats simples, tels charbon de bois, morceaux de brique ou charbon de bois pur. L'écorce de pin est également très appréciée des Vanda, composant auquel on peut ajouter en quantité variable, du charbon de bois, de la brique ou du polystyrène.

Culture et entretien de Vanda

Culture et entretien de <em>Vanda</em>

chipmunk_1/CC BY-SA 2.0/Flickr

Engrais

La plupart des orchidophiles se contentent d'administrer à leurs Vanda un engrais de formule NPK 10/10/10, deux fois par mois durant la phase d'activité « normale » (juillet à décembre), à l'exception, bien sûr, de la courte période de repos qui suit la floraison. De mars à juin, utilisez une formule NPK 10/50/10, à interrompre en janvier et février.

Arrosage

Une grande humidité ambiante et des arrosages fréquents sont indispensables aux Vanda durant leur phase de croissance et d'activité végétative, c'est-à-dire du début du printemps à la fin de l'automne. Pendant les fortes chaleurs, l'arrosage doit être complété par des bassinages quotidiens du substrat. L'hiver, les Vanda connaissent une période de repos relatif. Les arrosages ne sont pas suspendus, mais devront être beaucoup plus espacés.

Après la floraison enfin, et pendant une quinzaine de jours, il faut respecter une période de repos au cours de laquelle on suspend l'arrosage pour se limiter à de légers bassinages du substrat.

Rempotage

Les Vanda supportent très mal le rempotage. C'est la raison pour laquelle on ne les rempote que tous les trois ou quatre ans. Le meilleur moment est celui de la reprise de la croissance végétative, aux alentours de février.

Outre un début de dégradation du substrat, l'indication du rempotage peut être justifiée par la mortification de la partie inférieure de la plante, dont les feuilles trop âgées finissent par se faner. Toute la partie inférieure de la plante sera donc réséquée dans ce cas. Les racines sont souvent très adhérentes aux parois du pot, qu'il est parfois nécessaire de casser. Elles seront inévitablement blessées ou brisées, le mieux sera donc de les réséquer entièrement en conservant les racines sous-jacentes intactes.

Un procédé susceptible de faciliter le rempotage de ces racines souvent coriaces consiste à les faire tremper plusieurs minutes dans une eau à 30 °C pour les assouplir avant de les placer dans le substrat. Tige et racines doivent être relativement peu enfoncées à l'intérieur de celui-ci. La plante est maintenue en place par un tuteurage adéquat.

Les pots doivent permettre un drainage et une aération de qualité. Les pots en plastique sont donc déconseillés, au profit des pots en terre, à larges ouvertures latérales.

Les précautions à prendre après le rempotage peuvent ici être considérablement réduites. L'arrosage pourra donc être repris rapidement, à condition toutefois que la section de la tige ait été correctement cautérisée.

Maladies, nuisibles et parasites

Les Vandas sont résistantes aux maladies et nuisibles.

Multiplication de Vanda

Multiplication de <em>Vanda</em>

Rosita Choque/CC VY-SA 2.0/Flickr

Elle peut être réalisée par la section des rejets pourvus de racines qui apparaissent de temps à autre sur la tige principale ou, même, par la section de toute la partie supérieure.

À la différence des keikis de Dendrobium ou Phalaenopsis dont l'apparition signe souvent un état de souffrance de la plante, les rejets de Vanda sont tout à fait physiologiques.

Conseils écologiques

En raison de l'humidité ambiante à diffuser, pensez à récupérer l'eau de pluie pour les arrosages et la brumisation.

Le jus de Vanda est utilisé comme collyre contre le glaucome, la cataracte et la cécité. Les ingrédients actifs de Vanda coerulea peuvent lutter contre les signes visibles du vieillissement de la peau.

Un peu d'histoire…

L'origine de leur nom générique (féminin) vient de l'appellation en sanskrit de l'espèce connue sous le taxon de Vanda tesselata, par Sir William Jones en 1795.

La sous-tribu des Sarcanthinae, à laquelle appartiennent les Vanda, est exceptionnellement riche en genres interféconds, ce qui explique les nombreuses hybridations réalisées par les horticulteurs depuis la fin du XIXe siècle.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides