Myriophyllum

Myriophyllum en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Myriophille, Myriophylle aquatique, Myriophylle du Brésil, Millefeuille aquatique, Plume de perroquet

  • Nom(s) latin(s)

    Myriophyllum

  • Famille

    Haloragacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

    Plante de bassin ▶ Totalement immergées

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1,50 à 5 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Profondeur (aquatique)

    Moins de 30 cm Entre 30 et 60 cm

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Bassin
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Plante aquatique
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le myriophylle, du genre Myriophyllum, forme de longues tiges ramifiées, molles et souples, atteignant jusque 3 à 5 m pour Myriophyllum aquaticum. Le feuillage, fin et plumeux, se referme le soir. Il se développe en grande partie dans l'eau, mais aussi en surface où il affleure en été, et où il joue un rôle décoratif. Le myriophylle fleurit en été et ses rosettes créent de beaux effets lorsqu'elles brillent en surface. Il se plaît aussi bien dans les eaux courantes que dormantes.

Bon à savoir : Myriophyllum aquaticum et Myriophillum spicatum sont des plantes très décoratives en aquarium avec des eaux transparentes, cristallines, mais c'est dans les plans d'eau extérieurs que l'on profite de leur rôle utilitaire.

Le myriophylle se développe d'autant plus vite quand l'eau est très peu calcaire. Il forme alors un véritable tapis dans l'eau, mais certaines de ses tiges peuvent émerger de 15 cm. Les racines se fixent dans la vase au fond du bassin.

Attention : le myriophylle est une plante très envahissante ; elle peut se développer au détriment des autres végétaux en bloquant le passage de la lumière, tuant les plantes oxygénantes immergées et détruisant l'habitat subaquatique des amphibies, des insectes et des poissons. Myriophyllum spicatum est l'espèce la moins « dangereuse » de ce point de vue.

L'espèce principale, Myriophyllum aquaticum, est historiquement originaire du Brésil, mais le myriophylle aquatique brésilien s'est naturalisé dans le sud de l'Europe, généralement à la surface des eaux calmes. Ainsi, sa rusticité est plutôt bonne, car bien qu'il soit originaire de régions chaudes, il semble s'être bien adapté à nos climats.

Le feuillage est vert clair, très découpé et divisé, qui s'élève sous forme de goupillon. Les feuilles sont très fines et très serrées, placées des deux côtés de la tige et se regroupent par quatre. Elles ressemblent des deux côtés à des peignes. Les feuilles pennées du myriophylle aquatique s'insèrent en verticilles de 4 à 6 constitués de 16 à 40 segments vert clair de 3 à 20 mm, donnant cet aspect plumeux caractéristique. Les segments des feuilles émergées sont plus larges.

Cette espèce dioïque porte des fleurs isolées unisexuées de juin à septembre. La fleur mâle est blanche à rouge, pédonculée sur 4 mm et constituée de 4 sépales et pétales. La fleur femelle est pédonculée, plus courte et n'a pas de pétales. La fructification est rarissime. Effectivement, c'est uniquement la plante femelle que l'on trouve en Europe. Depuis 1989, les plants mâles sont commercialisés, par erreur, sous le taxon Myriophyllum elatinoides.

Espèces de Myriophyllum

Myriophyllum aquaticum (syn. Myriophyllum brasiliense)

Myriophyllum aquaticum (syn. Myriophyllum brasiliense)
  • Nom commun : Myriophylle aquatique, myriophylle du Brésil, millefeuille aquatique, plume de perroquet
  • Origine : Brésil (Amazonie), devenu cosmopolite (sauf Antarctique).
  • Végétation : Tiges jusque 5 m de long ! Plantes uniquement femelles, les plantes mâles n'existent qu'en Amérique du Sud. Floraison insignifiante.
  • Qualités : Plante épurative et oxygénante, formant des tapis végétaux en surface.

Myriophyllum spicatum

Myriophyllum spicatum
  • Nom commun : Myriophylle en épis
  • Origine : Europe, Asie, Afrique du Nord, introduit en Amérique du Nord.
  • Végétation : Tiges minces, jusque 2 m de long, feuilles immergées avec de 12 à 21 paires de folioles. Bourgeons hivernaux de 8 cm de long. Belles fleurs rougeâtres qui s'élèvent à 3 cm au-dessus de la surface de l'eau en été.
  • Qualités : Idem.

Myriophyllum verticillatum

Myriophyllum Myriophylle verticillé
  • Nom commun : Myriophylle verticillé
  • Origine : Asie, Amérique du Nord jusqu'en Alaska, introduit dans le sud de l'Europe.
  • Végétation : Avec deux types de feuilles différents : 5-14 paires de folioles par feuille en immergé, feuilles émergentes pennatilobées.
  • Qualités : Idem.

Plantation du Myriophyllum

Plantation du <em>Myriophyllum</em>

Aka/CC BY-SA 2.5/Wikimedia

Où le planter ?

Dans un bassin, cette plante pousse beaucoup mieux si vous séparez les boutures et les plantez en les espaçant de 5 cm. Mettez les boutures sous 10 à 30 cm d'eau.

Une exposition ensoleillée est préférable, mais il est possible de la planter dans une situation légèrement ombragée : la croissance sera un peu moins rapide.

Quand planter le Myriophyllum ?

Pas très difficile, la plantation immergée peut intervenir toute l'année hors hiver.

Comment le planter ?

  • Ôtez la plante de son godet et de sa garniture de vente.
  • Insérez délicatement chaque tige sous l'eau dans un trou.
  • Comblez les trous.
  • Garnissez la surface d'une couche de gravier ou de pouzzolane sur une épaisseur de 2,5 cm pour fixer solidement la bouture dans le substrat.

Culture et entretien du Myriophyllum

Culture et entretien du <em>Myriophyllum</em>

Harry Rose/CC BY 2.0/Flickr

La croissance très rapide du Myriophyllum impose de couper régulièrement les touffes de plante pour éviter qu'il envahisse tout le milieu. La taille s'effectue à peu près quand on veut durant les saisons hors gel.

Attention : tout fragment de plante oublié peut s'implanter ailleurs dans le plan d'eau… La plus grande prudence est recommandée lors de la taille, par exemple en utilisant un filet à papillons ou tout autre moyen, placé dans le sens du courant, pour récolter le moindre fragment de plante.

Retirer la plante de l'eau présente un autre intérêt : retirer définitivement de la matière organique chargée d'azote et de phosphate du milieu aquatique, réduisant d'autant leurs teneurs dans l'eau en empêchant un relargage lors de la décomposition.

Maladies, nuisibles et parasites

Les feuilles dures des Myriophyllum ne craignent pas grand-chose.

Multiplication du Myriophyllum

Multiplication du <em>Myriophyllum</em>

Forest and Kim Starr/CC BY 2.0/Flickr

Une simple bouture, un morceau de plante, suffit pour un repiquage.

Conseils écologiques

Excellent épuratif, le Myriophyllum consomme de bonnes doses de produits azotés et phosphatés, surtout lorsqu'on élague et enlève les touffes devenues envahissantes : on retire ainsi les produits consommés du milieu.

Un peu d'histoire…

Originaire d'Amérique du Sud, le myriophylle aquatique a été introduit dans de nombreuses régions du monde, par exemple en Amérique du Nord, Canada inclus, et dans les régions tempérées et froides de l'Europe.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides